Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku LN – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 8

Bannière de Saikyou Mahoushi no Inton Keikaku (LN) ☆☆☆

Chapitre 2 : La différence entre l’idéal et la réalité

Partie 8

Après avoir regardé objectivement, Alice était convaincue que ce n’était pas une attaque magique. Il n’y avait pas eu d’incantation, et aucun signe d’écoulement de mana. Pourtant, un rouleau de papier n’avait pas la force nécessaire pour envoyer facilement une personne dans les airs.

Alus se sentait coupable d’avoir frappé le visage d’une femme. Mais sur les terrains d’entraînement, tout cela s’était transformé en dommages mentaux, de sorte qu’il n’y a pas eu de blessures ou de marques.

Plus important encore, il n’y avait pratiquement aucune différence de pouvoir entre les hommes et les femmes cherchant à devenir un magicien.

Il lui avait fait face, reconnaissant qu’elle était une magicienne, mais il était vrai qu’Alus s’était peut-être retenu parce que ses compétences étaient inférieures aux siennes, mais il ne l’avait pas traitée différemment à cause de son sexe.

Un court silence s’ensuivit. Alors qu’Alice commençait à courir vers son amie.

La main de Tesfia tremblait un peu. Elle leva lentement la tête et se leva faiblement. Utilisant son katana pour se soutenir, elle se frotta la joue tout en regardant avec étonnement. Elle n’avait probablement pas encore compris la situation.

Alice semblait perplexe devant ce qui était arrivé à Tesfia. « Ça va, Fia ? »

« … O-Oui. » Alors qu’elle s’était élancée dans le ciel, elle n’aurait pas dû subir de dommages physiques. En fin de compte, ce n’était qu’un rouleau de papier, même si le mana le couvrait, il y avait une limite à sa puissance.

Se souvenant qu’elle était en plein combat contre Alus, Tesfia l’avait regardé d’un air furieux et lui avait parlé d’un ton colérique : « Qu’est-ce que tu as fait ? »

« Je t’ai juste frappé avec ça, » répondit Alus.

« N’essaie pas de me berner, ça ne ressemblait pas à du papier. C’était comme si j’avais été frappée par quelque chose de dur…, » Tesfia se caressa à nouveau la joue, se souvenant de la sensation, et bouillonnant de colère.

Les magiciens étaient capables de percevoir le mana comme une lumière. Ainsi, le katana de Tesfia avait aussi une faible lumière, montrant que le mana le traversait.

Le pamphlet était également recouvert de mana, c’est pourquoi il avait bloqué l’attaque, et avait normalement un pouvoir impensable derrière lui.

Mais pour Tesfia, c’était normal que ça ressemble à du papier. En fait, cela ressemblait à une brochure normale.

Alus avait utilisé sa technique écrasante pour maximiser l’efficacité de son enchantement.

Les magiciens à quatre chiffres étaient une chose, mais c’était encore trop pour une première année comme elle, donc on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas avoir remarqué.

Et comme il ne l’avait enchanté qu’un instant avant qu’il n’entre en contact avec son adversaire, le papier roulé ressemblait à une pierre dure qui rejetait complètement la lame tranchante. C’était une performance exquise rendue possible par la grande différence de compétence.

« Peut-être que tu comprendrais si tu avais lu ce livre que tu m’as arraché des mains, » déclara Alus, accusateur. Le livre que Tesfia avait frappé était le fruit d’un travail né de longues années d’efforts incessants de la part des chercheurs. La profanation de la sagesse que l’on pouvait en tirer était une question de morale pour les maîtres magiciens.

« Kuh... »

« Alors, vas-tu abandonner ? » demanda Alus.

« Je ne sais pas ce que tu as fait, mais ne fais pas le beau parce que tu as réussi à obtenir un résultat, » déclara Tesfia.

« Fia ! N’est-ce pas suffisant ? » Alice avait essayé de l’apaiser, mais comme prévu, Tesfia ne semblait pas s’en soucier. Comme si cela était lié à sa colère, le mana débordant de son corps avait augmenté.

« Que dis-tu, Alice ? Il n’a réussi à me frapper que par chance… Je vais le vaincre tout de suite. » Tesfia avait pris une grande respiration et plaça le katana devant elle. Utilisant deux de ses doigts, elle avait caressé la longueur de la lame. Les caractères de la formule magique gravée sur l’épée commencèrent à s’illuminer d’où elle les avait caressés.

« Fia, ça va trop loin ! » Alice avait dû deviner ce que Tesfia faisait. Mais ses cris ne l’atteignirent pas, car les doigts de Tesfia allaient jusqu’au bout de la lame.

Tesfia tourna doucement le bord horizontalement, rassemblant le mana à travers lui. Cela avait traversé depuis son corps jusqu’à l’AAR, créant graduellement de la lumière. Le mana qui rassemblait le mana résiduel de l’environnement en un seul point provoquait déjà un phénomène d’activation de sort.

Un énorme amas de glace s’était formé dans l’air, avec un bruit de craquement.

Et quand Tesfia avait légèrement balancé son katana vers le bas, la surface de la glace s’était brisée, révélant une grande épée de glace transparente.

« Épée de Glace »

Comme les noms uniques des sorts étaient enregistrés dans une encyclopédie, ce nom était déjà bien connu d’Alus. Mais comme il s’agissait d’un sort ancien qui ne convenait pas vraiment au combat, c’était la première fois qu’il le voyait de près.

Une autre raison pour laquelle il ne l’avait pas vu, c’était parce que cela faisait partie du fort de la famille Fables, et aussi parce que c’était un sort traditionnel.

« C’est incroyable. » Alus n’avait pas seulement loué l’habileté à créer le bloc de glace, mais aussi la forme de l’épée de glace. En termes pratiques, il s’agissait d’une forme naïve, avec des parties gaspillées se détachant bien trop, mais elles avaient aussi une attirance mystérieuse qui charmait ceux qui la voyaient.

Pour quelqu’un comme Alus qui utilisait la magie au nom de la létalité, c’était comme s’il témoignait de la beauté originelle de la magie.

Surtout, considérant que ce n’était pas le genre de magie qu’un étudiant de première année ordinaire pouvait utiliser, il avait fait un compliment direct à Tesfia. Bien qu’il ne soit pas certain qu’elle l’ait entendu, elle avait fait basculer son katana sans mot jusqu’au sol.

En réponse, l’épée de glace avait rapidement accéléré en direction d’Alus. Bien qu’elle ait été rapide, elle ressemblait quand même à une attaque simple et paresseuse pour lui. C’était donc facile d’esquiver.

Mais Alus n’avait eu qu’un seul but dans cette bataille simulée. C’était moins pour empêcher Tesfia d’interférer avec lui, que pour se venger d’elle pour sa profanation de la précieuse sagesse de l’humanité. Eh bien, de son point de vue.

C’était probablement le sort le plus puissant qu’elle pouvait utiliser. Pour preuve, elle avait une expression douloureuse, et ses épaules tremblaient à cause de la grande quantité de mana qu’elle avait utilisée.

Alus affronta audacieusement l’attaque. Ce n’était même pas un pari. C’était à ce point que l’attaque était faible pour lui.

« Non ! Attention ! » cria Alice, le visage pâle. Voyant l’attaque imprudente de Tesfia comme un danger pour Alus, elle semblait chanter un sort de barrière, mais elle n’avait pas assez de temps.

Les nouveaux n’étaient pas habitués à chanter, avec la popularité d’AAR et leur omission d’incantations… mais au milieu de son incantation, Alice s’était brusquement arrêtée, émettant un grand cri quand l’attaque de Tesfia était sur le point de toucher Alus.

Alus avait expulsé de l’air de ses poumons. Il avait concentré son esprit sur sa main-couteau.

Sa forme était une lame tranchante. C’était comme de l’acier robuste capable de couper à travers n’importe quoi. Le mana recouvrant la main commença à augmenter légèrement, formant une courte lame de mana.

Le mana qui coulait régulièrement avait créé une lame de mana tranchante.

L’affrontement n’avait duré qu’un instant. Alice avait détourné ses yeux, tandis que Tesfia avait une expression qui semblait regrettable d’être allée trop loin, et elle s’était résignée aux conséquences d’être allée jusqu’au bout des choses.

Cependant, le résultat que les filles attendaient n’avait pas eu lieu.

Un instant plus tard, Alice ouvrit les yeux. Non pas parce qu’elle s’était préparée à voir le pire résultat possible, mais plutôt parce qu’elle avait entendu un bruit impensable.

Alus se tenait toujours debout avec un air cool, en parfaite sécurité. Et derrière lui se trouvait l’épée de glace, coupée en deux et réfléchissant la lumière ambiante. Le mana composant l’épée avait été coupé en morceaux, et l’épée n’avait pas pu garder sa forme et avait commencé à craquer avec un bruit de claquement.

Le son devenait de plus en plus fort à mesure que les fissures traversaient l’épée, jusqu’à ce qu’elles atteignent la fin. L’épée ne s’était pas brisée, mais plutôt dispersée en fragment de mana.

« — !! Impossible…, » Tesfia exprima un étonnement, tandis qu’Alice fixait dans la confusion en poussant un soupir de soulagement.

 

 

Qu’a fait Alus ? Cisty était probablement la seule à le comprendre.

Normalement, le mana n’était que la source nécessaire pour utiliser la magie. L’utilisation du mana en lui-même exigeait quelque chose qui dépassait de loin le bon sens.

La plupart des magiciens se fixaient sur le monde tel qu’ils le voyaient, et avaient tendance à rechigner à créer quelque chose de nouveau. Puisque les érudits existaient aussi bien que les magiciens, ceci avait offert une grande excuse pour les magiciens qui avaient vu le fait de tuer des mamonos comme leur travail et qui avaient considéré la création de la magie comme étant le travail des érudits. Tout phénomène qu’un magicien rencontrait et qu’il ne comprenait pas pouvait donc être laissé aux érudits pour qu’ils le découvrent.

Ce qu’Alus avait fait était une délicate manipulation du mana. Fondamentalement, il fonctionnait sur le même principe que l’enrobage d’une arme avec du mana, ce qui impliquait d’imprégner la forme physique de l’arme pour lui donner un tranchant plus net et une plus grande durabilité. En rendant le mana indépendant de l’objet qu’il couvrait, il était possible de former une lame de mana.

D’une manière générale, c’était une contradiction. Mais c’est là qu’une faille rendue possible par Alus était entrée en jeu.

En réalité, il était impossible d’utiliser le mana par affinité sur la matière organique pour créer une lame de mana. Mais caché dans le processus se trouvait la sagesse de nier le mana.

En d’autres termes, c’était ainsi que cela avait fonctionné. Tout d’abord, il fallait temporairement altérer les propriétés du mana recouvrant l’objet en le superposant avec plus de mana. Ce faisant, le mana sous-jacent allait perdre sa propriété d’être absorbé par la matière organique et allait devenir un résidu inorganique.

D’une certaine manière, c’était une technique pour changer la nature du mana, le reste n’étant qu’une application générale d’enchantements, couvrant le résidu maintenant inorganique de la première couche de mana avec la bonne forme.

C’est tout ce que c’était… et pourtant…

Cela exigeait une maîtrise du mana pour tout générée parfaitement, et suffisamment de compétences de contrôle du mana pour le contrôler à volonté, librement et de manière décontractée.

Et Alus était probablement le seul être au monde capable de cela. Après tout, ce n’était pas basé sur le concept commun d’utilisation du mana. Pour la plupart des gens, le mana n’était considéré que comme l’énergie nécessaire pour utiliser la magie. Par conséquent, il était normal qu’ils se consacrent à la maîtrise de la magie elle-même.

C’est pour ça que les filles ne comprenaient pas ce qui s’était passé.

Au milieu du silence, Alus marcha vers Tesfia sans aucune trace d’agressivité ou d’esprit combatif.

Tesfia ne comprenait toujours pas ce qui lui était arrivé. Elle s’était vite préparée face à l’approche d’Alus.

Mais il n’y avait aucune tension dans l’air, aucune hostilité de sa part.

Le corps de Tesfia s’était immobilisé. Elle ferma les yeux quand Alus leva le bras.

Le pamphlet dans la main gauche d’Alus frappa doucement l’épaule de Tesfia.

La bataille était terminée.

Alus n’avait pas vraiment l’intention de la frapper. Tout ce qu’il voulait, c’était lui apprendre la réalité et détruire sa fierté. C’est pour ça qu’il avait fini en douceur. « Je suis désolé. »

« — !! » Prise de court par les excuses soudaines d’Alus, Tesfia était si surprise qu’elle était à court de mots.

Alus n’admettait pas sa défaite. Il s’excusait simplement. Tesfia avait compris le résultat de leur match mieux que quiconque. C’est pourquoi il n’avait pas besoin d’être clair et de le dire tout haut.

« Ce n’était pas comme si j’essayais de t’insulter, mais je suis désolé si ça en avait l’air. » Alus s’inclina devant Tesfia et lui présenta des excuses sincères.

Alors qu’il avait l’intention de dissiper tout malentendu, Alus avait aussi une arrière-pensée. Il espérait que tout serait résolu avec cela. Tesfia avait les excuses qu’elle voulait, et Alus ne voulait pas qu’elle s’en mêle davantage au prix d’une certaine fierté.

Chacun d’eux avait satisfait à ses exigences, alors maintenant ils avaient réglé les choses sans aucun problème à l’avenir.

« … Vraiment ? Je suis désolée de m’être autant énervée, » s’était excusée Tesfia, une expression encore surprise sur son visage.

Bien qu’elle ait eu un côté têtu avec elle, il semblait que Tesfia avait aussi une solide compréhension et de la grâce pour elle. C’est pourquoi elle s’était excusée malgré la fin insatisfaisante.

« Alors, je vais partir d’ici, » déclara Alus.

« Attends… »

Alus passa devant Tesfia, mais alors, elle lui avait saisi la manche. Il se tourna à contrecœur vers elle, une expression ennuyée sur son visage. « Quoi ? »

« … Comment as-tu fait ? » demanda doucement Tesfia, le visage détourné.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire