Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 4 – Chapitre 20 – Partie 2

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 20 : La ville industrielle de Folen

Partie 2

Il n’avait pas vraiment de raison de refuser, et le moment était bien choisi pour faire une pause. Cependant, il était normal qu’il appelle Loki plus près et qu’il parle à voix basse, vu la valeur du lingot.

« C’est ce que tu as acheté à l’artisan que tu connais bien, n’est-ce pas ? C’est beau, mais ce n’est pas de l’or, n’est-ce pas ? » Loki n’aurait rien compris en regardant les informations affichées, alors elle l’avait demandé directement à Alus.

« Bien sûr. Et à en juger par les données, c’est probablement ce qu’on appelle du métal météorique. »

« — ! Donc ça existe vraiment. »

« Eh bien, j’en ai déjà acquis avant ça. Tu ne le sais probablement pas, mais mon AWR a été fabriqué avec du métal météorique. »

« Je vois… mais c’est la première fois que je vois un vrai objet comme celui-ci. Il doit valoir très cher. »

« Dans tous les cas, ce n’est pas quelque chose que tu pourrais un jour te permettre en tant qu’individu. Bien sûr, la plupart des gens n’envisageraient même pas d’essayer de mettre la main dessus. »

« Pourquoi pas ? Si tu la vendais, ne pourrais-tu pas vivre confortablement jusqu’à la fin de ta vie ? »

« Il n’y aurait pas que toi, mais même tes petits-enfants, j’en suis sûr. Mais le problème est que c’est si cher. Même si tu essaies de le vendre, seule une nation pourrait l’acheter. Mais si tu n’en as pas la propriété clairement établie, il y aura certainement une lutte pour l’obtenir. On ne peut pas non plus faire confiance aux nations, après tout. Quoi qu’il en soit, il a une valeur suffisante pour donner le vertige à la plupart des gens rien qu’en y pensant. »

« Alors, que vas-tu en faire ? »

« Il n’y a rien de bon à ce qu’un individu s’y accroche indéfiniment. Les métaux météoriques et autres matériaux spéciaux pour les AWRs sont très délicats lorsqu’ils ne sont pas traités. Et comme ses propriétés sont inconnues, j’aimerais éviter de le faire passer dans les machines encore et encore. À la place… »

Un trait commun à tous les matériaux qui constituaient de bons AWRs était que les informations de mana s’y déposaient facilement. S’ils étaient utilisés pendant plus d’un mois, ce serait presque certainement le cas.

Lorsqu’il s’agissait de AWRs en forme d’arme, il était courant d’utiliser un matériau différent comme noyau. Les parties qui nécessitaient des matériaux magiques étaient le bord ou la lame de l’arme.

De plus, ces matériaux se détérioreraient considérablement si l’on tentait de les réutiliser une fois que l’information de mana de l’AWR se serait installée.

Ainsi, l’utilisation de ces matériaux pour un nouvel AWR donnerait lieu à un produit dont les performances seraient bien pires.

« Nous devrions probablement faire un AWR avec ça tout de suite. »

Dès que Loki avait entendu ça, ses yeux avaient pétillé d’impatience.

Alus n’avait pas non plus de problème particulier avec cela… mais les métaux météoriques étaient spéciaux. Comme le terme ne faisait pas référence à un matériau spécifique, les propriétés étaient extrêmement variées, et il y a des choses pour lesquelles ils sont — et ne sont pas — adaptés.

« Désolé, mais cela n’a aucune affinité avec ton attribut de foudre. Il n’aurait que l’effet inverse lorsqu’il est transformé en AWR. »

« Je… je vois…, » Loki s’était visiblement dégonflé.

« Eh bien, de meilleurs matériaux ne sont pas le seul facteur pour ce genre de chose. Tant que tu utilises un AWR adapté à ton attribut et fabriqué à partir de matériaux décents, il ne sera pas inférieur à des matériaux de qualité supérieure. »

Alus n’essayait pas de la réconforter. Il disait simplement la vérité. Penser que l’on pouvait devenir un Double ou un Single simplement en utilisant un AWR fait de métal météorique était bien trop simpliste. Si quelqu’un disait cela, il admettrait sa propre incompétence en tant que magicien.

Les AWRs avaient été conçus pour aider efficacement la magie. Il ne faut rien attendre de plus d’eux. Utiliser un AWR qui dépasse vos capacités ne ferait que ruiner vos propres compétences.

« Je viens de penser à quelque chose, » dit Alus avec un sourire, après avoir vérifié les données une fois de plus.

Ce métal avait la propriété de générer une onde électromagnétique faible et de basse fréquence.

Il existait un minéral ayant une propriété similaire, connu sous le nom de magnélite, et lorsqu’il était placé à proximité d’un matériau similaire, il créait un faible champ magnétique entre eux.

Il est intéressant de noter que ce métal avait une tendance encore plus forte pour cela, résonnant et faisant fluctuer la fréquence. Un exemple d’application de cette fluctuation de fréquence était les Consenseurs que les magiciens utilisaient. En d’autres termes, il serait facile de créer des interférences magiques en utilisant ce matériau.

Il y avait toutes sortes d’AWRs qui pouvaient être conçus en utilisant cela.

Les idées surgissaient les unes après les autres dans l’esprit d’Alus, et il avait choisi la plus optimale d’entre elles.

L’existence de Loki avait déjà disparu de son champ de vision. Malgré cela, elle n’en était pas mécontente. Au contraire, après l’avoir vu se consacrer à la conception d’un prototype d’AWR, elle s’éloigna avec joie pour se concentrer sur son propre entraînement, en prenant soin de ne pas faire de bruit.

 

* * *

Cette nuit-là, Alus était retourné à Budna dans la ville de Folen avec le lingot.

Bien qu’il ait trouvé une image pour le prototype de l’AWR, il voulait encore entendre l’avis d’un expert.

En apprenant que son mystérieux lingot était du métal météorique, Budna avait poussé un soupir de soulagement. Il ne trouvait pas cela particulièrement regrettable. « Je ne veux pas être pris dans les ennuis et me faire tuer, » avait-il dit, ce qu’Alus pouvait parfaitement comprendre.

Si Budna pouvait complètement cacher qu’il avait du métal météorique en sa possession, ce serait une chose, mais les informations avaient tendance à fuir. Alus pouvait se défendre, mais en tant que citoyen ordinaire, Budna ne pouvait pas. C’est pourquoi Alus avait pris des précautions supplémentaires dans cette affaire.

Pour l’instant, Alus avait montré à Budna les données d’analyse qui montraient la composition et les caractéristiques du matériau, ainsi que son plan pour l’AWR.

« Peux-tu le terminer en un mois ? »

« Oui, mais n’es-tu pas un peu trop pressant pour ce vieil homme ? »

« Et ? »

« Eh bien, cela devrait être plus facile que ton propre équipement, mais es-tu sûr de vouloir le prendre dans cette direction ? »

« Oui, ça va vraiment devenir un AWR unique. Es-tu mécontent de ça, papy ? »

« Hmph… quel sale gosse ! » dit Budna, mais une exaltation non contenue se lisait sur son visage.

Budna en avait assez de faire des AWRs selon un modèle. Il considérait que c’était une perte du temps précieux qu’il lui restait dans sa vie. Franchement, il ne ressentait aucune motivation à faire un travail que quelqu’un d’autre pouvait faire. Il estimait que la seule chose qui valait la peine de perdre son temps était de travailler sur quelque chose que lui seul pouvait faire.

Bien qu’il soit tard dans la nuit, Budna laissa échapper un rire franc… bien que ça se transforma rapidement en une quinte de toux. « Il n’y a aucune chance que je ne puisse pas le faire ! Je l’aurais rejeté complètement, le pensant impossible, si ce n’était pas toi qui l’avais proposé. Eh bien, cela ressemble à une théorie de salon, mais tu es confiant en elle, n’est-ce pas ? »

« Bien sûr. »

Il n’y avait plus rien à dire. Alus était convaincu que ça allait marcher, sinon il ne serait pas venu. En ajoutant les compétences de Budna à son idée, ils rendraient l’impossible possible.

« Et juste pour que tu le saches, voici la formule que je veux voir gravée, » dit Alus, en apportant un autre papier avec une formule magique dessus. Bien que ce soit le travail d’Alus de la graver, il voulait simplement s’assurer que Budna laissait assez d’espace pour qu’il puisse le faire.

Voyant cela, Budna s’était gratté le menton et avait élevé la voix. « Je n’ai jamais vu cette formule auparavant. » Ses yeux s’illuminèrent comme un prédateur repérant sa proie, à l’image d’un véritable artisan.

Normalement, la gravure de formules faisait partie du travail de l’artisan. Cependant, graver une formule magique difficile exigeait plus qu’une compréhension superficielle. Il fallait comprendre l’ensemble de sa signification et de sa structure.

Et graver sur une surface droite et plate était une chose, mais graver sur quelque chose comme une lame incurvée nécessitait des ajustements minutieux de l’angle et de l’espacement des symboles. Sinon, la formule échouerait ou provoquerait un accident.

En bref, les formules que Budna pouvait graver étaient celles qui étaient connues et répandues dans leur utilisation. C’est pourquoi Alus était le seul à pouvoir graver cette formule que Budna n’avait jamais vue auparavant. C’est aussi la raison pour laquelle ils s’étaient partagé le travail.

« C’est une formule d’attribut de lumière. Je vais aussi m’amuser avec elle, donc c’est juste la construction de base. »

En entendant cela, Budna laissa échapper une voix émerveillée, avec un sourire presque juvénile. Il pouvait sentir un tourbillon dans sa poitrine. C’était son esprit d’artisan qui était stimulé.

« Intéressant. Bon, un mois, c’est ça ? »

« Oui, ça peut être un peu retardé tant que c’est autour d’un mois. »

« Ne sois pas stupide. Si tu me donnes un délai d’un mois, alors c’est mon travail de le faire à temps ! »

Alus avait été impressionné. C’était l’esprit d’un véritable artisan.

« Non, ce n’est pas un problème. Si ce métal est comme tes données le disent, alors ça ne prendra pas beaucoup de temps. »

« J’ai compris. Contacte-moi de la même manière que d’habitude. »

« Je le sais. »

« Qu’en est-il du paiement ? »

« Une fois que c’est fait. Je n’ai besoin de rien à l’avance. »

« D’accord, » dit Alus, et avec ça, il avait fait sa demande.

Alors qu’il se dirigeait vers la sortie du magasin, il entendit des pas derrière lui. Ayant du mal à croire que le vieux Budna l’accompagnerait, il se retourna.

Ayant apparemment lu en Alus comme dans un livre, le vieil homme grimaça et dit : « La boutique devra rester fermée pendant un certain temps. Rien de bon ne peut venir de la propagation de rumeurs. »

Ah, oui. Le son du métal qui s’entrechoquait devrait être entendu de la boutique de Budna à partir de maintenant.

Après avoir regardé les volets se fermer, Alus avait regardé autour de lui… et, ne détectant aucune présence suspecte, il s’était fondu dans l’obscurité de la nuit.

Personne ne savait que le matériau le plus rare — le métal météorique — avait été apporté dans la ville et qu’un autre AWR inégalé allait être créé par un maître artisan et le plus grand magicien au monde.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire