Maou-sama no Machizukuri! – Tome 9 – Chapitre 16

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 16 : Dépasser ses limites

Pour faire demi-tour, Kuina voulait accéder à un nouveau pouvoir. Mais comme elle était maintenant, elle n’avait pas assez de force.

Pour cette raison, j’avais utilisé l’éveil. Les démons du Pacte démoniaque et leur Seigneur-Démon étaient connectés. Plus je deviendrais fort, plus Kuina le deviendrait.

Quand Kuina remarqua la force qui coulait en elle, elle sourit.

Et alors, cela avait commencé.

Tout son corps avait été enveloppé dans ses flammes rouge or. Mis à part la couleur des flammes, cela ressemblait beaucoup au moment où elle était sur le point d’utiliser la transformation.

Avant, elle utilisait la transformation afin d’exploiter son potentiel caché, transformant ainsi son statut de jeune fille en femme au cours de la seconde moitié de son adolescence.

Les flammes qu’elle utilisait maintenant étaient plus féroces que jamais auparavant.

« En utilisant la forme ultime d’une renarde céleste, Kuina peut gagner ! » (Kuina)

Cette fois, Kuina était passée de la femme à la moitié de son adolescence à une femme dans la vingtaine.

L’innocence de son visage avait disparu, la transformant en une beauté encore plus époustouflante.

En prime, son bras gauche cassé, ses blessures, ses ecchymoses et même ses vêtements avaient tous été guéris et restaurés.

De plus, son nombre de queues était passé d’une à quatre.

C’était la forme enregistrée dans la Mémoire de la planète.

En obtenant plus de puissance, le nombre de queues d’un renard augmenterait. Après avoir obtenu neuf queues, ils devenaient un renard à neuf queues. Si cet individu gagnait encore plus de pouvoir après cela, il deviendrait un renard céleste, mais aurait moins de queues qu’auparavant, au lieu d’en gagner plus.

À l’origine, les renards célestes avaient quatre queues.

Mais Kuina n’en avait même pas quatre jusqu’à présent. Il était fort probable que sa forme adolescente était encore incomplète par rapport à sa forme adulte qui en comportait quatre.

Quel que soit le cas, la dernière forme de Kuina possédait un pouvoir incroyable. À tel point que même moi, son allié, je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir la chair de poule.

En fait, même pour elle, ce pouvoir était trop fort. Grâce à notre connexion, je pouvais dire que chaque seconde qui passait absorbait une grande partie de sa force et de son pouvoir magique. J’avais estimé qu’elle avait environ trois minutes au plus.

« Rorono-chan, Tiro, merci, mais Kuina va s’en occuper maintenant. » (Kuina)

« Mhm. Je vais te le laisser. Mais si je te vois mal gérer, je le battrai moi-même. » (Rorono)

« Gaugau! »

Afin de protéger Kuina et moi, Rorono et Tiro avaient été combattre le Seigneur-Démon Porc au combat. Je leur avais demandé de donner la priorité à la défense plutôt qu’à l’attaque.

Tant qu’elles ne subissaient aucune blessure grave d’un ennemi aussi puissant, c’était un grand succès. Non seulement les deux avaient fait cela, mais elles avaient également aidé à affaiblir un peu plus l’ennemi. Sans aucun doute, les deux avaient très bien combattu.

À partir de maintenant, les projecteurs étaient de retour sur la vedette du spectacle, Kuina.

Ou alors, cela aurait dû être le cas, mais le Seigneur-Démon Porc était maintenant totalement dépourvu de pensées et attaquait sauvagement. Ce n’était pas parce que Rorono et Tiro étaient indifférentes à l’idée de continuer à se battre que cela signifiait qu’il se concentrerait plutôt sur Kuina.

Et ainsi, le Seigneur-Démon Porc attrapa Rorono et transperça sa poitrine avec son bras.

« Ugaaaaaaaaaaaaaaaaa !? » (Rorono)

Mais ensuite, Rorono s’était dissoute, s’était transformée en flammes et avait brûlé le Seigneur-Démon Porc.

Furieux, il donna ensuite un coup de pied à Tiro, mais elle se transforma également en flammes.

À l’insu de l’ennemi, les deux avaient été remplacés par des fantômes en flammes. Dès que ce fut fini, les originaux Rorono et Tiro étaient apparus à côté de moi.

« Kuina est aussi capable de faire ce genre de chose, hein. » (Procell)

« J’ai été surprise aussi… Kuina est si enviable. Elle est devenue tellement forte naturellement, c’est injuste. Si seulement je pouvais devenir aussi forte… » (Rorono)

J’avais trouvé les plaintes de Rorono amusantes et j’avais ri.

« Qu’est-ce qui est si drôle, Maître ? J’étais sérieuse. » (Rorono)

« Je sais, c’est juste que Kuina a dit qu’elle t’enviait. Selon elle, contrairement à celle qui est censée ne m’aider que dans le combat, tu es utile à la fois au combat et en dehors des combats. Elle envie vraiment ton utilité pour développer la ville et améliorer notre potentiel de guerre avec tes armes. » (Procell)

Rorono fut prise de court. Il semblait qu’elle n’était pas au courant de ça, ou du moins de son ampleur.

Pour que Kuina et Rorono s’envient de cette manière, elles entretenaient de très bonnes relations, n’est-ce pas ?

Quoi qu’il en soit, en regardant le combat de Kuina, plusieurs Kuina entouraient maintenant le Seigneur-Démon Porc.

Tout comme précédemment, ces autres Kuina étaient des marionnettes de flamme. Si l’une était frappée dans l’espoir de toucher la vraie Kuina, les pantins en flammes deviendraient des flammes et brûleraient l’attaquant.

À ce propos, les flammes utilisées étaient des flammes rouge doré pouvant tout brûler.

Énervé et encore plus furieux, le Seigneur-Démon Porc balançait sauvagement ses bras. Alors qu’il était comme ça, une explosion de flammes le frappa par-derrière par la vraie Kuina. Grâce à la distraction fournie par les marionnettes de flammes, Kuina avait pu gagner du temps et ainsi augmenter librement la puissance de l’explosion. Tout cela avait conduit au grand trou dans la poitrine du Seigneur-Démon Porc.

« Kuina domine à nouveau… » (Procell)

Kuina était normalement plus rapide et plus forte que ses adversaires, elle aimait donc employer des tactiques de force brute. Cependant, cette fois-ci, elle faisait un bon usage de ses capacités spéciales et exploitait même les points faibles de l’ennemi.

Puisque le Seigneur-Démon Porc était dépourvu de son raisonnement et ne pouvait donc que se déplacer de manière simple, Kuina était capable de le diriger comme elle le voulait facilement.

« Gaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa »

Le Seigneur-Démon Porc cria encore une fois.

Malheureusement, ce n’était pas tout.

La chair dans le grand trou que Kuina avait fait avait gonflé et avait comblé ledit trou. Dans le même temps, son pouvoir obscur avait augmenté et avait gonflé jusqu’à exploser.

L’explosion avait frappé et éteint les marionnettes de flamme de Kuina.

Si trouver le vrai est trop difficile, pourquoi ne pas les éliminer toutes en même temps, pensai-je.

Pourtant, cela a dû lui faire subir un lourd contre coup.

Surtout quand on sait que l’explosion était arrivée jusqu’à nous. Grâce à la barrière que Tiro et les Hurleurs des abysses avaient faite, je n’avais pas été blessé.

Avec la disparition des marionnettes, la vraie Kuina était maintenant exposée.

Malgré tout, elle était calme et avait même un léger sourire sur son visage.

Elle avait enveloppé ses flammes rouges dorées autour d’elle et s’en servait comme armure. Elle transforma l’attaque ultime en bouclier ultime.

Cependant, depuis que Kuina avait pris sa forme actuelle, 123 secondes s’étaient déjà écoulées.

Rester sous cette forme consommait continuellement du pouvoir magique, et une grande quantité à cela. Étant donné que son pouvoir magique était limité, il en résultait que le temps qu’elle pouvait rester sous cette forme était également limité. Elle possédait un pouvoir magique stocké dans les poils de sa queue d’origine, mais je ne savais pas si elle les utiliserait ou non.

Comme pour me répondre cependant, ses flammes devinrent encore plus féroces. Il semblait qu’elle allait utiliser le peu de pouvoir magique qui lui restait et tout risquer lors de sa prochaine attaque. Bientôt, ses flammes avaient pris la forme d’un grand renard.

« Gagner ou perdre, Kuina va mettre fin à ce combat avec cette attaque. Si vous pouvez y résister, Kuina admettra sa défaite. » (Kuina)

C’était un combat si serré, mais je pouvais dire que Kuina l’appréciait.

Elle n’avait pas eu un combat aussi difficile depuis qu’elle avait combattu Enlil, alors qu’elle était encore bas niveaux et qu’il n’était encore qu’un Dragon émeraude de rang A.

Et ainsi, Kuina prit une profonde inspiration et tendit ensuite ses deux mains vers l’ennemi.

« Golden Crimson Celestial Fox » (Kuina)

Kuina avait versé ses flammes dans le grand renard et l’avait fait avancer. Par toutes ses flammes, cela incluait celles qui l’entouraient, ne laissant ainsi plus rien pour sa défense.

« UGAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

En réponse, le Seigneur-Démon Porc fit encore plus agrandir son corps. Cette fois, il poussa son corps au-delà de ses limites. À tel point que son corps était visiblement en train de se décomposer.

Dans le même temps, il avait tiré davantage de son pouvoir obscur apparemment sans fin et l’avait utilisée pour couvrir son corps. Et ainsi, il était entré en collision avec le renard rouge doré de Kuina.

« Yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! »

« Ugaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! »

Kuina et le Seigneur-Démon Porc crièrent tous les deux.

Les deux avaient tout mis dans cet affrontement.

Si Kuina ne pouvait pas vaincre le Seigneur-Démon Porc avec son renard rouge doré, elle n’aurait plus aucun mouvement. En d’autres termes, le Seigneur-Démon Porc gagnerait.

Et puis, la charge du Démon-Seigneur du Porc s’arrêta alors que le renard rouge d’or l’enveloppait. Les flammes rouge doré brûlaient progressivement le pouvoir obscur qui le protégeait.

Jusqu’à ce qu’enfin, même son extérieur dur ait été brûlé. Sa chair était la suivante.

Pourtant…

« GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA »

C’était moins un cri et plus d’un souffle.

Le Seigneur-Démon Porc libéra instantanément tout son pouvoir restant.

C’était presque comme une explosion. En tant que tel, le renard rouge d’or qui l’avait englouti avait été déchiré et dispersé.

La chair brûlée exposée, il se dirigea vers Kuina. Et quand il était juste devant elle, il leva le bras.

« J’ai perdu. » (Kuina)

Kuina, épuisée, mais quelque peu satisfaite, le dit en tombant au sol.

Je devrais ordonner aux hurleurs des Abysses de briser le cristal maintenant, pensai-je.

Je n’avais cependant pas agi là-dessus. Et la raison en est que Kuina avait gagné.

Le Seigneur-Démon Porc se laissa tomber à genoux, devint blanc comme du sel et commença à craquer. En outre, le bras qui allait frapper Kuina était tombé.

Agares avait consommé trop d’énergie. Il n’avait plus assez de force pour vivre, pour exister.

Contrairement à Kuina qui avait seulement épuisé son pouvoir magique, il avait épuisé son être même.

« Je, je, je, je… je pensais devenir enfin un Seigneur-Démon comme Dragon… cette personne, j’admire, aspire à… » (Agares)

Le Seigneur-Démon Porc prononça ces mots avant que tout son corps ne s’effondre et ne se transforme en particules.

C’était donc le destin d’un Seigneur-Démon qui avait utilisé tout son pouvoir. Je ferais mieux d’en prendre note.

« Seigneur-Démon Agares, je ne te pardonnerai jamais ce que tu as essayé de faire à Rorono, mais au moins je te remercie d’avoir aidé Kuina à grandir. » (Procell)

Je lui avais adressé de tels mots d’adieu.

Juste après, j’étais allé à l’endroit où se trouvait Kuina. Elle s’était évanouie.

Sa transformation s’était finie, mais au lieu de revenir à sa forme de base, elle était revenue involontairement à son mode de conservation d’énergie.

À partir de là, j’avais décidé que lui faire savoir que nous avions gagné pouvait attendre jusqu’à ce qu’elle se réveille.

Nous pourrions briser le cristal maintenant pour mettre immédiatement fin à la guerre. Tuer l’adversaire Seigneur-Démon mettrait également fin à la guerre, mais cela nous ferait attendre plusieurs minutes en premier. Dans les deux cas, le Créateur nous transférerait de force après.

Mais avant tout cela, je voulais annuler mon éveil. Être dans cet état était fatigant, après tout.

Attends, non, pas encore.

J’avais alors pensé à quelque chose à faire, et plutôt que d’utiliser l’éveil un peu plus tard et de refaire tout le processus — qui comportait certains risques — j’avais décidé de l’essayer maintenant.

« Rorono, j’aimerais avoir ta permission pour quelque chose. » (Procell)

« De quoi s’agit-il, maître ? » (Rorono)

« Je me demande si je peux utiliser Créer sur tes trois chevaliers. » (Procell)

Rorono eut le souffle coupé.

Chaque fois que j’entre dans l’éveil, ma Création évoluait vers Créer. Alors que Création matérialisait certaines choses enregistrées dans la Mémoire de la planète, Créer avait le pouvoir de faire avancer quelque chose qui existe déjà dans une version future.

Les objets avançaient conformément à leurs fonctions de base.

Ainsi, dans le cas des trois chevaliers, ils deviendraient plus forts qu’aujourd’hui, tout en conservant leur concept de base.

Sur cette base, il semblait qu’il n’y avait aucun inconvénient à le faire. Et techniquement, ce n’est pas le cas, mais aller de l’avant pourrait nuire à la fierté de Rorono. En tant que meilleur alchimiste du monde, il ne serait pas du tout étrange pour elle de vouloir renforcer les chevaliers par ses propres efforts.

« … Hum, oui, s’il te plaît, rends-les plus forts. Je voudrais ensuite étudier les chevaliers améliorés et les rendre encore plus forts. Alors, oui, s’il te plaît. » (Rorono)

Tout en serrant les poings, Rorono le dit. Sa frustration était bien exprimée bien qu’elle ne le veuille pas.

En réponse, je me brossai la tête d’une manière un peu plus rugueuse que d’habitude.

« Compris. Je vais le faire maintenant. » (Procell)

Rorono avait fait des réparations temporaires sur les chevaliers plus tôt. Elle les avait rassemblés juste assez pour qu’ils ressemblent à l’origine.

Alors qu’ils étaient comme ça, j’avais utilisé Créer.

Une vague de puissance noire apparut et fit palpiter la couche extérieure des chevaliers. Bientôt, ils avaient fondu et avaient ensuite commencé à se reformer.

La consommation d’énergie magique de Créer variait en fonction de la cible.

Pour les chefs-d’œuvre de Rorono, tout mon pouvoir magique avait été dépensé. J’avais espéré en avoir encore assez pour utiliser Créer sur les Chevaliers d’Avalon également, mais me pousser au-delà de la limite pourrait faire en sorte qu’il m’arrive ce qui est arrivé au Seigneur-Démon Porc.

« Leurs nouvelles formes sont assez cool, n’est-ce pas ? » (Procell)

Les armes et les traits particuliers de chaque chevalier étaient plus accentués qu’auparavant.

Leur matériel avait également changé. C’était maintenant un métal que je n’avais jamais vu auparavant. Plus important encore, c’était un métal magique qui était meilleur que même orichalque.

« Incroyable. La capacité de Créer à faire évoluer quelque chose est stupéfiante. » (Rorono)

Rorono le dit alors que ses yeux brillaient et que ses doigts parcouraient les contours des chevaliers.

Ce n’était pas sa frustration qui avait disparu, c’était juste que la curiosité l’avait vaincue.

Elle n’était pas la seule. J’étais aussi assez intrigué. Plus tard, une fois qu’elle se serait calmée, j’avais l’intention de faire expliquer à Rorono comment les chevaliers avaient changé.

Après cela et après avoir annulé l’éveil, il était temps de conclure cette Guerre.

Alors, j’avais ramassé la Kuina inconsciente, je l’avais portée dans mes bras, puis j’avais claqué des doigts.

Lorsque j’avais fait cela, le hurleur des abysses qui avait le cristal de l’ennemi dans sa bouche avait fermé sa mâchoire de tout son pouvoir et avait écrasé le cristal.

Juste après…

{Enfants de la planète, vous m’avez montré votre grand rayonnement ce soir également. La guerre entre le Seigneur-Démon Porc, Agares et le Seigneur-Démon de la Création, Procell est terminée. Le vainqueur est le Seigneur-Démon de la Création, Procell. Fuhahaha, les combats de Création sont toujours divertissants !}

La sensation familière de tout mon corps étant à flot alors m’enveloppa.

En regardant cette guerre, non seulement nous avions obtenu la victoire, mais nous avions également gagné beaucoup de choses.

Duke était capable de voler le potentiel de guerre de l’ennemi via sa Résurrection améliorée. Ruhe, Tiro et les Hurleurs des abysses avaient également acquis une expérience réelle du combat, ce qui leur faisait cruellement défaut. De plus, nous avions pu recueillir des données sur les trois chevaliers et même les faire évoluer.

Mais surtout, mon atout Kuina avait pu dépasser sa limite une fois de plus.

Dans l’ensemble, c’était vraiment une Guerre fructueuse. J’espère que cela nous préparera suffisamment pour de futures guerres et batailles contre l’alliance anti-Procell, qui serait probablement plus cruelle maintenant.

En pensant à de telles choses, j’avais confié mon corps au Transfert.

Un transfert maintenant avec la permission du Créateur pourrait signifier deux choses.

Si le Créateur était vraiment satisfait de la guerre du Seigneur-Démon, ce dernier serait appelé à se rendre à ses côtés et à recevoir une récompense. Sinon, des choses comme les donjons impliqués reviendraient simplement à leur état antérieur.

Le Créateur avait dit qu’il était satisfait de ma guerre, mais je me demande à quel point cette fois-ci…

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire