Maou Gakuen no Hangyakusha – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 3

***

Chapitre 2 : Cours de magie pour la première fois

Partie 3

Comme prévu, on m’avait appelé. De plus, c’était au bureau du directeur.

« Heyo, c’est gentil d’être venu. »

J’étais entré seul dans le bureau du directeur alors que je me sentais super nerveux, et pourtant cette personne me saluait avec désinvolture alors que je me tenais debout.

« Euh… Je suis venu ici parce que j’ai été appelé par le directeur, mais… le directeur n’est-il pas là ? » demandai-je.

« C’est moi ! C’est moi, tu sais, moi ! »

Pourquoi parlait-il comme si quelqu’un faisait une arnaque « C’est moi, c’est moi » ?

C’était le directeur de l’académie du Roi-Démon. Si je pouvais me permettre de parler franchement, c’était un homme d’âge moyen qui ne semblait pas à sa place dans cette académie.

Il portait des vêtements qui ressemblaient à un uniforme militaire et qui étaient portés de façon tout à fait décontractée. Même si ses vêtements et son visage devraient avoir l’air cool, son air négligé avait tout gâché. Il avait de la barbe et des yeux endormis.

Même s’il avait l’air grand s’il redressait son dos, son dos était affaissé et ses lèvres montraient un sourire frivole.

Pour le décrire en quelques mots, c’était un homme un peu bizarre. Il semblait avoir une personnalité regrettable.

« Je suppose que je devrais me présenter une fois de plus. Je suis le directeur de l’académie du Roi-Démon, alias l’Académie Ginsei ! »

« C’est l’inverse, » déclarai-je.

« Ne fais pas attention aux petites choses ! Essaie de dire mon nom à la place ! » déclara le directeur.

« Qu’est-ce qui se passe avec votre présentation ? » m’écriai-je.

« Wahahahahahahahahaha ! Sensei s’est un peu précipité ! J’ai parlé trop vite ! » s’écria le directeur.

Sale blague !?

« Mais ne t’inquiète pas ! Sensei ne perdra toujours pas contre les jeunes ! Venir trois fois sans se retirer n’est pas un problème pour moi !! »

« Qu’est-ce que vous racontez !? » m’écriai-je.

Le directeur de l’école ria à nouveau de bon cœur avant de se montrer du doigt avec son pouce.

« Je m’appelle Gandou, » déclara-t-il.

« Gandou ? » (NT : Gandou peut signifier lumière d’un autel bouddhiste)

Le nom semblait un peu malchanceux. Mais à l’instant où j’avais pensé ça, les yeux du directeur avaient brillé.

« Ne le confonds pas avec Gundoh ! Le visage de Sensei n’a pas l’air d’un vieux dessin animé, non ? Même si je ressemble à ça, beaucoup de gens m’ont appelé “beau gosse”. Après tout, mon visage est de qualité Kyoani ! » (NT : Gundoh, un vieux dessin animé. Kyoani=Kyoto Animation)

« Ne parlez pas soudainement d’un anime légendaire comme ça ! Et aussi, s’il vous plaît, n’exprimez pas votre propre apparence avec la société d’animation ! Non, Kyoani est vraiment incroyable !? Aussi bien au niveau de leur travail visuel et tout ça. »

Merde ! Mon tsukkkomi ne peut pas suivre ce directeur !

 

Le regard du directeur Gandou scintilla. Il m’avait montré du doigt.

« Si tu parles de Haruhi, alors Sneaker doit être mentionné ! Alors qu’est-ce qui te vient à l’esprit quand tu parles du dessin animé de Sneaker Bunko ? » demanda-t-il.

« Masou Gakuen HxH ! » répondis-je.

« Camarade !! »

Le directeur Gandou avait tendu la main droite. J’avais répondu à cela et nous avions échangé une poignée de main ferme.

Qu’est-ce qu’il avait, ce directeur ? Non, je lui serrais aussi la main par réflexe !

« Fufu… tu es vraiment quelque chose pour avoir regardé Gundoh ou Haruhi même si tu es si jeune. Mais ton choix de Masou a plutôt montré ta jeunesse débordante. Tu as la passion et le pathos, et aussi l’eros ! » déclara le directeur.

« Mis à part Eros, je connais les vieux animes parce que mes parents sont tous les deux otakus, » déclarai-je.

« Je vois, donc tu as été élevé lors de ton enfance avec une éducation complète. Pas étonnant que l’Arcana des Amoureux t’ait choisi, » déclara Gandou.

« Ce n’est pas lié, n’est-ce pas !? Attendez… M. Gandou, vous savez que j’ai l’Arcana des Amoureux ? » demandai-je.

Le directeur Gandou s’était rassis devant son bureau après avoir lâché la poignée de main.

« Naturellement. Je suis Gandou Barbatos. Le directeur ici présent et aussi l’actuel Roi-Démon, » déclara-t-il.

« … »

C’est un mensonge, non ?

Le directeur Gandou avait souri en me voyant être abasourdi.

« On dirait que Lizel-kun t’a dit beaucoup de choses, mais il semble que tu ne saches pas encore beaucoup de choses sur cette académie et sur la guerre du Roi-Démon, » déclara Gandou.

« Eh… oui-oui. »

« Bon ! Alors, je vais te l’apprendre ! Sensei est toujours professeur, même si je m’occupe après tout de ce poste ! Hahah ! » déclara-t-il.

… Pourquoi parlait-il comme une certaine souris Nezumi à la fin ?

Non, oublie ça, cette personne était-elle vraiment le Roi-Démon actuel ?

Le directeur avait ignoré mes doutes et avait commencé à m’expliquer fièrement.

« La raison pour laquelle cette Académie Ginsei est appelée Académie du Roi-Démon… c’est parce que lorsque le prochain Roi-Démon est choisi, il sera choisi parmi les étudiants de cette Académie, » déclara Gandou.

« Eh, mais j’allais dans une académie humaine normale avant ça…, » déclarai-je.

« Même s’ils ont fréquenté une autre école, il y aura alors une exception s’ils sont extrêmement doués. Bien que ton cas soit spécial. C’est du jamais vu pour un étudiant humain de venir ici ! » déclara Gandou.

« Serait-ce une erreur de l’académie ? » demandai-je.

« Non, ce n’est pas nous qui t’avons choisi. C’est l’Arcana qui t’a choisi, » déclara Gandou.

Le directeur de l’école, M. Gandou, me regardait fixement la poitrine. C’était comme s’il regardait l’Arcana des Amoureux sous mes chemises.

« Les Arcanas vont à la personne qu’ils ont décidée comme leur maître… une telle chose ne s’était jamais produite. Tu es un cas extrêmement irrégulier, » déclara Gandou.

« Est-ce que c’est vrai… mais, pourquoi cet Arcana est-il venu vers moi ? » demandai-je.

« Nous ne serions pas si inquiets si nous savions pourquoi ! C’était vraiment difficile à gérer, tu sais !? À cause de cela, la réunion du personnel a été prolongée. Même si la société a récemment appelé à une révolution du style de travail, c’est tout un problème, » déclara-t-il.

« Haaa... Je suis désolé, » déclarai-je.

« Non, ne t’inquiète pas pour ça ! La résolution du style de travail n’est pas nécessaire dans le monde du démon !! » déclara Gandou.

Alors pourquoi en avez-vous parlé ?

« Quoi qu’il en soit, le fait que tu aies été choisi par l’Arcana des Amoureux ne fait aucun doute. C’est pourquoi tu as les qualifications pour rejoindre la guerre du Roi-Démon, » déclara-t-il.

« La Guerre du Roi-Démon… c’est une bataille entre les gens qui possèdent un Arcana du Roi-Démon, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« C’est ça ! 22 personnes qui possèdent un Arcana du Roi-Démon se battront et le dernier debout deviendra le prochain Roi-Démon ! Pour ainsi dire, c’est une bataille pour décider qui se tiendra au sommet de cette académie de démons ! » déclara-t-il.

Le directeur se tenait sur le bureau et avait pris une pose étrange.

« Cette bataille… est-ce quelque chose comme, s’entretuer ? » demandai-je avec effroi.

Le directeur Gandou avait répondu avec un sourire éclatant. « En effet ! »

Ce n’est pas quelque chose où vous devriez sourire…

« Hahahahahaha, tu as un souci, hein ! Ce n’est pas grave ! Il y a aussi des événements amusants ! » déclara-t-il.

« Amusement, événements… ? » demandai-je.

C’est absolument un mensonge ! avais-je pensé qu’en demandant. « Quel genre d’événement ? »

« La guerre du Roi-Démon va après tout se dérouler sur une longue période. Cela prendra un an. Pendant cette période, il y aura beaucoup d’événements comme des festivals sportifs ou culturels, des tournois de toutes sortes, etc., etc. Tes réalisations dans ces domaines auront également une incidence sur l’issue de la guerre du Roi-Démon. Il y a aussi d’autres choses comme obtenir l’article ou non et cela peut devenir un avantage tout le long du chemin ! » déclara-t-il.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? Ça a l’air amusant ! » demandai-je.

« Les candidats s’entretueront tout au long de l’année en s’en servant ! Des tactiques comme le type de carte que vous pouvez obtenir ou le type de combinaison de cartes que vous pouvez obtenir seront également essentielles ! Il ne reste plus qu’à donner un coup de pied à l’adversaire, à le frapper, jusqu’à ce qu’il reste à terre ! » déclara-t-il.

« … »

L’écart entre les événements amusants et les événements sanglants était horrible. C’était difficile pour un humain normal de comprendre le sens commun du démon. 

« C’est pour ça que tes cartes sont aussi importantes. La guerre du Roi-Démon n’est pas un événement réservé aux candidats du Roi-Démon, mais un événement auquel d’autres étudiants peuvent également participer, » déclara-t-il.

« Je vois… est-ce la raison pourquoi Aspite voulait Lizel-senpai ? Ce n’était pas simplement parce qu’elle était une beauté, mais aussi parce qu’il avait besoin de ses capacités, » déclarai-je. « Tout le monde peut-il devenir une carte ? »

« Ouais ! Tant que le candidat Roi-Démon et la carte sont liés par contrat ! Mais fais attention. Les étudiants de cette académie sont ceux qui gouverneront le monde des démons et le monde humain dans le futur. Tout le monde est ambitieux. Ceux qui obtiennent des Arcanas se battront pour devenir Roi-Démon, mais les autres décideront quel candidat soutenir et viseront à devenir une carte. Parce que si le candidat qu’ils soutiennent devient le Roi-Démon, ils deviendront les personnes gouvernants les deux mondes. »

« Mais… tout le monde ne peut pas devenir une carte, non ? Qu’arrivera-t-il aux étudiants qui ne peuvent pas devenir un candidat Roi-Démon et qui ne sont pas non plus choisis pour devenir une carte ? » demandai-je.

« Chaque étudiant ici est un fils ou une fille d’un démon influent. Ils s’efforceront d’établir un rapport avec le candidat Roi-Démon dans lequel ils ont mis leur espoir. La bataille à venir fera également appel au pouvoir politique et financier, » répondit-il.

« … C’est vraiment énorme. »

« Hahahahahaha ! Après tout, peu importe à quoi cela ressemblait, c’est l’académie où les démons les plus compétents sont rassemblés ! Au contraire, quelqu’un qui ne peut pas se tenir au-dessus de ces gens signifie qu’il n’a pas la qualification pour devenir le Roi-Démon !! » déclara-t-il.

Après qu’on me l’ait redit, j’avais eu l’impression que mon corps allait trembler à cause de la situation dans laquelle on m’avait mis.

« C’est pourquoi il vaut mieux que tu agisses très vite pour obtenir des cartes capables ! » déclara-t-il.

« Oui, merci beaucoup… mais, avant d’en parler, est-ce que ça va même si un humain comme moi participe à la guerre du Roi-Démon… ? » demandai-je.

« Parlons d’anime plutôt que de parler de quelque chose comme ça !! » déclara le directeur.

« Pourquoi !? » m’exclamai-je.

Il semblait que le directeur n’avait personne avec qui il pouvait parler normalement de sujets d’otaku.

Finalement, on m’avait demandé de l’accompagner dans une discussion d’otaku jusqu’à la fin du cours du matin.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

  1. Gundoh fait référence à Musashi Gundoh connu en France sous le titre Musahi, la voie du pistolet, sorti en 2006. Tellement nul qu'il en est culte pour certains.

Laisser un commentaire