Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 24 – Partie 2

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 24 : L’angoisse de l’incomparable

Partie 2

« C’est vrai. Je voudrais qu’Alpha s’assure une victoire cette fois-ci. »

« Le tournoi est une chose, mais s’attaquer à l’élimination des Mamonos à la place de Balmes en est une autre. »

« J’espère juste qu’une récompense du coffre-fort fera l’affaire. En fait, une récompense monétaire ne ferait-elle pas l’affaire… ? »

« Si c’était le cas, il n’y aurait pas de problème. »

Sentant l’épuisement mental de Berwick sur le sujet, Cicelnia réalisa qu’il avait raison et grimaça.

Fouriva, qui avait écouté la souveraine et le gouverneur général avec un étonnement muet, posa une question évidente. « Sire Alus est l’un des magiciens de cette nation, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi ne pas simplement lui donner un ordre ? »

Le moment suivant, tout le monde à part Fouriva avait soupiré.

« Un magicien normal est une chose, mais Alus n’est pas du genre à se déplacer par sens du devoir. À la fin de son service, il a immédiatement demandé sa retraite. Il n’a obéi aux ordres pendant son service que parce qu’il savait que c’était juste jusqu’à sa retraite. Si on essayait de lui imposer quoi que ce soit, il prendrait, dans le pire des cas, sa retraite sur le champ. » Berwick n’avait aucun moyen de cacher l’amertume qui apparaissait dans son expression.

Il poursuit. « Cela dit, il est bien trop précieux pour qu’on le laisse partir. Je l’ai fait entrer à l’Institut pour que nous puissions l’utiliser en cas d’urgence. La raison pour laquelle nous pouvons envoyer Lettie dans le monde extérieur sans inquiétude est qu’Alus est toujours là. Cela peut ne pas sembler bon, mais pouvoir le garder actif avec des appâts, c’est mieux que rien. »

Fouriva avait laissé échapper un « Hmm », et il avait reconsidéré sa perception d’Alus. Il semblait que la valeur d’Alus dépassait de loin son imagination. En tant que personne vieux jeu, il était sûr que tous les magiciens se battaient pour le bien de l’humanité et de leur nation, mais il semblait y avoir des exceptions à tout.

« Pour l’instant, laissez-moi me tourner vers Vizaist pour l’infiltration, » dit Berwick.

« Je vois. Le Seigneur Vizaist serait capable de s’en occuper. »

« Oui, Dame Cicelnia. Je crois qu’il serait le meilleur choix. Et si nous avons l’aide de Lady Rinne, alors il n’y a rien de plus que nous puissions demander. » Berwick appréciait beaucoup l’œil et les capacités de Rinne. Et ce n’était pas que des paroles en l’air. Avec son aide, le succès de l’enquête était pratiquement garanti.

C’est alors que Cicelnia sembla se souvenir de quelque chose et se tourna vers Rinne. « Oh, Rinne. J’ai entendu dire qu’Alus s’intéresse à ton “Oeil”. »

« Hein !? Uhm, eh bien… oui… mais…, » Rinne sentait quelque chose d’inquiétant dans le sourire de Cicelnia, mais tout ce qu’elle pouvait faire était d’acquiescer.

« Un œil magique, c’est ça… ça ressemble à quelque chose qui pourrait intéresser Alus. Je vois. » Berwick suivit l’exemple de la souveraine et sourit également.

« De quoi… de quoi parlez-vous… ? » Rinne demanda timidement, mais Cicelnia l’ignora complètement.

« Oui, Alus devrait apprécier ça. J’en suis sûre, » dit Cicelnia.

« En effet, Alus serait capable de s’en occuper. J’en suis sûr, » ajouta Berwick.

Voir la souveraine et le gouverneur général sourire n’avait fait qu’accroître la confusion de Rinne.

 

***

Une semaine s’était écoulée depuis qu’Alus et les autres étudiants avaient commencé à s’entraîner pour le tournoi. Et ils commençaient à voir des résultats, car une grande partie de l’entraînement prenait maintenant la forme de combats simulés. L’adversaire de Tesfia et Alice n’était pas seulement Alus, mais aussi Loki et toutes sortes d’autres adversaires.

Pour l’instant, Loki faisait face à Tesfia et Alice, tandis qu’Alus les observait depuis les coulisses.

Plus elles se battaient, plus Alus pensait que Tesfia et Alice étaient parmi les meilleurs de la nation. Leurs sens latents, ou plutôt leur capacité à absorber les choses méritaient une mention spéciale.

Leur capacité d’adaptation était terriblement élevée. La façon dont leur respiration était synchronisée et la façon dont elles coopéraient sans qu’on leur ait montré comment le faire était des choses qui avaient de quoi étonner.

Plus elles s’affrontaient, plus Loki se blessait, même si ce n’était que des écorchures.

Alice choisissait également le bon moment pour lancer le sort Réflexion afin de renvoyer les attaques. Ce sort de réflexion était très utile dans les combats contre des personnes. Cependant, lorsque la différence de capacité était trop importante, son utilisation était difficile. Plus l’attaque était puissante, plus il fallait de mana pour la réfléchir.

De plus, Alus n’observait pas seulement Tesfia et Alice. Loki s’améliorait aussi considérablement, et son potentiel retrouvait les niveaux qu’elle avait lorsqu’elle était en service actif.

Elle prenait des décisions instantanées et ses sens s’affinaient pour faire pencher le match en sa faveur. La vitesse de ses séries d’actions s’améliorait à un rythme accéléré. En d’autres termes, ses sens du combat et sa sélection de magie étaient de plus en plus affinés. C’était aussi en partie grâce à son entraînement avec Alus.

Loki était écrasante en termes de vitesse, et voilà qu’elle disparaît instantanément de devant Tesfia et Alice pour se placer derrière elles.

Un instant plus tard, les deux filles s’étaient retournées, et Loki avait marmonné le nom de la formule magique dans un moment d’égarement.

« “Flash” »

Une boule d’éclairs avait flotté devant leurs yeux. La lumière blanche de l’éclair avait rempli la pièce, les éblouissant.

Alors qu’elles se couvraient les yeux, il fallait quelques secondes pour que leur vision revienne. Tesfia et Alice avaient balancé leurs AWRs tout en étant aveuglées, mais il n’y avait aucun moyen d’établir le contact.

Cela dit, c’était un entraînement, donc Loki ne les avait pas attaqués. Quand leur vision était revenue, elles s’étaient empressées de chercher Loki. La trouvant à une certaine distance, elles avaient vu que Loki souriait.

Malgré la douleur qui leur picotait les yeux, elles coururent vers Loki, qui sortait un couteau de sa taille et le brandit.

En voyant cela, Tesfia et Alice avaient baissé les yeux vers le sol, des sueurs froides coulant dans leur dos.

« Oh non !? »

« — !! Pas encore ce schéma… »

Les deux femmes avaient compris qu’elles avaient été attirées dans un piège lorsqu’elles avaient vu les sept couteaux plantés dans le sol autour d’elles.

L’instant d’après, Loki avait abattu sans pitié son AWR.

Chaque manche de couteau était percé d’un trou par lequel un éclair passait pour former un champ électromagnétique en cercle qui s’élevait ensuite dans l’air.

En levant les yeux, elles avaient vu des éclairs suspendus dans l’air, et — .

« “Éclair” »

En un clin d’œil, la lumière avait rempli la zone tandis que les éclairs crépitaient.

La foudre s’était déchargée et l’électricité avait traversé le sol, achevant en un instant le combat des deux filles.

Le fait d’être sur les terrains d’entraînement signifiait que les dommages avaient été convertis, mais c’était quand même un choc.

Tesfia et Alice étaient tombées sur leurs fesses et s’étaient tenu la tête, renfrognées par la douleur sourde.

« Les Triple Digits sont vraiment d’un autre niveau. Je ne pense pas que nous pourrons gagner, même à deux contre un, » dit Tesfia en s’avouant vaincue, et en se pressant les tempes avec ses doigts.

« Pas vrai ? Je pensais que nous étions en train de devenir capables de nous battre, mais tu deviens encore plus forte, n’est-ce pas, Loki chérie ? » remarqua Alice en se redressant en utilisant son naginata comme support.

« Je me le demande », murmura Loki, et elle se tourna vers Alus dans l’espoir d’une réponse.

« Elle était proche d’un Double dans ses capacités, alors peut-être que ses sens lui reviennent tout juste, » avait observé Alus.

« C’est ce qu’il semblerait, » dit Loki, maintenant avec une fierté dans sa voix, en souriant à Tesfia et Alice.

Tesfia soupira. « Je suis déjà habituée, mais c’est toujours frustrant. »

« Je sais, n’est-ce pas ? » dit Alice.

S’habituer à la défaite était une chose, mais en voyant les sourires en coin des filles, Alus soupira et prit la parole. « Si vous avez l’habitude, alors arrêtez de tomber dans les pièges de votre adversaire. De plus, attaquer aveuglément après avoir perdu la vue est stupide. »

Dans le monde extérieur, il y avait beaucoup de Mamonos qui utilisaient la lumière, la boue, le venin ou d’autres moyens sournois pour aveugler les gens. Et quand cela arrivait, il était courant que les novices paniquent et agissent de façon imprudente.

Contre les Mamonos, il était possible de travailler ensemble et de couvrir les ouvertures de l’autre, mais contre un autre humain, ils seraient attaqués alors qu’ils ne pouvaient pas voir. Donc, dans ces moments-là, il était plus intelligent de s’éloigner et d’attendre que sa vision se rétablisse.

« Vous êtes peut-être deux maintenant, mais lorsque vous vous battez à un contre un, il est préférable de choisir un sort qui vous permettrait de gagner du temps pour récupérer votre vision, » dit Alus.

« Tu es aussi bien informé sur les combats que d’habitude. » Tesfia était assise négligemment sur le sol, et elle avait incliné sa tête en arrière pour regarder Alus à l’envers, sans se soucier que ses cheveux touchent le sol.

« C’est juste du bon sens. Si tu acquiers des connaissances, cela t’aidera en cas de besoin. »

« Hmm, je vois… alors, désolée, mais nous allons faire une pause ici, et tu pourras passer après. C’est assez pitoyable à admettre, mais s’entraîner avec Al devrait être meilleur pour toi aussi, pas vrai, Loki ? » dit Tesfia.

« Oui, » avait dit Alice, qui s’était approchée d’Alus et l’avait poussé par-derrière.

Elles avaient raison sur ce point. Les réserves de mana d’une personne n’augmentaient pas si vite. Et les deux filles n’avaient toujours pas assez de mana pour continuer à se battre sans se reposer. Elles avaient astucieusement pensé qu’Alus pourrait prendre leur place pendant qu’elles se reposaient. D’ailleurs, le simple fait de pouvoir observer un match entre Loki et Alus serait une bonne leçon pour elles.

« Vas-y, demande à Loki de t’examiner, » dit Tesfia avec un sourire malicieux.

C’est alors qu’une voix inconnue s’était immiscée dans l’atmosphère harmonieuse. « Hmm, Alus et Mlle Loki, hein ? Ça va être un spectacle. En fait, à quel point Alus est-il fort ? Tous les autres semblent l’estimer assez bas, mais n’est-ce pas étrange ? »

« C’est parce que la directrice nous a demandé de garder le secret pour qu’il ne soit pas exposé. Malheureusement, même Loki ne sera pas capable d’affronter Al, » Tesfia avait répondu à la question qui lui avait été posée avec désinvolture.

Quand elle l’avait fait, la voix de l’interrogateur avait demandé avec confusion. « Hein ? Pourquoi parler de la directrice ? »

« Pourquoi, parce que… hein !? » Ce n’est que maintenant que Tesfia avait enfin réalisé à qui elle parlait. « Ciel !? » Elle avait crié de surprise, et comme elle regardait toujours en arrière, elle avait vu Ciel s’accroupir avec un air perplexe, la tête en bas.

Alus avait enfoncé son visage dans sa paume.

Loki avait regardé Alus pour essayer de le calmer, mais elle pouvait voir ses yeux se crisper.

Quand Alice avait vu cela, elle avait détourné le regard et avait feint l’ignorance.

Même si le cloisonnement était obscurci par souci de discrétion, tant que les personnes s’entraînant à l’intérieur étaient des étudiants, il ne pouvait pas être verrouillé. Cela dit, peu de gens entreraient sans réfléchir. Mais Ciel semblait avoir entendu qu’Alus et les autres s’entraînaient et elle était entrée sans prévenir, par curiosité.

Tesfia était la seule qui n’avait pas compris. Alus avait essayé d’être prévenant en gardant le contenu de la formation secret, mais elle avait juste tout jeté à l’eau. Elle s’était tue, un sourire gêné figé sur son visage.

« Hm ? Je n’étais pas censée entrer ? » demanda Ciel d’un ton mielleux.

Avec son sourire toujours figé, le regard de Tesfia avait lentement dérivé vers le visage maussade d’Alus, et voyant cela, elle avait paniqué et avait essayé de poursuivre. « Euh, en fait, Al a des circonstances familiales assez compliquées… et la directrice et nous tous avons pensé qu’il serait mieux de garder cela secret… »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire