Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 3

***

Chapitre 4 : Dévoilement pour la première fois

Partie 3

Quand j’avais ouvert les yeux, j’étais dans une salle de bains.

« … Attendez, où est-ce que c’est ? » demandai-je.

« Nous sommes dans le palais, » m’annonça Lizel-senpai.

« Eh !? » m’écriai-je.

Lizel-senpai me tenait dans ses bras par-derrière.

J’étais allongé dans une baignoire en m’allongeant sur Senpai. Quel super beau coussin ! Ou plutôt, cette posture est impolie envers Senpai, n’est-ce pas ?

J’avais essayé de soulever mon corps, mais Lizel-senpai avait renforcé son emprise afin de m’arrêter.

« Tu ne devrais pas faire ça. On est encore en train de remplir ton mana. Laisse ton corps et ton mana récupérer lentement, » déclara Lizel-senpai.

« Je suis désolé… Je me suis encore évanoui, » m’excusai-je.

« Oui. Mais, pas même trente minutes se sont écoulées depuis que tu as vaincu Haida, » déclara Lizel-senpai.

« C’est si… Et Stella et Neith ? » demandai-je.

Je pensais me souvenir qu’elles avaient eu une sorte de dispute alors que ma conscience était en train de s’estomper.

« Ces deux filles n’ont pas d’importance, n’est-ce pas ? » demanda Lizel-senpai.

Eh, l’humeur de Senpai semble un peu aigre.

Ses mains qui avaient été placées autour de ma poitrine avaient serré leur étreinte sur moi.

Je sentais la douceur du corps de Lizel-senpai avec tout mon corps. L’élasticité de ses seins était particulièrement étonnante. La douceur de sa peau aussi… il semblait que Senpai portait au moins un maillot de bain, mais j’avais eu le sentiment que la quantité de peau exposée était excessive.

« Quoi qu’il en soit, j’ai obtenu la qualification pour participer à la Guerre du Roi-Démon. Avec cela, je peux me tenir sur la ligne de départ, » déclarai-je.

« Oui…, » la voix de Senpai sonnait bas.

« Y a-t-il un problème ? » demandai-je.

« … Je suis désolée, » déclara Lizel-senpai.

« ? Pourquoi Senpai s’excuse-t-elle ? » demandai-je.

« En réalité, la chose la plus sûre à faire est de te retirer de cette guerre. Et pourtant, tu t’es mis en danger pour notre propre convenance. C’est pourquoi… Je suis désolée, » déclara Lizel-senpai.

« Senpai…, » murmurai-je.

« Il n’est pas encore trop tard. Yuuto, si tu veux abandonner la guerre du Roi-Démon, alors ─ , » déclara Lizel-senpai.

« Non. » J’avais clairement annoncé ça avec une forte volonté. « Je veux gagner la guerre du Roi-Démon. Ensemble, avec tout le monde. Et alors nous pourrons l’obtenir. Un nouvel avenir, de nouvelles possibilités. Je ne veux pas d’un avenir où mes parents et moi serons traités comme du bétail pendant que Senpai et les autres deviendront des esclaves. Je veux obtenir mon avenir avec mes propres mains. »

« Yuuto… » Le front de Senpai s’était cogné à l’arrière de ma tête. « Est-ce vraiment… d’accord ? »

« Lizel-senpai. Que penses-tu de mon combat à l’instant ? N’y a-t-il aucun espoir pour moi ? » demandai-je.

« Cette bataille était vraiment… magnifique, » déclara Lizel-senpai.

Un souffle chaud m’avait touché le cou.

« Que ce soit en tant que candidat Roi-Démon ou seulement en tant que garçon… même si je n’appartiens pas à une maison qui est un subordonné de l’Arcana des Amoureux… Je le ferai, à tous les coups ─ , » déclarai-je.

Les bras de Senpai s’étaient desserrés.

Je m’étais retourné à l’intérieur de la baignoire et nous nous étions regardés tous les deux.

Les joues de Senpai rougissaient, peut-être à cause de l’eau chaude ou pour une autre raison. Ses yeux étaient humides. Son expression envoûtante ressemblait à celle d’une fille amoureuse.

Ses cheveux noirs qui étaient plaqués sur sa joue la rendaient très érotique. Son visage qui était un mélange de netteté et de sexy m’avait jeté un sort.

« Senpai…, » murmurai-je.

« Yuuto…, » répondit Lizel-senpai.

Nos visages s’approchaient naturellement l’un de l’autre. Nos lèvres se toucheraient si nous avancions juste un peu plus ─ .

« Désolée de vous avoir fait attendre ─ !! Hé, Yuuto est déjà réveillé !? » s’exclama Miyabi.

« Désolée d’être en retard ! » déclara Reina.

La porte s’ouvrit bruyamment, et Miyabi et Reina se précipitèrent ici.

Je m’étais tourné vers la porte en me levant.

« … !? »

« Hiuh !!?? »

Miyabi avait détourné son visage quand elle m’avait vu. Reina se couvrait le visage de ses mains.

Mais c’était à moi de détourner le regard.

Elles portaient toutes les deux un micro bikini à peine présent.

Les énormes seins de Miyabi ne pouvaient pas du tout être soutenus avec un micro bikini qui ressemblait plus à un string. Quand ils étaient secoués, cela me rendait anxieux parce que j’avais l’impression que ses mamelons allaient se voir. De plus, ses seins étaient entièrement exposés, à l’exception des pointes. Le haut de ses seins et son flanc étaient tous mis à nu.

Naturellement, son bas du corps n’était recouvert que d’un maillot de bain de mauvaise qualité. Je pouvais presque tout voir, et en plus ses fesses seraient très probablement bien en vue si elle se retournait.

Reina portait également un bikini avec le même design, mais de taille différente. Par conséquent, elle était aussi trop dangereuse, quoique dans un sens différent de Miyabi.

Ses petits seins légèrement saillants n’avaient que leurs pointes cachées. Le bas de son corps n’avait que le centre de l’entrejambe caché et à peine visible.

Attends, ne me dis pas que Lizel-senpai porte aussi la même chose ?

Je m’étais tourné vers Senpai plus vite que mon cerveau ne le pensait.

« ─ !? »

Les yeux de Lizel-senpai s’ouvrirent en grand et elle devint raide.

Les seins de Senpai qui se balançaient dans l’eau étaient sans doute recouverts d’un bikini du même modèle.

Attends, je ne dois pas. Je l’avais accidentellement vue parce que j’avais suivi mon instinct.

« Je suis désolé. Lizel-senpai… J’ai accidentellement…, » commençai-je.

« Eh… n-non…, » répondit Senpai un peu distraitement tandis que son regard ne pouvait quitter mon entrejambe.

Hm ? Miyabi et Reina étaient également dans le même cas, leur réaction avait été un peu étrange ─.

Quand j’avais baissé les yeux,

J’étais le seul à ne pas porter de maillot de bain.

En y réfléchissant bien, bien sûr que non.

Je n’avais pas laissé de maillot de bain à l’académie. Et normalement, j’entrerais nu dans le bain.

Et puis, peut-être parce que je venais de me réveiller, mon bas du corps était aussi dans la forme qui était fidèle à son instinct.

Est-ce pour ça que Miyabi et Reina ont aussi agi bizarrement !?

Quand je m’étais retourné, Miyabi regardait de côté, mais ses yeux fixaient toujours fixement en bas.

« Incroyable… Qu’est-ce que c’est que ça… ? » Et puis Reina. Elle se couvrait le visage de ses mains, mais elle me regardait sans même cligner des yeux entre ses doigts.

« Hyaaa… »

« UWAAAAAAAAAAAAAAAAAH !! »

J’avais couvert mon entrejambe même s’il était déjà trop tard et je m’étais immergé dans la baignoire.

Ai-je été vu !?

« D-Désolé ! J’ai montré à tout le monde quelque chose d’étrange !! » m’écriai-je.

Miyabi s’approcha de près avec les joues rouges tout en frottant ses cuisses ensemble.

« J’étais en train de me dire… que c’est un design incroyable, n’est-ce pas… un peu, ahahahaha…, » déclara Miyabi.

Reina s’approchait aussi timidement alors qu’il semblait que de la vapeur sortait de sa tête. « Mais, mais… ça pourrait avoir l’air cool, Reina le pense… desu desu desu. »

Lizel-senpai avait gentiment posé sa main sur mon épaule par-derrière.

« Je suis désolée. C’est… Je t’ai déshabillé sans permission. Ta consommation de mana était trop drastique, alors tu donnais l’impression de ne pas pouvoir récupérer avec la méthode normale, donc…, » déclara Lizel-senpai.

« N-non ! Ce n’est pas ta faute, Senpai, » déclarai-je.

« C’est vrai… c’est pour ça que, Yuuto. Je veux dire, c’est correct même si tu t’es montré encore plus que ça, tu sais ? » déclara Miyabi.

« Reina aussi, Reina aussi… aime ça… desu, » déclara Reina.

Toutes les deux étaient entrées dans la baignoire tout excitées.

« Eh, tout le monde entre ? » demandai-je.

C’était certainement une grande baignoire, de sorte que quatre personnes pouvaient y entrer sans problème.

« Ouaip. Si ma mémoire est bonne, en augmentant la taille de la zone où la peau se touche directement et en utilisant l’eau comme intermédiaire… eerrrrr, bon sang, qui s’en soucie !! » Miyabi submergea vigoureusement son corps dans la baignoire.

« Kyah ! »

C’est pour ça qu’elle avait fait des éclaboussures. Lizel-senpai fronça les sourcils.

J’avais — mes yeux avaient été volés par le petit soutien-gorge bikini qui flottait sur l’eau. Il avait été libéré de son rôle et flottait librement sur l’eau chaude.

Par conséquent, les seins de Miyabi qui avaient perdu leur protection flottaient dans l’eau chaude dans un aspect brut.

Sa peau blanche et lisse. Ses belles courbes séduisantes. Et puis ses mamelons qui étaient de couleur rose pâle.

Je vois que les seins peuvent flotter dans l’eau ─ j’avais pensé à une telle chose tout en regardant inconsciemment. Miyabi cacha ses seins dans la panique.

« A-a-ahahahaha, j’ai aussi… montré les miens. Avec ça, je pense… qu’on est quitte ? » Miyabi me fixa d’un regard vers le haut et sourit avec coquetterie. « Je suis déjà comme ça, alors… Je vais te guérir comme ça, Yuuto, d’accord ? »

« Eh !?? Non, c’est exagéré…, » m’écriai-je.

« Alors… Reina aussi, » déclara Reina.

Même Reina avait tendu la main vers son dos pour enlever son soutien-gorge. Je m’étais tourné vers Lizel-senpai pour obtenir de l’aide.

« Senpai, dis-leur quelque chose. Tout le monde ─ , » commençai-je.

« Alors, mes mains sont forcées à le faire…, » déclara Lizel-senpai.

 

 

Même Lizel-senpai avait bougé pour enlever son soutien-gorge.

TOI AUSSI, SENPAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII — !??

Et puis, après ça,

Une guérison suprême que je n’avais encore jamais connue m’attendait.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. J'aimerais aussi avoir une baignoire aussi grande 😅

Laisser un commentaire