Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 8 – Épilogue 1

***

Épilogue 1

Le Clan de la Foudre avait battu en retraite.

Lorsque la nouvelle était parvenue à Iárnviðr depuis Gimlé par pigeon voyageur, les habitants d’Iárnviðr s’étaient mis à applaudir.

Après la défaite du Clan du Loup à la rivière Élivágar, il semblerait que ce n’était qu’une question de temps avant que Gimlé ne tombe aussi, et pourtant tout avait basculé dans la journée après le retour de Yuuto.

« Comme attendu de notre patriarche ! » Les gens se le criaient et s’embrassaient. Ils avaient célébré de tout leur cœur l’élimination de la menace existentielle qui pesait sur leur vie.

Jörgen, le commandant en second du Clan du Loup, avait été obligé de les gronder à ce sujet. « Hé, hé, maintenant, n’oubliez pas qu’à l’ouest que le Clan de la Panthère encercle toujours la ville de Fólkvangr. Il est trop tôt pour prendre trop ses aises. »

Mais même en disant cela, il ne pouvait pas cacher son propre sourire.

« Kristina doit avoir envoyé un rapport au Clan de la Griffe, » ajouta-t-il. « Nous venons de recevoir un message de leur patriarche Botvid disant qu’il est prêt à nous envoyer des soldats. Avec de la chance, les autres clans qui étaient restés sur le côté devraient également revenir fermement de notre côté d’ici peu. Tout cela est grâce à vous, Mère. » Jörgen avait incliné sa tête vers Mitsuki, qui semblait un peu surprise.

« Uweh ? Hum, ce n’était pas vraiment moi, c’est surtout Lady Rífa qui devrait être créditée. Et aussi Félicia. »

Mitsuki était dans le jardin intérieur du palais, allongée au soleil, ses bras entourant un chiot, Hildólfr.

Hildólfr était vraiment très bien élevé. Selon Yuuto, il avait été strictement entraîné par Sigrun à être obéissant envers les humains. Même maintenant, il bâillait paresseusement au soleil à côté de Mitsuki.

Cela dit, cela ne changeait rien au fait qu’il était un grand loup, un garmr. Et bien qu’il soit encore pratiquement un chiot, Hildólfr avait plus de six mois maintenant. Il était déjà aussi grand qu’un loup normal adulte.

Et pourtant, lorsque Mitsuki avait posé les yeux sur lui pour la première fois, elle avait réagi non pas par la peur, mais en criant : « Ouah ! Quelle peluche ! » et en sautant pour le prendre dans ses bras. C’était l’une des nombreuses histoires que l’on racontait sur Mitsuki à Iárnviðr maintenant.

Mitsuki ne savait toujours pas comment son comportement lui avait valu une telle réputation parmi la population du Clan du Loup.

« C’est aussi grâce au fait que vous partagez un lien spécial avec Dame Rífa, Mère, » poursuit Jörgen. « S’il vous plaît, dites à Dame Rífa de notre part que tout le Clan du Loup lui est reconnaissant, du fond du cœur. »

« Ah, d’accord. Je vais le faire. » Mitsuki avait acquiescé, mais elle semblait quelque peu troublée.

En vérité, juste après que l’invocation de Yuuto ait réussi, Mitsuki avait essayé de remercier Rífa.

Cependant, les effets de Mistilteinn s’étaient peut-être complètement dissipés à ce moment-là — l’image de Rífa avait complètement disparu.

Après cela, Mitsuki était allée se coucher en espérant remercier Rífa dans ses rêves, mais elle n’avait pas pu rejoindre le rêve de Rífa.

C’était la première fois que cela arrivait.

À ce moment-là, Mitsuki avait commencé à s’inquiéter du fait que pendant l’invocation, le bras droit de Rífa avait semblé se dissiper. Peut-être qu’un problème sérieux s’était aussi produit avec son vrai corps.

« J’espère que je pourrai la voir ce soir, » s’était murmurée Mitsuki.

Mais cela ne s’était pas produit cette nuit-là, ni la nuit suivante ni celle d’après. Mitsuki n’avait pas pu rencontrer Rífa dans ses rêves.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire :

  1. merci pour le chapitre

Laisser un commentaire