Maou-sama no Machizukuri! – Tome 9 – Chapitre 5

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 5 : Le prix pour avoir sous-estimé Rorono

***à l’intérieur du donjon du Seigneur-Démon Cochon, Agares***

Le Seigneur-Démon Cochon, Agares riait bruyamment.

Il ne pensait pas qu’ils réussiraient lors de la première tentative d’enlèvement de la naine ancienne qui était la bouée de sauvetage du potentiel de guerre du Seigneur-Démon de la Création, Procell.

Il avait l’impression que son plan avait pris Procell par surprise. Ce stratagème consistait à transformer les héros artificiels de cette personne en mules portant un démon via les pouvoirs d’un autre Seigneur-Démon.

Les humains étaient faibles, mais en entraînant des prodiges à leur potentiel maximum, cette personne était capable de les rendre aussi forts que des démons de rang moyen.

La capacité de faire en sorte qu’un humain puisse porter des démons était offerte par un troisième Seigneur-Démon. Le nombre de démons que l’on pouvait mettre était très petit, mais cela n’avait pas changé le fait que c’était une capacité très pratique.

Cette tentative n’était pas une tentative sérieuse. C’était plus pour découvrir ce que ferait Avalon en cas d’attaque.

En tant que tel, Agares n’était pas excité d’utiliser ses propres démons de cette façon.

Mais ensuite, leur cible leur était apparue nonchalamment et avait été facilement capturée. Bien que deux des héros aient été retenus, le match s’était terminé de manière presque contre nature.

« Avec cela, je suis le numéro deux de l’alliance. Ce n’est pas tout. L’Ancienne Naine fabriquera des armes pour mes démons et nous deviendrons encore plus forts. Je suis heureux. »

Le Seigneur-Démon Cochon Agares riait non seulement parce que sa stratégie était un succès, mais aussi parce qu’il avait obtenu un potentiel de guerre sous la forme de l’Ancienne Naine.

Normalement, pour acquérir la souveraineté sur un autre démon que les siens, le propriétaire doit d’abord donner son consentement à l’échange.

Cependant, il n’avait pas été nécessaire de donner ce consentement à Agares. Après tout, il était le Seigneur-Démon Cochon : il ravage et détruit tout ce qu’il veut et le fait se soumettre.

Et à cette fin, il ne s’était pas arrêté à la force brute. Il avait une capacité qui lui permettait de casser même l’esprit d’une cible et de la contrôler comme une marionnette.

« Je te suis très reconnaissant, Procell. Ta stupidité est très utile. »

Agares était fatigué d’attendre.

Jusqu’à mi-parcours, les démons attaquants voyageaient via l’autre dimension. Au moment où ils étaient revenus dans la dimension principale et avaient atteint un emplacement prédéterminé, ils avaient confié l’Ancienne Naine à un autre groupe de démons et avaient fait en sorte que ces démons la transportent jusqu’au bout.

Voyager uniquement via l’autre dimension aurait été plus sûr, mais il y avait une limite à la distance que ses démons pouvaient parcourir dans l’autre dimension. De plus, le transport dans la dimension principale était beaucoup plus rapide.

Ils avaient considéré que le point de rencontre des deux démons était suffisamment éloigné d’Avalon pour qu’il n’y ait aucune chance de les retrouver.

Ils ignoraient cependant que cette ligne de conduite était leur perte.

S’ils avaient simplement continué à voyager via l’autre dimension, Procell n’aurait pas découvert qui avait attaqué.

Parce que la poupée de l’Ancienne Naine — que les démons d’Agares considéraient comme la véritable — avait une source d’énergie limitée, il n’était pas judicieux pour elle d’envoyer sans cesse des signaux radio. Donc, au lieu de cela, elle envoyait un signal toutes les cinq minutes.

Même s’il était nécessaire que les démons de l’autre dimension d’Agares refassent surface de temps en temps, s’ils revenaient immédiatement dans l’autre dimension, il était peut-être déjà trop tard pour que la poupée de l’Ancienne Naine réussisse à transmettre un signal.

Mais depuis que la poupée de l’Ancienne Naine avait été transportée dans la dimension principale, elle était capable d’envoyer des signaux régulièrement.

La première fois, un golem quitta la cité d’Avalon en volant.

Ce golem volant était l’un des trois plus puissants chevaliers d’Avalon.

C’était le chevalier blanc qui était conçu pour régner dans le ciel.

Pour un golem, il avait une forme assez bizarre. C’était presque comme un avion de chasse, vu les longues munitions aérodynamiques fixées à son armure et à ses ailes.

L’Ancienne Naine, son développeur, avait précédemment déclaré : « Le chevalier blanc va se spécialiser dans le combat aérien ainsi que dans les bombardements aériens. Il a donc moins besoin de membres que d’autres golems. Ceux-ci vont simplement les empêcher d’acquérir une supériorité aérienne au lieu d’aider. »

En tant que tel, il avait cette forme et était capable de voler à une vitesse trois fois supérieure à celle du son.

Le donjon d’Agares se trouvait à 320 km d’Avalon, mais la portée maximale de transmission de la poupée n’était que de 200 km.

L’Ancienne Naine avait anticipé un tel scénario et avait ainsi envoyé le chevalier blanc voler aussi vite que possible vers le point où le dernier signal avait été envoyé.

Compte tenu de la vitesse effrénée du golem, il n’avait pas fallu longtemps pour qu’il rattrape les démons qui ont saisi la poupée. Il aurait pu éliminer chacun des démons d’Agares et même éventuellement récupérer la poupée. Cependant, ses instructions étaient de simplement les suivre d’une très haute altitude afin de ne pas se faire remarquer.

Après tout, le chevalier blanc n’avait pas pour but de récupérer la poupée, mais bien de travailler en tandem avec celle-ci et d’identifier quel Seigneur-Démon avait attaqué Avalon.

Et donc, complètement inconscients de ça, les démons d’Agares étaient entrés dans leur donjon.

Pendant ce temps, sa mission terminée, le chevalier blanc se dirigea vers Avalon.

*

Agares, ravi d’apprendre que ses démons étaient de retour, leur ordonna d’emmener immédiatement leur prisonnier dans sa chambre.

Beaucoup de Seigneurs-Démons aimaient avoir leur chambre personnelle. À tel point que, dans toutes les salles qu’ils pouvaient créer avec leur grimoire, il y avait plusieurs salles dont la fonction était uniquement de satisfaire leurs besoins.

Quant à la chambre d’Agares, c’était une salle d’extravagance obscène. Elle était organisée de manière à ce que chacun des trésors qu’il avait obtenus soit exposé.

Et au centre même de la pièce se trouvait un très grand lit luxueux. C’était pour qu’il puisse utiliser ses capacités.

Peu de temps après, ses subordonnés avaient amené l’Ancienne Naine dans la pièce.

Pour restreindre ses mouvements et la rendre docile, l’Ancienne Naine avait été piquée avec le poison paralysant d’un démon de type scorpion.

En regardant son captif, le Seigneur-Démon Cochon fit un sourire vulgaire.

Il aimait les jeunes filles. Surtout celles qui commençaient à passer à l’âge adulte.

En d’autres termes, l’Ancienne Naine aînée était juste son type. Ça n’avait pas fait de mal qu’elle soit belle.

« Bien. Exquis. À partir de maintenant, tu es à moi, salope. »

Agares avait alors commencé à se déshabiller.

Cette capacité « Cochon » avait non seulement pour fonction d’accroître son attaque et sa défense, mais également de faire en sorte qu’une femme devienne complètement sienne en la violant.

Dans un sens, cela ressemblait à la capacité du Seigneur-Démon du Mal. Dans le cas de Mal, ses capacités imprégnaient les femmes pour qu’elles puissent donner naissance à des démons.

En fait, il y avait un nombre fixe de Seigneurs-Démons dont les capacités exigeaient que les rapports sexuels prennent effet. Ce genre de chose était étroitement liée à l’histoire des êtres appelés Seigneurs-Démons.

Avec un large sourire malicieux sur le visage, Agares déchira ensuite les vêtements de l’Ancienne Naine.

Elle était jeune et pas encore complètement développée, mais son corps exposé était beau et presque féerique.

« Jolie. Même après avoir pris le contrôle, je continuerais à te donner de l’attention. Bonne idée ! Je vais t’utiliser et attirer d’autres démons Procell. D’autres aussi sont jolies. Et bientôt, vous allez toutes devenir miennes ! »

Agares le dit alors qu’il se penchait vers l’Ancienne Naine.

Utilisant tous ses sens, il l’appréciait.

« Belle apparence, bonne odeur, bon goût, belle peau. Mhm. »

L’Ancienne Naine était toujours incapable de bouger, pas même un doigt.

Mais alors qu’Agares était trop occupé à savourer son corps pour s’en apercevoir, elle commença à émettre un son de machine tic tac.

Et juste au moment où il était sur le point de passer à l’acte, il y a eu un éclair, puis une explosion.

L’Ancienne Naine, ou plutôt la poupée de l’Ancienne Naine avait explosé.

Malheureusement, la pièce était hermétique, ce qui signifie qu’il n’y avait nulle part ailleurs où l’explosion pouvait s’échapper.

Les démons qui avaient été postés dans la pièce juste au cas où avaient été annihilés instantanément.

Selon la créatrice de la bombe, l’Ancienne Naine, l’explosion provoquée était suffisamment puissante pour blesser gravement même Kuina. Les démons ordinaires n’avaient aucune chance.

Quant au Seigneur-Démon Cochon Agares…

« Mon, mon truc, pas çaaaaaaaaaaaaaaaaa, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Agares avait survécu de peu. Comme mentionné précédemment, une partie de sa compétence unique du Cochon consistait à renforcer son attaque et sa défense.

Cela dit, une partie assez fragile, mais précieuse était trop proche de l’explosion et avait maintenant disparu.

« Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, comment, comment puis-je me sentir bien maintenaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaant. impardonnableeeeeeeeeeeeeeeeeeee. Ce piège lâche, absolument impardonnableeeeeeeeeeeeeeeeeeee. Tuer, je vais te tuer, Procell et l’Ancienne Naine. Je vais vous tueeeeeeeeeeeer ! »

À moitié fou, Agares continuait de crier comme ça.

Pour lui, son truc était le plus important de tous. Il avait besoin de cet organe crucial pour utiliser pleinement ses compétences uniques.

Au bout d’un moment, un de ses démons entra dans la salle explosée.

La médaille Cochon d’Agares permettait la création facile de gobelins et d’orques. Et les gobelins de haut rang dotés d’intelligence étaient ceux qu’il avait choisis pour gérer son donjon.

« Agares-sama, j’ai quelque chose à signaler. »

« Plus taard. Je ne suis pas d’humeeeeeur. Je suis en colèèèèèère ! »

« Désolé, mais c’est une urgence. »

En entendant cela, Agares ramassa un morceau d’or fondu qui était à l’origine un morceau de décoration et le jeta vers le gobelin. Cela avait presque frappé et écrasé la tête du gobelin.

« Si ça ne m’intéresse pas, je te tue. »

Malgré son corps tremblant, le gobelin acheva son rapport et remplit son devoir.

« Plusieurs démons ont envahi le donjon et ils nous submergent et celui les dirigeant est le Seigneur-Démon de la Création, Procell. De plus, il a un message : “Nous acceptons votre déclaration de guerre. Le prix à payer pour le péché de vouloir faire du mal à ma fille est la mort”. »

Une fois terminé, Agares écrasa la tête du gobelin de colère.

« Comment ? Comment ? Comment sait-il que c’est moi ? Commeeeeeeeent !? »

En plus d’être enragé, Agares était maintenant aussi confus.

À son avis, il avait pris des précautions excessives et pourtant Procell était là.

Il savait qu’il serait difficile, voire impossible, de gagner seul contre le nouveau Seigneur-Démon, alors il avait rejoint l’alliance contre Procell. Cependant, avec cette attaque soudaine contre lui, il n’avait pas eu le temps de demander de l’aide.

Un moment, il était au sommet du monde — sur le point de ravager une belle fille, de la contrôler et d’obtenir un pouvoir inimaginable — mais il avait tout de suite plongé au fond.

Mais là encore, il n’avait rien d’autre à blâmer que sa propre idiotie.

L’Ancienne Naine était un démon de rang S, et il aurait donc dû savoir qu’elle n’aurait jamais pu être enlevée aussi facilement.

Maintenant qu’il avait eu l’attention du dieu de la mort, il devait payer pour cette folie.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Aux moins maintenant toutes les filles sont à l’abri du seigneur demon [cochon].

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire