Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 25 – Partie 3

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 25 : Le tournoi magique amical des sept nations

Partie 3

Le Tournoi amical de magie des sept nations utilisait une méthode d’appariement un peu étrange.

Les 70 concurrents des classes de première année avaient été répartis en quatre blocs où ils s’étaient affrontés en un contre un. La particularité de cette compétition résidait dans le fait que les participants à chaque match avaient été choisis juste avant le début. La seule chose déterminée à l’avance était la répartition de chaque bloc et l’institut contre lequel ils allaient se battre.

En d’autres termes, le deuxième institut de magie d’Alpha, avec ses dix candidats, aurait dix places. Pour l’instant, ils ne connaissaient que le nom des instituts auxquels ils allaient être confrontés.

Étant donné que les vainqueurs de chaque bloc se qualifieraient pour le tournoi principal, chaque étudiant planifiait la manière d’obtenir le plus grand nombre de places pour le tournoi principal.

Les forces et les faiblesses des attributs dans un combat entre magiciens jouaient un rôle important dans les résultats. Ceux qui perdaient ne seraient-ce qu’un seul match perdait également le droit de participer aux futurs matchs. C’est pourquoi tous les instituts recueillent activement des informations sur les magiciens prometteurs des autres nations. Les informations étaient tout aussi importantes ici que dans les batailles réelles.

Il n’était pas exagéré de dire que la décision de Felinella, en tant que chef de file des candidats du Second Institut de Magie, signifiait que la bataille avait déjà commencé. Dans des moments comme celui-ci, plus les étudiants étaient célèbres — comme la noblesse — plus il était facile de déceler leurs affinités.

Après le dîner, les concurrents s’étaient réunis au siège afin de décider de la stratégie à l’avance.

Dans la salle de briefing, Felinella se tenait devant l’écran, avec les yeux sérieux des concurrents fixés sur elle. Le tournoi commençait demain, et les participants étaient tendus, à l’exception d’un certain nombre d’entre eux.

Alus avait reçu les mêmes documents que les autres, mais il n’avait pas vraiment pris la peine de les regarder.

« Assurez-vous de vous reposer correctement ce soir afin d’être prêt pour demain. Maintenant, permettez-moi d’expliquer une fois de plus comment le tournoi va se dérouler, pour faire bonne mesure. » Tout était dans les papiers qu’ils avaient reçus, mais avec des gens comme Alus dans les parages, Felinella avait décidé de l’expliquer quand même.

Elle s’était mise sur le côté pour que tout le monde puisse voir ce qui était affiché sur l’écran. « Le tournoi fera passer les concurrents de chaque année de classe par un tour préliminaire avant le tour final. Pour chaque année de classe, il y a quatre blocs différents, et ceux qui continuent à gagner passeront par quatre ou cinq matchs par personne. Le vainqueur de chaque bloc passe au tour final du tournoi, et les quatre vainqueurs de chaque année de classe s’affronteront. De cette façon, les premières à quatrièmes places seront décidées pour chaque année. »

« En outre, le classement de chaque nation sera calculé en utilisant les points de classement de chaque année de classe, ainsi que les points gagnants cumulés de chaque concurrent individuel. »

Alors que Felinella disait cela, un étudiant de première année avait levé la main et posé une question. « Comment sont calculés les points ? »

« Une victoire de match vaut 5 points, tandis que lors de la phase finale, un total de 100 points est requis pour le championnat. La deuxième place rapporte 75 points, la troisième 50 points et la quatrième 35 points. Cela peut fluctuer un peu en fonction des pénalités ou des circonstances particulières, mais il est important de gagner le plus de points possible. »

Alors que Felinella marquait une pause, les noms de tous les concurrents du Second Institut de Magie s’affichaient sur l’écran. « Les jumelages se présentent comme ceci, alors confirmez-les et essayez de ne pas les noter. Veuillez vous en souvenir. Le jour du tournoi, la salle d’attente attribuée à notre institut nous servira de quartier général. Et une fois de plus, assurez-vous d’avoir consulté les résultats des matchs. »

Au total, il y avait trois écrans, un pour chaque année de classe, et le chemin de la grille était affiché pour chacun d’eux.

Felinella décidait qui combattait et quand, ce qui avait été accepté lorsqu’elle avait été nommée chef. Comme les participants pouvaient être choisis juste avant chaque match, et qu’il en allait de même pour les nations adverses, la plupart des affrontements étaient à peu près aléatoires à ce stade. Mais s’ils continuaient à gagner, il était clair que les concurrents de l’Institut devraient se battre entre eux.

Cela dit, tout le monde était prêt à représenter l’Institut, donc personne ne s’en était plaint.

Alus avait confirmé que son nom était au milieu du bloc 3, ce qui signifiait qu’il se battrait probablement dans le troisième match du bloc.

« Les matchs pour toutes les années de classe auront lieu le premier jour. Après la cérémonie d’ouverture, supposez que vous devrez vous battre au moins une fois. Et comme seuls les concurrents peuvent entrer dans la salle, ce n’est pas fini même si vous perdez. Veuillez examiner chaque bloc, et vérifier les matchs pour recueillir des informations. Travaillons tous ensemble pour assurer la victoire du Second Institut de Magie. »

Felinella avait recueilli des informations de son côté, mais jusqu’à présent, elle n’avait obtenu que des informations sur la noblesse et les concurrents déjà célèbres. Il était très probable que chaque institut ait un atout caché dans sa manche, et la véritable guerre de l’information ne commencerait pas avant le tournoi.

Plus ils s’enfonçaient dans le tournoi, moins il y avait de concurrents, et les instituts sélectionnaient activement les concurrents ayant un avantage d’affinité.

Alus avait hoché la tête, se rappelant ce que Jean lui avait dit. C’était donc ce qu’il avait voulu dire quand il avait noté qu’Alus n’était qu’une seule personne. Il était un peu tard pour cela maintenant, et il n’avait jamais vraiment pris la peine d’écouter ou de chercher.

Quoi qu’il en soit, le plus gros obstacle se situait au départ. S’ils pouvaient accumuler plus de victoires lors de la première étape, cela influencerait grandement le nombre de points qu’ils obtiendraient au final. Si tout le monde gagnait son premier match, cela représentait 50 points assurés, soit la moitié des points nécessaires pour remporter le tournoi.

« La plus grande menace actuelle est le Premier Institut de Magie de Rusalca. Ils ont gagné trois années de suite, donc j’aimerais que vous vous concentriez tous sur la collecte d’informations sur eux. »

Le briefing étant terminé, Alus avait appelé Alice qui regardait la table. Quelque chose semblait la préoccuper, mais il choisit de ne pas y prêter attention. « Alice, viens dans ma chambre plus tard. »

« — !! » « — !! » « — !! »

Alice, ainsi que Tesfia à côté d’elle, avaient ouvert les yeux avec étonnement.

Tout comme Loki, qui semblait pouvoir s’évanouir à tout moment.

« Si tu ne veux pas, je viendrai dans ta chambre. Je dois te parler de ton AWR. »

« Oh, d-d’accord. »

Oh, c’est donc ce qu’il voulait dire, pensèrent les trois filles en soupirant de soulagement, et il fut donc décidé qu’elle aurait lieu dans la chambre des filles, qui était plus grande que celle d’Alus.

« Alors, allons-y, » dit Alus, et se dirigea vers le troisième étage où se trouvent les candidates.

Ce n’est pas parce que c’était l’endroit où les filles logeaient que c’était interdit aux garçons, et ce n’était même pas encore la nuit, donc il n’y avait aucun problème à ce qu’Alus entre hardiment dans l’étage.

« Mais de penser que nous allons nous battre dans un tournoi entre instituts, » marmonna Alice sur le chemin de leur chambre.

« C’est aussi un endroit où les nations peuvent faire une démonstration de force, » déclara Alus.

« Les premières années ont Al et Loki, et en plus nous nous sommes entraînés pendant tout ce temps, donc nous devrions pouvoir passer à l’étape finale, non ? Ce serait amusant de se battre contre des amis sans aucune crainte. » Tesfia s’était montrée courageuse, essayant de ne pas penser à la promesse faite à sa mère, mais elle savait que les matchs ne se joueraient pas uniquement sur les capacités.

Cela dit, Tesfia et Alice avaient un avantage certain sur la plupart des magiciens novices des sept nations, et c’était également le cas de Loki. Mais Alus savait que ce ne serait pas aussi simple.

« Ce serait bien. Mais Rusalca a apparemment une première année qui est l’équivalent d’un Triple Digit. Et selon le gouverneur général, ils ont une équipe très solide. »

« Pas possible ! Égal à un Triple ? Alors, comme Loki ? » s’exclama Tesfia.

« C’est exact. On dit que leur rang est encore plus élevé, mais vous devez supposer qu’ils sont au moins au niveau de Loki. »

« Comment est-on supposé battre ça ? » Tesfia priait pour ne pas tomber sur ce magicien dès le début.

« Mais penser qu’il y a quelqu’un comme Loki chérie ailleurs…, » dit Alice.

« Eh bien, vous êtes habiles, et selon la stratégie, vous pouvez probablement gagner. En d’autres termes, tout dépend de la façon dont vous vous battez. Alice, en particulier, est douée pour se battre contre les gens, donc vous avez un avantage et vous pourriez réussir, » déclara Alus pour motiver les deux filles, mais puisque Jean était impliqué, il était possible que l’adversaire ne soit pas assez simple d’esprit pour surestimer sa propre puissance. Dans tous les cas, il devrait au moins les prévenir.

Alus voulait se la couler douce et gagner tout au long du tournoi, mais s’il voulait gagner le tournoi dans son ensemble, cela ne suffirait pas. Il était sûr que Loki pourrait gagner avec sa grande expérience dans le Monde extérieur, mais il ne pouvait pas en être certain car il n’avait jamais vu l’opposition combattre ou même à quoi elle ressemblait. « Vous devriez juste être parfaitement prêtes pour vous en sortir quoi qu’il arrive quand vous les affronterez. »

« C’est évident, » répondit Tesfia en fronçant les sourcils. Mais Alus voulait simplement présenter le trophée du vainqueur au gouverneur général, alors il n’y voyait pas d’inconvénient particulier.

« Je m’occuperai de tous ceux qui se dressent sur le chemin de ta victoire, Sire Alus. »

« Ne lance pas d’attaque furtive sur eux, d’accord ? »

Loki avait fait une grimace en entendant l’avertissement d’Alus. « C’est une question d’enthousiasme. Je les vaincrai en un instant ! » déclara-t-elle avec une expression insouciante. Elle ne doutait jamais de sa victoire, mais elle ne surestimait pas non plus ses capacités.

« De toute façon, c’est Felinella qui décide des appariements. Alors, préparez-vous pour ne pas perdre, quel que soit votre adversaire. Et une explication sur le nouvel AWR d’Alice est nécessaire pour cela. »

Peu de temps après, ils s’étaient retrouvés dans la chambre des filles, et Alus avait placé sa main sur le tissu enroulé autour de l’AWR. Il avait retiré la pince autour de la poignée et le tissu était tombé.

Alus avait actionné le mécanisme, étendant la poignée et faisant apparaître une pointe de lance fendue. Dans sa main se trouvait maintenant une lance dorée saturée d’une couleur bronze. Même lui avait senti que la lance aurait été trop voyante en or pur, et il avait demandé à Budna d’atténuer un peu la couleur. Elle n’était pas terne, mais elle ne reflétait plus la lumière.

Tesfia et Alice étaient trop occupées à admirer l’AWR pour se souvenir d’avoir l’air surprises.

En constatant cela, Alus avait du mal à croire que c’était la deuxième fois qu’elles le voyaient. Il les avait bien sûr observées en train de jeter un coup d’œil furtif sur le bus. Mais comme il l’avait donné à Alice, il les avait laissées faire, car il n’avait pas vraiment de raison de les arrêter.

« Cette couleur dorée ressort vraiment, » dit Alus.

« C’est vrai, mais ça l’est moins maintenant qu’avant, » remarqua Loki.

Alus et Loki avaient ignoré les filles hébétées et avaient donné leurs propres impressions.

Si l’on devait décrire le nouvel AWR d’Alice, on pourrait dire qu’il ressemble à un khakkhara inversé. Cependant, il s’agissait toujours d’une lance, dont la pointe était à double tranchant, et au bas du manche se trouvait trois cercles de la taille d’un bracelet. Mais à la différence d’un khakkhara, ils étaient solidement fixés pour ne pas tinter.

« Vas-y, essaie-le. C’est peut-être un peu soudain, mais tu devrais être capable de l’utiliser. »

Une fois qu’Alus l’avait encouragée, Alice avait finalement pris l’AWR en main. Elle avait alors senti le poids lourd du métal. Cette sensation lui avait fait réaliser qu’elle avait enfin obtenu son AWR personnel, dont elle avait seulement rêvé.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire