Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 3 – Chapitre 6 – Partie 12

***

Acte 6

Partie 12

Pendant ce temps, au sommet de la tour de guet, Yuuto avait dégluti en raison de sa peur.

Cela faisait déjà un certain temps que la porte avait été percée. Le soleil qui avait commencé à apparaître par-dessus l’horizon était maintenant placé haut dans le ciel.

Il pouvait voir la bataille à la porte d’où il était. Tandis que Sigrun tuait un ennemi après l’autre, il se disait que tout irait bien, mais alors les cris de guerre étaient venus de la porte orientale.

Il avait également été percé par là.

« Il y avait donc un traître... ou sinon, un espion ennemi s’est-il faufilé dans Iárnviðr !? » s’exclama-t-il.

Il ne restait presque plus de temps.

Même maintenant, de plus en plus de soldats allaient franchir les portes d’Iárnviðr.

Une fois que cela se serait produit, tout miracle qui se serait produit serait déjà trop tard.

« Allez... allez, où est-elle... !!? » Yuuto avait serré ses poings si fort que ses ongles avaient fait couler le sang.

Yuuto s’était assuré de tenir compte de la différence entre le calendrier solaire et lunaire, mais avait-il peut-être fait une erreur dans ses calculs ? Ou les documents historiques eux-mêmes étaient-ils incorrects ? Et s’il s’avérait qu’Yggdrasil n’était après tout pas vraiment le même monde que la Terre ?

Les doutes se succédaient dans son esprit, amplifiant son anxiété.

À ce moment précis, sa famille était en danger. Loptr, Félicia, Sigrun, Ingrid, tous. Et il ne pouvait rien y faire.

Le destin derrière un miracle ne devait-il après tout jamais se produire ? Au bout du rouleau, Yuuto leva à nouveau les yeux vers le ciel... et il se mit à sourire.

Le soleil était en train d’être dévoré par la lune.

 

☆☆☆

 

Il y avait un concept en astronomie connu sous le nom de saros.

C’était le nom donné à un cycle utilisé pour estimer le jour où une éclipse solaire ou lunaire se produirait.

Yuuto l’avait découvert en téléchargeant et en lisant des livres électroniques liés à l’astronomie, essayant de déterminer à quel lieu géographique et à quelle date il avait été envoyé.

Presque tous les Japonais de l’ère moderne savent qu’une éclipse solaire se produisait en raison de la position du soleil et de la lune par rapport à la Terre. Ce qui était moins connu, c’était le fait qu’elles se produisaient aussi dans des cycles prévisibles.

Environ 6 585,3211 jours (ou 18 ans, 11 jours et 8 heures) après une éclipse solaire, une autre éclipse avec des conditions presque identiques se produirait 120 degrés de longitude à l’ouest du premier.

Il s’agissait d’une période d’un saros.

Ainsi, après trois périodes de saros, le cycle accomplirait une rotation complète de 360 degrés de la Terre.

Par conséquent, environ 54 ans et 31 jours après une éclipse solaire, on pourrait voir la même éclipse de nouveau au même endroit.

Fárbauti avait mentionné qu’il avait été témoin d’une éclipse solaire quand il était enfant, ce qui avait amené Yuuto à se demander s’il y avait une chance que la même éclipse se reproduise pendant son séjour ici. Il avait engagé des personnes pour fouiller dans les archives des tablettes d’argile conservées dans les archives du palais, et son intuition s’était avérée juste.

Yggdrasil était un monde où des coutumes historiques absurdes et non scientifiques dominaient, comme déterminer la culpabilité ou l’innocence d’une personne par le fait qu’elle ait été ou non entraînée par le courant d’un fleuve.

En raison de l’image inquiétante du soleil brillant qui était lentement avalé par l’obscurité, les éclipses solaires avaient fait peur aux individus partout dans le monde depuis l’antiquité. Beaucoup de personnes les considéraient comme le présage d’un grand désastre.

Et elles ne s’étaient produites que très rarement.

À l’origine, Yuuto ne s’y intéressait que par instinct de conservation, il avait voulu éviter qu’on le blâme pour un tel événement et en fasse un bouc émissaire. De façon inattendue, la connaissance s’était révélée utile dans un tout autre but.

Le cycle de saros aurait été découvert par des astronomes chaldéens entre le VIIe et le VIe siècle avant Jésus-Christ. Mais c’était une connaissance complètement hors de portée des gens de la culture de l’âge du bronze d’Yggdrasil.

En utilisant cette connaissance, Yuuto faisait en effet l’impossible : il avait prévu le « miracle » qui se produisait en ce moment même !

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire