Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 2 – Chapitre 3 – Partie 4

***

Chapitre 3 : La silhouette en bloomer des héroïnes

Partie 4

« Eh bien, il y a cependant une exception ★. »

Lizel-senpai avait soupiré d’agacement.

« Stella. Je te l’ai dit plusieurs fois, je — . »

« C’est une bonne nouvelle pour nous que Lizel n’est pas devenue une candidate au titre de Roi-Démon. Après tout, c’est comme si la classe de carte la plus forte tombait soudainement du ciel. Bien sûr, tout le monde voudra avoir quelque chose comme ça. Pas vrai ? »

Lizel-senpai avait soupiré une fois de plus en signe de résignation. Stella avait gloussé triomphalement en voyant cela.

« Eh bien ★. En mettant cela de côté… voyons voir, en parlant de recommandation… »

Stella avait fixé les étudiants, cherchant une personne en particulier, puis…

« UOOOO !!! »

Il y avait un homme qui courait alors eu dans cette direction en criant. Alors qu’il s’approchait… J’avais eu le sentiment d’avoir mal interprété l’échelle de sa taille. C’était juste à quel point ce gars était énorme.

« Stella-sama, candidate au titre de Roi-Démon de l’Étoile !!! Je suis le fameux Gigara Albert de la classe 2-F ! C’est un grand honneur de faire votre connaissanceee !! »

Il était vraiment énorme. Sa taille dépassait largement les deux mètres. Et sa largeur était également importante. Son cou était plus épais que sa tête. Les muscles de tout son corps étaient absurdement développés. Ils étaient comme de la pierre. Et puis sur sa tête, il y avait deux choses qui ressemblaient à des cornes coupées en leur milieu.

Il ne ressemblait pas à un diable normal, mais il n’était pas non plus un monstre.

Je l’avais regardé en me demandant qui était cette personne, puis Lizel-senpai m’avait murmuré à l’oreille à son sujet.

« C’est aussi un démon. Mais il n’est pas un diable de sang pur comme nous, mais un diable de sang mêlé. »

« Sang, mêlé ? »

« Oui. Les capacités sont transmises entre les démons en fonction de leur sang. En croisant des lignées familiales fortes, un diable encore plus puissant naîtra. C’est pourquoi le fossé entre les démons de faible capacité et ceux de haute capacité se creuse continuellement. Et puis l’idée qui est apparue à cause de cela est de mélanger ça avec le sang de monstre. »

Cela signifiait-il que ce grand homme imposant avait le sang d’un monstre mélangé en lui ?

« Il est sûrement le descendant d’une famille qui a recueilli du sang d’ogre ou de monstre de type géant. »

Je vois… certainement, son nez plat et ses oreilles légèrement pointues, et ses crocs saillants donnaient ce genre d’indication. De plus, il y avait ces restes de cornes coupées.

« Tout d’abord, jetez un coup d’œil à ma force ! »

Gigara avait fait surgir sa force à travers tout son corps.

Le haut de son corps s’était gonflé et sa chemise d’éducation physique de taille extralarge s’était déchirée.

Une formule magique courait sur la surface de ses muscles saillants.

« Sang de fer adamantin !! »

Il leva son poing et frappa le sol.

Un tremblement parcourut le sol en cet instant et la terre trembla de façon tonitruante.

Le bras de Gigara qui était plus épais qu’un torse humain s’enfonça dans le sol et des fissures se propagèrent —,

Et puis le sol explosa.

« UWAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !? »

Le sol de la cour de l’école s’était transformé en fragments qui avaient tourbillonné tout autour de nous. Et puis une violente explosion s’était propagée. J’avais l’impression que mon corps allait être emporté par elle.

Après que l’onde de choc se soit répandue, il y eut une explosion.

Qu’est-ce que c’est que ça… ?

Dans la pluie de fragments de sol, un cratère s’était formé. C’était comme le site d’une explosion souterraine ou de la chute d’un météore.

« Qu’est-ce que vous en pensez ? C’est le pouvoir de ma magie de sang, le Sang de fer, qui a été transmis dans ma famille ! De plus, mon corps robuste ne vacille même pas face à n’importe quelle attaque ! Et ce n’est pas seulement contre les attaques physiques. Même ma défense contre la magie est parfaite ! Je vais servir de bouclier à Stella-sama !! »

Gigara avait montré ses muscles pour séduire Stella, mais cela n’avait pas semblé faire grande impression sur elle.

« Ah ! Je suis désolée, mais vous ne semblez pas vraiment correspondre à mes préférences. Que diriez-vous d’essayer avec un autre candidat ? »

« Je… c’est ainsi… »

Les épaules de Gigara étaient tombées en signe de découragement. Puis son regard s’était dirigé vers moi.

Stella avait dit ça, mais son pouvoir était vraiment incroyable. C’est peut-être bien de le prendre en considération — c’est ce que je pensais, mais.

« Quoi, tu es celui des amoureux, hein. »

« Hein ? »

Il m’avait regardé avec du mépris dans les yeux, puis il avait craché des mots alors qu’il me regardait vraiment de haut.

« Je n’ai rien à faire avec celui des Amoureux, un individu tout chétif. Encore moins avec un simple humain… »

« Qu… »

Alors que j’étais sur le point de répliquer, un autre nouveau venu m’avait interrompu.

« Hoshigaoka Stella-sama ! Dans ce cas, que diriez-vous de Myaa, mya ? »

Myaa ?

Cette étudiante avait des oreilles et une queue de chat.

La fille aux oreilles de chat !? Était-elle réelle !?

Cette fille avait des cheveux bruns avec des rayures de couleurs blanches mélangées. Si un chat tigré orange était transformé en humain, il ressemblerait à cette fille. Son bloomer était de petite taille avec un motif rayé comme un bikini. On aurait dit que ses fesses étaient à moitié exposées pour que sa queue puisse s’étirer.

« Le nom de Myaa est Nekobe Myaa, mya. Myaa a hérité du sang du tigre du tonnerre Mya. La magie de la foudre, les coups de poing et le fait d’être une personne qui cherche l’attention sont les mouvements caractéristiques de Myaa, mya. »

mouvements caractéristiques ?

Je pensais que Stella allait sûrement la refuser catégoriquement, et pourtant elle croisa les bras et gémit.

« Hmm… bien, tu es mignonne, je suppose que c’est bon. »

Est-ce ton critère standard !?

« Viens à l’audition de la semaine prochaine. Si tu réussis, je te mentionnerai lors de la prochaine élection générale. Si tu peux entrer dans le classement, alors je ferai de toi ma carte. »

« Uwaaai ! Myaa fera de son mieux, mya !!! »

« … Audition ? Élection générale ? »

Je n’avais pas du tout compris de quoi Stella parlait.

« Ah, je n’accorde pas vraiment d’importance à la force au combat. Ce qui est important pour moi, c’est de savoir s’ils peuvent être un membre qui anime ma scène ou non. »

« C’est vrai, mya ! Être capable de devenir la carte de Stella-sama signifie devenir une étoile, mya ! »

C’est donc totalement un groupe d’idoles, n’est-ce pas ?

« Est-ce… bien comme ça ? »

« Ahaha, c’est bon, c’est bon. Après tout, juste moi, c’est déjà suffisant pour le combat ★. »

Ses beaux yeux brillaient comme des étoiles.

Lizel-senpai avait traité Stella de monstre. Je n’avais toujours pas vu sa vraie force de mes propres yeux. Peut-être pourrais-je en avoir un aperçu lors de ce festival d’athlétisme.

L’énorme corps de Gigara avait tremblé et il s’était approché de Stella une fois de plus.

« Si c’est pour divertir le public, pourquoi ne pas m’utiliser moi aussi comme une star de l’action !? »

« Ah, c’est bien pourquoi je dis que je n’ai pas besoin d’un type au sang chaud. Ou plutôt, les hommes ne sont pas bons. »

« Dans ce cas, toi, que dirais-tu de devenir ma carte !? »

Cette voix !?

Celui qui était intervenu était un homme au sourire frivole avec Maki et Rebecca accrochés à sa gauche et à sa droite.

─ Mitsuishi Ibiza !!!

« T-Tu es le candidat au titre de Roi-Démon du Diable… »

Le visage de Gigara tressaillait alors qu’il recevait l’invitation d’un candidat au titre de Roi-Démon qui était un vrai démon.

« Yep yep yep ! Tu cherches à devenir une carte n’est-ce pas ! Bon timing, je suis actuellement à la recherche d’un type avec de la force comme toi ! »

Mais Gigara reculait de peur devant Ibiza. Gigara, qui montrait toute sa puissance, tremblait violemment et avait le visage pâle.

« Je, je ne suis pas digne de devenir la carte d’Ibiza-sama… »

« Rien de tel ! Ça va être bien, je te le dis ! »

« Ce — … cependant, c’est… pardonnez mon impolitesse… J’ai entendu dire que, beaucoup de cartes d’Ibiza, on n’a plus jamais entendu parler d’elles… »

« Hmm, c’est juste une coïncidence, tu sais ? Une malheureuse coïncidence ! Mais ça va aller si c’est toi ! »

Mais Gigara avait l’air de vouloir s’enfuir même maintenant. En le regardant, j’avais compris que même les autres élèves avaient peur d’Ibiza.

Cependant, on n’a plus jamais entendu parler d’elles… qu’est-ce qu’il voulait dire par là ?

Ibiza avait brossé ses cheveux de devant avec agacement.

« Ah, ça tombe bien aussi. Je viens de récupérer une place… alors, faisons ça. »

C’est à ce moment que j’avais vu que ses yeux brillaient en rouge.

C’était une sensation comme s’il y avait un serpent qui glissait dans le coin. Mon dos était devenu froid et j’avais frissonné.

L’instant d’après, le visage de Gigara s’était transformé en un large sourire.

« Oui !! C’est vraiment un grand honneur ! S’il vous plaît, permettez-moi de devenir la carte d’Ibiza-sama, quoi qu’il arrive ! »

« Qu… »

Ce changement radical m’avait rendu instantanément sans voix.

Ne me dites pas que ce type… a été touché par la magie unique d’Ibiza à l’instant !?

Mais l’étrangeté ne s’était pas arrêtée là.

Maki, qui était à la droite d’Ibiza, regardait autour d’elle d’un air perplexe. Très vite, son visage avait pâli d’inquiétude, puis de terreur.

« E-Eh ? … Je suis… »

Ibiza avait retiré sa main des épaules de Maki.

« On dirait que ton remplaçant vient aussi d’arriver. C’est dommage, mais vis bien la suite ! »

« Eh, eh ? Euh, attends un — . »

Une tache noire s’était répandue sous les pieds de Maki à ce moment-là. De l’obscurité qui ressemblait aux ténèbres de l’enfer ouvrant sa bouche, des bras étranges s’étaient tendus et avaient attrapé les chevilles de Maki.

« Non, ça — . »

Son visage était crispé par la peur. Puis, l’instant d’après, Maki avait disparu dans l’obscurité.

Elle avait été instantanément happée.

La tache qui ressemblait à de la boue noire avait rapidement diminué de taille et avait disparu.

« À l’instant… qu’est-ce que c’est ? »

Miyabi s’était mordu la lèvre et avait marmonné avec une voix pleine de ressentiment.

« C’est… un retour en force dans le monde des diables. »

« Dans le monde des diables ? »

Stella et Lizel-senpai fixaient également l’endroit où Maki avait disparu avec une expression sinistre.

« De plus, ce n’était pas un retour normal. Cette fille, a-t-elle fait quelque chose de mal ? »

« Oui. C’est comme un traitement pour les criminels. »

Miyabi avait serré le poing en signe de frustration.

« Elle a été vendue comme esclave… l’échéance est arrivée et elle a été emmenée de force… »

La voix insouciante d’Ibiza qui ne lisait pas du tout l’ambiance avait résonné.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire