Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 4 – Épilogue 2

***

Épilogue 2

« Il semblerait que le Clan du Loup ait commencé à retirer ses forces de l’étranger. » Dans une salle du palais central du Clan de la Foudre, Bilskirnir, capitale du Clan de la Foudre, une belle femme avait poussé un profond soupir en lisant le message de la tablette d’argile dans ses mains.

La femme s’appelait Röskva. Comme son frère aîné Þjálfi, elle était l’un des conseillers les plus dignes de confiance du Patriarche Steinþórr, et son talent considérable était principalement orienté vers les affaires domestiques du Clan de la Foudre.

« J’aurais voulu pouvoir profiter de cette occasion pour récupérer un peu de ce que nous avions perdu, mais…, » Röskva soupira une fois de plus. « Eh bien, peu importe, on va faire marche arrière cette fois-ci. De toute façon, Père est encore loin d’être complètement rétabli. »

Son père assermenté Steinþórr était encore en convalescence et recevait des soins pour ses nombreuses blessures. Lors de la précédente bataille contre le Clan du Loup, il avait été emporté par une violente inondation et souffrait de fractures à plusieurs endroits.

Cependant, fidèle à son pseudonyme de Dólgþrasir, le Tigre Affamé de Vanaheimr, la guérison naturelle de son corps était bestiale en soi.

Bien qu’il ressentait encore des douleurs dans la plupart de ses articulations, il se promenait déjà librement sur le terrain du palais avec sa démarche confiante habituelle, et à ce rythme, il serait probablement à nouveau prêt à agir en moins d’un mois.

« Pourtant, je suis étonnée qu’ils aient été si facilement capables de repousser une armée de plus de dix mille cavaliers, » dit-elle. « Ils sont devenus beaucoup plus forts que je ne l’avais prévue. La croissance de leur économie nationale est également remarquable. À ce rythme, même si Père revenait au front, je dois dire qu’il serait difficile pour le Clan de la Foudre de les affronter seul… »

Il était indéniable que Steinþórr était invincible sur le champ de bataille, le héros le plus fort du pays. Mais ce patriarche du Clan du Loup s’était aussi révélé être un monstre de la nature contre lequel le bon sens ne semblait pas s’appliquer.

Steinþórr était le type de guerrier pur qui avait gagné la plus grande joie de sa vie en se battant contre des ennemis puissants, et plus son rival était fort, plus il l’appréciait. Mais pour une femme comme Röskva, le fait que les hommes prennent plaisir avec ce genre de choses était incompréhensible. Son seul objectif était de faire en sorte que son père assermenté devienne le chef suprême de tout Yggdrasil.

Elle avait pris sur elle le rôle de quelqu’un qui le soutenait dans les coulisses, faisant ce qu’elle pouvait pour trouver la meilleure méthode pour faire de cet objectif une réalité.

L’homme assis en face d’elle ria. « Hmm, je vois. Alors je pense que cela signifie que vous allez sérieusement considérer notre proposition ? »

Il portait une robe de soie et se comportait avec un certain air gracieux, tout à fait déplacé ici dans le Clan de la Foudre, qui était connu pour sa culture insolente et vulgaire.

Röskva lui sourit en retour. « Oui. Je trouverai un moyen de persuader Père. J’ai hâte de travailler avec vous, Lord Alexis. »

« Vous pouvez compter sur moi. Je servirai de médiateur pour le Patriarche Steinþórr du Clan de la Foudre et le Patriarche Hveðrungr du Clan de la Panthère pour échanger le Serment du Calice de frère. Moi, Alexis, je jure sur ma vie même que je vais le faire réussir ! »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire