Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 3

***

Chapitre 4 : Le Donjon de la Réflexion de la Lune et des restrictions gênantes

Partie 3

« Hey… Est-ce une impasse, non ? » demanda l’homme, vérifiant sa carte au fur et à mesure que nous avancions.

La carte qu’il portait était, bien sûr, une version couramment publiée et vendue dans la ville de Maalt. Le prix des cartes des Donjons variait considérablement, de sorte que, selon divers facteurs, une carte pouvait coûter une petite fortune. Par exemple, des facteurs tels que la difficulté globale du Donjon et le nombre d’étages qu’il contenait pourraient facilement avoir un impact sur sa valeur. De plus, les cartes qui incluaient des informations sur les caractéristiques spécifiques d’un Donjon, en plus des détails sur les monstres qui vivaient dans certaines régions, venaient souvent avec un prix important.

Certaines cartes pouvaient être encore plus détaillées, avec des emplacements de réapparition des monstres clairement indiqués, y compris des conseils et d’autres informations précieuses de la part d’aventuriers qui s’étaient rendus dans ces régions. L’extrémité extrême des possibilités inclurait des cartes faites par des cartographes et d’autres spécialistes, qui avaient publié des cartes de plus en plus détaillées pour surpasser la concurrence. Cependant, au-delà d’un certain point, les détails excessifs devenaient quelque peu insignifiants. Dans l’ensemble, plus une carte était détaillée, plus son prix était élevé. Une telle carte serait, sans aucun doute, très utile.

Cela étant dit, la carte que l’homme tenait actuellement était un produit standard, en vente libre. Bien qu’elle contenait des détails sur les étages qui avaient déjà été franchis, il contenait peu voir pas du tout d’informations sur d’autres points importants. En d’autres termes, ce n’était qu’une carte simple sans beaucoup de détail.

Pour cette raison, il semblerait que la carte qu’il tenait en main avait déclaré que ma direction actuelle était une impasse. Bien sûr, même moi, je le savais, ne serait-ce que parce que je tenais moi-même la même carte.

Il y avait cependant des différences entre les deux cartes — plus précisément, la mienne était remplie de notes et de marquages de toutes sortes. Je pouvais même aller vers une personne et dire que ma carte avait muté en quelque chose d’autre. Après tout, ma dernière décennie d’expérience n’était pas simplement pour le spectacle. Au contraire, j’avais probablement la carte la plus détaillée du Reflet de la Lune dans toute la ville de Maalt. Bien que je puisse probablement vendre la carte pour une jolie somme d’argent, j’avais l’intention de monopoliser cette information — je n’étais pas sur le point de l’enseigner à n’importe qui —, et encore moins à tout le monde.

C’était sur cette carte que j’avais marqué un nouveau passage, jusque-là inconnu, il y a quelques jours à peine. Bien sûr, il s’agissait de la zone dans laquelle le Dragon était apparu.

« … Viens… suis-moi… par ici, » déclarai-je.

Bien que l’homme ne semblait pas du tout convaincu, il n’avait pas d’autre choix que de le faire venir. Alors que je lui avais demandé de le faire, il céda finalement, puis il me suivit.

Il était devenu évident pour moi en marchant avec lui que cet homme avait peu de prouesses au combat. Bien qu’il soit équipé d’une épée longue qui pouvait sans doute faire du bon travail, l’homme lui-même ne semblait pas avoir les compétences pour l’utiliser. Si quelque chose arrivait, le fait de le garder à mes côtés dans cette situation serait extrêmement dangereux — mais il semblerait que l’homme n’avait pas non plus un bon sens du danger.

Sans dire grand-chose d’autre à l’homme, je m’étais retourné, continuant à avancer dans les couloirs de la Réflexion de la Lune.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire