Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 3 – Chapitre 14 – Partie 5

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 14 : Une Arrivée Douloureuse

Partie 5

Tandis qu’Alus était enfermé dans un match à mort avec Godma, Alice et Tesfia affrontaient Mélissa.

Contrairement aux autres poupées, bien que ses mouvements soient simples, elle était extrêmement rapide. En termes de capacités physiques, elle rivalisait avec Loki. Ses capacités de combat dépassaient celles d’une poupée moyenne, et elle pouvait même être proche d’un magicien à deux chiffres.

Alors que Mélissa s’approchait rapidement d’elle, le corps d’Alice était figé. Ses mains tenant le naginata semblaient pouvoir le lâcher à tout moment.

Mélissa la fixait avec des yeux froids et sans émotion. Elle n’était plus la Mélissa qu’Alice connaissait.

Alors Alice avait tenu son AWR contre sa poitrine. Malgré le couteau qui se rapprochait d’elle, elle ne montrait aucun signe d’utilisation. Ses yeux vacillants trahissaient ce qu’elle ressentait vraiment. Elle voulait que tout ceci ne soit qu’un mensonge.

« Melissa. » Ce nom, qui s’était échappé de ses lèvres, ne pouvait plus être utilisé pour décrire la fille en face d’elle.

Mélissa signifiait la compassion dans le langage des fleurs. C’était le nom d’une petite fleur blanche et pitoyable. Malgré cela, elle balançait impitoyablement son couteau sur Alice qui ne résistait pas.

Et au moment où tout serait perdu — Alice avait entendu un bruit métallique.

« Alice ! Reste concentré ! »

Devant Alice se trouvait Tesfia, qui avait bloqué le couteau de Mélissa avec le dos de son katana. Alors même que Tesfia se concentrait sur elle, le katana était pressé.

Mais même là, Alice n’avait pas bougé. Elle avait une arme mortelle entre les mains, et l’avait même utilisée pour priver des poupées de leur vie. Mais elle était terrifiée à l’idée de la retourner contre son amie.

Mélissa était forte, et Tesfia ne semblait pas pouvoir tenir plus longtemps, mais Mélissa avait été la première à briser l’impasse.

Le bruit des armes qui s’entrechoquaient s’était arrêté, et alors que Mélissa retirait le couteau, celui qu’elle tenait dans l’autre main s’était abaissé rapidement.

« — !! »

Tesfia avait reculé par instinct, mais elle s’était souvenue d’Alice derrière elle et avait hésité à reculer davantage. L’instant d’après, le couteau avait entaillé l’arrière de l’épaule droite de Tesfia après qu’elle ait bougé le haut de son corps pour esquiver.

« Urk !? Espèce de petit — ! »

C’était une blessure mineure. Elle pouvait s’en occuper. Si elle ne le faisait pas, elle ne pourrait pas protéger Alice. Ayant décidé de cela, Tesfia avait déplacé son katana, même si son visage se déformait de douleur.

Mélissa s’était écartée du chemin de la frappe brutale, avec des pas rythmés.

« Fia !!! » Alice avait instinctivement crié. Elle était rattrapée par un féroce conflit interne. Tesfia et Mélissa étaient toutes deux irremplaçables pour elle. Elle ne voulait pas que l’une d’elles fasse du mal à l’autre. Ses yeux se posèrent sur sa meilleure amie blessée, sa mauvaise conscience la pesant.

« Je vais bien. Je sais ce que tu ressens, Alice… mais tu es la seule à pouvoir la sauver ! »

Préparant à nouveau sa lame, Tesfia fixa Mélissa, maintenant à distance d’elles. Elle était réticente à l’idée de pointer une arme contre quelqu’un qui était comme une famille pour Alice. Mais Alice était sa seule et unique meilleure amie. Elle ne pouvait en aucun cas laisser quelqu’un lui faire du mal. C’est pourquoi elle avait timidement gardé son katana pointé vers Mélissa.

Toute indécision entraînerait la mort d’Alice. Bien qu’elle ne puisse pas se battre sans hésitation, elle sentait qu’elle pouvait comprendre ce qu’Alice disait maintenant. Elle ressentait une douleur sourde, en plus du danger pour sa vie.

Réajustant sa prise sur son katana, Tesfia avait brandi son AWR avec une nouvelle détermination. Rassemblant son esprit de combat, elle donna des ordres à son propre mana.

Très vite, il s’enroula autour de sa lame comme un fidèle serviteur. Un flux glacial prit la forme de son arme, devenant une lame de glace.

En voyant cela, Alice s’était rappelé ce que Tesfia avait dit — qu’elle seule pouvait sauver Mélissa. Alice avait donc positionné son naginata et avait pris une profonde inspiration.

Il devait y avoir un moyen. Mais pour l’instant, elle se battrait aux côtés de son amie… en gardant un faible espoir dans son cœur.

Alice s’était alignée à côté de Tesfia. « Merci, Fia. Allons sauver Mélissa. »

« Oui, ensemble, je suis sûre que nous pouvons le faire. » Son expression était raide, mais Tesfia avait tout de même forcé un sourire pour Alice.

Alice avait étouffé ses larmes en regardant Mélissa, qui avait complètement changé par rapport à ce qu’elle était. À présent, ses bras pendaient mollement et son corps se balançait.

Elle arrive !

Comme les sens aiguisés de Tesfia l’avaient prédit, Mélissa avait fait son mouvement.

Mais elle s’était déplacée encore plus vite qu’avant, et le temps qu’elle le remarque, Mélissa était déjà juste à côté d’elles. Elle avait poussé ses couteaux en avant.

Et en essayant de bloquer l’attaque — les deux filles avaient placé le dos du katana et la poignée du naginata sur le chemin, réussissant tout juste à parer.

Pourtant, Mélissa avait continué à pousser les couteaux en avant. Elle avait une force inhumaine et écrasante.

En une seule poussée, Alice s’était effondrée, et la lame de glace de Tesfia ne gela pas le couteau. Au contraire, sa lame était en train d’être réduite. Le mana avait aussi dû passer à travers les couteaux de Mélissa.

Bientôt, le couteau avait glissé de l’arrière du katana et avait voyagé vers le corps de Tesfia, ayant pris de l’élan.

Tesfia avait été déséquilibrée, mais elle déplaça immédiatement son katana sur le côté en guise de contre-attaque. « — !! »

Cependant, Mélissa s’était accroupie et avait esquivé l’attaque désespérée comme si elle avait vu clair en elle. Elle s’était approchée, fixant Tesfia sans émotion.

Tesfia avait senti de la sueur froide couler dans son dos. Mélissa avait inversé sa prise sur l’un des couteaux et avait laissé l’élan porter son attaque vers le cou de Tesfia.

Le couteau avait voyagé avec un mouvement propre. Tesfia s’était fiée à son intuition pour tordre son cou et l’esquiver. Plusieurs mèches de cheveux cramoisis avaient volé dans l’air.

Mais cela n’avait pas suffi à Mélissa pour relâcher son attaque, elle avait tourné sa hanche pour attaquer avec le couteau dans son autre main.

Malheureusement pour Tesfia, elle n’était pas encore capable de retirer le katana qu’elle venait d’utiliser. Elle ne pouvait pas à cause de la pression qu’elle subissait.

Mélissa avait attaqué en maniant habilement ses couteaux, ne lâchant pas prise pour permettre à Tesfia de reprendre son souffle. Pour chaque attaque que Tesfia pouvait faire avec son katana, Mélissa tailladait deux à trois fois avec ses couteaux.

Tesfia n’avait pas l’air de pouvoir esquiver la prochaine attaque. Parce qu’elle s’était déséquilibrée pour éviter la dernière attaque, sa jambe était soulevée du sol. Avec le couteau qui s’approchait devant ses yeux, elle avait jeté son regard vers le bas et avait invoqué de force une immobilisation.

Elle avait perdu beaucoup de mana à cause des murs absorbants, mais elle avait réussi à l’activer par la force brute et avait gelé le bas du pied de Mélissa pendant un moment. Avec ça, elle avait réussi à empêcher Mélissa de faire un pas de plus vers son attaque mortelle.

Le couteau était passé juste sous le menton de Tesfia. Un instant plus tard, Mélissa avait arraché de force son pied de la glace et lui avait donné un coup de pied dans l’abdomen.

Même dans l’angoisse, Tesfia avait utilisé le coup de pied pour faire un saut arrière, et avait pris ses distances.

Son visage se tordait de douleur tandis qu’elle se laissait tomber à genoux, utilisant son katana pour se soutenir. Elle leva une main pour vérifier son cou, mais elle n’avait qu’une égratignure. Reprenant son souffle, elle se releva précipitamment.

Mélissa en profitait pour vérifier sa jambe qui avait été gelée. Son sang-froid en disait long sur l’écart entre leurs capacités.

Mélissa avait légèrement ajusté sa prise sur l’un de ses couteaux. Sa formule magique brilla alors que le mana la traversait. Elle avait bougé ses lèvres, marmonnant une incantation.

L’instant suivant, une barrière polyédrique était apparue devant elle.

Cela rappelait la Réflexion d’Alice, mais contrairement à la Réflexion qui ne fonctionnait que sur la lame elle-même, celle-ci fonctionnait à une échelle bien plus grande.

Le polyèdre avait la forme d’une gemme taillée, et ressemblait fortement à la Réduction, la version supérieure du sort. Il était principalement utilisé pour contrer les attaques, donc bien sûr il n’y avait aucun intérêt à l’utiliser avant que l’adversaire ne fasse son mouvement… du moins, c’est ce que Tesfia pensait.

« — ! »

Mais Tesfia s’était retrouvée à regarder avec étonnement, réalisant qu’elle avait mal compris. Ce n’était pas quelque chose qu’Alice avait utilisé. En effet, ayant une affinité avec l’élément lumière, Mélissa pouvait aussi l’utiliser.

Tesfia ne savait pas ce qu’elle pensait, mais Mélissa avait balancé son couteau sur le sort et l’avait brisé, envoyant des fragments de celui-ci.

Elle fut étonnée un instant, mais ce n’était pas comme si la construction avait été brisée… elle réalisa instinctivement qu’il s’agissait de la version complète de son sort.

Des fragments flottaient autour de Tesfia. Et ils avaient tiré vers elle comme des chevrotines. Un simple coup d’œil avait suffi pour lui dire qu’elle ne pouvait pas tous les bloquer.

Alors qu’elle utilisait son katana comme support pour se relever, son visage se tordit de douleur et son genou se déforma un peu. Elle avait esquivé un coup fatal, mais elle s’était pris une entaille au mollet sans s’en rendre compte.

Mais Tesfia ne put rester stupéfaite qu’un instant, car peu après, les fragments de lumière fendirent l’air et s’abattirent sur elle. Elle se couvrit rapidement la tête, mais ce n’était pas suffisant pour la protéger.

L’instant d’après, Tesfia avait senti que quelqu’un la couvrait. Cette personne s’était jetée sur elle pour la protéger.

Finalement, la pluie torrentielle de fragments de lumière s’était arrêtée.

Tesfia avait écarté ses bras, ouvrant lentement les yeux. Elle pouvait sentir quelques coupures, mais elle avait évité tout ce qui était mortel.

Quand elle se retourna, elle vit Alice qui souriait de soulagement. Elle essayait toujours de protéger Tesfia, et laissa échapper un soupir, « Dieu merci. »

Mais ayant pris la place de Tesfia, elle avait eu quelques fragments poignardés dans le dos. L’instant d’après, les fragments avaient disparu comme dans une brume, mais ses blessures horribles étaient restées.

« Alice ! »

« Je vais bien, Fia. Ce n’est rien… Loki chérie nous a protégées. »

Loki avait atterri devant elles, un couteau AWR serré entre ses doigts. Ce petit dos semblait si fiable en ce moment. Cependant…

Son bras s’était soudainement affaissé, et le couteau était tombé de sa main. Au même moment, des gouttes de sang avaient coulé de ses doigts.

« Loki ! » « Loki chérie ! »

Elle s’était retournée comme pour répondre à leurs voix. Il y avait du sang sur son visage, et elle portait une expression amère. « Pour être honnête… Je ne sais pas pourquoi j’ai fait quelque chose comme ça. Peut-être que j’ai été influencée par quelqu’un, » avait-elle dit sur un ton d’autodérision, mais il n’y avait aucun regret dans sa voix. Au contraire, elle semblait surprise.

Bien sûr, l’ordre d’Alus d’aider les deux filles était sa motivation, mais quand elle y pense maintenant, elle n’avait aucune attente à l’instant où elle avait bougé son corps. Elle était habituée à la douleur, mais cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas subi une blessure aussi grave.

Alus était une chose, mais pourquoi avait-elle utilisé son corps pour protéger les deux filles — ?

C’est un sentiment si étrange. Loki était sûre qu’Alus ressentait la même chose, mais elle garda sa question pour plus tard, une fois cette mission terminée.

Il y avait tellement d’irrégularités dans cette mission… à commencer par la rousse qui était avec eux.

« J’ai donc perdu l’usage d’un bras. Un sort où la seule option est d’esquiver tout, c’est quand même problématique. »

L’essence de ce sort était la réflexion. Comme il appartient au rang le plus élevé des sorts de lumière, toute magie utilisée pour le combattre se retournerait probablement contre l’utilisateur.

« … C’est probablement le Phasm Clasma, » dit Alice en nommant le sort. Comme il faisait partie de son propre attribut, elle l’avait gardé en mémoire.

« … Je déteste l’élément lumière, » dit Loki en fronçant les sourcils, tenant son bras gauche temporairement inutilisable. « Eh bien, malheureusement, je ne vous serai pas d’une grande utilité au combat, mais allez-vous continuer ? » demanda-t-elle, mais elle était sûre qu’Alice n’abandonnerait pas.

Alors que Loki s’était proclamée comme n’étant pas d’une grande utilité, c’était simplement en termes de combat tout en les protégeant. Si elle se battait sérieusement contre Mélissa, Loki avait de bonnes chances de gagner.

« Oui. Je vais me ressaisir et continuer. J’ai pris ma décision… Alors merci, Loki chérie, Fia. »

Endurant sa douleur, Alice s’était levée. Et avait fait un pas en avant vers Mélissa.

« Tu n’as pas besoin d’être si réservée. Je ne suis peut-être pas d’une grande aide, mais je pense que je peux faire quelque chose. » Tesfia vérifia sa jambe, et s’aligna à côté d’Alice. Au vu de ses blessures, il était douteux qu’elle puisse se battre. Malgré cela, elle voulait soutenir sa meilleure amie jusqu’à la fin.

Loki les observait sans mot dire. Depuis qu’elle s’était consacrée aux cruelles batailles du Monde extérieur, l’atmosphère entre ces deux-là était étrangement éblouissante.

Par-dessus tout, elle avait l’impression de regarder un idéal qui lui avait échappé. Non, Loki n’avait même pas le droit d’avoir un tel idéal, donc ça n’avait pas tout à fait de sens… mais si elle n’avait pas été elle-même, si elle avait mené une autre vie à une autre époque, elle aurait pu être à leur place.

Cependant… tant que quelque chose ne changeait pas fondamentalement, Tesfia et Alice n’avaient aucune chance de gagner. Loki avait décidé de continuer à les surveiller.

Ignorant leur douleur, les deux femmes avaient rapidement recommencé leur affrontement avec Mélissa. Si elles baissaient leur garde un seul instant, elles perdraient leur vie. Cela démontrait clairement la grande différence de capacité entre elles.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire