Maou-sama no Machizukuri! – Tome 7 – Chapitre 16

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 16 : Retirer le masque d’un dieu

Le Seigneur-Démon Noir, mis en cage dans la prison d’eau de Ruru, nous regardait avec des yeux pleins de haine.

« Il semble que tu aies superbement inversé les rôles. » (Noir)

Le Seigneur-Démon Noir avait fait sauter tout le bâtiment dans lequel « je » me trouvais. Cela avait entraîné de nombreux dommages collatéraux, y compris les membres de la famille royale avec qui « je » me trouvais.

L’attaque utilisée était une magie cérémonielle préparée pour ça.

Il avait rassemblé tous ses partisans se trouvant dans les trois églises de la capitale d’Axera. En les faisant prier eux, ainsi que ses démons de types ange, et en rassemblant le pouvoir magique requis avec ces nombreuses personnes, il avait été en mesure de préparer une telle attaque.

Même sur nos gardes, nous n’aurions pas pu le voir venir. Et pourtant nous l’avions évité.

Il y avait en fait beaucoup de choses nous ayant prévenus de cela.

Par exemple, Aura, qui s’était déjà rendue dans la capitale auparavant, connaissait l’existence de cette magie. Ajoutez à cela le nombre exceptionnellement élevé d’humains rassemblés dans les églises de la foi de Rigdold ce jour-là, c’était presque sûr.

La question était alors où et quand cette magie serait activée ? Si j’étais à sa place, je viserais le moment où la cible s’y attendrait le moins. Comme prévu, nous avions évité l’imprévisible.

« Tu es acteur bien meilleur que je ne le pensais. Tu as même dupé un grand Seigneur-Démon tel que moi. » (Noir)

« Ce n’est pas qu’ils ont agi comme s’ils ne savaient rien, c’est qu’ils ne savaient rien du tout. » (Procell)

Nous savions que sa source d’information était les humains, mais nous ne savions pas comment l’information fuitait. Compte tenu de cela, nous avions avancé en supposant que nous étions toujours surveillés. Pour cette raison et pour être plus convaincant, l’appât que nous avions utilisé était une version de moi-même et de Kuina qui n’étaient pas au courant.

« Tu vois, ceux que tu as ciblés n’étaient pas la véritable Kuina et moi. C’était des illusions. » (Procell)

Pour être plus précis, il s’agissait de copies créées par Stolas avec son omniprésence.

Un peu plus tôt, ces copies avaient pris nos places ainsi que celle de la famille royale. Les copies elles-mêmes n’étaient pas au courant de ce changement, elles pensaient donc vraiment qu’elles étaient les vraies.

De plus, étant des copies réalisées avec la capacité de Stolas, leurs capacités avaient toutes été réduites. Donc, parce que ses flammes rouge dorée étaient imparfaites et que son annulation de magie s’était affaiblie, la copie de Kuina n’avait pas pu se défendre contre la magie cérémonielle. Si cela avait elle, elle aurait su y résister.

« Il semblerait que tu sois plus intelligent que moi. Une question alors : pourquoi suis-je encore en vie ? Si c’était moi, j’aurais ordonné à cette elfe de faire sauter la tête de l’ennemi. C’est rare pour moi d’aller sur le champ de bataille, tu sais ? Et se jouer de moi comme ça est quelque chose d’encore plus rare. Tu n’auras pas de seconde chance. » (Noir)

Comme il l’avait dit, une telle occasion ne se présenterait pas souvent. La seule raison pour laquelle, il se tenait ici aujourd’hui, c’était pour s’assurer que je vienne. À moins d’être lui-même à proximité, il ne pouvait pas teindre le cœur de sa cible et la contrôler.

Bien sûr, il y avait l’option de d’abord me capturer, puis de noircir mon cœur plus tard, mais cela risquait de me permettre de m’échapper.

« Je peux te tuer à tout moment. Mais d’abord, certaines personnes veulent te parler. » (Procell)

« Hmph, quelle raison triviale ! Tout d’abord, ne pense pas que tu aies gagné... rappelle-toi, c’est mon terrain. » (Noir)

Dès qu’il avait fini de parler, d’innombrables humains étaient apparus autour de nous.

Chacun était probablement équivalent à des démons de Rang A. C’était très probablement des héros artificiels.

« Oh, est-ce le cas ? Eh bien, désolé de briser cela, mais il s’agit également de mon terrain. » (Procell)

Lorsque j’avais calqué des doigts, dix silhouettes gigantesques étaient tombées du ciel et étaient provoqué un énorme bruit en atterrissant.

Une fois la poussière retombée, il étaient devenu évident que c’était les chevaliers d’Avalon, l’armée prisée d’Avalon.

Équipé d’un système amélioré, ils pouvaient pendant un court instant, avoir la puissance d’un démon de Rang S.

Ils étaient un potentiel de guerre qui pouvait s’attaquer non seulement aux héros artificiels, mais également aux démons de Noir se cachant à proximité.

« Oh non, les golems d’élite de Procell. Qu’est-ce que je devrais faire ? » (Noir)

Dit-il sarcastiquement avant de rire.

« Balam, sautons à la gorge l’un de l’autre plus tard, j’ai un petit spectacle pour toi avant. » (Procell)

En m’entendant dire cela, le roi du royaume d’Axera s’approcha du Seigneur-Démon Noir et prit la parole.

« Seigneur Balam, nous pensions que nous nous entendions bien, en nous aidant mutuellement... mais pourquoi nous avez-vous délibérément placés dans un feu croisé ? Sans le plan de Procell, nous serions tous morts. » (Roi)

Juste en face du roi, le Seigneur-Démon Noir ria.

« Il était temps de se défaire de certaines cartes. J’ai donc jeté ce que je voulais, celles dont je n’avais pas besoin. Quoi d’autre ? Pensais-tu être plus qu’un simple pion ? Oserais-tu penser que toi, un humain, et moi, un Seigneur-Démon, sommes égaux ? Roi ou non, un humain n’est que du bétail ! » (Noir)

Peut-être qu’en raison du désespoir, le Seigneur-Démon Noir parlait franchement.

Ou est-ce que l’arrogance pourrait être un moyen de s’échapper ?

« Je comprends ce que vous dites, Seigneur-Démon Noir. Tellement, que je pense que tout le monde devrait également connaître vos pensées. Et donc, que le spectacle commence. » (Roi)

Les préparatifs étaient terminés. Tout ce qui restait était de commencer.

Et ainsi, j’avais récupéré une petite caméra avec un mécanisme de capture audio. J’avais déjà fabriqué de tels dispositifs, mais ils ne servaient quasiment à rien dans un donjon, étant donné que chaque salle était dans des dimensions différentes et que seuls les appareils utilisant une magie précise pouvaient fonctionner d’une salle sur l’autre.

Dans ce cas cependant, en transmettant ce qui avait été capturé au public, cela ferait des merveilles.

« Quo-qu’est-ce que c’est !? Est-ce ton dû, Procell !? » (Noir)

« Mais bien sûr. Je pensais qu’il serait préférable de révéler la vraie nature de leur dieu. » (Procell)

« Bâtard ! » (Noir)

Dans le ciel, on pouvait voir l’enregistrement du côté laid du Seigneur-Démon Noir, en train de comparer les humains à du bétail en rejetant même la famille royale en disant qu’ils sont de simples pions. Il s’était aussi à plusieurs reprises qualifié de Seigneur-Démon.

J’avais envoyé la vidéo aux Naines-forgeronnes qui étaient en attente à un autre endroit. Elles avaient ensuite édité l’enregistrement et l’avaient affiché.

Maintenant, il était certain que les croyants de sa religion seraient moins nombreux.

Ses fanatiques pourraient ne pas tomber, mais cela devrait suffire pour les autres.

Cela favorisait la haine et l’espoir des citoyens de la ville, les faisant refuser la foi de Rigdold. Ce qui mènerait ensuite à la propagation de ma foi du Saint Graal.

« Maître, j’observe la ville avec mon vent. Tout le monde semble être choqué, à l’exception de certains croyants. Ils semblent devenir à moitié fous. » (Aura)

Comme prévu, l’impact de la transmission était excellent. Avoir des capacités de diffusion de l’information était une force de persuasion incroyable, cette chose fabriquée par Rorono était vraiment incroyable.

En un instant, tout le monde dans la capitale avait été mis au courant de la cruauté et la vraie nature du Seigneur-Démon Noir.

Très bien, maintenant le coup final.

« Et maintenant, Votre Majesté voudrait faire un discours. » (Procell)

Déclarai-je en pointant le micro et la caméra vers le roi.

Tout de suite, la vidéo était passée de Balam au roi.

« Mes chers compatriotes, je vous imagine tous surpris de ce que vous voyez dans le ciel. C’est le travail accompli par la foi du Saint Graal. Grâce à une mystérieuse méthode, je peux envoyer ma forme et ma voix à vous tous. Quant à la raison pour laquelle, je leur ai demandé d’aider, c’est parce qu’il y a quelque chose que je voudrais vous dire. » (Roi)

Juste après avoir prononcé ces mots, le roi prit une pause. Comme on pouvait s’y attendre d’un roi, il savait manier les mots.

« Depuis si longtemps, nous avons suivi la foi de Rigdold en tant que religion d’État. Depuis si longtemps, nous vénérons son dieu, le Seigneur Balam. Non, juste Balam est suffisant. En fait, il voit chacun de nous comme des pions ou du bétail. Il nous tuera tous, même les nobles et la royauté, s’il le veut. Je pense qu’un tel être ne mérite pas l’appellation de Dieu, mais plutôt de démon ! Et je ne peux plus laisser un tel démon contrôler nos vies. Ainsi, à partir de ce jour, je déclare en tant que roi d’Axera que nous nous séparons de la foi de Rigdold ! » (Roi)

Je ne m’attendais pas à ce que le roi aille aussi loin dans son discours. Je pensais juste qu’il allait affirmer son règne tout en utilisant la capacité de la foi de Rigdold de réunir son peuple.

Au lieu de cela, il s’en était séparé, au risque d’avoir des ennemis. Mais encore une fois, si on ne veut jamais rompre les liens avec la royauté, essayer de les assassiner serait en haut de la liste de choses à faire.

Après le discours du roi, la vidéo dans le ciel prit fin et le Seigneur-Démon Noir, qui était resté silencieux pendant tout ce temps, prit la parole.

« Donc, la raison pour laquelle tu ne m’as pas tué tout de suite, c’était pour que tu puisses dire de telles choses sur moi. Tu l’as fait maintenant, petite merde ! » (Noir)

« Eh bien, je n’ai pas encore fini. Penses-tu vraiment que j’allais m’arrêter à une ville ? » (Procell)

Nous avions rassemblé assez de matériaux.

Après un peu de raffinements, nous pourrions produire une vidéo encore plus choquante qui suffirait à faire tomber au plus bas son influence. Dans cette guerre, cette vidéo allait être beaucoup plus persuasive que toute rumeur que je pourrais propager. Après tout, son propre visage et sa voix allaient y figurer. À tout le moins, cela allait semer le doute dans le cœur des humains.

« Je ne laisserai pas ça se terminer comme ça, Procell. Je vais te faire payer pour tes crimes. » (Noir)

Ces mots servirent également de signal aux héros artificiels pour qu’ils agissent et lancent leurs attaques.

« Kuina, protège-moi. Aura, prends la famille royale et éloigne-toi. » (Procell)

En entendant mon ordre, Kuina avait préparé son fusil de chasse.

Pendant ce temps, Aura avait pris la famille royale dans un chariot, avait demandé au chauffeur de partir et avait servi d’escorte.

Et puis, j’avais donné un ordre supplémentaire.

« Ruru, tue ce déchet. » (Procell)

« Laisse-moi faire, chef. » (Ruru)

Ruru tendit la main, puis ferma le poing.

Au moment où elle l’avait fait, la cage d’eau contenant Noir s’était resserrée, le comprimant. La cage d’eau était devenue de la taille d’un morceau de sucre. Un cube de sucre rouge.

« Désolé, chef, il s’est échappé. Son corps a été écrasé, mais son âme s’est échappée ailleurs. » (Ruru)

« J’ai entendu dire que ses capacités étaient très versatiles, mais je ne pensais pas à ce point. » (Procell)

D’après ce qu’avait dit Ruru, il semblerait que sa capacité se soit activée d’elle-même quand il allait mourir, et son âme avait été transférée dans un autre corps. À mon avis, il était impossible que le Seigneur-Démon Noir soit en parfait état après cela. Et comme, c’était risqué, le lieu où il s’était retrouvé ne devait pas être trop loin.

Comme pour prouver ce que je pensais, même s’il y avait une grande différence entre nos forces, les démons de type ange étaient descendus du ciel pour aider les héros artificiels au lieu de se retirer. Le fait qu’ils ne se soient pas retirés laisse supposer qu’ils faisaient de leur mieux pour attirer notre attention afin qu’il puisse s’échapper.

Alors que je pensais à de telles choses, j’avais senti quelque chose dans mon ombre.

« Tu as de sacrés nerfs pour faire cela, Procell. Personne n’a jamais terni ma réputation à ce point. » (Noir)

Il envoie sa voix par mon ombre ? Tellement versatile.

« Eh bien, j’ai déjà dit que je te déteste, non ? En premier lieu, n’est-ce pas toi qui as commencé tout cela en me harcelant ? » (Procell)

Il fut le premier à faire évoluer les choses en envoyant ses fidèles à Avalon. Quelqu’un comme ça ne devrait pas se plaindre.

« ... N’as-tu aucun respect pour tes aînés ? » (Noir)

« J’en ai. Tu ne le mérites tout simplement pas. » (Procell)

Qui respecterait une telle merde ?

Pendant un moment, sa voix s’était arrêtée. Très probablement, il s’était suffisamment éloigné pour que sa voix ne puisse plus me parvenir.

« Plus de demi-mesures. Nous sommes arrivés si loin, voyons cela jusqu’à ce que l’un de nous tombe, Procell. » (Noir)

« Ça me va. » (Procell)

C’était pratiquement une déclaration de guerre. Il allait commencer à attaquer sérieusement à partir de maintenant. Si oui, j’avais une proposition en tête.

« Seigneur-Démon Noir, Balam, nous pourrions tous les deux régler cela sans passer par du harcèlement. Alors, pourquoi ne pas faire comme de vrais Seigneurs-Démons : avec une Guerre. Où es-tu effrayé ? Es-tu uniquement doué pour des plans vicieux et non dans les batailles de fronts ? » (Procell)

« Quelle piètre provocation ! Mais je vais continuer à jouer. Cependant, je serais le seul à décider de la date. Et je dis que nous le ferons dans neuf jours. Le gagnant sera celui détruisant le cristal de l’autre... attends. Tu es un nouveau Seigneur-Démon donc ton cristal sera remplacé. Cela ne semble pas juste. Donc, comme condition supplémentaire, si je gagne, tu me serviras toute ta vie. » (Noir)

« Cela me semble désavantageux. Dans ce cas, j’ajoute moi aussi une condition. » (Procell)

Et alors, j’avais posé un piège. La meilleure partie était que je savais qu’il accepterait.

« Bien. Dans 9 jours, nous commencerons notre guerre. » (Noir)

Une fois qu’une guerre avait commencé, il n’y avait pas de retour en arrière. Après tout, nous ne pourrions pas quitter l’espace dans lequel nous allions nous trouver.

Après avoir convenu des conditions, j’avais entendu la voix du Créateur dans ma tête.

{En raison de l’acceptation de la proposition du Seigneur-Démon de la Création, la guerre l’opposant au Seigneur-Démon Noir aura lieu 9 jours plus tard. Brillez de mille feux, Enfant de la Planète.}

Quand j’avais regardé autour de moi, les démons de types ange et les héros artificiels restants avaient été tués. À la fin, il ne restait plus que Kuina et les Chevaliers d’Avalon.

« Père, Kuina a beaucoup contribué ! » (Kuina)

« Bon travail. » (Procell)

Je l’avais félicitée en lui brossant la tête. Pendant que je faisais cela, je me demandais à quel point je pouvais devenir plus fort en neuf jours.

La guerre commençant dans neuf jours n’était probablement pas une date aléatoire. Après tout, c’était juste assez pour m’empêcher d’avoir ma prochaine médaille Création. Il semblerait qu’il connaisse réellement ce détail.

« Normalement, ce ne sera pas à temps. Normalement, c’est... mais s’il sait des choses sur moi, il saura que ma faiblesse est l’autre dimension et l’exploitera. » (Procell)

Pour les choses de l’autre dimension, je me basais principalement sur Ruru. Et même si elle était forte, elle était plus orientée vers la collecte de renseignement que vers le combat. De plus, elle ne pouvait plus utiliser son atout. Parce que si jamais elle le faisait, son corps, ainsi que son esprit se transformeraient en autre chose et ne pourraient jamais revenir. Je ne pouvais tout simplement pas laisser cela arriver.

Il va sûrement attaquer de ce côté. Et à cause de cela, je pouvais le prendre au dépourvu en utilisant la récompense de ma précédente guerre. En tout cas, je devais rentrer à Avalon et me préparer le plus tôt possible. Le Seigneur-Démon Noir est un ennemi redoutable. Je dois faire de mon mieux pour me préparer pendant ces neuf jours afin de gagner.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

6 commentaires

  1. La guerre va donc commencer ! Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

  3. merci beaucoup, les choses sérieuse commence !!

  4. Merci pour le chapitre, Procell n'a pas donné ça condition en cas de victoire, non? je sens que ce manque va être très utile.

  5. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire