Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 2 – Chapitre 6 – Partie 6

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 6 : Monde extérieur

Partie 6

C’était la voix d’un jeune homme dont le ton était arrogant et insolent, n’essayant même pas de cacher à quel point il en avait assez.

Soulevant son visage tout en tremblant, Tesfia vit un étrange masque d’une blancheur impressionnante. Peu de temps après, elle sentit un bras sur son dos avant qu’elle ne soit lentement, mais délicatement soulevée.

« … Tu peux le dire encore une fois. »

Les bras que l’on pourrait qualifier de minces et non musclés étaient terriblement rassurants.

Tesfia sourit et essuya ses cils mouillés. Une autre larme sortit de son œil et coula sur sa joue. Elle avait réalisé qui c’était. Ou plutôt, elle n’avait même pas besoin d’y penser.

 

 

Ils étaient loin du quartier général, et la vérité était que les renforts ne les auraient jamais atteints assez vite après avoir envoyé le signal d’urgence.

Elle le savait mieux que quiconque. C’est pourquoi elle savait qu’il n’y avait qu’une seule personne au monde qui pouvait le faire.

« Si tu as encore assez de bon sens pour être aussi insolente, tout ira bien, » déclara Alus, ayant déjà vérifié qu’elle n’était pas gravement blessée. Elle avait une petite coupure sur le front, et la coupure sur la joue n’était pas aussi profonde que la perte de sang le faisait paraître. Ses brûlures n’étaient pas mineures, mais elles étaient tout à fait traitables.

Il était regrettable de ne pas avoir l’aptitude pour les sorts de guérison, mais c’était les premières lignes. Ce genre de chose était la norme, alors Alus avait rapidement changé de rythme. Comme son rôle était celui d’instructeur, cela ne le dérangeait pas si Tesfia se soumettait à la peur et à la dureté qui étaient celles des mamonos.

Cependant, cela ne voulait pas dire qu’il voulait qu’elle meure. C’est pourquoi il avait une expression légèrement soulagée sous son masque.

Il avait transporté Tesfia et son katana jusqu’au reste du groupe, puis il avait pris ce qui était probablement l’AAR du superviseur et l’avait enfoncé dans le sol pour l’utiliser comme dossier. « En récompense, je vais te montrer comment vaincre les mamonos alors ne t’endort pas. »

Il l’avait pensé d’une certaine façon, n’es-tu pas contente d’avoir survécu, mais il n’était pas sûr qu’elle l’ait compris. Il avait même commencé à penser que c’était peut-être un peu trop dur pour elle alors qu’elle était couverte de blessures, mais Tesfia l’avait regardé sérieusement et avait hoché la tête.

Après avoir confirmé que Tesfia allait bien, Alus tira l’épée courte de sous sa robe et regarda les mamonos. « Comme je le pensais, ce ne serait pas suffisant pour t’achever. »

Il était possible de se fier uniquement à la directionnalité de l’énergie cinétique pour utiliser le Lien Morshonell, la puissance cachée de l’AAR d’Alus, Brouillard de nuit.

En d’autres termes, il était possible d’utiliser l’énergie cinétique sur la ligne directe où l’épée courte était lancée, et de l’amplifier, de la dupliquer et de l’appliquer à tous les mamonos ciblés, en les soufflant dans la même direction. C’était encore une autre utilisation appliquée de la magie de la distorsion spatiale.

Cependant, comme il s’agissait d’un sort relativement faible, les mamonos qui avaient été emportés montraient déjà des signes de vouloir se relever.

« Une classe B, huit classes C, et au moins trente-huit classes D, hein… Comme c’est gentil à vous tous de vous rassembler dans un endroit comme celui-ci, » déclara Alus, exaspéré, en scrutant l’araignée géante au centre de la foule de mamonos. Cette araignée faisait probablement de cet étang son nid. Des monstres de classe supérieure ayant des monstres de classe inférieure qui les suivaient n’étaient pas si rares dans le monde extérieur.

Pendant ce temps, Tesfia regardait de loin.

Non seulement Alus avait compté tous les monstres en un instant, mais il avait même identifié leurs classes. En plus de cela, la chaîne de cette épée courte à l’allure inquiétante qu’il tenait dégageait une présence terrifiante.

Bien qu’elle soit sur le point de perdre conscience, son cœur battant la chamade ne l’avait pas laissée faire. C’était comme si son instinct de magicien lui disait de ne pas rater un instant de ce qui allait se passer.

« Il semble que les mamonos à pattes multiples et moi sommes liés par le destin. Eh bien, peu importe, c’est un cours pour débutants, alors ne pensez pas que vous allez mourir facilement. »

Alus avait saisi la chaîne et la lança en l’air.

À cet instant, le mana s’y engouffra. Le cœur d’Alus s’était figé, effaçant immédiatement toutes les émotions telles que la colère et la haine. Au contraire, il se rendit compte une fois de plus de la légère joie et des pulsions destructrices au plus profond de son cœur.

C’est pourquoi il n’avait aucun moyen de savoir quel genre de visage il faisait en ce moment, et il était d’accord avec cela.

Ahhh… comme c’est irritant.

Il avait inconsciemment mis ses doigts sur son masque. En enlevant ce qui ressemblait à des attaches rondes, il l’avait rangé dans sa robe. Son visage, touchant l’air du monde extérieur pour la première fois aujourd’hui, était très froid.

Son regard n’était rien de moins qu’inhumain, et une lumière brutale résidait dans ses yeux.

Tesfia s’était dit que c’est encore ça. Elle se souvient de ces yeux quand Alus l’avait regardée depuis le toit cette nuit-là. Cette fois, ces yeux… du point de vue d’un spectateur, il regardait simplement les mamonos sans expression. Pourtant, pour Tesfia, ces yeux semblaient aller au-delà de l’absence d’émotion, ne voyant même pas les couleurs du monde… ils avaient l’air creux et désolés.

C’est pourquoi le frisson qu’elle ressentait le long de sa colonne vertébrale semblait être probablement cette portion de son humanité qui lui manquait, ce vide parfait en lui. Ça lui faisait mal au cœur.

C’était un vide absolu, lui donnant l’impression qu’elle allait être écrasée rien qu’en le regardant… et son cœur avait été ébranlé quand elle avait fait face à cet abîme.

Qu’il soit conscient ou non des sentiments de Tesfia, Alus lança l’épée courte qui se trouvait dans la main. La moitié de la lame noire s’était enfoncée dans le sol sans résistance.

Avec l’épée comme point d’origine, le sol avait gelé en un instant.

Qu’est-il arrivé au monde après ça ?

Quand les gens clignèrent des yeux, leur vision devient sombre pendant un instant. Cet instant devient un angle mort dans leur conscience, et ils n’avaient aucun moyen de savoir ce qui s’était passé dans la région à ce moment-là. Et tant que les gens n’en étaient pas conscients, ils ne pourraient même pas dire combien de fois ils clignèrent des yeux en une minute.

Cependant, cette fois, Tesfia avait pu confirmer le changement dans le monde avant et après avoir cligné des yeux. La scène devant elle avait complètement changé, comme si le gel s’était répandu vers l’extérieur comme une ondulation dans l’eau.

Le paysage du monde extérieur débordant de vie s’était transformé en un carcan argenté glacé en un clin d’œil.

C’était un monde où tout s’était arrêté. Les quelques douzaines de mamonos avaient tous gelé en un instant, avec des glaçons qui les recouvraient.

Tesfia savait de quel sort il s’agissait. Gêle, un sort qui allait gelé le sol et scellé les mouvements de mamonos. Cependant, c’était en fait un sort incomplet.

Sous ses yeux, le sort le plus puissant de ce genre, Niflheim, se déchaîna.

Tesfia était sans voix… Pendant un moment, elle avait cru qu’Alus avait la même affinité pour la glace qu’elle. Mais elle avait vite changé d’avis, se rendant compte qu’elle se faisait de fausses idées. Dans le passé, il avait démontré sa capacité à utiliser des sorts avancés de toutes sortes d’attributs sans aucun problème.

Cependant, Alus n’avait pas l’intention que cela soit considéré comme une orientation profondément significative. Bien qu’il ait utilisé le même attribut qu’elle, il n’avait choisi le sort que parce que c’était le plus facile des sorts d’affinité de glace qu’il avait appris, et parce que cela l’avait mené jusqu’au sort suivant qu’il allait lancer.

En ce moment, seuls Alus et Tesfia étaient restés dans ce monde gelé.

Alus donna un coup de pied dans le manche de l’épée courte enfouie dans le sol, avec force.

Tesfia, avec ses sens aiguisés, pouvait sentir les vibrations du mana comme une onde sonore qui se répandait. Mais quand elle avait jeté un coup d’œil aux arbres autour d’elle, elle avait vu qu’ils ne se balançaient même pas un peu.

Railpine — un sort qui allait créer de puissantes vibrations à l’intérieur du corps. De plus, il était possible de le rendre d’une puissance dévastatrice en limitant son effet à une zone spécifique.

Les mamonos congelés avaient été brisés en morceaux par une vibration provenant de l’intérieur, détruisant en même temps leurs noyaux.

Après qu’Alus eut ramassé sa courte épée, le paysage gelé revint à la normale en un instant, et tout ce qui avait constitué cette scène hivernale se dispersa en particules de lumière. Une fois que tout fut fait, il ne restait même plus un vestige des mamonos.

« … Incroyable. »

Ce n’était pas comme si Tesfia était si bouleversée qu’elle ne pouvait pas parler. Mais parce que sa mâchoire était tombée si loin, elle ne pouvait même pas essayer de parler. Quand il s’agissait de ses capacités, Alus était dans une autre dimension qu’elle… et elle n’aurait probablement pas pu exprimer son étonnement avec des mots, même si sa gorge n’avait pas été desséchée.

Alus s’était soudainement retourné. Pas vers Tesfia, mais vers l’araignée géante qui était restée. Son corps massif avait été gelé, mais il ne s’était pas brisé en morceaux. Et une fois que la glace avait commencé à fondre, elle avait recommencé à se tortiller.

Il avait jeté un coup d’œil sur Tesfia, avec un regard qui disait qu’il ne faisait que nettoyer les déchets, et avait dit sans vraiment s’attendre à une réponse. « Alors, continuons. Tu ferais mieux d’être encore réveillée. » Ses yeux étaient d’un noir profond, et son expression était vide.

Tesfia n’avait aucune idée de ce qu’il pensait vraiment. Mais même à ce moment-là, elle murmura à elle-même. « Je ne peux pas m’endormir après avoir vu ça… » avec un ton exaspéré.

Épée courte à la main, Alus ajusta la longueur de la chaîne et se mit à bouger sans dire un mot.

Cependant, Tesfia ne pouvait pas dire à quelle vitesse il avait bougé. Elle n’avait jamais eu l’intention de cligner des yeux, mais avant qu’elle ne s’en rende compte, il était juste devant le mamono.

« Tes amis sont maintenant tous partis, » déclara Alus.

Le mamono n’allait pas répondre à ses marmonnements. Alus avait simplement conçu sa remarque comme un rapport au mamono que tous les autres monstres étaient morts. Il vérifiait pour voir ce que ferait son adversaire, comme un chasseur cherchant joyeusement à voir quel serait le prochain mouvement de sa proie.

Sa réponse fut un hurlement furieux. Malgré son apparence d’insecte, des gouttes de salive avaient jailli de sa bouche pleine de dents d’apparence humaine. Il souleva ses douzaines de jambes au-dessus de sa tête et les écrasa dans une attaque imprudente et continue sur Alus.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Ethan Nakamura

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire