Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 25 – Partie 6

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 25 : Le tournoi magique amical des sept nations

Partie 6

Alice soupçonnait qu’il pouvait avoir une arrière-pensée, mais ce qu’il avait tiré était une frappe normale. Mais comme on pouvait s’y attendre de la part d’un candidat choisi pour le tournoi, il avait tiré une rafale après l’autre sans interruption.

Quand Alice avait vu qu’il ne s’agissait pas d’une sorte de piège, elle avait utilisé la Réflexion pour les renvoyer tous. Dans la mesure du possible, elle voulait éviter de gaspiller du mana, mais elle voulait aussi avoir une bonne idée de son nouvel AWR pendant ce match. Et elle était certaine qu’Alus serait d’accord avec elle.

« — !! »

Elle commença à sentir que quelque chose n’allait pas après avoir réfléchi la troisième Rafale. Il n’y avait aucun problème avec sa précision, et la Réflexion fonctionnait aussi correctement. Pourtant, elle se demandait si elle n’utilisait pas une quantité excessive de mana.

De plus, la zone couverte par la Réflexion ne se limitait pas à la pointe de la lance comme d’habitude. Au contraire, elle s’étendait, laissant des images rémanentes et dessinant une traînée de lumière après elle.

Je ne l’ai jamais vu être aussi efficace en utilisant la même quantité de mana !

En d’autres termes, si elle avait essayé de faire quelque chose de similaire auparavant, elle aurait utilisé beaucoup plus de mana. À ce rythme, son bon sens qui lui disait que la Réflexion nécessitait plus de mana que le sort qu’elle reflétait pourrait être renversé.

Alice était de plus en plus excitée. Elle savait qu’il était stupide d’être trop confiante et fière de son AWR, mais elle avait quand même l’impression d’être devenue plus forte.

La tension qu’elle avait ressentie avant le match avait déjà disparu depuis longtemps. Elle était remplacée par de la confiance et de la concentration. Même les tonnerres d’applaudissements n’avaient pas atteint ses oreilles.

En voyant ses boules de feu si facilement renvoyées vers lui, l’adversaire avait fait un bond en arrière avec une expression étonnée, et Alice avait utilisé cette ouverture pour se rapprocher. Elle avait balancé son AWR depuis une position aérienne.

L’adversaire avait réussi à la bloquer avec son épée, mais un cri métallique avait retenti, ainsi qu’un grincement.

Quand je pense que la différence dans le contrôle du mana est si grande… Le visage de l’adversaire montrait clairement qu’il avait tout juste réussi à bloquer ce coup extrêmement tranchant. Son visage était devenu rouge alors qu’il tentait désespérément de repousser l’attaque à l’aide de ses deux mains.

Même pendant son attaque, Alice avait mesuré leur différence de capacités et avait conclu qu’elle était sûre de gagner tant qu’elle ne baissait pas sa garde. Au moins, elle n’allait pas perdre en combat rapproché, et même si une distance se formait, la Réflexion devrait s’en occuper en grande partie.

Elle n’avait pas vu tous les sorts que son adversaire pouvait utiliser, mais en regardant son contrôle de mana, tout atout dans sa manche ne devait pas être si puissant.

En y mettant du sien, l’adversaire avait pu faire tomber la pointe de la lance, mais Alice s’en était habilement servie pour attaquer de haut une fois de plus.

Son adversaire était déconcerté, tombait facilement dans les feintes et restait complètement bloqué en défense. Finalement, il avait commencé à être égratigné.

Cependant, Alice n’avait aucun intérêt à tourmenter son adversaire. Elle avait donc battu en retraite pendant un moment.

Le visage de son adversaire était pâle, et il semblait bien conscient de sa défaite. Le mépris avait déjà disparu de son expression, et à la place Alice pouvait entrevoir l’angoisse de voir tous ses efforts pour gagner se terminer en vain. Il devait être en train de faire un calcul désespéré de ses chances de gagner s’il passait à l’attaque.

Pendant ce temps, Alice arrangeait ses vêtements qui s’étaient froissés après avoir sauté en arrière et atterri.

En la voyant si calme, le garçon avait serré les dents. Et il avait serré avec force l’AWR dans sa main.

Il y avait toujours une volonté obstinée de se battre dans ses yeux, mais son épée était pointée vers le bas, et il ne montrait aucun signe de contre-attaque. Bien qu’il ait l’air frustré, il ne bougeait pas, et il semblait même avoir cessé d’observer Alice. Mais c’était d’autant plus troublant qu’il n’avait pas l’air d’avoir abandonné le combat.

Pendant quelques instants, Alice avait prudemment levé sa lance. Que prévoyait-il ?

Soudain, elle remarqua le flux maladroit de mana vers son AWR. Il manquait de précision, mais c’était une grande quantité de mana. Elle se méfiait encore de l’AWR pointé vers le bas, mais lorsqu’elle leva les yeux, elle put voir les bords de ses lèvres se relever.

«…!»

Alice s’était immédiatement reportée à son AWR.

L’instant d’après, comme pour montrer sa ruse, il n’avait volontairement montré qu’un côté de son épée, et la tournait maintenant pour montrer l’autre côté. La formule magique brillait en rouge.

Un frisson lui parcourut l’échine. Elle n’avait pas essayé de baisser sa garde, mais elle réalisa son erreur en lui donnant accidentellement le temps dont il avait besoin.

Je dois esquiver… non, il fait encore quelque chose !!!

Alice avait senti une chaleur monter du sol, et elle avait vu qu’il était devenu rougeoyant et s’élevait. Quelque chose était sur le point d’être craché.

« C’est trop tard ! “Pilier de flamme” !! ! » avait déclaré l’étudiant.

En utilisant l’AWR dirigé vers le bas, il avait fixé les coordonnées de façon à ce qu’Alice se trouve au milieu. Une fois ses préparatifs terminés, il avait lancé son sort de feu.

Alice avait immédiatement conclu qu’elle n’avait aucun moyen d’échapper à l’attaque sans être blessée. La réflexion… ne sera pas aussi efficace sous moi ! C’est pourquoi elle avait agi par mémoire musculaire plutôt que par réflexion.

Elle avait donné un coup de pied au sol et avait sauté en l’air. Faisant un saut périlleux, les yeux fixés vers le bas, elle avait frappé sa lance vers le sol aussi fort qu’elle le pouvait.

« “Shiylereis” !!! »

Le choc entre les sorts magiques avait provoqué une explosion qui avait fait trembler le sol.

Le trait de lumière fendit le pilier de flamme et creusa le sol, tandis qu’un bruit de tonnerre retentit. C’était une méthode plutôt énergique, mais avec une telle différence dans la puissance de leurs sorts, cela devenait possible.

Le feu s’était visiblement affaibli et le pilier fendu avait diminué de taille.

La lumière avait éteint le feu.

« Quoi ? »

Alice pouvait voir son adversaire rester immobile, hébété, mais même elle était étonnée de ce qui venait de se passer. Elle fixa la cicatrice que sa frappe tranchante avait laissée dans le sol.

J’ai utilisé toute ma force, mais c’est…

Le fond de la déchirure était enveloppé d’obscurité. Elle était clairement profonde. En fait, elle pouvait même atteindre sa propre taille en profondeur. Plutôt que de se réjouir de ce pouvoir, elle s’en inquiétait un peu.

Son adversaire était encore dans les vapes à cause de la puissance de son attaque. L’attaque dans laquelle il était si confiant avait été détruite.

Alice avait assez de sang-froid pour se rappeler que quelque chose de semblable lui était déjà arrivé. Mais y penser en ce moment était plutôt dangereux, et elle sentit un frisson lui parcourir l’échine. Al a probablement dit de finir les choses rapidement parce qu’il savait que quelque chose comme ça pourrait arriver.

Il semblerait que tous les participants à ce tournoi aient dans leur manche un sort particulièrement puissant qui pouvait renverser la situation. Et le garder caché aussi longtemps que possible était une autre partie de la stratégie.

Mais coincer un adversaire et ne pas lui laisser d’autre choix n’était pas une idée judicieuse. Surtout quand deux adversaires étaient proches l’un de l’autre.

« Alors je suppose… que je devrais y aller à fond. »

Alice sourit à son adversaire. Elle avait hésité à l’utiliser ici, mais en pensant à l’avenir, elle s’était rendu compte qu’il valait mieux l’appréhender maintenant.

Elle enleva le fermoir de la poignée, et libéra les trois cercles tout en se rappelant ce qu’Alus avait dit. D’abord, toutes les coordonnées doivent être parallèles… au lieu d’essayer de les régler en détail, je les positionne par rapport à moi… et ensuite je les fixe en place !

D’abord, les cercles libérés avaient été fixés dans l’air autour d’elle. Puis elle avait utilisé ses sens pour faire des ajustements mineurs à leurs positions.

Très vite, ils s’arrêtèrent comme pour la protéger, les cercles étant dirigés vers son adversaire. En y repensant, c’est sans doute pour cela qu’Alus lui avait appris à reconnaître les coordonnées et à les définir plus en détail de temps en temps.

Les trois cercles, un de chaque côté d’Alice et le troisième au-dessus de sa tête, s’étaient déplacés avec elle, ajustant automatiquement et légèrement leurs positions et leurs directions. Ces AWRs circulaires utilisaient pour leurs mouvements la réaction synchronisée du champ magnétique spécial créé par les propriétés du métal météorique.

Le problème était la prochaine étape du processus… Essayant de garder le flux de mana clair dans son esprit, Alice avait poussé sa main libre en avant.

Les trois cercles avaient tremblé, puis ils s’étaient transformés, augmentant leurs diamètres. Mais l’instant d’après, ils reprirent leur taille initiale comme un élastique.

On leur avait donné la propriété de changer leur forme dans une certaine mesure en faisant passer du mana à travers eux. Cela ne s’appliquait pas à la lance elle-même, mais les cercles utilisaient pleinement les propriétés du métal météorique.

« Je ne peux pas maintenir la forme comme je suis maintenant…, » Alice surveillait son adversaire avec une expression contrariée. N’ayant pas d’autre choix, elle avait fait passer du mana à travers la lance.

La formule magique avait faiblement brillé. Elle s’était liée aux cercles flottant dans l’air. Le mana avait circulé dans la lance et les cercles. Alice avait abaissé son centre de gravité, avait tiré la lance en arrière, et avait préparé son attaque.

Son adversaire la regardait fixement, se demandant ce qui se passait, quand il réalisa soudain qu’il était acculé. Avec une expression effrayée, il lança une boule de feu au hasard.

Cependant, Alice n’avait plus besoin d’utiliser la Réflexion. Elle s’élança et fit pivoter sa lance tout en prononçant le nom du sort.

« “Quatuor Shiylereis” »

Une entaille créée par la lame avait dispersé la boule de feu. Trois autres entailles avaient été lancées autour d’Alice.

Les cercles avaient parfaitement reproduit la même formule magique, lançant le Shiylereis parallèlement au coup principal. La capacité des cercles à tracer la magie et à la lancer individuellement était une autre raison pour laquelle Alus les avait appelés des AWRs distincts.

Avec sa boule de feu facilement découpée, l’adversaire s’était couvert le visage avec ses bras par réflexe. L’instant d’après, toutes les frappes l’assaillaient. Sans même un instant pour pousser un cri d’angoisse, l’étudiant s’était effondré, et — .

« L’adversaire est incapable de se battre. Le vainqueur est le Second Institut de Magie, Alice Tilake, » dit un annonceur.

Peu après l’annonce, le public qui s’était tu à cause de la puissante attaque avait fait une ovation à Alice.

Se retrouvant au centre de l’attention de la foule, le visage d’Alice était devenu rouge d’embarras et elle s’était empressée de sortir de l’arène en baissant les yeux. La voir rougir et sortir en se courbant après un combat aussi intense n’avait fait qu’ajouter à son charme et cela avait enflammé le public.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire