Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 23 – Partie 2

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 23 : Entraînement au combat réel

Partie 2

« Il semble qu’il y ait un malentendu. Je ne m’occupe d’elles que sur le papier, mais c’est pour qu’elles puissent s’entraîner seules sans que personne ne s’en mêle. En fait, j’ai besoin d’un professeur pour surveiller ma propre formation… entre nous, ces deux-là ont des choses à me reprocher, et je vivrai un enfer si je les contrarie, » murmura-t-il, arborant un sourire sec et cynique, ce qui fit écarquiller les yeux de Ciel.

« Fia et Alice… ont des ragots sur toi ? » Ciel avait du mal à le croire, et la confusion envahissait son visage.

Tesfia était sur le point d’ouvrir la bouche pour clarifier les choses, tandis qu’Alice avait un regard troublé. Alus leur adressa un sourire mauvais, comme pour se venger d’elles.

Après une pause, il haussa les épaules de manière exagérée. « Bon, blague à part… Désolé, Mme Ciel, mais même si tu veux que je te guide, je ne peux pas faire grand-chose. J’ai ma propre formation, et comme je suis à la fois élève et compétiteur, je ne pense pas que surveiller plus de deux élèves soit accepté. Je pense qu’il serait préférable pour toi de trouver un professeur pour te coacher plutôt que d’avoir quelqu’un comme moi. »

« Je vois… mais j’aimerais entendre l’avis du plus grand nombre possible, alors ça te dérange si je viens au moins te demander ton avis ? » Ciel semblait satisfaite de l’explication d’Alus, et lui avait offert un sourire timide, une volonté ferme brillant dans ses yeux après avoir vu une partie de la force d’Alus. C’était un regard fort, quelque peu différent de celui de Tesfia et Alice.

Il était devenu douloureusement conscient de l’obscurité froide cachée dans le monde, et dernièrement, il avait l’impression d’être faible face à ce genre de regard sincère. Même s’il en avait assez, il ne pouvait pas la rejeter. Même s’il ignorait les deux filles, elles avaient poussé Ciel à le faire et elles l’encourageaient en silence.

Alus reconnut le regard inquiet de Loki et ouvrit la bouche, conscient des problèmes qu’il pourrait s’attirer. « Eh bien, si tu es d’accord avec un simple conseil… Tu as un bon sens des choses, donc tu devrais probablement concentrer ton entraînement à améliorer la précision de tes sorts et la vitesse à laquelle tu les lances. Tu pourrais abréger certains sorts d’attributs de terre pour réduire le temps de lancement. Tu devrais également te pencher sur le processus de construction de la magie que tu utilises. De plus, tu sembles avoir un parti pris pour l’image du sort en ce qui concerne ta composition. »

Ciel était complètement absorbée par les paroles d’Alus, hochant la tête après chaque point.

« À cause de cela, la force de ton sort diminue. Tu dois donc procéder à la construction dans l’ordre. La direction est une chose, mais le plus gros problème est que les coordonnées d’origine du sort sont très sommaires. Donc je pense que tu devrais vraiment revoir la construction. »

« Comment peux-tu en dire autant ? »

« C’est une astuce. De toute façon, l’entraînement lui-même dépend de toi, alors fait de ton mieux. »

« O-Oui… »

Ciel s’était inclinée en remerciement à Alus, et s’était assuré de remercier également Tesfia et Alice avant de quitter la pièce à la recherche d’un autre instructeur.

Alus s’était rassis sur sa chaise et avait laissé échapper un soupir.

Loki s’était également assise à côté de lui, arborant une expression complexe, mais elle n’avait rien dit. En regardant de plus près, un léger sourire se dessinait également sur son visage.

Elle était, bien sûr, heureuse qu’il n’ait pas été entraîné à faire plus de travail, mais elle était encore plus heureuse qu’une autre personne qui reconnaissait sa grandeur soit apparue.

C’est alors que les deux filles avaient pris la parole.

« Désolée, je pensais que tu serais capable de t’occuper de trois personnes pendant ton temps libre. Ciel est une travailleuse acharnée, alors je n’ai pas pu m’en empêcher…, » dit Tesfia.

« Oui, j’étais sûre que tu serais d’accord avec ça, Al, » ajouta Alice.

« Continuez à parler. J’ai peut-être le temps, mais je ne compte pas enfreindre la règle pour me démarquer encore plus. D’ailleurs, je préfère me concentrer sur mes propres recherches plutôt que de faire ça. Pour votre gouverne, vous n’avez pas le temps de vous préoccuper des autres. Surtout pas toi, Fia. Après ce que j’ai dit à ta mère, ma dignité sera en lambeaux si tu ne réalises aucun résultat. »

«…!! O-Ouais… c’est vrai. C’est vrai. »

« Un sourire ironique ne va pas te sauver. Tu peux abandonner tes études si tu veux, mais puisque je me donne la peine de t’enseigner, je ne vais pas accepter des performances déshonorantes. C’est parce que vous vous plantez que je dois me concentrer sur vous deux. » Quoi qu’il en soit, Alus s’occupait de Tesfia et Alice, ainsi que de Loki, pour des circonstances particulières.

La salle commençait à se vider de ses élèves, alors Alus s’était gratté l’arrière de la tête et s’était dirigé vers le podium, bien qu’il y ait encore quelques élèves qui demandent les conseils de Felinella.

Felinella, au milieu du groupe, avait l’air troublée en levant les mains et en secouant la tête pour tenter de retenir les élèves excités. Étonnamment, beaucoup d’entre eux étaient des étudiantes, les étudiants masculins se tenant timidement à distance.

C’était un spectacle pitoyable, mais Alus avait ses propres affaires à régler, alors il n’avait pas le temps de s’en soucier. « As-tu un moment ? » dit-il à la personne au centre du tumulte.

Les voix des étudiantes demandant les conseils de Felinella étaient plutôt bruyantes. Malgré cela, elle n’avait pas manqué la voix d’Alus. « Oui ! … Puis-je t’être utile ? » Son choix de mots était un peu formel à cause de la présence des autres élèves.

« J’ai pris en charge l’enseignement pour deux étudiants, donc… »

Cependant, Alus n’avait montré aucun signe d’inquiétude à ce sujet. À cause de cela, les étudiantes entourant Felinella avaient fixé Alus. Certaines l’avaient même regardé fixement. Personne n’avait dit quoi que ce soit à voix haute, mais leurs yeux disaient plutôt. « C’est quoi cette attitude ? Pour qui te prends-tu ? »

Mais Felinella ne semblait pas s’en soucier. « Ah, je comprends… tu voulais donc signaler cela. S’il te plaît, ne te forces pas, » dit-elle en lui répondant immédiatement, les derniers mots lui étant adressés personnellement.

Alus avait seulement veillé à respecter les règles, il avait donc baissé la tête et s’était excusé.

Au fur et à mesure qu’il s’éloignait, les yeux qui fixaient son dos devenaient de moins en moins nombreux. Lorsqu’il jeta un coup d’œil en arrière, il put voir Felinella à nouveau entourée d’élèves qui la regardaient respectueusement et lui demandaient conseil.

Ça a vraiment l’air d’être une douleur, pensa une fois de plus Alus, comme si ça n’avait rien à voir avec lui, mais il accéléra un peu le pas lorsque des regards acérés se tournèrent vers lui une fois de plus. Il ne voulait pas être pris dans d’autres problèmes.

 

***

Une heure environ s’était écoulée depuis qu’Alus et les autres étudiants avaient commencé à s’entraîner sur le terrain d’entraînement. Ils avaient la priorité pour réserver le terrain d’entraînement, mais les cloisons étaient toujours obscurcies pour empêcher quiconque de voir à l’intérieur.

L’entraînement de Loki visait à améliorer sa capacité à suivre les choses dans son angle mort en utilisant son sonar à mana. Plus précisément, ça avait commencé avec l’exercice d’attraper une balle les yeux fermés. Cependant, la balle avait été progressivement remplacée par quelque chose de plus dur, et maintenant c’était un couteau.

L’entraînement s’était pratiquement transformé en combat les yeux fermés. Mais grâce au talent et aux efforts de Loki, elle réussissait à passer cet entraînement. Même ses mouvements étaient pratiquement inchangés malgré le port d’un bandeau sur les yeux. En fait, depuis qu’elle avait éliminé son angle mort, elle était même capable de faire face aux attaques par-derrière. En utilisant son sonar à mana pour suivre les mouvements de l’ennemi, elle était même capable de réagir à leurs sorts avant qu’ils ne soient lancés.

Cependant — .

Ses sens commençaient à perdre leur concentration. Maintenant que les feintes étaient mélangées aux attaques d’Alus, elle était à peine capable d’esquiver.

Elle avait immédiatement réagi pour contre-attaquer, mais à ce moment-là, le poing d’Alus volait déjà vers son abdomen. N’ayant pas le temps de se défendre et d’esquiver, elle n’avait pas d’autre choix que de renforcer son petit corps.

Le poing sans pitié avait fait voler Loki. À présent, son corps était incapable de suivre ses sens.

Et avec ça — . « Trois minutes, hein. Pas mal. »

« Merci beaucoup. »

Ayant été soufflée au loin, Loki parvint à se rétablir et à atterrir gracieusement. Elle tressaillit un peu à cause des dommages mentaux subis, mais répondit sincèrement à Alus.

« Fais une pause pour le moment. Tu as utilisé beaucoup de mana, et tu ne feras que t’épuiser si tu pousses trop fort. »

Non, je peux toujours… Loki tenta de rétorquer ça, mais Alus déplaça son regard vers les deux autres, en plein entraînement, à la place. Réalisant que laisser ces deux-là seules serait inefficace, il avait estimé qu’il était temps de leur donner des menus individuels, bien qu’Alice soit encore en train de travailler sur le sien.

Elle avait posé son AWR et s’était concentrée à une certaine distance. Normalement, l’utilisateur était en contact avec l’AWR lorsqu’il l’utilisait. Le mana était transféré plus facilement de cette façon, et l’AWR était capable de lire les informations avec plus de précision. Mais les AWRs pouvaient également fonctionner à distance.

Alice avait plus ou moins construit un sort à l’avance et essayait maintenant de saisir des coordonnées à distance. Il n’y avait pas beaucoup d’intérêt à utiliser les terrains d’entraînement pour cela, mais si elle réussissait, il y avait un risque de magie errante, donc c’était plus sûr ici.

Quant à Tesfia… Son avenir reposait sur les résultats du tournoi, et Alus pensait qu’elle avait peut-être un peu trop d’attachement émotionnel à ce fait.

Alus portait une partie de la responsabilité de l’y avoir poussée. Normalement, la façon de penser d’une personne était plus restreinte si elle s’entraînait lorsqu’elle était à bout de nerfs. Et Tesfia avait montré une tendance particulièrement forte pour cela. C’est pourquoi il avait senti qu’il devait prendre des mesures.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire