Protection Divine de Nombreux Dieux – Chapitre 42

Bannière de Protection Divine de Nombreux Dieux ***

Chapitre 42

Après que le Zombie Cyclope avait été anéanti, j’avais demandé à Lalu et à son groupe d’être vigilants vis-à-vis de ce qui se passait dans les environs de la ville, puis j’avais rejoint Zir.

Zir affichait un regard suffisant.

Un homme qui était soupçonné d’être le criminel était au sol. Il était évanoui à ses pieds. Ses deux bras étaient attachés derrière son dos.

Emily pourrait être celle ayant fait ça.

« Maître, le magicien a été capturé selon votre ordre, » déclara Zir. « Le but était de trouver une personne douteuse et j’en ai certainement trouvé une. Et il ne m’a même pas fallu utiliser mes pouvoirs pour le localiser. »

Je n’avais nullement mal compris ce que Zir venait de me dire.

« Attends une minute, » dis-je. « Tu l’as immédiatement trouvé sans même utiliser tes pouvoirs ? N’aurais-tu pas simplement viser toute personne suspecte !? »

« En vérité, je ne savais pas qui il était jusqu’à ce que je remarque le sort de support magique, » répondit Zir. « J’ai simplement eu l’intention de faire comme le Maître l’a ordonné. »

En regardant Emily, qui ramassait en toute hâte le corps de l’homme, je me demandai s’il valait mieux lui demander si elle était au courant de ce fait.

Alors, que devrions-nous faire ?

Juste au moment où je réfléchissais à la façon de traiter avec lui, l’homme s’était réveillé.

« Euh ! Bonjour, » dis-je.

Pour l’instant, je me contentais de le saluer, car je ne savais pas quoi dire d’autre.

« Merde !! » cria l’homme. « Comment savez-vous que je suis le nécromancien !? J’avais camouflé le flux de magie et j’ai combattu les monstres pour ne pas être soupçonné ! »

Uwaa, il venait d’avouer. Il était vraiment le cerveau derrière tout ça. Si l’on peut dire...

J’allais donc donner plus tard à Zir une récompense pour avoir trouvé le cerveau derrière cette attaque, ainsi qu’une punition pour avoir attaqué des personnes sans aucune confirmation.

« C’est parce que je n’ai senti aucun sérieux dans vos attaques au cours de cette bataille, » dis-je. « Et aussi, quand le Zombie Cyclope est tombé, vous avez montré un visage agacé, n’est-ce pas ? »

Les autres aventuriers n’avaient pas compris pourquoi j’avais pu voir à travers la véritable identité de cet homme. Après que j’eus dit ça, ils avaient été d’accord avec moi.

Le lanceur de sorts avait baissé sa tête de honte après avoir entendu mon explication.

« Vous êtes vraiment génial, n’est-ce pas ? Vous avez réussi à confirmer de tels événements se trouvant sur les remparts tout en participant à des combats. » Ce Seigneur d’âge moyen avait dit des choses inutiles.

« Ah, c’est simplement parce que dans une certaine mesure, dès le départ, je trouvais qu’il était suspect, » répondis-je. « Alors, dès que j’ai pus, j’ai concentré toute mon attention sur lui. »

Je vis qu’à ce moment-là, il semblait satisfait de ma réponse. Est-il normal que le Seigneur soit convaincu par ce genre d’explication ?

« Hibiki, je vous suis très redevable. Je vous donnerai plus tard une récompense. Comme prévu de l’Annihilateur, » déclara le seigneur.

Les aventuriers environnants avaient également murmuré le mot Annihilateur. Même si nous avions eu beaucoup de peine pour venir dans cette ville, nous n’avions pas encore été libérés de ce surnom si étrange.

Quand j’avais entendu les mots de Gobelins et le disciple de la Tempête de Flammes mentionnées, j’avais ressenti un certain malaise, mais j’avais décidé d’arrêter de m’en soucier.

J’avais donc laissé le criminel au Seigneur avant de retourner à l’auberge. Probablement parce que le voisinage était devenu plus lumineux, la ville avait commencé à être sous le coup de l’agitation du matin.

Comme on pouvait s’y attendre, même si ce n’était probablement pas un jour ordinaire, la ville débordait de vigueur.

« Maître, je voudrais aller voir Ruby avant de retourner à l’auberge, » déclara Aria.

Après qu’Aria ait dit ça, je m’étais souvenu que l’atout principal de cette bataille avait été Ruby. Même si j’étais épuisé et que je voulais rentrer chez moi, comment aurais-je pu l’oublier ?

J’avais laissé Ruby manger la pierre magique de Magie de Choc en tant que récompense et excuse. Je ne savais pas si c’était délicieux ou non.

Alors que nous avions rencontré Ruby à l’extérieur de la porte, il était déjà revenu à sa taille normale. Je lui avais tapoté dessus tout en lui donnant sa récompense. Ruby pourrait être heureux parce qu’il réagissait avec un « purupuru ».

Nous avions repris avec nous Ruby et étions retournés à l’auberge. Dès que nous étions arrivés dans notre chambre, j’avais effectué les soins pour toutes les blessures. Puisque les blessures de tout le monde n’étaient rien de plus que des égratignures, nous avions profité de l’occasion pour prendre un bain et laver toute la saleté. Quel spectacle agréable pour les yeux endoloris ! Oui, en effet, une vue très agréable.

{Maître, pourquoi suis-je laissé à un tel endroit ?}

Le Grimoire de la Sagesse était maintenant sous le lit. La nuit dernière, je me souvenais qu’il nous avait observés attentivement quand j’avais passé un moment agréable avec Zir. Alors je l’avais mis sous le lit ce qui le mettait hors de notre champ de vision.

« Dans mon pays, les livres qui doivent être cachés aux autres seront toujours cachés sous le lit, » dis-je.

Je n’avais pas forcément menti au Grimoire de la Sagesse, je ne l’avais simplement pas dit pourquoi.

{Je vois, il est certainement dangereux de laisser ainsi un livre tel que moi ayant une si grande valeur à un endroit où les autres peuvent le voir.}

C’était seulement toi qui disais que tu avais une grande valeur. Je ne voulais pas que les livres pornos soient vus par d’autres personnes, mais je ne lui avais pas dit ça. Je m’en fiche de si tu es satisfait ou non de ce traitement,

« Par hasard, Maître, est-ce que vous possédez une Protection Divine ? » demanda Zir.

Zir devait avoir entendu que j’avais une Protection Divine alors que nous étions à la Guilde des Aventuriers.

« Exact, pourquoi me demandes-tu ça ? » demandai-je.

« Je voulais juste vous le demander. Cependant, si c’est vrai, alors je comprends mieux, » répondit Zir.

Zir était d’accord avec elle-même avec un *humm*.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » demandai-je,

« Non, mais je comprends pourquoi je n’ai pas réussi à faire du Maître mon serviteur, » déclara Zir. « Mais, vous avez également montré une force de combat plus que suffisante. »

« Mais ce fait est un secret, » dis-je.

« Est-ce que cela veut-il dire que vous ne me faites pas confiance ? » demanda-t-elle.

« Ce n’est nullement ça, » répondis-je. « Je n’ai pas non plus expliqué quoi que ce soit à propos de ma Protection Divine à Aria et Emily. Ceci ne signifie pas que je me méfie particulièrement de vous toutes. »

Ma Protection Divine Multiple ne pouvait être parlée à personne. Aria avait peut-être fortement suspecté ma Protection Divine après que j’avais guéri sa malédiction.

Même si c’était qu’une question de temps avant que ma Protection Divine si particulière soit découverte par quelqu’un, si cela arrivait, il y aurait peut-être des personnes qui viendront l’examiner.

À ce moment-là, si Aria et le reste connaissent ma Protection Divine, cela pourrait facilement affecter notre vie quotidienne.

Ils n’apprendraient rien en torturant un esclave qui n’est pas digne de confiance, et un esclave qui n’est pas digne de confiance ne sera jamais pris en otage si le maître pensait que les esclaves étaient tout simplement jetables.

Donc, si vous le voyez de l’extérieur, alors je serais un Maître qui ne fait pas confiance à ses esclaves. De cette façon, ceci devrait garantir la sécurité des filles.

Tout cela était fait pour leur sécurité.

Alors j’avais dit à Aria et aux autres ce que je pensais sur le sujet.

Puis, Aria s’accrocha à moi avec des yeux larmoyants. Emily avait fermement tenu mon bras et elle me disait merci. Zir, elle rougissait et tournait son visage sur le côté.

Il était devenu plus lumineux à l’extérieur des fenêtres, alors nous avions dormi en nous enlaçant. Même si je n’ai pas bu Potion de Jeunesse, j’avais senti que j’étais capable de le faire avec tout le monde encore plus que d’habitude.

Quand je m’étais finalement réveillé, le soleil du soir brillait à travers la fenêtre.

« Agh, tellement éblouissant, » murmurai-je.

Il n’était pas possible de continuer à dormir avec mon visage baigné par le soleil.

Bien que j’avais essayé de fuir la lumière du soleil en tirant le drap sur ma tête, je ne pouvais pas bouger parce qu’Aria et Emily utilisaient mes bras comme des oreillers.

Et pour couronner le tout, Zir tenait mes jambes comme un coussin. Qu’est-ce que c’était que ce bonheur ?

{Maître, êtes-vous réveillé ?}

J’avais entendu une voix de sous le lit.

« Bonjour, Grimoire de la Sagesse. As-tu pu bien dormir ? » demandai-je.

{Je n’ai pas besoin de dormir. J’entre dans un état dormant, mais seulement quand je manque de magie. Plutôt que de penser à moi, cela ne serait-il pas mieux de savoir si le maître a obtenu suffisamment de sommeil ?}

« Oui, mais pourquoi ? » demandai-je.

{Au début, après que je vous ai vu aller au lit, vous n’avez pas pu dormir, n’est-ce pas ? Bien que cet endroit soit assez confortable, cela vous dérange-t-il si la prochaine fois vous pouviez dépoussiérer un peu avant de m’y placer ? Il y avait de la poussière qui tombait chaque fois que le lit grinçait.}

« C’est..., désolé pour ça, » dis-je.

{Cela ne me dérange pas.}

Aria sur mon côté droit s’était réveillée alors que j’avais eu cette conversation stupide avec le livre.

Comme mes deux bras étaient à leurs limites, j’avais enlevé Aria et Emily, puis Zir s’était détachée quand j’avais soulevé le haut de son corps. Parce que nous avions faim, nous étions descendus au premier étage pour prendre notre repas. Mais, la salle à manger était déjà bondée.

« Hé, n’est-ce pas impossible ? Allons manger à un autre endroit, » dis-je.

« Il est bondé plus tôt que d’habitude, » déclara Aria.

« Où devrait-on aller ? » demanda Zir.

À partir du cri de Zir, nous avons décidé de prendre quelque chose basé sur la Quantité plus que la Qualité. Il s’agissait du choix le plus populaire parmi les aventuriers, alors nous nous étions dirigés vers le Pavillon de la Licorne. Cet endroit avait de nombreux plats avec des saveurs audacieuses et une quantité assez importante d’entre eux était faite avec de la viande de démon.

Je viendrais ici tous les jours si j’étais seul, mais deux de mes camarades n’étaient pas bonnes avec de la nourriture qui a un goût audacieux, donc nous ne venons que rarement ici.

Je n’avais pas à m’inquiéter de Zir parce qu’elle pouvait en manger sans problème.

Au moment où nous étions passés par la porte d’entrée, c’était devenu une certaine remue ménagère dans le restaurant.

Le réceptionniste nous avait guidés à nos sièges avec un sourire, mais nous étions mal à l’aise.

Tout le monde dans les environs nous regardait.

Depuis que j’avais entendu le mot Annihilateur, je supposais que nous avions probablement été découverts. Comme il semblerait que nous serions écrasés par cette atmosphère si nous nous levions de nos sièges, j’avais décidé de ne pas m’inquiéter de ça et de commander quelque chose.

« Serveur, quelle est la recommandation pour le plat d’aujourd’hui ? » demandai-je.

« Bonjour. Bon, cet après-midi, nous recommandons le ragoût de Giga Buffalo et un sauté de cuisses d’Oiseau Tâcheté, » déclara-t-il.

Hmm, prendre des deux plats pourrait être impossible, car il y aurait trop de nourriture à manger.

« Qu’est ce que tout le monde veut ? » demandai-je.

Quand j’avais demandé leur avis aux trois autres personnes, Aria avait pris le sauté de cuisses, Emily avait dit que les deux étaient bons, et Zir voulait le ragoût. C’était totalement dispersé. Rien ne pouvait être fait alors je devais demander à tout le monde ce qu’ils voulaient séparément. Alors que je pensais ça...

« Le ragoût est délicieux, Annihilateur. » J’avais entendu la voix de quelqu’un. Quand j’étais sur le point de remercier le vieil homme qui venait de parler...

« Non, le sauté de cuisses est si délicieux. C’est parfait comme plat principal pour le dîner, » déclara un autre vieil homme.

Plusieurs personnes dans les environs avaient hoché la tête avec un *oui oui*, puis...

« Idiot ! La viande épaisse dans le ragoût est ce qui est le plus délicieux, » la première personne qui avait suggéré le ragoût plus tôt avait commencé à s’opposer à ça.

Alors je le pensais à ça, plusieurs personnes dans les environs hochèrent la tête.

Et puis, les opinions commencèrent à voler de chaque côté.

Oh ! Mon Dieu ! Ce serait un gaspillage d’avoir le ventre trop rempli à cause du ragoût, et de ne pas être capable de manger beaucoup du sauté.

À l’heure actuelle, l’Oiseau Tâcheté était de saison, mais la viande de Giga Buffalo de cette année était également de bonne qualité.

Cette année, la pluie était rare, et donc la qualité des démons avait augmenté, et de fait, cette cuisine avait été progressivement en abondance.

Parce que l’estomac de Zir semblait être à sa limite, pour le moment, j’avais demandé une assiette des deux plats.

Le serveur et les deux vieux hommes qui s’opposaient n’étaient pas du tout fous, c’était en effet un lieu de rencontre pour les aventuriers.

« Bon, désolé pour l’attente, » déclara le serveur.

« Hoo !! Ça semble délicieux, » dis-je.

Les deux plats étaient arrivés en même temps probablement parce que la cuisine était coordonnée. En ce qui concernait les autres clients, notre nourriture avait à peine touché notre bouche quand une émeute était devenue imminente.

Nous avions alors rapidement mangé le ragoût. La texture et l’assaisonnement gras de la viande du Giga Buffalo étaient tellement incroyables.

Le suivant fut le sauté. Bon, je sentais comme s’il y avait du sel encore entier dedans, ce qui signifie qu’ils devaient avoir utilisé de la pierre de sel.

« Les deux plats sont bons, » dis-je.

J’avais passé les assiettes à Aria afin qu’elle y goûte également. Aria mangea ainsi du sauté, Emily du ragoût, et quant à Zir, disons qu’elle se mit à manger des deux plats. Après avoir décidé moi aussi de manger des deux plats, j’avais demandé au serveur une commande supplémentaire.

« Haa! Vous les avez déjà mangés ! » S’exclama l’homme.

L’homme qui l’avait remarqué se rapprocha de moi, et je lui avais donc dit que les deux plats étaient délicieux.

Toutes les personnes qui continuaient à discuter semblent être à la fois des aventuriers. Bien que l’homme qui m’avait recommandé le ragoût avait été présent à la réunion de la Guilde, franchement, je ne pouvais pas me rappeler de lui.

Surfant sur l’élan de l’histoire de la nuit dernière, je ne savais pas qui l’avait proposé, mais nous avions commencé un concours de beuverie.

Après que les deux vieux hommes me parlèrent de ça, une paire de jeunes hommes avait décidé d’y participer, puis Zir et moi avions rejoint le concours.

Il était déraisonnable pour Aria et Emily de boire, alors la meilleure chose à faire était de l’interdire, et après avoir annoncé cela, le concours de boisson avait commencé.

Dans la première moitié du duel de beuverie, tout le monde s’était tranquillement levé et l’on avait fait un toast. Quand le bois des chopes des autres personnes était entré en collision, seul un son sec put être entendu. Alors, tout le monde avait calmement vidé le contenu de leurs chopes.

Quand le concours avait atteint le milieu, il y avait eu un nouveau développement. Il n’y avait pas de problème si vous buviez à votre rythme, mais les deux jeunes hommes qui avaient essayé de faire correspondre leur vitesse de consommation avec les deux vieux hommes étaient déjà saouls.

Ces deux vieux avaient regardé et avaient souri quand les deux jeunes hommes avaient été vaincus. C’étaient encore des bleus et ils avaient encore du chemin à faire, c’était pourquoi les jeunes étaient... ils grognaient.

Zir et moi étions concentrés sur notre propre rythme de consommation. Puis nous avions augmenté un peu notre rythme sans avoir trop de chance de nous effondrer.

Quand le concours avait approché la dernière étape, le rythme des deux vieux et de Zir avait commencé à ralentir.

Il y avait un participant non affecté, car dès le début, je buvais à mon propre rythme.

Pourquoi étais-je capable d’être aussi fort quand il s’agissait de boire ? Il s’agissait d’une astuce très facile. J’avais récupéré mon état anormal Saoul en utilisant ma Protection Divine.

J’avais remarqué cette méthode à l’époque où j’étais au cours de ce travail d’escorte. J’aurais probablement été tué par cet Orc sur le chemin du retour si je n’avais pas eu ça. J’étais si chanceux.

Peu importe combien je buvais, je n’étais que légèrement ivre, mais c’était mieux que d’être complètement saoul, n’est-ce pas ? Le vieux au ragoût avait sorti son précieux saké simplement pour commencer un concours spécial « un coup ».

L’odeur de l’alcool était si forte qu’elle était capable de vous enivrer même sans le boire. Sans aucune hésitation, les chopes avaient été vidées et les vieux et Zir tombèrent sur les tables.

« Le gagnant du concours est l’Annihilateur ! » annonça l’un des autres hommes.

Cela me dérangeait plus, car il semblerait que le nom d’Annihilateur soit déjà totalement utilisé ici aussi.

Les deux vieux avaient été remis à leurs compagnons qui étaient venus les chercher, et j’avais porté sur mon dos Zir, qui était devenue incapable de bouger. Avant de sortir du Pavillon de la Licorne, j’avais demandé la note, mais le serveur avait seulement souri et avait secoué la tête, pointant du doigt derrière moi.

Apparemment, c’était un régal offert par tous les aventuriers aînés. Au début, j’étais confus, mais rapidement, je les avais remerciés. Et alors...

« C’est pour exprimer notre gratitude, » déclara l’un des vieux aventuriers.

« Tout à fait, nous aurions perdu cette ville si vous n’étiez pas là, » annonça le deuxième.

J’avais reçu beaucoup de paroles de remerciement. J’étais devenu gêné par la gratitude de toutes ces personnes et j’avais donc rapidement quitté le restaurant.

« Maître, tout le monde a dit merci, » déclara Aria.

« Oui, ils l’ont fait, » dis-je.

« C’est un peu embarrassant d’entendre tout ça, » continua-t-elle.

« Tout à fait. On ne peut pas y faire grand-chose, et moi aussi je suis gêné, » dis-je.

« Kufufu! La réalisation du Maître ~ avec ce montant ~ ces remerciements ~ assez suffisants ~, » déclara une Zir saoule.

« Toi, peux-tu marcher par toi-même ? » demandai-je.

« Nonnn, c’est confortable ici, » répondit Zir.

Parce que Zir ne voulait pas descendre de mon dos, nous étions retournés directement à l’auberge. Les environs de Pavillon de la Licorne étaient déjà sombres.

« Rentrons rapidement. Demain, nous vérifions notre butin dans le village de Lalu, » dis-je.

« D’accord, je veux aussi donner une récompense à Ruby, » déclara Aria.

« Demain, il est très probable que nous allions trier tous les objets. Est-ce que les gobelins vont nous aider, je me demande ? » dis-je.

« Kufufu. Kufufuu~ » riait Zir.

Nous étions finalement arrivés à l’auberge. Après nous être un peu préparés, nous nous étions mis immédiatement au lit.

Bien que je savais déjà qu’une fois de plus, le Grimoire de la Sagesse se plaindrait demain matin, le plan de ce soir allait disperser beaucoup de poussière sous le lit.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

12 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. c'est moi ou "le plan" ca veux dire qu'il couche avec les trois ? fait l'amour quoi ?)

    • C'est tout à fait exact. Quoi que dans le cas de Zir, pas sur qu'il ai été loin. Ou alors avait-elle récupéré un peu vu qu'elle passe en dernier et qu'elle voulait sa pinte de sang.

  3. Merci pour le chapitre

  4. Merci pour le chapitre.

  5. Merci pour le chapitre.
    P.S. : "Même si je n’ai pas bu Potion de Jeunesse, j’avais senti que j’étais capable de le faire avec tout le monde encore plus que d’habitude." Encore un autre MC à qui la libido augmente après une bataille ?

    • À voir,
      mais cela peut aussi être pris dans le sens où il a eu peur de les perdre. Et en vue de la discussion précédente qu’il a eue avant, il essaie peut-être de prouver son attachement.

      • Donc à voir comme tu l'as dit, même si je préférerai que ton avis soit le bon et non le mien.

        • Mon avis est surtout basé sur le fait que ces scènes bien spécifiques soient toujours liées à un événement violent/stressant (combats, escorte très stressante, car c’était la première fois), mais aussi euphorisant, comme, par exemple, quand il a réinventé la porcelaine blanche, ou quand il avait acheté une nouvelle esclave. Mais il est indéniable qu’il y a une sacrée libido, mais de manière naturelle, sans le souligner. C’est comme pour la scène après qu’Emily ait eu peur de se faire abandonné, c’était clairement une scène pour souligner à Emily que ce n’était pas le cas et qu’il l’aimait. Car après tout, si on regarde dans son ensemble, il n’a jamais parlé de la moindre chose à ses esclaves le concernant tandis qu’elles ont parlé un peu de leur passé. Même son pouvoir, il n’en avait jamais parlé alors que c’est quand même l’élément central de l’histoire, et on le verra encore plus, plus tard. Quand on voit dans béni, même si les MCs sont pas portés sur la choses, ils y a eut beaucoup plus d’interaction entre eux.

          Dans Kuji, ce n’est pas le fait de se battre qui le rend ainsi. Mais le fait d’utiliser Éléanore qui le « maudit » alors même qu’elle n’est pas capable de le « posséder ».

Laisser un commentaire