Maou No Hajimekata – Tome 2 – Chapitre 13 – Partie 5

***

Chapitre 13 : Capturons le Donjon du Roi Démon

Partie 5

« Mais… comment est-ce possible ? Le Roi-Démon était censé être un démon à la peau de cuivre et aux quatre bras, » murmura Faro.

Il s’agissait d’une rumeur lancée par des soldats qui avaient vu Logan après qu’Aur se soit élevé au rang de Roi-Démon. Aur en avait profité en le faisant se propager.

« Et en plus, je n’arrive pas à croire que “le groupe d’Alan” puisse aider le Roi-Démon, » continua Faro.

« Je suis désolée. Mais nous avons été les sujets fidèles de Maître Aur dès le début. »

Vous êtes la seule à le croire, pensa Wikia, les autres se rassemblèrent autour du trône comme pour se blottir contre Aur.

« Eh bien, ce n’est pas comme si tu avais eu beaucoup de chance de le remarquer. Je t’ai affecté avec de légers charmes tout au long du chemin, » Lilu plaça ses deux mains sur les épaules de Faro et gloussa malicieusement.

« … Je suppose que vous ne le ferez pas, mais laissez-moi partir, » demanda Faro, sachant déjà la réponse, et Aur acquiesça d’un signe de tête.

« En effet. Ton travail s’est avéré très utile. Grâce à toi, j’ai pu réévaluer le donjon du point de vue d’un aventurier, et ses lacunes et ses forces sont devenues claires. Je te suis très reconnaissant à cet égard. De plus, je n’ai pas de voleur aussi doué que toi parmi mes subordonnés. Je te récompenserai raisonnablement si tu acceptes de te joindre à moi en tant que serviteur, » déclara Aur.

« Et si je refuse ? » demanda Faro.

« Alors… un fantôme, des ingrédients gluants, de la nourriture pour bêtes. Tu peux choisir ton destin ultime, » répondit Aur.

Faro poussa un long soupir. Elle était complètement encerclée et toutes les portes étaient fermées. Il n’y avait aucun espoir qu’elle s’échappe toute seule. Même si elle pouvait s’échapper de cette pièce, à l’extérieur se trouvait la ferme de bêtes, et après ça, c’était la pièce du cube ou il lui serait impossible de franchir.

« D’accord, je cède. Je vais rejoindre Theo… non, vous en tant que servante. Mais je n’ai qu’une seule requête, » demanda Faro.

Aur pencha sa tête sur le côté en réfléchissant. Pour quelqu’un qui complotait quelque chose, l’expression de Faro était pleine de désespoir. Mais ses yeux ne brillaient pas. Au contraire, elle semblait débordante d’attentes.

« Qu’est-ce que c’est ? Dis-le, » demanda Aur.

Si c’était une demande déraisonnable, il pouvait refuser. Faro avait été encouragée par cette pensée, et la réponse qu’elle avait donnée dépassa toutes les attentes.

« Wôw, incroyable ! »

Faro avait poussé des cris de joie vers ce qui se trouvait devant elle.

Le déplacement du trône dans la salle du Roi-Démon avait révélé une porte cachée avec des escaliers menant au quatrième étage.

Cet étage était destiné à la résidence des individus qui servait directement Aur.

Son apparence était complètement différente de celle des étages précédents. En premier lieu, s’il y avait quelqu’un qui pouvait atteindre la « salle du Roi-Démon » et vaincre Logan, il recevrait un trésor sur place et serait guidé vers une place de téléportation vers le monde extérieur. Après avoir conquis le donjon du Roi-Démon et acquis le trésor, il ne fait aucun doute que les aventuriers exaltés choisiraient sans hésitation le chemin du retour.

Malheureusement pour eux, la place magique de téléportation vous mènera à une destination qui se trouve à 1 mille (environ 1 600 mètres) d’altitude et après un vol gracieux dans le ciel, votre destin sera l’équivalent d’une tomate mûre qui avait s’était écrasée sur le sol. Il n’y a pas beaucoup de sorciers qui pourraient jeter un sort avec précision en tombant après avoir été lancés en l’air. Et même s’il y en avait, il serait presque impossible de faire léviter simultanément votre groupe et votre trésor en même temps, alors ils devraient probablement abandonner le trésor.

Des nids de wyvernes et de griffons vous attendaient en plus juste en dessous. Cette disposition permettait de récupérer des trésors en plus d’envoyer de la nourriture aux animaux.

Quoi qu’il en soit, une invasion ennemie n’avait pas été prise en considération lors de la construction du quatrième étage, de sorte que sa structure différait grandement de celle des autres étages.

Les routes avaient été conçues pour être larges et droites, de sorte qu’on ne puisse jamais se perdre. Il n’y avait pas de pièges, mais des lampes magiques ici et là qui donnaient au lieu une lueur du soir. En fait, il existait un pseudo cycle jour et nuit en utilisant un ajustement de la lumière en fonction de l’heure.

La puanteur de la mort et même des miasmes avait été repoussée par une barrière, la laissant aussi propre que n’importe quelle ville à la surface. Des maisons bordaient la zone et les demi-hommes sous la domination d’Aur s’occupaient de leurs affaires.

« Ah, Sorcier, je vois que vous êtes de nouveau suivi par un grand groupe de femmes. »

« Ah, c’est le Maître Aur ! »

« Oh, Seigneur… Le nouveau piège est terminé. Jetez-y un coup d’œil la prochaine fois. »

Alors qu’ils marchaient dans les rues, une variété de races étaient venues à Aur pour lui parler. Nains, fées, cyclopes. Tous ceux qui avaient l’intelligence nécessaire et les compétences utiles au donjon étaient autorisés à vivre dans ce lieu.

Des kobolds s’affairaient à transporter des matériaux de construction dans les rues, on entendait les petites silhouettes de gnomes et de géants armés de marteaux s’avançant avec colère, un petit lutin et une nymphe étaient dans un coin, bavardant joyeusement. C’était un village demi-humain.

« C’est impressionnant, ce donjon a une ville au-dessus et en dessous, » murmura Faro.

« Un koudouk comme toi sera rapidement accepté ici, » déclara Aur.

« Vais-je aussi vivre ici ? » demanda Faro.

« … non, tu vivras là-bas, » répondit Aur.

Aur continua à mener le groupe dans une grande rue et ouvrit la porte à l’autre bout de la rue. Le quatrième étage avait la forme d’un beignet, avec de grandes routes s’étendant vers l’extérieur comme des rayons radiales, et des routes secondaires concentriques. Et au centre de ce beignet, il y avait une pièce avec des escaliers menant au cinquième étage.

L’une des raisons pour lesquelles le chemin menant au cinquième étage était si facile à trouver était de pouvoir protéger les résidents du quatrième étage dans le cas peu probable d’une intrusion. Chacun d’entre eux était un guerrier capable de se battre, mais plus encore, ils avaient été amenés à vivre ici en raison de leur talent de forgeron et de sorcier.

Ce serait un gâchis qu’ils perdaient la vie en combattant un ennemi assez fort pour atteindre cette profondeur.

« Bon retour parmi nous, Aur. »

Ils avaient trouvé Yunis qui les attendait dans la pièce menant au cinquième étage. Si un intrus entrait ici, Yunis et Ellen devaient les attaquer de plein fouet. Si quelqu’un les dépassait, il atteindrait la zone la plus profonde du donjon d’Aur.

« Tu t’es bien débrouillée en mon absence, » déclara Aur à Yunis.

Aur remercia Yunis et remit le talisman à Faro.

« Tu auras besoin du talisman pour te rendre au cinquième étage du dessous. Ne le perds surtout pas, » déclara Aur.

Aur regarda Faro hocher la tête alors qu’elle rangea le talisman à l’intérieur de ses vêtements, avant d’ouvrir une porte cachée vers un escalier menant au cinquième étage. Après avoir descendu le long escalier et franchi la barrière avec le talisman, ils atteignent l’ancien « quartier résidentiel » où vivaient Aur et ses amantes. Le cinquième étage.

« Merci pour votre travail aujourd’hui. Vous pouvez toutes retourner dans vos chambres, » déclara Aur.

En entendant cela, Lilu et les autres l’avaient regardé sans bouger. Aur soupira et ajouta. « Vous aurez vos récompenses ce soir. Reposez bien vos corps et purifiez-vous. »

En entendant ça, les expressions sur les visages des dames se transformèrent en raison du plaisir et se dispersèrent dans les directions de leur chambre, des salles de bains et des salles à manger selon ce qu’elles voulaient.

« Alors, continuons, » déclara Aur.

Aur avait alors fait demi-tour pour faire face à Faro, et ils marchèrent côte à côte le long de la route.

Près de l’entrée se trouvaient les quartiers de Yunis et des autres individus qui avaient des capacités de combat, ce qui leur permettait de réagir rapidement en cas de besoin. Et en descendant vers le sud, on arrive à la place centrale. La fontaine construite au centre de la place fournissait un flot constant d’eau douce provenant d’une veine souterraine, souvent utilisée comme eau potable ou pour se laver légèrement le visage.

Des routes s’étendent depuis la place centrale dans les quatre directions. Vers l’est se trouvaient l’étable, les quartiers des elfes et les bains publics. Bien que l’étable ait été agrandie à plusieurs reprises, en fin de compte, on n’y élevait que du bétail ordinaire et les bêtes magiques étaient toutes envoyées au troisième étage.

Des vaches, des chevaux, des moutons, des poulets et des chèvres avaient été élevés dans l’étable, ce qui avait permis l’acquisition d’œufs frais et de lait frais au besoin. Mio prenait avec elle des petits diablotins pour s’occuper du bétail le matin et allait jouer avec les bêtes le soir. Récemment, les Elfes avaient aussi commencé à l’aider dans leur temps libre.

En allant vers l’ouest depuis la place centrale, on accédait à la cuisine et à la salle à manger. Les jeunes filles sacrifiées vivaient dans des chambres ici sous la supervision de Spina. Tous les jours, elles préparaient les repas, nettoyaient les donjons, rangeaient la vaisselle et parfois servaient Aur. La main-d’œuvre était assez exigeante, mais elles avaient droit à un petit salaire, et bien qu’elles ne soient pas autorisées à partir, elles pouvaient demander que des achats pour elles soient effectués dans la mesure de leurs moyens. Et elles étaient généralement satisfaites de l’arrangement.

Au sud se trouvent les chambres d’Aur et de Lilu ainsi que la salle de convocation. Il y avait de multiples couches de protection magique tendues autour de la salle de convocation, de sorte que dans le cas rare où un héros s’introduirait de force à l’intérieur, il y aurait encore assez de temps pour se préparer.

Le noyau du donjon se trouvait directement sous la place centrale, enchâssé dans une pièce à laquelle on accédait en descendant la fontaine. Bien qu’il soit relié au donjon, il ne serait pas facile d’y entrer en raison du courant de l’eau. De plus, le courant d’eau provenant des veines souterraines avait été calculé de manière à ce qu’il puisse transporter l’énergie magique en douceur. Bien sûr, personne d’autre qu’Aur ne connaît cet endroit.

« … C’est incroyable, » dit Faro, frappée d’émerveillement après avoir vu l’ensemble du donjon. Il n’était pas inhabituel en soi que les dragons et les sorciers utilisent des cavernes et des tunnels de lave pour créer des donjons.

Mais même Faro, qui était une aventurière chevronnée, n’avait jamais rien vu de pareil avec une telle grandeur, avec une ville entière en dessous.

« Oui. Je suis satisfaite. Ayant vu un tel donjon, je n’aurai aucun regret… Faites de moi ce que vous voulez, » déclara Faro.

« Bien. Maintenant, suis-moi, » déclara Aur, et il commença à marcher vers le chemin du nord. Faro l’avait suivi avec le regard de quelqu’un qui se dirigeait vers une plate-forme d’exécution.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire