Masou Gakuen HxH – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 5

Bannière de Masou Gakuen HxH ***

Chapitre 3 : Visiteur non-Invité

Partie 5

« Des épées qui s’envolent librement dans le ciel... Neros, hein, » déclara Gravel.

Gravel qui venait de sauter sur l’arrière avait observé le ciel. Au-dessus de lui, il y avait deux silhouettes flottant dans le ciel.

Himekawa Hayuru portant la tenue rouge Heart Hybrid Gear, Neros, et Aine Chidorigafuchi portant la tenue blanche Heart Hybrid Gear, Zeros.

« C’est ainsi que vous apparaissez, » déclara Gravel.

Contrairement à une Gravel souriante, Himekawa et Aine avaient le teint pâle.

« C’est... c’est..., » les mots d’Himekawa s’étaient coincés dans sa gorge face à la scène désastreuse.

L’état de l’unité de défense vue d’en haut indiquait clairement qu’ils avaient presque tous été mis à terre. Il s’agissait d’une situation cruelle. Les membres de l’unité de défense étaient pour la plupart des étudiants du département de combat d’Ataraxia. Les étudiants de la même académie étaient maintenant effondrés sur le sol, gémissant alors que du sang coulait de leurs corps lourdement blessés. De plus, il ne s’agissait pas seulement d’une ou deux victimes.

« Te-Terrible..., » Himekawa murmura avec un visage qui indiquait qu’elle était presque en larmes.

Aine avait ouvert une fenêtre flottante avec un visage sinistre et elle avait étudié les réactions de Heart Hybrid Gear.

« Les Maîtres auraient déjà dû arriver ! Mais où... — !? » s’écria Zeros.

Dans la fenêtre flottante de Zeros, les marqueurs des Maîtres brillaient. L’image agrandie du lieu avait été projetée devant Aine. Brigitte qui avait été abattue était maintenant écrasée dans le sol, et Gertrude qui avait été frappée par un véritable bombardement à bout portant avait perdu connaissance.

« Ce n’est pas bon ! Nous devons immédiatement les emmener à l’hôpital ! » déclara Himekawa.

« Oui. Mais il faut d’abord la vaincre avant de pouvoir commencer, » déclara Aine.

Aine était descendue à plusieurs mètres de Gravel. Ses cheveux argentés flottaient, et sa silhouette qui atterrissait sur le sol était vraiment belle comme la déesse de la guerre. Son apparence avec la lumière bleue qui parcourait son armure blanche brillante ressemblait même à une œuvre d’art.

Gravel avait fait entendre une voix d’admiration. « Vraiment magnifique. Tu es donc Zeros... Aine. »

Aine fixa la femme de l’Autre Univers avec un visage emplie de doute.

« Je me demande si tu es aussi l’un de mes fans. Il semble qu’avant de m’en rendre compte, je suis devenue célèbre dans l’Autre Univers, » même en parlant d’une manière frivole, Aine observait l’ennemi sans baisser la garde.

La femme devant ses yeux souriait, et elle se tenait debout dans une position naturelle. Elle n’était même pas en train d’analyser quoi que ce soit ou d’être sur ses gardes. Si elle attaquait maintenant, elle avait l’intuition qu’elle pouvait facilement la vaincre — mais l’aura emplie de danger qu’Aine ressentait autour de son ennemi l’avait fait hésiter quant au fait de se précipiter en avant avec insouciance.

« C’est la première fois que nous nous rencontrons face à face. Je m’appelle Gravel. On m’a confiée la sixième armée de conquête du district de Lémuria par l’Empire Vatlantis, » déclara Gravel.

« Lémuria... sixième ? »

Aine ne comprenait pas le sens des mots de Gravel. Non, elle n’avait pas besoin de comprendre.

Elle avait juste besoin de penser à la façon de la vaincre. Aine s’était persuadée comme ça.

La victoire revenait à celui qui faisait le premier pas. Devrait-elle commencer ? Cependant...

Une hésitation était née à l’intérieur d’Aine.

Elle avait senti une étrange pression de la part de Gravel qui était calme et avait adopté une attitude polie. Elle dégageait une odeur encore plus dangereuse que n’importe quelle arme magique gigantesque.

« Je voudrais poser une question. Vous souvenez-vous de votrede enfance ? » demanda Gravel.

 

 

À l’intérieur de l’Aine, ce n’était pas seulement de l’hésitation qui avait surgi, mais un chaos sans nom était maintenant apparu.

Cette femme, qu’est-ce qu’elle veut dire ? se demanda Aine.

« Aine-san ! Vous ne devez pas vous laisser avoir par ce qu’elle dit. Il n’y a aucun doute qu’elle complote quelque chose ! » cria Himekawa.

Himekawa qui planait à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol avait retiré son épée de sa taille. À l’instar de ce mouvement, les Lames poignardées dans le sol volaient maintenant également vers le haut, leurs pointes visaient Gravel et elles s’arrêtèrent dans les airs.

Gravel jeta un coup d’œil aux Lames, puis elle parla de nouveau à Aine.

« Aine-dono, je veux que vous m’accompagniez. Je vous promets que je ne vous ferai pas de mal, ni à cette forteresse, » déclara Gravel.

« Promesse ? Comment puis-je croire ce qu’une personne de l’Autre Univers a dit ? » demanda Aine.

Aine avait placé l’une de ses jambes vers l’arrière et avait tourné son corps en diagonale. Elle avait levé la main droite à la hauteur de son visage, la main gauche tendue vers l’avant dans une position spécifique. C’était une position d’un praticien kenpo.

Total de cinq mètres jusqu’à l’ennemi. Ce n’est pas ma portée, mais j’ai une chance de victoire avec le soutien de Hayuru.

La main gauche d’Aine leva son index et le descendit.

« ... ! »

Aine n’avait jamais rêvé du jour où elle utiliserait vraiment cette combinaison.

Himekawa avait eu besoin de moins d’une seconde pour se souvenir du signal.

« Lame — ! »

Les lames qui flottaient dans la préparation au combat avaient été envoyées vers Gravel. Cependant, Gravel n’avait qu’un peu incliné son corps et avait évité les Lames.

Cependant, en utilisant cette ouverture, Aine avait fait un pas vers l’avant avec une vitesse divine. En un instant, elle avait comblé la distance avec Gravel.

« Je t’ai eu ! » cria Aine.

Le poing qui semblait avoir été projeté depuis l’épaule d’Aine avait frappé Gravel. Une onde de choc qui ressemblait à une bombe explosant s’était propagée avec les deux filles au centre.

« Quoi !? »

Le poing d’Aine avait été bloqué par la paume de Gravel.

« Splendide vitesse et précision, en plus d’une puissance destructrice énorme. Comme on s’y attendait de vous, » déclara Gravel.

Aine avait sauté en arrière tout de suite après ça loin d’une Gravel au large sourire. Et puis, une fois de plus, elle avait préparé son poing pour une autre attaque.

C’est impossible. Le coup de poing n’est pas mal... mais elle l’a bloqué d’une main ?

La sueur froide coulait à travers la joue d’Aine.

« Vous êtes très différent avec les deux filles d’avant. Dois-je dire que c’est ce que l’on attend d’une série Ros, » déclara Gravel.

« Qu’est-ce que tu as dit ? » demanda Aine.

« Bien sûr, la différence dans la capacité du pilote a aussi une grande différence, » déclara Gravel.

Gravel lui avait repoussé la main. Elle avait saisi la poignée qui était présente dans son dos et l’avait lentement tirée pour la pousser vers l’avant.

« Mes excuses, mais je vais aussi utiliser mon arme principale. Je ne suis pas si optimiste que je puisse couper les coins contre Zeros et Neros en tant qu’adversaire, » déclara Gravel.

Ce n’était ni une épée ni une arme à feu. Il s’agissait d’une énorme épée à tranchant unique de grande largeur, combinée à un canon à particules de gros calibre égal à un bazooka. Un gunsword.

Il y avait une détente sur la poignée, de là un barillet de munitions comme un revolver avec une longueur verticale de cinquante centimètres qui était relié au canon de l’arme à feu. Ce canon avait la forme d’un demi-évier sur la large lame d’épée, la lame était plus allongée que la bouche du canon. La longueur de son manche jusqu’à la pointe de l’épée était encore plus longue que la hauteur de Gravel.

Himekawa avait retiré son épée de sa taille comme si elle était dans l’opposition.

« Alors, très bien. Ton épée et mon épée, faisons un match pour savoir lequel est supérieur ! » déclara Himekawa.

Les Lames qui avaient été évitées volaient dans les airs et visaient encore une fois Gravel en venant de quatre directions. Comme s’il affichait la nervosité accrue de Himekawa, les Lames émettaient un son bourdonnant.

Soudain, les Lames avaient disparu.

L’instant d’après, il y avait une Lame devant les yeux de Gravel. Seule la traînée de lumière rouge qui restait dans l’air était la preuve de la trajectoire compliquée de la Lame.

Alors, elle ne fait que parler, au même moment où Himekawa murmurait cela dans son cœur, la Lame avait rebondie sur le côté.

Eh ?

Des étincelles s’étaient éparpillées, et la Lame soufflée s’était effondrée sur le sol.

L’arme de Gravel avait clignoté, effectuant un arc de cercle orange.

« C’est... — !? »

Gravel avait pris position avec son gunsword et s’était précipitée vers l’avant. L’énorme lame visait Himekawa et l’attaquait sauvagement. L’environnement de la lame qui se déplaçait à une vitesse fulgurante vacillait comme s’il y avait une traînée de chaleur, formant un vortex.

La conscience d’Himekawa était concentrée sur la pointe de l’épée qui s’approchait d’elle.

« Haaa ! »

Juste avant d’être touchée, l’épée d’Himekawa avait été remontée en venant du bas. La pointe du gunsword avait été déviée par l’épée de Himekawa.

Je l’ai évité ! Je sauterai dans sa poitrine avec cette occasion et je lui tailladerai la poitrine !

Gravel avait plongé et Himekawa et elle s’étaient croisées. Himekawa avait tordu son corps qui était dos à dos avec Gravel, et avait lancé une attaque comme un coup de vent pour traverser le corps de Gravel.

Gravel s’était aussi tourné comme si elle faisait une danse. Elle avait balancé son gunsword d’un seul souffle.

Un féroce son métallique avait rugi.

« Kuh ! »

Le gunsword de Gravel et l’épée d’Himekawa étaient entrés en collision. L’onde de choc avait atteint jusqu’au sol et avait formé une fissure dans la route.

« Comme prévu de Neros, » déclara Gravel.

« Vous aussi... cependant ! » cria Himekawa.

Les épées bloquées dispersèrent des étincelles. Himekawa avait alors allumé ses propulseurs et avait poussé son épée de toutes ses forces. Gravel avait été envoyé vers l’arrière.

Gravel avait soulevé son épée tout en reculant et l’avait placée à côté de son visage.

Elle était pleine d’ouverture. Les yeux d’Himekawa brillaient et se précipitèrent tout de suite pour la poursuivre. Elle poussa sur son épée.

J’ai gagné ! pensa-t-elle.

Cependant, à l’instant où elle avait été convaincue de sa victoire, quelque chose de froid avait fait le tour d’Himekawa.

La pointe du gunsword de Gravel la désignait.

Pour ainsi dire, le canon de l’arme visait Himekawa.

Le doigt de Gravel avait alors appuyé sur la détente.

« Quoi !? »

Un impact violent avait traversé le corps d’Himekawa. C’était comme si elle avait été frappée par une puissance invisible, et le corps d’Himekawa avait été soufflé comme une balle.

Ses os avaient grincé. Tout l’air à l’intérieur de ses poumons était sorti de là. Elle n’avait pas pu se défendre même avec la Sauvegarde Vitale qu’elle avait instantanément déployée. Une fissure s’était faite dans la partie protectrice de l’Heart Hybrid Gear et des fragments s’étaient dispersés. Elle s’était écrasée dans un bâtiment qui faisait face à la rue principale et avait percé le mur.

« Hayuru !? » cria Aine avec un visage empli de peur.

Le corps d’Himekawa avait pénétré à travers le bâtiment, brisé la vitre du bâtiment voisin et s’était effondré à l’intérieur.

« Espèce de salaud ! » Aine regarda Gravel avec une expression de fureur. Elle avait plié les genoux pour voler.

« ... ! »

Gravel avec son gunsword en place était descendu du ciel. Aine avait immédiatement changé la direction de son saut et avait volé derrière elle en étant près du sol.

Le gunsword avait poignardé la route et avait causé un impact qui ressemblait à un tremblement de terre. La partie superficielle qui composait Ataraxia s’enfonça, créant un cratère d’une trentaine de mètres de diamètre.

À l’intérieur de la fumée montante, il y avait une Gravel souriante avec son gunsword dans une main.

« Splendide. C’était une sacrée vitesse pour échapper à l’attaque tout à l’heure. Votre réflexe est aussi magnifique, » déclara Gravel.

Un frisson avait traversé le dos d’Aine.

Si elle était directement touchée, elle mourrait sûrement. Mais —,

« L’attaque tout à l’heure. Vous aviez l’intention de la manquer dès le début, n’est-ce pas ? Ce gunsword est en train de poignarder à trente centimètres devant ma précédente place debout. Qu’est-ce que vous préparez ? » demanda Aine.

Gravel secoua la tête.

« Mon objectif n’est pas de vous tuer. Mais..., » déclara Gravel.

Elle avait ressorti le gunsword du trou et elle le dirigea vers Aine à une vitesse inédite. La pointe avait failli toucher la poitrine d’Aine.

« Pour vous faire m’accompagner, j’ai l’intention d’utiliser n’importe quelle méthode, » déclara Gravel.

« ... C’est vraiment énergique. Une femme égocentrique va être détestée, tu sais, » déclara Aine.

Une sueur froide coulait sur le cou d’Aine.

« C’est aussi pour sauver la vie de nombreuses personnes. S’il vous plaît, comprenez-le, » déclara Gravel.

« Sauver des vies... ? Que dis-tu après avoir volé autant de vies ? » demanda Aine.

« Si vous ne venez pas avec moi, tôt ou tard, d’autres vies seront perdues. De plus, tous les gens ici sont des soldats. Un soldat ne devrait pas avoir de regrets s’il a perdu la vie en combattant sur un champ de bataille, » déclara Gravel.

Aine l’avait fusillée du regard avec un visage sinistre.

« Juste à cause de ça ! » cria Aine.

« Mais, si je peux ajouter une chose de plus... J’ai respecté les soldats qui protégeaient cette forteresse. Avec de telles armes faibles, ils m’ont courageusement défié sans peur afin de me battre, je ne peux m’empêcher d’être profondément impressionnée, » déclarai-je.

Cette femme, qu’est-ce qu’elle est ?

Aine était confuse. Aldéa qu’ils avaient combattue auparavant donnait l’impression d’être ce qui se trouvant dans leur imagination en ce qui concerne les envahisseurs de l’Autre Univers. Cependant, cette femme appelée Gravel était différente.

« Gravier, c’est comme ça qu’on t’appelle, n’est-ce pas ? » demanda Aine.

« Oui, » déclara Gravel.

« Pourquoi essayes-tu de m’emmener dans l’Autre Univers ? » demanda Aine.

« C’est..., » commença Gravel.

La lumière dorée avait traversé le ciel.

L’explosion s’était produite devant Aine. La lumière du canon à particules avait heurté l’endroit où se trouvait Gravel, et la surface bosselée avait maintenant la forme d’un cratère émietté. Au moment de l’impact de la balle, Gravel et Aine avaient sauté en arrière et s’étaient tenues sur le bord du trou largement ouvert.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire