Ma maison est un point de concentration de magie – Tome 2 – Chapitre 44

Bannière de Ma maison est un point de concentration de magie ***

Chapitre 44 : Médecine du roi dragon

Hesty m’avait appelé quand j’étais allé dans le jardin et m’avait tendu une baguette. C’était d’un blanc pur remarquable, encore plus que toutes les précédentes.

« Ceci ne se cassera probablement pas ! Utilise-le ! » (Hesty)

« U-uh ok, merci. » (Daichi)

Elle était pleine d’esprit combatif même en me le présentant… cela pourrait être son chef-d’œuvre.

Pour l’instant, j’allais l’utiliser à puissance réduite.

« Euh, Golem x 100. » (Daichi)

Les arbres du jardin s’étaient transformés en golems et s’étaient levés. C’est ce qui avait brisé la dernière baguette que j’avais utilisée, mais,

« Oh. » (Daichi)

Même après avoir créé 100 golems à la fois, la baguette n’avait pas une seule fissure.

« Incroyable. Ce n’est même pas fissuré par ça. » (Daichi)

« Hmm… j’ai travaillé jour et nuit pour faire cela… j’ai faim. » (Hesty)

« C’est correct même si tu ne te forces pas. » (Daichi)

J’avais donné une pomme à Hesty, car elle avait l’air étourdie par la faim et elle avait commencé à la manger. Après en avoir mangé une, son estomac semblait s’être calmé, alors elle s’assit calmement sur une souche.

« Eh bien, la quantité de magie que tu utilises quotidiennement, avec la clé magique a augmenté, donc si je ne mets pas tous mes efforts dedans, je ne pourrai pas l’égaler… récemment les golems, sont devenus plus détaillés. » (Hesty)

« S’ils deviennent trop musclés ou si cela devient trop pour toi… dis-le-moi simplement » (Daichi)

Je m’occupais de plus en plus des détails des corps.

Cependant, depuis que j’étais devenu pointilleux sur les détails, ma consommation de magie avait considérablement augmenté.

« Quoi qu’il en soit, merci. Désolé de t’avoir tout fait faire, depuis la recherche des matériaux, la conception et même la fabrication du produit final. » (Daichi)

« C’est mon passe-temps. De plus, le coût est payé de ta poche. » (Hesty)

« Mais… le matériel pour ce bâton provient de tes os, n’est-ce pas ? »

On ne peut les acheter ? N’est-ce pas important pour toi ?

« N ~, les os de ma queue sont très précieux, mais ils ressemblent davantage à des griffes et des écailles ? Quelque chose de proche, à cela. Ils peuvent grandir, repousser et changer avec le temps, alors il n’y a aucun problème. » (Hesty)

« Ah, vraiment ? » (Daichi)

Ensuite, je n’hésitai pas trop et acceptai.

« D’ailleurs, si nous en manquons, nous avons un autre endroit où nous pouvons en avoir. » (Hesty)

« Vraiment ? » (Daichi)

« Oui, il y en a d’autres, des Rois Dragon. » (Hesty)

Je vois. Tant qu’il s’agit d’un roi dragon, il importe peu de savoir à qui nous prenons le matériau, non ?

« Il existe des différences entre la dureté et la quantité de magie. La base est la même. Donc, tu peux les remplacer. Par exemple, Anne pourrait… » (Hesty)

Et alors, au moment où elle avait dit ça…

« M’AS-TU APPELÉE, GRANDE SŒUR — !! ?? » (Anne)

Anne était apparue avec une vitesse incroyable et avait écrasé Hesty avec ses bras.

*************

« Ugu … » (Hesty)

« Bonjour. Je suis arrivé conformément à l’heure prévue, Daichi-sama. » (Anne)

« Ouais, entre. » (Daichi)

Anne m’avait salué avec courtoisie tout en serrant Hesty dans ses bras. Parce qu’elle s’inclinait, Hesty était encore plus écrasée entre ses seins.

« Pouah, je ne t’ai même pas appelé… !! » (Hesty)

Et pour la deuxième fois, Hesty essaya immédiatement de se libérer d’Anne.

En raison de son rejet puissant, elle s’était échappée d’Anne.

« Haaa… haa, je suis heureuse de ton usage exquis de la force Grande Sœur... » (Anne)

Anne rougissait après avoir reçu le rejet d’Hesty.

Je sentais vraiment qu’elle était vraiment sans espoir.

« Qu’est-ce que tu es vraiment venu faire, Anne ? » (Daichi)

« Wa… c’est vrai. Je pensais m’excuser pour les ennuis que j’ai causés l’autre jour. » (Anne)

« Oh ? Les ennuis, dis-tu ? » (Daichi)

De quoi pourrait-elle parler ?

Parle-t-elle de l’intrusion dans mon jardin avec cette poupée de boue ?

C’était un peu difficile à nettoyer… faut-il un effort pour en fabriquer une ?

« U-euh... tu as entendu que j’étais celle ayant fabriqué ces poupées ? » (Anne)

« Oui, Hesty me l’a dit » (Daichi)

C’est bon si elle voulait essayer de jouer la comédie... mais salir mon jardin et interrompre mon déjeuner paisible n’était pas acceptable. Je sentais que j’étais sur le point de me mettre un peu en colère.

« Uu… je suis désolée. » (Anne)

Oh. Eh bien, elle s’était excusée avant que je puisse me mettre en colère. Je pense que je vais la laisser tranquille cette fois-ci.

« Mais, des excuses seules ne suffiront pas, n’est-ce pas ? Ahh, ce regard froid… il me donne des frissons. HAA… haaa… Je me demande quel genre de punition tu me donneras. Veux-tu me fesser avec ton maelstrom magique ? Si tel est le cas, alors je… .. je vais… je vais… !!!!! » (Anne)

C’était vraiment une personne sans espoir et inutile. Si je la regardais avec colère, cela n’aurait que l’effet inverse. Je devrais la détourner modérément pour me débarrasser de cette disposition gênante.

Je ressentis alors un peu de respect pour Hesty. Elle pouvait traiter avec une personne telle qu’elle en tant que sa petite sœur.

« D’accord ! Quoi qu’il en soit… quel genre d’excuses as-tu préparé ? » (Daichi)

« Ah… d’accord. J’ai apporté mon objet magique chéri ! » (Anne)

« Objet magique ? » (Daichi)

Alors que je me demandais ce que c’était, Hesty m’avait expliqué,

« Ce sont des objets, dotés d’un pouvoir magique, qui produisent divers effets. Il y a beaucoup d’utilisations, dans la vie quotidienne, comme dans les combats. » (Hesty)

Comme prévu de professeur Hesty.

Elle m’avait donné une explication concise.

« Parce que je suis le roi-dragon de la terre. Il y a des donjons sous terre, donc je suis particulièrement douée pour fabriquer des objets contenant de la magie… même si je n’ai commencé à le faire que pour imiter Grande Sœur. » (Anne)

« Je suis seulement bonne pour les bâtons et les baguettes. Mais Anne est certainement bonne en médecine et en outils, elle est capable d’en faire une grande variété. » (Hesty)

« Non non, en retour, je suis incapable de fabriquer des baguettes et des bâtons. Grande sœur est anormale, car elle peut fabriquer des baguettes et d’autres armes qui nécessitent de la délicatesse. » (Anne)

Je vois. Les choses qu’elles peuvent faire sont différents hein ?

Alors que je pensais à ces choses, Hesty fixa mon visage.

« N, mais… le plus anormal, c’est celui-ci qui a créé tous ces golems détaillés. » (Hesty)

« Eh !? Ce sont tous des golems !? » (Anne)

Anne avait sursauté quand elle avait regardé autour d’elle et avait vu tous les golems musclés nous entourant.

« Ils contiennent une quantité incroyable de magie, mais… » (Anne)

« Oui, il les a fabriqués. De plus, il en a fait une clé magique. » (Hesty)

« Woah, c’est la première personne que j’ai rencontrée qui soit plus précise que Grande Sœur. Tu y mets même beaucoup plus de magie que je ne le peux, et de plus avec une clé magique... » (Anne)

Je me demande un truc.

Elle était peut-être en train de me regarder avec surprise… mais on dirait qu’elle regardait une bête étrange et rare. Je ne suis pas une bête de foire, tu sais ?

« Je-je suis vraiment désolé Daichi-sama. Je fabrique des golems moi-même, j’ai donc été vraiment surprise par cette vision. » (Anne)

« Je suppose que c’est bon… » (Daichi)

« C’est vrai. Si tu fais des golems en bois et travailles à l’extérieur, alors cela pourrait bien être parfait ! » (Anne)

Anne déclara ça et elle sortit une bouteille d’entre ses seins. À l’intérieur, il y avait une petite chose ressemblant à du cristal.

« S’il te plaît, utilise ceci. » (Anne)

« Qu’est-ce que c’est ? » (Daichi)

« C’est une potion de récupération extraite du sang d’un roi-dragon. Elle est très utile. C’est utile sur n’importe quel bout de bois fissuré, un doigt éraflé, des racines cassées ou des membres coupés. Si tu l’appliques sur la zone, tu verras rapidement les effets. » (Anne)

« Hein, est-ce un médicament tout usage ? » (Daichi)

Je pouvais laisser l’entretien des arbres aux golems, mais cela pouvait être utile.

Si j’allais du côté de Sakura, alors je pourrais être guéri par magie. Sinon, j’avais une trousse de premiers secours avec des bandages à la maison. Mais c’était utile pour les blessures impossibles à soigner avec des bandages. Je pense que je devrais juste accepter cela.

« Merci, Anne. » (Daichi)

« Non non, c’est un remerciement. Ah, il me reste encore une chose à indiquer. » (Anne)

« Hm ? De ? » (Daichi)

« Oui, à partir de maintenant, les monstres dans la forêt pourraient être plus agités et se multiplier. » (Anne)

Je me demande… quelque chose se passe-t-il dans la forêt ?

« Dans la forêt, je veux dire sous la forêt, il y a un petit problème. Oh, mais l’augmentation de l’activité devrait être temporaire. Je ne pense donc pas que tu aies à t’inquiéter tant que ça. » (Anne)

« Je vois. Bien reçu. Ensuite, je ferai un peu plus attention. » (Daichi)

« Oui, alors c’est tout pour aujourd’hui. Si tu manques de potion de récupération, dis-le-moi et j’en referais. Je suis impatiente de travailler avec toi à partir de maintenant, Daichi-sama, Grande Sœur. » (Anne)

Anne avait dit cela, et après avoir enlacé Hesty une fois de plus, elle était retournée dans la forêt.

« ... Je suis fatiguée. » (Hesty)

« Ouais, bon travail. » (Daichi)

D’une certaine manière, cela s’était avéré particulièrement bruyant. C’était comme si un vendeur était venu nous vendre des médicaments. Malgré tout, j’avais eu de bons médicaments, donc je me sentais content.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire