Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 5 – Chapitre 2 – Partie 3

***

Chapitre 2 : Faire un catalyseur

Partie 3

Même le processus consistant à verser du mana dans la plaque de bronze avait donné du fil à retordre à Alize. L’objet était différent, mais c’était un peu comme envoyer du mana dans le pinceau. Il fallait s’attendre à ce qu’elle ait des difficultés avec les deux. Pour moi, c’était le contraire. L’application du mana sur les armes, les pinceaux ou les planches de bronze était identique, ce qui signifie que mes dix ans d’expérience à mettre une lamelle de mana dans mon arme à tout moment avaient rendu ce travail simple.

Je m’étais presque senti mal pour Alize, mais ce n’est pas non plus comme si c’était facile pour moi. Ce qu’elle essayait d’accomplir en un jour était une chose à laquelle j’avais travaillé pendant des années. Il était injuste que ses compétences commencent à prendre forme si tôt. Tout allait fonctionner quand vous aviez du talent, mais peut-être que mon manque de talent était le vrai problème. Ou peut-être que c’était normal. Je ne savais pas.

« Très bien, maintenant placez votre cristal magique sur la plaque de bronze, » déclara Lorraine après que nous ayons fini de peindre nos cercles magiques. « J’ai raccourci le processus dans ma démonstration pour gagner du temps, mais il vous faudra beaucoup de temps pour tenter cela. Vous utiliserez la méthode de base et placerez simplement le cristal magique sur le tableau. À terme, il absorbera naturellement le cercle magique. »

Lorraine avait fait quelque chose pour que le travail soit terminé immédiatement, mais cela semblait être une technique difficile. J’étais intéressé par l’idée d’essayer, mais Lorraine avait dit qu’il était trop tôt pour nous, alors je doutais de pouvoir y arriver. J’avais décidé d’accepter de prendre la voie normale avec Alize.

Si j’étais pressé d’apprendre l’alchimie, ce serait une autre histoire, mais j’étais un épéiste. La maîtrise de plusieurs compétences pourrait être pratique, mais je n’étais pas si sûr de l’alchimie. Ce n’était pas un ensemble de compétences qui pouvait donner des résultats rapides pour un aventurier. La capacité à produire des médicaments de haute qualité par soi-même était précieuse, c’est sûr, mais j’avais appris à faire des médicaments grâce à la femme médecin de ma ville natale, même si les produits étaient un peu plus faibles que ceux d’un alchimiste. Si je me trouvais dans de réels problèmes au-delà de cela, je pourrais aussi accéder à la divinité.

J’avais suivi les instructions de Lorraine et j’avais placé le cristal magique sur la plaque de bronze. L’encre séchée du cercle magique semblait se détacher et être aspirée à l’intérieur. C’était arrivé en un instant pour Lorraine, un éclair de lumière et c’était fini, donc je n’avais pas eu la chance de regarder cette partie. C’était un spectacle inhabituel maintenant que je pouvais le voir en mouvement, mais pas trop extraordinaire. Lorraine avait fait un signe de tête en regardant, laissant entendre que la production de la baguette se déroulait sans problème jusqu’à présent. Environ dix minutes plus tard, la dernière pièce du cercle magique était entrée dans le cristal magique.

« Très bien, ça suffit. Vérifiez si vos cercles magiques sont bien entrés, » suggéra Lorraine. Nous avions hâte de regarder, alors dès que Lorraine avait fermé la bouche, nous avions pris nos cristaux et jeté un coup d’œil à l’intérieur.

« Oh, je l’ai fait ! Ça a marché, Professeur Lorraine ! » cria Alize. Il semble que le sien ait bien tourné.

« Laisse-moi voir, » dit Lorraine, qui prit le cristal magique pour pouvoir regarder à l’intérieur. « Oui, c’est bien transféré. Le cercle magique est un peu faussé, mais cela ne devrait pas être un problème. Un travail bien fait pour ta première fois, Alize. » En lâchant ce compliment, Lorraine se frotta la tête.

Elle avait déplacé la discussion vers moi. « Et le tien ? »

« Eh bien, euh…, » je bégayais. Je ne voulais pas admettre que j’avais honte, mais c’était le cas. J’aurais pourtant juré avoir suivi les indications de Lorraine.

Lorraine avait regardé mon comportement étrange et avait froncé les sourcils. « Rentt, qu’est-ce qui t’arrive ? » demanda-t-elle en s’approchant de moi. Elle avait pris mon cristal, l’avait tenu au-dessus de sa tête et avait regardé à l’intérieur.

« Ne peux-tu rien faire normalement ? Tu sais que c’est bizarre, n’est-ce pas ? » avait-elle demandé. Elle m’avait rendu le cristal magique.

J’avais regardé à l’intérieur et j’avais vu un cercle magique un peu bizarre. Je savais que je l’avais peint sur la plaque de bronze avec l’encre de Lorraine et qu’il était entré dans le cristal. Cela aurait dû être comme quand Lorraine l’avait fait, où le cercle était resté de la même couleur une fois à l’intérieur, mais mon cristal contenait un cercle magique qui avait un motif jaune et vert tacheté. Honnêtement, ce n’était pas une couleur agréable.

« Ce n’est pas joli, je dirai cela, » avais-je marmonné.

« Ce n’est pas le problème, mais ces choses arrivent à l’occasion. Si vous avez un mana particulier ou la bénédiction d’un esprit divin, d’étranges cercles de magie peuvent apparaître dans vos outils magiques. Dans ton cas, je pense que nous savons quelle en est la cause, » avait-elle déclaré.

Je savais ce qu’elle suggérait. J’avais la divinité et la bénédiction d’un esprit divin. Mon mana avait peut-être aussi été inhabituel en raison de ma nature de mort-vivant. Après cela, on pouvait dire sans risque de se tromper que mon mana avait quelque chose de mauvais. Je m’étais demandé s’il m’était même possible de faire de l’alchimie correctement.

J’avais commencé à me sentir déprimé. « C’est mauvais, n’est-ce pas ? » J’avais demandé à Lorraine.

« Non. C’est un phénomène rare, mais ça arrive. Certaines personnes naissent avec un mana anormal, et il ne manque pas d’individus qui ont la bénédiction divine. Mais toute baguette que tu feras aura des propriétés irrégulières. Tant que tu es préparé à cela, il n’y aura pas de problème, » m’avait-elle assuré.

Cela donnait l’impression qu’il y aurait encore un problème, mais je pouvais au moins apprendre l’alchimie. C’était suffisant, mais je ne savais pas ce que seraient ces propriétés irrégulières. C’était la question suivante, mais on ne pouvait pas y répondre avant que la baguette ne soit terminée.

« Montre-moi ton cristal, » demanda Alize pendant que je réfléchissais, alors je m’étais tourné vers Lorraine. Je voulais voir si lui montrer quelque chose d’aussi bizarre serait mauvais pour son éducation, mais Lorraine avait acquiescé, alors j’avais remis le cristal à Alize…

« C’est magnifique. Le mien est un cercle de magie noire ordinaire. Je suis un peu jalouse, » dit-elle innocemment.

Mais cela m’avait aidé d’entendre cela. J’étais tout à fait conscient de mon anomalie, mais quand même cette simple chose était apparue comme une erreur, cela m’avait un peu attristé. C’était le genre de dépression dont je pouvais me remettre en quelques jours, mais cela restait un misérable et désolant rappel que je n’étais pas humain. Mon manque de besoin de beaucoup de sommeil et ma capacité à me remettre de petites blessures en quelques secondes m’avaient fait ressentir la même chose.

Mais ce qu’avait dit Alize avait fait disparaître ces sentiments. Quelle merveilleuse disciple elle était ! Je ne savais pas qui encourageait qui. Ces pensées occupaient le fond de mon cœur alors que nous continuions à fabriquer nos baguettes. Il ne restait plus que la baguette elle-même.

◆◇◆◇◆

« Il est maintenant temps de façonner vos baguettes et de les combiner avec vos cristaux. Pour être honnête, vous avez déjà presque fini, mais c’est mieux d’en faire une baguette magique, » déclara Lorraine.

« Qu’est-ce que cela signifie ? » Alize avait demandé, en hochant la tête.

« Oh, les catalyseurs magiques sont parfaitement utilisables avec rien d’autre qu’un cristal magique. Mais le fait d’attacher une poignée rend le mana plus facile à contrôler, sans compter que cela augmente le taux d’amplification du mana, donc en vérité, ce n’est pas seulement une question d’apparence, » répondit Lorraine.

Elle avait ensuite expliqué plus en détail les raisons des prises. « Les baguettes que nous fabriquons aujourd’hui ne fonctionneront pas très différemment que si vous utilisiez simplement un cristal magique, mais des catalyseurs plus avancés ajouteront d’autres éléments à la poignée. Par exemple, vous pouvez mettre des matériaux à l’intérieur ou utiliser plusieurs cristaux magiques qui entrent en résonance les uns avec les autres, entre autres choses. La poignée est comme la fondation qui tient votre catalyseur, » avait-elle expliqué.

Si une poignée n’était pas nécessaire, alors les cristaux magiques pouvaient fonctionner comme des catalyseurs par eux-mêmes. Mais les poignées pourraient améliorer les catalyseurs magiques. Cela avait soulevé quelques questions.

« Alors les anneaux sont-ils de pires catalyseurs magiques que les baguettes et les bâtons ? » Alize n’avait pas hésité à demander.

Placer plusieurs cristaux magiques sur un anneau serait un défi. C’était la conclusion logique, mais Lorraine l’avait contrée.

« Non, pas nécessairement. Les baguettes et les bâtons sont plus faciles à fabriquer, mais vous pouvez aussi mettre plusieurs cristaux magiques sur les anneaux. Ceux que vous utilisez sont assez gros pour que ce soit difficile, mais les monstres laissent tomber toutes sortes de cristaux magiques. Certains sont suffisamment petits pour que plusieurs puissent tenir sur une bague. Si vous les utilisez, il n’y a pas de problème, » répondit Lorraine.

« Mais dans ce cas, ne pourriez-vous pas placer une tonne de petits cristaux sur un bâton ? » Alize demanda.

« C’est vrai, mais il y a une limite au nombre de cristaux magiques qu’un catalyseur peut contenir, quelle que soit la taille de l’espace. La plupart en utilisent un, mais vous pouvez en utiliser deux si vous êtes bon. Un travail de qualité peut en utiliser trois, et certains travaux incroyablement puissants en utilisent quatre. Dans certains donjons, on peut trouver des catalyseurs qui en contiennent encore plus que cela. Un artisan de classe légendaire pourrait dépasser ces limites, mais la plupart des alchimistes ne peuvent en atteindre que trois, quels que soient leurs efforts. Si vous pouvez fabriquer un catalyseur stable avec quatre cristaux, c’est une compétence dont vous pourriez vivre. Veux-tu l’essayer ? » demanda Lorraine.

J’aurais qualifié cela de déraisonnable, mais je m’étais efforcé d’atteindre des objectifs qui semblaient absurdes d’un point de vue extérieur, donc je n’étais pas du genre à parler. Alize semblait avoir la même impression, mais elle était curieuse de quelque chose.

« Professeur Lorraine, combien de cristaux pouvez-vous utiliser pour faire des catalyseurs ? » demanda Alize.

« Moi ? C’est un secret. Mais je peux en utiliser au moins trois, » répondit Lorraine.

Cela semblait impliquer qu’elle pouvait aussi en faire un avec quatre cristaux, mais elle n’avait confirmé ni l’un ni l’autre. Connaissant Lorraine, elle aurait dit cela si elle pouvait faire mieux que trois.

Alize était sur le point de demander autre chose, mais Lorraine l’avait interrompue en disant. « Allez, retournons au travail. La prise en main n’est pas facile, il faut donc se concentrer. » Alize n’avait jamais pu poser sa question, mais elle semblait assez satisfaite. De son point de vue, Lorraine était une femme étonnante, donc le fait qu’elle puisse utiliser trois ou quatre cristaux ne changerait pas grand-chose à ses yeux. J’avais vu la Lorraine de la même façon.

Face à l’insistance de Lorraine, j’étais retourné vers mon bois d’arbustes. Le bois était dans le même état que lorsque je l’avais ramassé, donc c’était plus ou moins une bûche.

« Versez du mana à la surface, » déclara Lorraine. « Ensuite, contrôlez le mana pour ne peler que cette partie et continuez jusqu’à ce que vous atteigniez la taille appropriée. Vous travaillez avec des matériaux assez volumineux, vous pouvez donc faire beaucoup d’erreurs. Essayez-le. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire