Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 5 – Chapitre 22 – Partie 3

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 22 : Une attaque étrange

Partie 3

Et l’étudiante en question, malgré son expression figée, avait toujours un regard inflexible. Cela se voyait aussi dans le mana qui coulait dans son AWR.

Elle est donc plus douée que les autres pour le combat magique, mais pour le combat rapproché… ?

Alus s’était précipité vers elle et avait imprudemment frappé avec l’épée AWR avec son élan. La seule pensée de lancer une attaque aussi négligée l’embarrassait.

Il avait également réduit la qualité de son enchantement à un niveau qui n’aurait pas semblé artificiel, mais comme il avait appris à maîtriser la technique, il lui avait fallu beaucoup de concentration pour le faire de manière imparfaite.

L’étudiante, bien que n’ayant pas le niveau d’Alice, avait réussi à bloquer fermement sa frappe.

De multiples sons métalliques sourds retentirent, et après quelques échanges, ses yeux semblaient s’être adaptés à ses attaques, car elle prédisait la trajectoire de l’épée d’Alus et déplaçait son bâton pour la devancer.

Au début, elle s’appuya sur ses muscles, déversant une certaine quantité de mana dans son AWR lorsqu’elle le balançait, mais avec le temps, ses mouvements devinrent plus fluides. Toujours sur la défensive, elle commença à parer les attaques.

Comprenant rapidement qu’elle était désavantagée en termes de compétences, elle se concentra sur l’évitement de ses attaques. Ce faisant, elle maintenait son flux de mana, et la formule magique gravée sur son bâton commença à briller.

Elle travaillait sur le processus de lancement d’un sort, une étape à la fois, tout en esquivant les attaques d’Alus. La quantité de mana qu’elle avait versée dans son AWR était également considérable, et juste au moment où elle était prête à lancer — .

L’étudiante avait fait un pas en arrière alors que l’attaque d’Alus l’effleurait à peine. Elle avait ensuite tracé une ligne droite sur le sol avec son AWR tout en faisant un autre pas en arrière.

Alus pouvait facilement suivre sa retraite. Cependant, repérant la ligne dans le sol, il avait choisi de la laisser finir.

Et elle avait utilisé cette ouverture pour frapper le sol avec la poignée de son AWR.

« “Épine perçante” »

La ligne dans le sol symbolisait les coordonnées d’invocation du sort.

Devant Alus, une épine de roche avait jailli du sol, menaçant de lui transpercer la poitrine. S’il avait été pris par surprise, elle l’aurait sûrement touché.

Et même l’étudiante avait l’impression de l’avoir fait. Au lieu de cela, la scène qui s’était déroulée devant ses yeux était complètement différente de ce qu’elle avait imaginé.

Elle avait activé son sort avec un timing parfait. Mais alors que l’Épine perçante était lancée, Alus avait inversé la prise de son épée et l’avait plantée dans le sol.

La vitesse de ses mouvements dépassait de loin ce qu’une personne normale pouvait faire. En conséquence, la pointe acérée de l’épine perçante avait été divisée en deux, chaque partie volant de gauche à droite comme pour esquiver Alus.

Le sort avait été facilement traversé après s’être matérialisé sous forme de phénomène. Après s’être étirées dans l’air, les deux moitiés de l’Épine perçante étaient redevenues des particules de mana.

« … Pas possible. »

L’étudiante avait regardé le spectacle qui s’était déroulé devant elle, la mâchoire ouverte. Elle n’était plus capable d’imaginer un autre mouvement. Après tout, le sort qu’elle venait d’utiliser était son atout dans la manche.

Le temps qu’elle reprenne ses esprits, la distance entre eux avait déjà disparu.

« — !? »

La première chose qui lui vint à l’esprit fut une résistance symbolique sous la forme d’une poussée lancée par réflexe. C’était une attaque molle. La pointe de son bâton fut projetée vers l’abdomen d’Alus, mais il la dévia en frappant le bâton avec la poignée de l’épée.

Un bruit métallique aigu avait retenti.

L’étudiante s’était accroupie pour ramasser son AWR, mais contre un adversaire comme Alus, ça n’allait pas marcher.

Avec la pointe d’une épée pointée sur son cou pâle, elle ne pouvait rien faire d’autre que d’admettre sa défaite.

Un tonnerre d’applaudissements avait retenti dans le public étonné.

La première à applaudir était soit Felinella, soit Loki. Dans tous les cas, une émotion proche de l’adoration pour Alus se mêlait aux applaudissements, et dans tous les cas, c’était une ovation pour les deux combattants.

Alus avait ignoré le public excité et s’était tourné vers Felinella. Il n’avait pas eu besoin de dire quoi que ce soit pour qu’elle lui fasse un signe de tête joyeux. L’étudiante avait opposé une certaine résistance à son égard. Il disait à Felinella de prendre en compte ses capacités.

Grâce à cela, Alus s’était qualifié pour le tournoi. Alors qu’il s’apprêtait à quitter le terrain d’entraînement, il s’était rendu compte que tous les regards étaient encore fixés sur lui.

Il n’en avait pas vraiment conscience avant, mais beaucoup de gens à l’Institut avaient commencé à faire attention à lui. Surtout depuis qu’il traînait avec les trois meilleurs étudiants de première année.

Jusqu’à présent, il n’y avait eu que des soupçons et des rumeurs malveillantes de relations illicites, mais maintenant, beaucoup de ceux qui acceptaient ses capacités se demandaient combien Alus s’était entraîné pendant ses vacances.

« Je savais que tu étais fort, Alus. » Une voix rafraîchissante était venue de derrière lui. Elle appartenait à l’étudiante contre laquelle il s’était battu il y a quelques instants. « J’ai l’impression de pouvoir comprendre pourquoi Fia, Alice, et même Mlle Loki se rassemblent autour de toi ! »

En se retournant, Alus avait vu l’étudiante sourire. Aucune trace de frustration dans sa défaite. « Ce n’est pas vrai. Mes notes sont moyennes. »

« Si tu dis ça, alors les miens sont aussi dans la moyenne. »

« Même si tu peux aussi bien utiliser la magie ? »

Il était clair qu’elle avait une affinité avec la magie de terre. En termes de caractéristiques, la magie de terre avait tendance à être méprisée par rapport aux autres attributs. Ou plutôt, déplacer et durcir la terre nécessitait une concentration constante sur le sort et consommait beaucoup de mana. Même les sorts de niveau débutant nécessitaient un certain nombre d’informations pour leur construction. En d’autres termes, lancer des sorts de terre demandait plus de temps.

En y réfléchissant, Alus avait commencé à trouver un sens à tout cela. Au vu de la réaction des personnes qui l’entouraient, il semblait qu’elle était celle qui avait réellement progressé pendant les vacances. Elle n’avait pas été choisie en raison de ses notes, elle avait donc décidé de participer aux matchs de sélection, et les efforts qu’elle avait fournis étaient évidents.

Et comme pour confirmer les soupçons d’Alus — . « J’ai travaillé très dur pour aujourd’hui, mais je suppose qu’on ne peut rien y faire. Une perte est une perte. Alors, félicitations. »

Alus avait eu un regard dubitatif pendant un instant, mais il avait vite compris et avait fait de son mieux pour ne pas paraître sarcastique. « Merci, mais je pense que tu seras aussi choisie. »

« Hein !? Qu’est-ce que tu… »

« Ciee-eell! » Tesfia leur avait fait signe en courant et en prenant la fille appelée Ciel par la main. « C’était génial ! Être capable d’utiliser la magie aussi bien ! »

« Après tout, je me suis entraînée très dur pendant les vacances, » dit Ciel en gonflant sa poitrine et en se mettant sur la pointe des pieds pour paraître aussi grande que possible malgré sa petite taille.

Alice était arrivée et avait également félicité Ciel avec joie.

« Hm ? Vous vous connaissez ? » Puisqu’elles avaient appelé son prénom, Alus avait pensé qu’elles étaient au moins familières les unes avec les autres.

« Es-tu sérieux ? N’es-tu pas un peu trop grossier ? » demanda la rousse en soupirant, et en fixant Alus.

Pendant qu’elle le faisait, Loki, qui était apparue à ses côtés à un moment donné, avait tiré sur la manche d’Alus et avait chuchoté. « C’est Ciel Faleno. Elle est dans notre classe. Elles sont aussi dans le même groupe pendant le cours pratique. »

Alus n’était pas sûr de ce dont elle parlait, et avait regardé Ciel une fois de plus.

Ciel avait fait un sourire gêné.

En la regardant, Alus se souvenait vaguement de quelqu’un qui se déplaçait comme un petit animal.

Ne pouvant plus supporter qu’il essaie de se souvenir d’elle, Ciel s’était empressée de hausser la voix, mettant une main dans ses cheveux et jouant un peu avec. « Eh bien, je me suis coupé les cheveux, alors peut-être que ça ne se voit pas… Fia et Alice m’aident à étudier après les cours ou pendant mon temps libre. »

« Alors, pas étonnant que je ne me souvienne pas. »

« Uhm, tu étais là aussi… »

Alus avait senti la gêne dans l’air alors qu’une Ciel découragée levait les yeux vers lui. « Oh, oui, bien sûr. Ouais. »

Tesfia grimaça devant le mensonge flagrant d’Alus, tandis qu’Alice dit : « Tu ne fais vraiment pas attention à ce qui ne t’intéresse pas, hein, Al ? »

Il en était conscient lui-même, mais la façon dont elle l’avait dit ne lui convenait pas.

« Je m’y habitue, mais tu pourrais au moins te souvenir des noms de tes camarades de classe ! »

De manière assez inhabituelle, Alus n’avait aucune réplique à l’argument solide de Tesfia. Il avait de nouveau regardé Ciel. Il ne se souvenait pas de sa précédente coiffure, mais ses cheveux châtains étaient maintenant coiffés en un court chignon qui s’incurvait sous son menton. À cause de sa sueur, la pointe de ses cheveux s’accrochait un peu à elle.

Ses grands yeux la faisaient ressembler à un petit animal, et son corps n’était pas tant svelte que petit. Elle avait des bleus récents ici et là, probablement dus à l’entraînement, et avait une silhouette très délicate.

Elle donnait vraiment l’impression d’être une petite fille, au point que les gens se demandaient probablement si elle pouvait vraiment devenir une magicienne.

Quoi qu’il en soit, en regardant la taille de sa poitrine qui bougeait de haut en bas en accord avec sa respiration encore rude, Alus pouvait comprendre pourquoi elle était en si bons termes avec Tesfia. Comme les oiseaux de même plumage, comme on dit… bien que considérant son amitié avec Alice, il s’était dit que ce n’était peut-être pas le cas. Quoi qu’il en soit, il n’allait rien dire à voix haute. Il ne ferait qu’attirer la foudre sur lui.

« Quoi qu’il en soit, je me souviens plus ou moins de toi maintenant. Nous allons tous les deux participer après tout. »

« Alus, qu’est-ce que ça veut dire… ? »

Cependant, avant que Ciel n’ait pu répondre à sa question, la sirène signalant la fin de tous les matchs avait résonné sur le terrain d’entraînement.

« Avec ceci, les matchs de sélection de la première année sont terminés. Les quatre vainqueurs suivants de chaque bloc participeront au tournoi… »

À un moment donné, Felinella était descendue sur le terrain d’entraînement et parlait en regardant l’écran virtuel devant elle. Elle avait ensuite lu les noms des gagnants de chaque bloc, dont Alus.

« De plus, au vu du contenu des matchs, un de plus a été choisi par le comité de sélection. Et cette personne est… »

Il y avait de la place pour un étudiant de première année de plus. En entendant cela, les regards des étudiants s’étaient fixés sur Felinella.

« … Mme Ciel Faleno. Ces cinq-là sont ceux qui se sont qualifiés à travers ces matchs de sélection. »

Les yeux s’étaient tournés vers Ciel comme un seul homme.

« Hein !? Moiiiii !? »

« Félicitations, Ciel. C’est génial ! » dit Alice.

« Bien sûr ! Ciel était la plus forte parmi ces gars-là. » Tesfia avait suivi l’éloge d’Alice avec une remarque apparemment pleine de conviction. Elle excluait bien sûr Alus, qui était pratiquement déjà choisi à l’avance.

« J’ai quand même perdu contre Alus, donc je ne me qualifierais pas de la plus forte. Mais merci, Alice et Fia. »

 

 

En voyant comment les étudiantes se rassemblaient en masse autour de Ciel, même Alus, qui avait transmis ses capacités à Felinella, avait l’impression qu’elle avait quelque chose d’unique. C’était sûrement parce qu’elles connaissaient les efforts qu’elle avait fournis.

Alus avait souri doucement en regardant le rassemblement animé autour de Ciel, alors qu’il réalisait à quel point leurs vies étaient différentes. En face de lui, il y avait un monde tranquille dans lequel il ne pourrait jamais entrer.

Tournant le dos au groupe festif qui semblait ne pas avoir de fin, Alus quitta le terrain d’entraînement avec Loki.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire