Ma maison est un point de concentration de magie – Tome 2 – Chapitre 58

Bannière de Ma maison est un point de concentration de magie ***

Chapitre 58 : Premier shopping

Hesty, Anne et moi étions allés visiter sa nouvelle boutique.

Elle était située entre la forêt et la ville de Prusse, juste à côté de la route principale.

De l’extérieur, elle ressemblait à un bâtiment normal d’un étage, mais à l’intérieur, il y avait de nombreux produits colorés magnifiquement exposés.

« Eh, tu viens de le terminer, mais c’est joli. » (Daichi)

« On m’a appris que si ça n’a pas l’air aussi joli que la fonctionnalité, alors ce n’est pas bon pour Aneue-sama ! » (Anne)

« Hmm… je l’ai dit une fois. » (Hesty)

Ah oui ?  

Il est vrai que toutes les baguettes fabriquées par Hesty étaient belles, elle avait donc ce genre de principe.

« Oui, je l’ai fait spacieux pour que ce ne soit pas un problème si vous voulez passer prendre le thé ! En plus pour le thé, tant que vous le planifiez, vous pourrez me lancer de la magie et je serai tout à fait d’accord avec ça !! » (Anne)

Laissant de côté cette commerçante dont le visage devenait rouge alors qu’elle haletait, c’était une jolie boutique.

Il y avait beaucoup d’articles que je n’avais jamais vus, donc c’est intéressant.

« La prochaine fois, j’amènerai Sakura pour qu’elle regarde… il y a peut-être quelque chose qu’elle voudrait. » (Daichi)

Nous avions invité Sakura, mais elle avait dit qu’elle devait rester et nettoyer la maison, alors Hesty et moi avions fini par partir.

Eh bien, chaque fois qu’elle voudra y aller, je la guiderai, alors faisons du shopping.

« Salut Anne. Il est temps que tu reviennes à la réalité. J’achète des articles pour la première fois, tu dois donc me les expliquer. Sinon, tu pourrais me donner quelques recommandations. » (Daichi)

« Ah… c-c’est vrai. Le shopping vient en premier. Umm, qu’aimeriez-vous Daichi-sama ? » (Anne)

Je n’ai rien que je veuille vraiment… mais OK.

Réfléchissons-y différemment. Quelque chose que je pourrai utiliser.

« Je voudrais quelque chose que je puisse utiliser régulièrement. » (Daichi)

« Sur une base régulière… .. alors qu’en est-il de ça ? » (Anne)

Anne avait sorti un pot en terre cuite avec confiance.

« Dès que vous le mettez dans le sol, il va grandir rapidement. Ce sont des graines de golem qui vous obéiront ! Vous pouvez leur laisser toutes vos tâches que vous voulez !? » (Anne)

« Ah désolé. J’ai déjà quelque chose comme ça. » (Daichi)

En fait, je crée quotidiennement mes propres golems.

C’est pourquoi je n’ai pas besoin d’utiliser autre chose pour en créer.

« Ah, c’est vrai non ? Al-alors cette arbalète dragon qui peut tuer des monstres volants hors de portée… » (Anne)

« Désolé, j’ai quelque chose comme ça aussi. » (Daichi)

« Euh… euh… uuuuhhhhh… » (Anne)

 

 

Elle semblait être sur le point de pleurer.

Je me demande si cela pourrait être compté comme si je n’allais pas faire mes courses par moi-même?

« Normalement, les gens utilisent des objets pour faire des choses qu’ils ne peuvent pas faire. Vous avez aussi beaucoup de choses que vous pouvez faire, donc c’est difficile. » (Hesty)

Est-il possible que je parvienne d’une manière ou d’une autre à n’avoir ni désirs ni besoins verbaux ?

Quoi qu’il en soit, ce voyage n’a aucun sens si je n’achète rien.

« … C’est vrai. As-tu quelque chose comme cette potion que tu m’as donnée dernièrement ? Le plus cher est le meilleur. » (Daichi)

« C-cher ? Alors que diriez-vous de cette potion de récupération magique !? C’est quelque chose de précieux que je ne peux produire qu’une fois par mois !! » (Anne)

Anne avait utilisé tout son corps pour expliquer avec insistance. Eh bien, je suis reconnaissant, mais,

« … Pardon. Au lieu d’utiliser ça, je peux manger une pomme… » (Daichi)

J’avais déjà quelque chose qui remplit ce rôle.

« Euh… Est-il possible que mes articles soient inutiles… ? » (Anne)

De grosses larmes commencèrent à couler des yeux d’Anne. Ce n’est certainement pas bon.

« Ah, non, ce n’est certainement pas vrai. Ouais, si c’est une potion de récupération, même moi je l’utiliserais !! » (Daichi)

« M,— mais c’est une potion de récupération ordinaire, vous savez ? Même si je l’ai fait, ça n’aurait qu’un certain degré d’effet, ce n’est pas très intéressant, vous savez ? » (Anne)

« Non, c’est bien même si ce n’est pas intéressant. » (Daichi)

Tant que je peux l’utiliser, ça va.

« Euh, la potion a différents grades. J’ai le plus haut grade, mais combien voudriez-vous ? » (Anne)

« Qu’en est-il de la meilleure ? »

Quand elle avait entendu ma question, Anne était allée à l’arrière de la boutique et était revenue avec une bouteille de liquide doré et l’avait déposée.

« … euh umm, c’est la potion faite avec ma chair et mon sang, donc ça coûte 100 000 gorudo pour un. » (Anne)

« Alors j’en prendrai 10. » (Daichi)

J’avais laissé tomber un sac d’argent sur la table avec un bruit sourd.

« Hyaa !? » (Anne)

J’avais attrapé la potion à côté d’une Anne surprise.

Le sac d’argent s’était transformé en 10 bouteilles.

Non, c’est léger et facile à transporter.

« Umm… c-c’est vraiment bon !? C’est beaucoup d’argent, vous savez ? » (Anne)

« J’ai encore de l’argent donc ça ne me dérange pas. » (Daichi)

« Je-je vois… . Même dans Fort, cette potion était trop chère et c’est devenu un stock mort… mais de penser que je l’ai vendue… » (Anne)

Ahh, je vois maintenant. C’était d’une pierre deux coups. Nous nous étions débarrassés tous les deux de certains excès.

« Puis-je utiliser quelque chose ? » (Daichi)

« U-ummm… autre que ça, quelque chose de ce niveau… ce n’était pas très populaire, mais… » (Anne)

Elle avait dit ça et avait sorti un parchemin.

Elle tenait le rouleau blanc brillant dans ses mains.

« C’est ? » (Daichi)

« Un parchemin de téléportation. Si vous cassez la chaîne qui le lie, il vous téléportera vers un endroit que vous aurez désigné. Même sans connaître la magie de la téléportation, vous pouvez l’utiliser. » (Anne)

« Huh, c’est assez utile, non ? » (Daichi)

Fondamentalement, avec cela, tout le monde peut utiliser le moyen de téléportation de Dianeia, non ?

C’est un très bon article.

« Eh bien, c’est un article à usage unique. La magie de la téléportation nécessite un contrôle et un ajustement extrêmes, et faire un parchemin comme celui-ci prend beaucoup de travail. C’est pourquoi cela coûte cher et sa rentabilité est faible en fonction de la distance parcourue. » (Anne)

Huh, je suppose que Dianeia était plus incroyable que je ne le pensais.

« Alors, combien coûte l’un d’eux ? » (Daichi)

« Umm… un… un million de gorudo. » (Anne)

Je vois. Bon prix.

« Je vais le prendre. »(Daichi)

J’avais apporté quelques réserves au cas où je n’en aurais pas assez.

« Uhyaaa !? » (Anne)

Sac après sac tombèrent sur la table et les yeux d’Anne tournèrent.

Non, je suis heureux qu’elle ait fait un tel bénéfice.

« Et donc je me suis finalement débarrassé de certains d’entre eux… Dieu merci. » (Daichi)

« Mais, les lapines apporteront plus le mois prochain, non ? » (Hesty)

Parce que je leur avais dit que c’était un prêt/loyer, elles l’apporteront certainement tous les mois.

« Eh bien, je peux juste venir ici pour le dépenser à nouveau. Est-ce que ça ira, Anne ? » (Daichi)

Anne semblait avoir perdu son esprit, mais elle acquiesça lentement.

« Ah, qu —, oui. J’attendrai votre prochaine visite. » (Anne)

« Merci. Eh bien, pour l’instant, je vais rentrer. » (Daichi)

Quand j’y ai pensé, c’était la première fois que je faisais du shopping depuis mon arrivée dans ce monde.

… C’était… plutôt amusant.

En pensant ça, j’étais rentré chez moi avec une magie à usage unique et 10 potions.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

Laisser un commentaire