Maou No Hajimekata – Tome 1 – Chapitre 8 – Partie 4

***

Chapitre 8 : Rassemblons tous les sbires maléfiques

Partie 4

« Comment te sens-tu ? » demanda Aur alors qu’il rentrait dans la pièce.

Quand Aur lui avait parlé, Spina était en train de sculpter avec zèle un tronc d’arbre avec un petit couteau.

Un golem en bois. Parmi les poupées vivantes que l’on pouvait créer, il s’agissait du plus élémentaire des golems, et c’était ce qu’elle essayait de faire en ce moment.

« Il sera terminé dans peu de temps, » répondit Spina.

Elle avait brièvement jeté un coup d’œil à Aur qui était entré dans sa chambre et était immédiatement retournée au travail. Elle avait déjà fini de sculpter les mains et les pieds, ainsi que le torse du golem en bois. En ce moment, elle sculptait un petit morceau rond, c’était la tête du golem.

« Hmm, tu t’en es plutôt bien sortie, » déclara Aur.

Aur avait attrapé la partie de la main pour l’examiner et vérifier sa qualité. Même si c’était quelque chose qui pouvait encore être amélioré, ce n’était pas aussi mauvais au point que le golem ne pourrait pas bouger. Pour sa première tentative, c’était un travail bien réalisé.

« J’ai fait exactement ce que m’a demandé mon vénérable professeur, j’ai aussi essayé de faire le slime, » répondit Spina.

Soudain, le regard de Spina s’était tourné vers les profondeurs de la pièce. Dans le coin profond de la pièce, il y avait un alignement de flacons et de béchers contenant diverses décoctions et il était totalement inadapté à ce que l’on s’attendrait à ce qu’une femme ait dans sa chambre.

Pour faire une créature magique vivante, il y avait deux façons de le faire. La première méthode était de rassembler les ingrédients bruts, tels que les os du squelette d’un humain ou du bois, de la terre, etc., puis le magicien infuserait la vie temporaire et la sensibilité à la matière en enchantant leurs corps pour qu’ils se déplacent selon la volonté du magicien.

L’autre méthode était de créer le matériel lui-même en le faisant à partir de zéro avec l’utilisation de divers produits chimiques avec des arts secrets. Ce processus ne nécessitait pas l’utilisation de la magie et la forme de vie était purement créée par l’alchimie. C’était également connu sous le nom de « Fausse Vie ».

Le monstre connu comme un slime était quelque chose qui apparaissait quand il y avait un échec lorsqu’on créait une vie artificielle avec l’utilisation de l’alchimie. C’était l’une des plus basses formes de vie artificielle. Ils avaient un corps souple et gélatineux comme le gel, et il était capable de digérer n’importe quoi et de grandir en conséquence. S’il devenait assez grand dans une certaine mesure, il pourrait se diviser en deux et se multiplier, c’était une chose vivante et étrange.

Ses mouvements étaient très lents, et parce qu’il n’avait pas vraiment d’intelligence, on ne pouvait pas vraiment le considérer comme un potentiel de guerre. Cependant, si on le laissait agir selon ses propres instincts, il chercherait lentement des cadavres à digérer et dans une certaine mesure, il agissait comme un agent nettoyant dans le donjon. Des choses comme des épées ou des lances étaient inutiles contre lui, car elles allaient juste rester coincées dans le slime ou le traverser, donc c’était aussi relativement utile comme blocus.

Dans tous les cas, j’avais déjà ordonné à Spina d’en créer. Alors que vous pourriez penser qu’il était inutile de créer une forme de vie ratée comme le slime, si vous essayez délibérément de créer un slime unique, vous pourriez potentiellement créer un « Slime mangeur de métal, capable de tuer des chevaliers » ou un « Slime mangeur de magie qui est capable de digérer des magiciens ». Il y avait différents types que vous pourriez faire. Et quand cela atteignait ce niveau de sophistication, vous amélioreriez inévitablement vos compétences en tant que magicien. De plus, cela deviendrait utile pour le moment où vous auriez commencé à faire des formes de vie artificielle, comme l’homunculus.

« Il semblerait que j’ai échoué, et qu’il ne mange pas d’êtres vivants, » déclara Spina.

Le regard de Spina s’était posé sur le flacon qui contenait une sorte de liquide rose qui se tortillait à l’intérieur de cet espace clos.

« Eh bien, l’échec est un tremplin vers le succès. Tu viens juste de commencer ton initiation en tant que magicienne, et seulement un mois s’est écoulé. Ne te laisse pas abattre par un tel échec, » déclara Aur.

« D’accord, » répondit Spina.

Spina avait hoché la tête avec obéissance. Comme son expression ne changeait pas beaucoup, il ne pouvait pas vraiment dire à quoi elle pensait rien qu’en regardant son visage.

« Entre parenthèses..., » alors qu’elle sculptait la tête du golem, Spina s’était mise à parler d’un coup. « Tu sembles t’être bien amusé avec Yunis hier, et avant ça, c’était Lilu, n’est-ce pas ? »

« Hmm, » Aur avait grogné. Bien qu’il n’y ait eu aucun changement dans l’expression de Spina, ajouté au fait qu’elle était son apprentie, il ne devrait pas vraiment se sentir mal à l’aise, mais en tant que mâle, Aur avait ressenti un sentiment d’inconfort lorsque Spina avait soudainement parlé de sa relation avec les autres femmes comme elle venait de le faire.

« Ne suis-je pas digne de recevoir tes faveurs ? » demanda Spina.

Spina le lui avait demandé ouvertement. Elle avait déjà utilisé sa bouche, ses mains et même sa poitrine pour le servir, mais Aur n’avait pas encore été accueilli dans Spina, et elle était encore une vierge chaste et pure.

« En tant que sorcière pratiquant la magie, il est préférable de conserver sa chasteté. Le fait d’être vierge présente de nombreux avantages, » répondit Aur.

Être belles et être pure étaient de ces choses, mais il y aurait aussi divers avantages avec la magie. Malgré le fait qu’il était facile de se corrompre, plus longtemps vous êtes capable de préserver cette chasteté, plus vous serez en mesure d’obtenir du pouvoir.

Pour une jeune fille, le fait d’être vierge, surtout si vous êtes une belle jeune fille, vous donnerait du pouvoir. La raison pour laquelle Aur avait besoin de filles vierges était aussi pour ce but spécifique. Il est possible de les utiliser comme sacrifices pour les démons, ou même de les utiliser comme médium pour le magicien. Enfin elles étaient aussi utiles à s’unir avec et à les savourer pour soi-même. Il n’y avait vraiment pas de désavantage en elles.

« ... Est-ce que c’est le cas ? » demanda Spina.

« Es-tu contrariée ? » demanda Aur en retour.

« Non, » Spina secoua la tête. Comme d’habitude, son expression ne changea pas. « Je respecterai tout ce que mon vénérable maître m’a dit et je ferai ce que tu voudras. Il n’y a aucune raison pour moi de ressentir de l’insatisfaction. »

Il ne savait vraiment pas si elle disait cela sérieusement ou avec sarcasme, et cela le troublait. Après avoir fait d’elle son apprentie, elle était une femme dont on ne pouvait prédire ses actes ou lire en elle. Elle était fiable en tant que candidate pour devenir son successeur, mais cela ne changeait pas le fait qu’elle était difficile à gérer.

« ... J’ai terminé, » déclara Spina.

Soudain, elle souffla sur les restes de copeaux de bois et leva la tête du golem.

« Hmm ! Alors, laisse-moi te voir essayer de le déplacer, » déclara Aur.

« D’accord, » répondit Spina.

Spina avait aligné les parties pour qu’elles forment une forme humaine, puis elle avait repris son souffle avant de chanter une incantation. Un pouvoir magique noir de jais qui était plus sombre que les ombres émergeait de son corps et se gravait sur le corps du golem en bois, tout comme un motif en encre. Il pénétrait son corps.

Les orbites sculptées sur le golem scintillaient d’une lumière étrange. C’était une lumière noire, la lumière noire était reliée aux différentes zones à l’intérieur du corps des golems, s’attachant à ses différentes articulations.

Il s’était déplacé maladroitement lorsqu’il se levait, et c’était presque comme une marionnette qui était manipulée par un marionnettiste peu habile. Cependant, alors qu’il était sur le point de se tenir droit, il tituba sur place et tomba vers Spina.

Frappée par son propre golem, Spina était tombée et la tête de son petit golem s’était également séparée.

« Est-ce que ça va ? » demanda Aur.

C’était une poupée faite à partir d’un arbre mort. Par conséquent, il n’était pas censé être si lourd, et il semblerait que Spina s’en soit sortie indemne. Cependant, il y avait eu un bruit de verre qui s’était écrasé sur le sol. Quand Aur avait regardé ce qui avait fait ce son, le flacon qui était censé contenir le slime rose s’était écrasé vers le sol et le slime rampait vers Spina.

« Tsk, Spina, c’est quoi ce monstre libéré !? » demanda Aur.

Si Aur avait touché imprudemment le slime, cela pouvait même être capable de le digérer. La méthode la plus simple pour traiter un slime dans des circonstances normales serait d’utiliser la magie du feu pour le brûler, mais il y avait aussi des slimes avec la capacité de manger du feu, étant ainsi à l’épreuve des flammes. S’il brûlait ce genre de slime avec du feu, il ne ferait qu’absorber la flamme et s’agrandir encore plus.

« C’est bon, cet enfant ne mange pas les êtres vivants, » déclara Spina.

Le slime qui collait au bras de Spina se tortillait lentement vers son coude. En effet, il n’y avait pas une seule blessure sur sa peau, mais il semblerait que le slime s’agrandissait progressivement. C’était la preuve qu’il digérait quelque chose.

« Cet enfant mange des choses comme : le métal, certaines espèces de plantes et la peau d’animaux morts... En d’autres termes, il ne mange que des vêtements, » expliqua Spina.

Après avoir traversé la robe de Spina qui avait de longues manches, il avait commencé à digérer complètement la matière et à la faire disparaître. Le slime transparent se déplaçait sur tout le corps de Spina et il s’attachait lentement à sa peau blanche. Il mangeait ses vêtements. De plus, le slime qui était censé n’avoir que la taille du poing enveloppait maintenant tout le corps de Spina.

« D’ailleurs, j’y ai aussi ajouté un effet aphrodisiaque très puissant, donc quand il s’enroule autour du corps d’une personne de cette manière, cela aura l’effet de faire passer cette personne dans un état d’excitation extrême, » expliqua Spina.

« Qu’est-ce que tu as fait exactement ? » cria Aur par réflexe. Le fait que ce qui se passait n’était pas un accident ou par hasard était quelque chose qu’Aur commençait à comprendre.

« Ahh... Il essaie même de... entrer dans mon corps, » déclara Spina en se tortillant.

Le slime se dirigeait en ce moment vers la région abdominale de Spina. Ses vêtements étaient à peine apparents, et son corps sexy et voluptueux était pleinement exposé.

« Comment as-tu pu avoir le culot de faire une telle chose ? Oh ! Est-ce que cette chose va essayer de m’attaquer aussi ? » demanda Aur.

Le visage de Spina présentait des bouffées de chaleur dans le cadre de l’effet secondaire de l’aphrodisiaque et elle secoua la tête. « Il déteste les mâles donc, si tu le touches, il devrait essayer de s’enfuir. Surtout si tu y mets ton sperme. »

« Tout cela était-il planifié ? Es-tu un génie ou bien... !? » s’exclama Aur.

Aur était au bout du rouleau. Cette apprentie était extrêmement gênante. Quel talent énorme avait-elle, pour qu’elle puisse faire quelque chose de si splendide à son premier essai... ? Avait-elle vraiment prévu que le golem chancelle et tombe sur elle comme il l’avait fait ?

« Si tu ne te dépêches pas, mon premier partenaire deviendra un slime, » annonça Spina.

 

 

« Je comprends, arrête de me pousser ! ... bon sang ! » s’exclama Aur.

Il ressentait une légère appréhension face à l’éclat de sa disciple, alors qu’il commençait à l’enlacer. C’était peut-être à cause des effets de l’aphrodisiaque, ou peut-être qu’il s’agissait d’un autre facteur, mais le fait était que son lieu sacré était déjà mouillé.

Comme si le slime n’aimait pas que la peau d’Aur le touche, le slime rose s’éloignait et se séparait du corps de Spina.

« Si tu ne me places pas très près de moi, le slime ne s’enlèvera jamais, » expliqua Spina.

« Tu as beaucoup d’exigences, n’est-ce pas ? » demanda Aur.

Aur s’était collé étroitement à la peau de Spina, attrapant avec sa propre bouche la bouche de la jeune femme et déplaçant ses mains vers son dos. Quand il avait commencé à frotter tout son corps et à le caresser, le slime se retira complètement du corps de Spina. À ce moment-là, tous les vêtements sur son corps avaient déjà fondu et étaient tombés.

« C’est maintenant totalement parti de toi, » constata Aur.

Lorsqu’il avait essayé de séparer du corps de Spina, les bras et les jambes de Spina s’étaient enroulés autour de lui alors qu’elle poussait un doux gémissement.

« Ça ne suffira pas... Si tu ne me fais pas tienne, les effets de l’aphrodisiaque vont me rendre folle à en mourir, » déclara Spina.

« Depuis combien de temps as-tu planifié ça !? » demanda Aur.

Spina n’avait probablement pas besoin d’expliquer que les effets de l’aphrodisiaque la rendraient folle, parce qu’à l’état actuel, Aur n’avait pas de toute façon l’intention de se retirer de là. L’acte d’essayer de se séparer il y a un instant avait uniquement été fait par lui afin de maintenir les apparences.

« ... Si tu voulais que je te serre dans mes bras, tu aurais pu me le dire dès le début. Même si tu ne le faisais pas d’une manière aussi détournée, je t’aurais fait l’amour autant de fois que tu l’aurais voulu, » déclara Aur.

« ... J-Je ne peux pas dire quelque chose comme ça, » répondit Spina.

Détournant son regard, les joues de Spina rougissaient. Ce rougissement n’était probablement pas le résultat de la potion d’amour...

Tout en pensant à quel point elle était gênante pour une femme, Aur avait commencé à exécuter des poussées pelviennes. Peu importe à quel point son plan était élaboré pour employer ce niveau de stratagème contre lui, à la fin, elle voulait seulement qu’il lui fasse l’amour, et quand Aur y pensait de cette manière, il ne pouvait s’empêcher de penser, à quel point Spina était mignonne.

« Nn... Fuu »

Transpercée par Aur, Spina avait laissé sortir sa voix par le nez. Normalement, son visage ne changerait pas du tout, mais en ce moment elle était en train d’être emplie par le plaisir et comme si elle ressentait une douleur, ses sourcils se resserraient.

Ses traits étaient aussi galbés qu’une poupée, et elle fermait les yeux comme si elle essayait désespérément d’endurer les sensations qui surgissaient de son corps. En la regardant agir ainsi, cela avait alimenté le côté sadique d’Aur.

« Comment te sens-tu ? Je tortille mon sexe à l’intérieur de toi. Tu voulais être percée par lui ? Comment est-ce, le sentiment d’être privée de sa virginité ? » demanda Aur.

« ... Kuu... »

Elle avait désespérément mordu ses lèvres et avait essayé de garder sa voix basse. Lorsqu’il avait lentement bougé à l’intérieur du vagin de la jeune femme, son corps palpita et trembla.

« Cet endroit s’appelle le clito... c’est un endroit très sensible. Le savais-tu ? Cet endroit n’a aucune utilité. Sais-tu pourquoi il existe sur le corps d’une femme ? » demanda Aur.

Alors qu’il déplaçait ses hanches, il utilisa son doigt pour toucher son précieux clitoris, et Spina secoua abondamment sa tête.

« La réponse est “procurer du plaisir sexuel à une femme”, » répondit Aur.

« Hyaah ! »

Quand il avait caressé cette zone, comme prévu, Spina avait libéré sa voix.

« Tu comprends maintenant ? Il n’y a absolument aucune autre utilisation, il n’existe que pour qu’une femme obtienne du plaisir. Tu ne penses pas que c’est une chose vulgaire et éhontée ? » demanda Aur.

« Ahh, Ahh, Ahh, Hii, Ahhhhnn ! »

Au moment où le barrage avait été rompu, elle ne pouvait plus retenir ses gémissements. L’un après l’autre, le stimulus qui bouillonnait à l’intérieur d’elle avait commencé à surgir alors qu’elle était stimulée par Aur. Spina n’avait pas pu s’empêcher de hausser sa voix.

« Nnnn ~, Nn, Fuuu, Ah, Hiii ! »

Sa bouche avait été emplie par la langue d’Aur, son clitoris était frotté par les doigts d’Aur et son vagin était percé par le bâtonnet de viande de l’homme face à elle. Chacune de ces choses séparément aurait déjà fait gémir Spina, et son corps vibrait en ce moment de plaisir.

Son corps avait en plus été affecté par l’aphrodisiaque, mais elle aussi désirait ardemment son maître, ce qui avait haussé la sensibilité de son corps au maximum. Même le simple contact de sa paume contre sa peau lui procurait déjà un stimulus puissant. Elle avait déjà atteint son apogée plusieurs fois maintenant, et sa tête devenait sans aucune pensée alors qu’elle gisait là dans l’acceptation absolue de l’existence d’Aur.

« J’y vais... Accepte-le, Spina ! »

« Hyaaaaaaaaaaaaaa ! Ahhhhhhh, Ah, Ah, Ah Fuaaaaaaaaahhhhhhhhhh !! »

Doku Doku, Aur avait envoyé tout son sperme dans les parois vaginales de la jeune femme, et Spina avait gravé cette merveilleuse sensation dans son esprit. Sa bouche débordait de bave, et son entrejambe faisait jaillir une marée de liquides, alors que ses yeux étaient emplis de larmes.

Quand il avait vu son expression être ainsi, Aur avait même commencé à penser que ses paroles de « folie » s’il ne lui faisait pas l’amour, étaient peut-être vraies. Pour qu’une vierge comme Spina se sente si bien et devienne folle de désir et de luxure... Quel genre d’aphrodisiaque avait-elle mélangé à ce slime ?

En fait, il ne s’agissait pas seulement de l’aphrodisiaque, le fait était que Spina était aussi folle d’Aur et était profondément amoureuse de lui, mais Aur était inconscient de ça.

Si l’intruse est une femme, je pourrais probablement commencer à utiliser ce slime pour repousser l’ennemi, ou même l’utiliser comme une forme de torture... c’était ce qu’Aur considérait dans son esprit. C’est alors qu’il s’était rendu compte que le slime avait complètement disparu de la pièce...

Après quelques minutes, il avait l’impression d’entendre le cri de Yunis au loin. Mais vu que Spina avait perdu connaissance avec un regard vraiment heureux sur son visage alors qu’elle enlaçait Aur, même s’il voulait courir vers Yunis pour la sauver, il serait probablement trop tard, alors il n’avait rien fait.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire