Strike the Blood – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 5

***

Chapitre 2 : Voici le Chien de Garde

Partie 5

« Senpai... Ces explosions..., » déclara Yukina.

Après avoir continué à courir jusqu’aux bords du gigaflotteur, Yukina s’était finalement arrêtée. Sa respiration était en grande partie régulière, mais ses joues étaient légèrement rouges, peut-être parce qu’elle avait réalisé qu’elle tenait encore la main de Kojou.

Mais elle n’avait pas retiré sa main. D’après sa posture, elle semblait craindre que Kojou se retire de son emprise.

« Ouais. C’est bien un Vassal Bestial. De plus, avec cette énergie magique... Le maître est probablement là-haut, » Kojou parlait alors que son visage continuait à faire une grimace. L’instant d’après, une énorme explosion avait éclaté une fois de plus.

Dans le ciel au-dessus du gigaflotteur, une boule de feu de plusieurs mètres de diamètre était apparue ; une rafale soudaine les avait frappés un instant plus tard. C’était comme une tempête nocturne qui les avait touchées quand les vagues blanches s’étaient écrasées contre le sol artificiel, le faisant grincer et trembler.

Baignés dans des flammes explosives, ils avaient vu un oiseau noir de jais s’élever dans les airs.

Kojou ne l’avait vu qu’un instant, mais cela suffisait pour savoir avec certitude : c’était bien une bête invoquée née d’une énergie magique dense. Le Vassal Bestial d’un vampire.

Ce n’était pas un petit comme celui contre qui Yukina s’était battue quelques jours auparavant. Basé sur le fait qu’il avait assez de pouvoir destructeur pour secouer toute l’île, c’était sans aucun doute le familier de quelqu’un de la Vieille Garde, avec un nom que même les sages et les nobles n’oseraient pas prononcer.

Il avait mis en situation de combat, et maintenant, il commettait un carnage. Un vampire combattait quelqu’un.

Le district des entrepôts d’Île Est était devenu un champ de bataille. Bien qu’il s’agisse d’une zone industrielle en grande partie non habitée, même à cette distance, Kojou pourrait voir des dommages équivalents à ceux d’un grand incendie industriel.

Cependant, même avec tant de dégâts, les combats s’étaient poursuivis.

Cela ne pouvait signifier qu’une seule chose — quel que soit l’ancien vampire se battait là, — son opposant avait aussi une capacité de combat égale à celui de l’Ancien lui-même.

Donc en ce moment, quelqu’un quelque part dans la ville où vivaient Kojou et Yukina traquait un puissant vampire aîné.

C’était donc une grosse affaire.

« Je suis désolée, Senpai. On se sépare ici. S’il te plaît, rentre chez toi. » Yukina avait lâché sa main pendant qu’elle parlait avant de se préparer à partir.

Kojou la regarda, stupéfait. « Himeragi ? »

« Je vais aller enquêter sur ce qui se passe. Une fois que j’aurai confirmé que tout va bien, je reviendrai immédiatement, » répondit Yukina.

« Bon, Himeragi. Si tu vas jeter un coup d’œil, j’irai..., » Kojou avait appelé Yukina à la hâte.

Yukina regarda Kojou avec un regard exaspéré. « Et que feras-tu si tu es mêlé à ça, Senpai ? S’il te plaît, tu dois avoir un peu de considération pour la position que tu occupes. »

« P-Position ? » demanda Kojou.

« Oui. Je veux dire ta position en tant que quatrième Primogéniteur, par rapport au vampire qui se bat, Senpai, » répondit-elle.

« Euh, euh... ? »

« Que penses-tu qu’il se passerait si tu posais maladroitement une main de chaque côté pour tenter de les arrêter ? Si le quatrième Primogéniteur s’attaque à un vampire d’une autre lignée, c’est un très gros problème. La même chose s’appliquerait si tu prenais son parti, » répliqua Yukina.

Sous le regard perçant d’Yukina, Kojou avait bafouillé et s’était rabattu. « Le problème, c’est tout ça... Eh bien, qu’est-ce que je dois faire dans ce cas... !? »

« Tu n’as pas besoin de faire quoi que ce soit. Rentre chez toi, tu es sur le chemin. Je suis ici pour que tu ne fasses rien de dangereux comme ça, Senpai, » répondit Yukina.

« Attends, ce n’est pas une raison pour te forcer à partir, Himeragi. Alors, observe-moi pour que je ne m’implique pas ! » Cette fois, Kojou avait regardé Yukina pendant qu’il parlait.

Cependant, Yukina secoua la tête sans hésitation. « Si tu voulais vraiment être coopératif, je le ferais, mais... c’est impossible, n’est-ce pas ? Après tout, les gens que tu connais pourraient être entraînés dans ce combat, Senpai... »

Comme Yukina l’avait calmement fait remarquer, Kojou s’était tu.

Même si le champ de bataille actuel était à l’extérieur des zones urbaines, il n’y avait aucune garantie que les civils ne seraient pas pris au piège, compte tenu de l’ampleur de la bataille. Et il y avait beaucoup de gens que Kojou connaissait sur l’île. S’il pouvait au moins garantir leur sécurité, Kojou serait soulagé, mais — .

« Je vais aller confirmer ce qui se passe. C’est lié à ma tâche, » déclara Yukina.

Tandis qu’il regardait Yukina interrompre définitivement ses propos, Kojou avait involontairement élevé la voix.

« Pourquoi faut-il que tu ailles si loin, Himeragi !? Le maintien de la loi et de l’ordre dans le Sanctuaire des Démons n’est-il pas le travail de la police et de la Garde de l’île !? » demanda Kojou.

« À moins qu’ils n’aient un Mage d’Attaque Anti-Démon d’une force non négligeable, ils ne peuvent pas entrer sur un champ de bataille avec un Vassal Bestial en liberté. Cependant, parce que j’ai ce..., » répondit Yukina.

Pendant qu’Yukina parlait, elle tirait son arme de l’étui de guitare sur son dos. La lame de la lance d’argent s’était déployée.

« C’est l’équipement qui m’a été accordé pour combattre les Primogéniteurs. Un Vassal Bestial de ce niveau n’est pas à la hauteur de Sekkarou, » déclara Yukina.

« Himeragi..., » commença Kojou.

« Par conséquent, s’il te plaît, sois aux côtés de Nagisa-san, Senpai, » déclara Yukina.

Au fur et à mesure qu’une expression encore plus préoccupante tombait sur Kojou, Yukina lui montrait un sourire doux.

Ce visage fugace et souriant avait donné à Kojou une pause.

« Eh ? »

« Le Traité de Terre Sainte spécifie le droit à l’autodéfense. Si c’est pour protéger ta famille ou d’autres personnes qui vivent sous ta protection, même si tu utilises tes pouvoirs, il n’y a aucun problème, Senpai ».

Poussant à travers l’ouverture faite par l’hésitation de Kojou, Yukina s’était lancée dans un sprint.

Nul doute qu’elle avait choisi son moment dès le début. Alors qu’il descendait de la falaise de l’île artificielle, un monorail de fret passait sous ses pieds. Yukina avait atterri en toute sécurité au sommet du train en mouvement. Le monorail automatisé se dirigeait vers l’Île Est, où se déroulait le combat.

« Himeragi... ! »

Kojou, laissé seul au sommet de la falaise du district sud, avait fixé avec violence du regard la clôture devant ses yeux.

Les combats dans le district des entrepôts se poursuivent encore aujourd’hui. Le Vassal Bestial flottant au milieu des flammes flamboyantes avait été percé par une attaque de quelqu’un, laissant échapper un hurlement hurlant.

Après ça, il n’était resté plus qu’une énorme explosion.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire