Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 25 – Partie 4

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 25 : Le tournoi magique amical des sept nations

Partie 4

La même formule magique était gravée sur les deux côtés de la pointe de la lance. De plus, les trois cercles avaient une formule magique différente gravée sur eux.

« La formule magique possède les bases de l’attribut lumière, mais je l’ai un peu bidouillée. Eh bien, pour faire simple, c’est pour les utilisateurs avancés maintenant. Mais avec tes compétences, tu devrais être en mesure de gérer ça. »

Alice n’avait aucun moyen de savoir ce qu’il entendait par « bidouiller la formule », mais le fait qu’on lui dise qu’elle était une utilisatrice avancée l’avait fait sourire.

« Le mana passera à travers lui bien plus facilement que l’AWR que tu as utilisé jusqu’à présent, tu devrais donc finir par utiliser moins de mana lorsque tu lances des sorts. Il y a aussi quelques caractéristiques spéciales, mais ce serait plus amusant si tu les découvres au milieu de la bataille. » Alus avait un sourire diabolique en expliquant cela, mais personne ne s’était plaint.

En fait, Alice voulait se dépêcher de l’essayer, alors c’était presque comme si sa voix ne l’avait pas atteinte.

Tesfia soupira. « Ne me dis pas qu’un fossé s’est creusé entre nous…, » elle avait l’air inquiète. Son katana était un fantastique AWR qui était un héritage familial, mais Alus avait fabriqué celui-ci, alors peut-être était-ce inévitable.

Cependant, il avait été dit que les performances d’un AWR n’augmenteraient pas de façon monstrueuse les capacités d’un magicien. Il y avait une légère différence de rang entre les deux filles, mais ces derniers temps, elles étaient à égalité dans les combats simulés. Mais maintenant qu’elles avaient toutes deux un AWR personnel, on peut dire qu’elles étaient plus proches l’une de l’autre.

Bien que Tesfia soit envieuse de sa meilleure amie, elle n’avait pas de sentiments négatifs. Pour le meilleur ou pour le pire, la rousse était simpliste, et elle se réjouissait que sa meilleure amie ait reçu son propre AWR. Ces filles étaient capables de partager la joie de l’autre.

Alus regarda les deux et continua : « Et encore une chose. Ceci a un certain secret, et il est lié au matériau qui a été utilisé. C’est pourquoi j’ai pensé à l’utiliser dans un AWR. »

Il s’était approché d’Alice et avait retiré le fermoir des anneaux, provoquant un bruit métallique. « Ces anneaux sont en fait un AWR à eux seuls. »

« — !! » Alice était stupéfaite.

Comme les anneaux portaient une formule magique gravée, il était clair qu’ils n’étaient pas seulement décoratifs. Il ne s’agissait pas non plus de simples parties d’un AWR, mais bien d’AWR individuel, ce à quoi personne ne s’attendait. Cela dit, les filles ne savaient pas ce que cela signifiait. Alice, Tesfia et Loki affichaient toutes des regards interrogateurs.

Enfin, Alus avait expliqué le matériau qui avait été utilisé pour fabriquer l’AWR. Comme elles s’y attendaient, l’étrange lingot qu’Alus avait acheté à Budna avait été utilisé. Contrairement aux autres matériaux, il possédait des caractéristiques qui lui étaient propres, ce qui lui valait le nom de métal météorique.

Par exemple, le propre AWR d’Alus était également fabriqué à partir de métal météorique, c’est pourquoi son AWR pouvait être gravé avec les formules de tous les attributs. Normalement, les AWRs n’étaient gravés qu’avec les bases d’un attribut. Cependant, graver différents attributs les ferait interférer les uns avec les autres, affectant ainsi les sorts lancés. La structure et le matériau uniques de l’AWR d’Alus avaient permis de résoudre ce problème.

Alus avait un sourire intrépide en expliquant que les mécanismes de ce nouvel AWR étaient très élaborés, et qu’il était sûr qu’il s’agissait d’un chef-d’œuvre.

Le fait qu’il ait qualifié l’AWR d’expérience quand il l’avait donné à Alice n’était pas si faux. Il existait un matériau plus commun aux caractéristiques similaires au métal météorique qu’il avait déjà utilisé. Ainsi, même si cet AWR était spécial, il était possible qu’une technologie utilisant les mêmes idées puisse voir le jour à l’avenir. Pour cette raison, ce tournoi, qui suscitait l’intérêt du monde entier et des magiciens de toutes sortes d’affinités, était le terrain d’essai idéal.

Cependant, comme Alus l’avait dit, cet AWR était destiné à un utilisateur avancé. Généraliser la technologie pour que n’importe quels magiciens puissent l’utiliser demanderait beaucoup de travail.

Alus était devenu plutôt passionné au fur et à mesure de son explication, mais lui-même ne l’avait pas remarqué. D’ailleurs, le seul qui écoutait attentivement sa longue explication était Loki.

Même Alice ne comprenait pas entièrement l’explication pleine de jargon technique. Mais même là, elle pouvait dire combien de temps et de passion Alus avait mis dans la fabrication de cette lance en or.

Alus avait terminé en donnant aux filles le nom qu’il avait donné à l’AWR : Shangdi Fides.

Il avait gonflé sa poitrine comme pour se vanter, mais Alice et Tesfia avaient pensé qu’il allait peut-être un peu trop loin, bien qu’il ait pu faire passer le nom après leur avoir dit qu’il avait l’approbation de Budna.

* * *

Dans l’immense stade où se déroulait le Tournoi amical de magie des Sept Nations, les concurrents de chacune des nations étaient alignés avec des expressions tendues.

Ils étaient actuellement au milieu de la cérémonie d’ouverture. Au son d’une musique festive, un seul candidat était monté sur le podium et avait prêté serment. D’après son nom et son lieu d’affiliation, il s’agit du représentant du Premier Institut de magie de Rusalca, vainqueur de l’année dernière.

Alus était tout à fait à l’arrière de la file des candidats du Second Institut de magie, et il bâillait.

En levant les yeux, il avait pu constater que les sièges des spectateurs étaient remplis. À cette distance, il serait extrêmement difficile de distinguer des visages, mais pour un magicien du niveau d’Alus, ce n’était pas impossible.

Au sommet, au-dessus des sièges des spectateurs, se trouvaient sept salles VIP qui s’avançaient vers le centre du terrain. Leurs fenêtres avant étaient recouvertes d’un verre anti-magie renforcé. Il était manifestement très épais, ce qui en disait long sur son haut niveau de défense. La zone entourant ces salles avait été débarrassée des sièges, remplacés par une lourde garde. Vu la sécurité, il devait y avoir des gros bonnets dans chacune d’entre elles.

C’est comme s’ils demandaient que quelqu’un les remarque.

Alus avait jeté un coup d’œil sur la droite et avait froncé les sourcils en voyant le mana qui s’échappait de la salle VIP. Il n’y avait aucune hostilité, mais c’était comme s’ils essayaient de dire à tout le monde où ils se trouvaient.

Après avoir fixé le regard à travers l’épaisse vitre, Alus avait déplacé ses yeux pour faire face à l’avant, feignant l’ignorance. Il n’avait pas vu son visage, mais il avait remarqué sa présence et le fait qu’il lui faisait signe. Ce physique et ces cheveux blonds flottants lui étaient très familiers.

C’est bien Jean. Le mana qu’Alus avait capté était en quelque sorte la façon de Jean de dire bonjour. Ce qui veut dire que la souveraine est là aussi… Et si le grand manitou de Rusalca est là, alors notre princesse le sera aussi.

Tu parles d’une passion pour son travail… Bien sûr, Alus ne ressentait aucune envie d’être à la hauteur de sa passion. J’espère juste que rien de gênant n’arrivera.

Alus avait ses réticences, mais il était plus ou moins conscient que c’était parce qu’il avait choisi de participer à ce tournoi.

Bien sûr, il connaissait la véritable signification de la proposition de Balmes de recruter des étudiants pendant la conférence. Il s’agissait pour eux de s’assurer de futurs talents exceptionnels. Il ne serait pas étrange que non seulement les dirigeants des nations, mais aussi ceux ayant le rang de gouverneur général soient présents.

Cela dit, contrairement à la conférence des souverains, les Singles n’étaient pas assez nombreux pour les accompagner ici, à part Rusalca et Alpha qui en avaient deux chacun. Alus ne pouvait s’empêcher de se demander quel était l’intérêt des Singles, s’ils ne pouvaient pas se déplacer librement quand quelque chose se produisait.

D’ailleurs, Alus n’était pas le seul à remarquer l’atmosphère tendue. Il y avait beaucoup de murmures s’interrogeant sur la sécurité renforcée. Malgré cela, l’enthousiasme provenant des sièges des spectateurs semblait atteindre le centre du terrain où les concurrents étaient alignés.

Cependant, la cérémonie s’éternisait malgré leurs attentes. Alus ne pouvait pas penser à quelque chose de plus ennuyeux qu’un discours de quelqu’un d’important, et il semblait qu’il n’était pas le seul dans ce cas. Quelques-uns des autres concurrents s’ennuyaient manifestement en s’agitant dans la file d’attente.

Une fois que le long, très long discours avait finalement atteint sa fin, Alus avait laissé échapper un soupir.

Et le début du 40e Tournoi amical de magie des Sept Nations avait été déclaré.

Alors que les participants commençaient à partir, des écrans massifs étaient apparus dans les quatre directions. Sur les écrans, on pouvait voir le tableau du tournoi qui montrait les instituts qui s’affronteraient au premier tour.

Le même tableau était également affiché sur le moniteur de la salle d’attente et du quartier général du Second Institut de Magie. Felinella et les autres concurrents le fixaient avec une intensité extraordinaire.

« Les matchs vont commencer avec les premières années, alors préparez-vous, s’il vous plaît… les deuxièmes et troisièmes années, allez en reconnaissance dans les autres instituts, » ordonna Felinella, et les concurrents se tournèrent tous vers elle.

Ils avaient soupiré, en reconnaissance des capacités écrasantes de leur chef. Même Alus pensait que Felinella avait les qualités de quelqu’un qui se démarquait des autres. Une fois qu’elle aurait rejoint l’armée, elle dirigerait sûrement sa propre escouade et obtiendrait de nombreux succès. Comme on pouvait s’y attendre de la prunelle des yeux de Vizaist, même en travaillant sous les ordres de quelqu’un, on pouvait attendre beaucoup d’elle.

Alus devait aussi se préparer, mais il avait quelque chose à faire avant cela. Et c’était de donner un dernier conseil aux filles qu’il avait instruites. Cela dit, il était clair qu’il allait s’attirer une animosité non désirée s’il disait quoi que ce soit. Il avait déjà tendance à se faire remarquer et recevait des regards envieux de la part d’un certain nombre de garçons.

Loki était déjà à ses côtés, il avait fait signe à Tesfia, Alice et Ciel de venir et leur avait parlé. « Je pense que vous le savez déjà, mais assurez-vous de bien réfléchir lorsque vous vous battez. Il vous faudra trois jours pour vous frayer un chemin jusqu’au sommet. »

« Veux-tu dire de s’adapter à la situation ? » lui demanda Tesfia.

… Ce qui avait poussé Alus à la critiquer vertement. « Tu es une idiote ! Tu devrais toujours t’adapter à la situation. Je veux dire que vous devriez vous ménager contre quelqu’un en dessous de vous et ne pas lancer de sorts inutilement. Votre mana se rétablira en un jour, mais les sorts vous épuiseront mentalement. Une fois que vous serez épuisé mentalement, il ne sera pas facile de vous en remettre. Si vous affrontez quelqu’un de fort, vous n’avez pas d’autre choix que d’y aller à fond, mais contre un faible, assurez-vous de l’achever rapidement. Mais ne vous méprenez pas, je ne suis pas en train de vous dire que vous devez sous-estimer qui que ce soit. »

Pour les filles, personne dans ce tournoi n’était vraiment une mauviette. Tesfia et les autres n’avaient pas pu accepter immédiatement ses conseils, mais finalement personne n’avait fait d’objection parce qu’elles avaient réalisé qu’en y réfléchissant, Alus avait probablement raison.

« Les concurrents du premier tour sont priés de se rassembler sur le lieu du match. »

Un sentiment de tension avait envahi la salle d’attente lorsque la voix de l’annonceur avait retenti. Il en allait de même pour les trois filles qui se trouvaient devant Alus. Pour lui et Loki, ce tournoi était un spectacle, mais ce sentiment n’était pas partagé par Tesfia, Alice ou Ciel.

« OK, tout le monde, rejoignez vos positions. Les concurrents qui seront en éclaireurs, n’oubliez pas de faire un rapport entre les matchs, » avait terminé Felinella avec vigueur. Cela semblait influencer les concurrents, car leur combativité se lisait sur leurs visages.

Et ainsi le rideau s’est levé sur la bataille du Second Institut de Magie.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire