Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 2 – Chapitre 38

☆☆☆

Chapitre 38 : Divers pays

« Maintenant, il est temps d’étudier, Seigneur Hardt ! »

Devant moi, Mylène avait remis ses lunettes tout en me regardant. Elle s’était totalement transformée en professeur aujourd’hui.

« S’il te plaît, occupe-toi bien de moi, Mylène »

« Oui ! Eh bien, laisse-moi t’enseigner sur les pays de ce continent ! Je pense que ce sera ennuyeux, car il y a plusieurs pays de petites et de moyennes tailles. Je pense que je vais te présenter les pays qui sont apparemment les plus importants ci-après. Premièrement, le pays qui est la cible du Seigneur Hardt, le Royaume Saint de Fisland. Le Royaume Saint de Fisland est un grand pays qui peut même être considéré comme le souverain suprême de ce continent. Il compte environ 20 millions d’habitants, et le Saint Roi est à son sommet. Il y a un chancelier, des ministres, et ainsi de suite en dessous. Mais ce que je veux te signaler en particulier, ce sont les 12 personnes les plus fortes du Royaume Saint qui sont appelées les Douze Saints Dévas. »

« Douze Saints Dévas ? »

Qu’est-ce qui se passe avec ça ? Il y a de telles personnes ?

« Oui. Ce sont les gens qui ont reçu les noms des signes astrologiques, Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge, Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau, Poissons. 12 personnes qui ont été couronnées avec ces noms respectifs. »

« Est-ce que ceux-là sont les plus forts dans le Royaume Saint ? »

« Oui. Je ne les connais aussi qu’à travers les rumeurs, mais c’est dans la mesure où les ordres des Douze Saints-Dévas ont la priorité sur le Saint Roi en temps de guerre ou quelque chose comme ça. Même si jusqu’à présent, cette autorité n’a apparemment jamais été mise en place. »

Hmm, ce qui signifiait que tant que j’étais mêlé au Royaume Saint, une bataille contre eux était inévitable. C’était gênant, mais je suppose qu’on ne pouvait rien y faire.

« En dehors de ces Douze Saints Dévas, il y a l’escouade des Paladins dans laquelle se trouvait Liscia et des membres de l’escouade des magiciens. Comme on peut s’y attendre de la part du plus grand pays du continent, leurs talents sont également nombreux. »

Comme je le pensais, je devais développer encore plus de puissance que je n’en avais en ce moment pour rivaliser avec le Royaume Saint. À l’heure actuelle, le nombre de mes sous-fifres était d’environ 10 000 personnes, mais c’était totalement insuffisant.

« Est-ce que ça va si je continue ? »

« Oui, fais-le, s’il te plaît. »

Cela ne servait à rien d’y penser maintenant. Je devais juste renforcer ma force maintenant. Après avoir arrêté d’y penser, j’avais fait un sourire à Mylène qui signifiait : « s’il te plaît ». Mylène avait souri et avait défait son expression vers quelques choses de plus lugubre alors qu’elle me regardait. Et puis, Mylène, qui avait réalisé que son expression était devenue ainsi, revient à son explication en toussant *Kohon*. C’était mignon.

« Bon, bien, je continuerai. Bien qu’il y ait plusieurs pays de tailles moyennes dans le voisinage du Royaume Saint, ce sont tous des pays alliés ou des pays vassaux. Leur échelle varie de 2 millions à plus de 8 millions d’habitants. Parmi ceux-ci existe aussi le Royaume d’Anders où se trouve ton lieu de naissance. »

« Je vois, il semblerait que ces nations vassales puissent être utilisées, hein. Les pays alliés pourraient aussi être utilisables si ça se passe bien. »

« C’est vrai. Même si on appelle cela une alliance, j’ai entendu dire qu’il y a de nombreuses injustices. Il y aura probablement une occasion de profiter de cela. Et puis, l’un des pays que je voudrais que tu t’en souviennes est situé à l’ouest du Royaume Saint. Il s’agit du pays démoniaque Estekia. »

« Pays démoniaques Estekia. »

« Oui. C’est un pays ayant une population d’environ 12 millions d’habitants, et c’est un pays gouverné par la race des démons. En dehors de la race des démons, il y a aussi la race humaine, les races bestiales, des elfes, des nains, etc., c’est un pays où même plusieurs races vivent en grand nombre. À ce sommet se trouve le Roi des Démons. Ainsi le Roi des Démons est au sommet, et en dessous de lui se trouve 7 généraux appelés les Sept Démons Généraux. »

Ces Sept Démons Généraux. C’était donc quelque chose qui équivalait les douze saints dévas du royaume sacré.

« Les Sept Démons Généraux sont, Colère (Satan), Fierté (Lucifer), Envie (Léviathan), Paresseux (Belphegor), Avidité (Mammon), Gourmandise (Belzébuth), Convoitise (Asmodée). Ce sont ceux qui sont connus avec le nom des sept péchés capitaux. Cependant, ce pays s’est retrouvé pris avec des escarmouches incessantes avec le Royaume Saint depuis le passé. »

« Du point de vue du Royaume Saint et de sa doctrine sur la race humaine, je suppose que le pays démoniaque où vivent plusieurs races est une abomination ? »

Mylène hocha la tête à ce que j’avais dit. Cela semblait ici aussi utilisable, mais dans un avenir lointain. Parmi les pays les plus proches du Royaume Saint, c’était le plus gros de ses pays limitrophes. C’était un pays où je voulais avoir un point de contact.

« Et puis, en allant vers le Royaume Saint depuis le royaume de Mestoa, le pays dans lequel nous vivons actuellement, il y a des pays que nous ne pouvons décidément pas éviter. »

« Ah..., l’Empire Glenberg, c’est vrai. »

« Oui, c’est le plus grand pays parmi les pays de ce voisinage. Un grand pays avec près de 10 millions d’habitants. Ce n’est pas la doctrine de la race humaine ici, mais c’est un pays qui croit que les autres races ne sont bonnes qu’à être des esclaves. »

« Mais, si je ne me trompe pas, près de l’Empire Glenberg existent des pays qui sont régis par les races bestiales et les races des Semi-Humain, n’est-ce pas ? »

« Oui. De ce côté aussi, il y a de nombreuses escarmouches comme entre le Royaume Saint et le Pays Démoniaque, les conflits sont incessants. Bien qu’il ne s’agisse pas de guerres à grande échelle, il semblerait qu’il y ait des enlèvements dans les endroits où se trouvent les autres races. »

« Hmm..., alors, cet Empire Glenberg sera le premier moment charnière, hein. Nous avons mis la main sur la fondation alors construisons notre force petit à petit. »

« Je suis d’accord. Cela ne sert à rien même si maintenant nous sommes impatients. »

Mylène me fit une suggestion qui était alignée avec mes pensées. Notre potentiel de guerre était actuellement d’environ 10 000 morts-vivants avec en plus Liscia, Chrono, Nero, puis Fia.

Bien qu’il y ait aussi des êtres qui étaient modérément forts parmi mes morts-vivants, je voulais que ceux qui possèdent une conscience comme Nero et les autres deviennent mes subordonnés si possible.

Après cela, j’avais écouté encore plus d’informations en ce qui concernait les pays environnants quand on frappa à la porte. Quand Mylène répondit, la porte s’était ouverte et celle qui pénétra dans la pièce...

« ... Hardt, le bain est prêt. »

C’était Fia qui affichait un regard aigre. Depuis que je l’avais mise sous ma servitude, cela avait été ainsi tout le temps. Mylène la regarda avec un regard qui montrait qu’elle n’aimait pas l’attitude de Fia. Fia, qui le remarqua, lui montra qu’elle n’était pas non plus particulièrement dérangée par cela et se détourna en faisant « Fhunn ».

... Ces deux-là étaient effrayantes. Je souhaiterais que vous, les filles puissent vous entendre un peu.

« Est-ce vrai, merci, Fia ? Alors, Mylène, laissons ça pour aujourd’hui. Voulez-vous prendre votre bain avec moi ? »

« ... ! Oh, bien sûr ! S’il te plaît, laisse-moi y entrer à tes côtés ! »

« Et Fia ? »

« Quoi !? Quooooiiii, qui voudrait y entrer avec toi ! Je ne vais certainement pas y entrer ! »

Fia était en colère, et son visage était rouge betterave. Quel drôle d’amie ! Fia était sous mon Controle. Donc même si je ne voulais pas agir pour obtenir sa permission, je pouvais la faire entendre ce que je disais, mais il y avait une part en moi qui profitait de cet échange.

Mylène souriait et Fia était en colère avec son visage qui rougissait. Bien que Fia n’avait qu’à nous accompagner que sur la moitié du chemin, elle nous accompagna jusqu’à la salle de bain.

« Fia, comme je le pensais... »

« Je n’entrerai pas ! »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire