Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku – Tome 1 – Annexe 2

☆☆☆

Annexe 2 : Une rencontre inattendue

Après avoir été protégée par l’armée, Alice avait essentiellement été un cadavre ambulant. Cette condition était restée inchangée jusqu’à l’âge de 12 ans. Sa vie allait être à la croisée des chemins avec celle qui allait être incontestablement le nœud de ce changement. Chaque fois qu’Alice la contemplait, elle ne pouvait s’empêcher de faire tout son possible pour elle. S’était-elle trompée quelque part ?

Ce qui s’était passé subsistait encore dans son esprit. Un jour, Alice arriva sur le terrain d’entraînement d’une installation militaire. Sa venue n’était qu’une coïncidence.

Ce terrain d’entraînement servait principalement à l’entraînement à la lance. Afin de ventiler l’air chaud à l’intérieur de la zone d’entraînement, les portes étaient souvent laissées grandes ouvertes. Les cris de ceux qui s’entraînaient à l’intérieur étaient forts et clairs dès l’entrée.

Ce n’est pas qu’elle se sentait particulièrement heureuse de les voir s’entraîner, mais plutôt qu’elle se sentait en sécurité sur les terrains d’entraînement. De plus, tant qu’elle pratiquait avec diligence, elle ne finirait pas comme elle était auparavant. Ses regrets persistants étaient une source constante de tourments et de souffrances.

Quand Alice était seule, ce cercle vicieux l’avait fait réfléchir. Cela lui reviendrait à l’esprit comme une prémonition inquiétante. Elle était censée aller de l’avant, mais au lieu de cela, elle était obstinément piégée par son passé. Elle était incapable de passer à autre chose.

Alice s’appuyait actuellement contre un tronc d’arbre pour profiter de la brise pendant une période de repos quand tout à coup, une fille aux cheveux roux flottant dans le vent était arrivée dans son champ de vision. Ses cheveux roux possédaient un éclat éblouissant qui captivait Alice. Elle ne pouvait s’empêcher d’être obsédée par elle.

Alice savait que l’autre personne avait remarqué son regard comme elle s’était approchée d’elle de façon inattendue. Au premier coup d’œil, la jeune fille avait probablement à peu près son âge. Même si Alice détourna rapidement les yeux, la jeune fille rouquine continuait à aller vers elle. Pendant un bref instant, Alice avait même envisagé de s’échapper de la zone.

La jeune fille aux cheveux roux se fraya rapidement un chemin devant Alice avant de gonfler sa poitrine, et dit :

« Je ne pense pas que nous nous soyons déjà rencontrées. Je m’appelle Tesfia Fehbel. J’ai entendu dire par les personnes sur le terrain d’entraînement que vous êtes une disciple ? »

Alice ne pouvait pas prononcer un mot, et pas même un signe de tête pour réfuter. « Cependant..., » déclara la rousse avec un regard perplexe en montrant l’uniforme d’Alice.

« Je ne suis pas une étudiante formelle. Je ne suis qu’une apprentie, » répondit Alice.

« Oh je vois. Excusez mon manque de manières. Je n’avais vu personne de mon âge ici, alors je me suis un peu excitée. Puis-je vous demander votre nom ? » demanda Tesfia.

« Alice... T-Tylake, » répondit Alice.

Pour une raison inconnue, Alice avait senti son esprit troublé s’éclaircir un peu dès qu’elle avait annoncé son nom. Il s’était écoulé beaucoup de temps depuis la dernière fois qu’elle avait dit son nom complet. Alice ne pouvait s’empêcher de se demander si elle était bien Alice Tylake. Elle avait alors finalement pensé et pris conscience d’une question évidente, à propos de ceux qui lui avaient donné ce nom. Malgré la courte durée, Alice avait beaucoup reçu de ses parents. L’une de ces choses était son nom, qui avait été conservé dans son intégralité. Après avoir perdu ses deux parents, elle s’était sentie seule sans avoir plus rien et s’était résignée à son sort. Or, ce n’était pas le cas. En prononçant son nom, elle pouvait sentir les souhaits de ses parents à travers le nom qu’ils lui avaient confié.

La fille aux cheveux roux n’avait probablement aucune idée des luttes internes d’Alice. Elle avait simplement répondu :

« C’est un nom cool. Vos cheveux sont aussi très jolis. »

Ses cheveux couleur miel avaient certainement aussi été hérités de ses parents. Elle s’était accroupie d’une manière incontrôlable et s’était mise à pleurer. Les yeux roux de la jeune fille s’étaient écarquillé en raison de la surprise. Elle se pencha pour regarder Alice et demanda :

« Ai-je dit quelque chose qui vous offense... !? »

« N-Non, c’est bon. Vraiment..., » répondit Alice.

« Vous en êtes sûre ? » demanda la rousse.

Alice avait encore fait un signe de la main pour indiquer à la jeune fille rousse que tout allait bien, puis se leva lentement. Ce seraient probablement les dernières larmes qui couleraient de ses yeux. Du moins, ce ne sera plus comme c’était avant, pleurant un flot sans fin de tristesse... L’actuelle Alice possédait ce sentiment inconcevable. Elle s’était redressée et avait fait face à la fille aux cheveux roux. 

Elle avait alors dit d’une voix claire : « ... Je m’appelle Alice, Alice Tylake. »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Ethan Nakamura

    Merci pour le chapitre.

  2. Plutôt intriguant... Merci pour l'annexe ^^

  3. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire