Le garçon qui voulait se venger du monde – Tome 1 – Chapitre 1

☆☆☆

Chapitre 1 : L’oracle

« ... Ah, il commence à pleuvoir. »

« ... Exact. »

Environ deux heures après que nous ayons quitté le village, le soleil qui était visible à travers les ouvertures était également couvert par des nuages, et maintenant il avait commencé à pleuvoir. Le bruit de la pluie frappant le toit retentit à l’intérieur de la charrette.

En regardant le paysage que l’on pouvait apercevoir du chariot, je répondis légèrement à la conversation de Stella et une douleur me traversa les joues. Alors que je pensais « Quoi ! » et que je la regardais, Stella me pinçait les joues tout en me lançant un regard noir.

« Que fais-tu ? »

« C’est parce que tu n’écoutes pas sérieusement ma conversation ! Ne continue pas à regarder dehors, regarde-moi ! Sois mon compagnon de conversation ! »

Tout en disant que Stella utilisa ses mains pour me pincer les joues et les tenait fermement, tournant ma tête de manière à faire face à Stella. Mon Dieu, mon cou faisait mal.

J’avais arrêté de résister et je regardais Stella. Je ne l’avais pas regardée auparavant parce que si je la regardais trop, mon cœur commencerait à battre trop rapidement.

« Tu me regardes enfin. »

Et quand nos yeux se rencontrèrent, Stella laissa échapper un sourire. J’avais essayé de me détourner immédiatement, mais, si je l’avais fait, ma tête allait être tournée énergiquement vers elle. J’étais inquiet si Stella pouvait entendre le son de mon cœur.

« Alors, de quoi veux-tu parler ? »

« C’est vrai. Parlons donc de la capacité que nous voulons. Ce serait bien si c’est une capacité qui pourrait aider les gens. Je pense qu’une capacité comme celle de guérisseur serait bien. Ne penses-tu pas que ce serait bien d’avoir un magasin avec la mère de Hardt dans le village ? »

Stella souriait alors qu’elle me l’avait demandé, mais je ne pouvais pas hocher la tête. La raison était que Lig, qui était assis de l’autre côté de Stella, me lançait un regard noir.

Et puis, il s’était mis lentement debout et il s’était assis sur le siège en face de moi. Il croisait toujours ses bras et me lançait des regards furieux à partir de là. Et alors... Après m’avoir lancé un regard noir pendant un moment, Lig déplaça son regard vers Stella. C’était une expression complètement différente de celle avec laquelle il me fixait auparavant.

« Stella, je suis en train de devenir l’épéiste le plus fort. L’épéiste le plus fort qui ne perd contre personne. »

Lig avait un poing fermé, disant à Stella son but, avec une grande confiance en lui-même, comme si cela était une certitude

« Bon, bonne chance, Lig. Alors, qu’en est-il de toi, Hardt ? »

Mais, Stella avait balayé la détermination de Lig avec un « C’est très bien ». Stella qui avait déjà détourné son regard de Lig ne le regardait peut-être pas. Le visage de Lig devint rouge de colère.

Non seulement cela, mais il donnait l’impression de vouloir me tuer. C’était effrayant. Pourquoi ne s’en prenait-il qu’à moi ? Je m’assurais de ne pas avoir de contact visuel autant que je le pouvais, et je parlais de la capacité que je désirais.

« Je pense que ce serait génial si c’était celle de chasseur, cela pourrait aider Kaa-san. Si c’était impossible alors tout ira bien, du moment que cela peut être utile. »

« Fufu, comme prévu de la part de Hardt. Ta mère doit être heureuse. »

« Très drôle, quel rêve pitoyable. »

Je m’étais énervé au commentaire de Lig, mais je l’ignorais. Ce que je voulais ne changera rien quant à ce que disent les autres.

Après cela, en parlant de diverses choses, nous étions arrivés dans la ville d’arrivée. Sous la pluie battante, les charrettes faisaient la queue. L’oracle ne se déroulait que le premier jour de l’année, les enfants du village voisin se réunissaient tous dans la même ville. La route de notre charrette suivait également le même chemin.

Notre charrette avait finalement avancé après avoir attendu 30 minutes. L’endroit où nous nous dirigeons était l’église qui vénérait Fistoria, celle qui conférait les oracles, l’église de Fistoria.

L’église de Fistoria se trouvait dans tous les pays du continent, mêmes à l’intérieur de celle-ci, il était dit que dans le Royaume sacré de Fisland, elle était devenue la religion d’État, c’était là que se trouvait le temple principal. D’ici, il semblerait que ce soit un pays très éloigné, donc je ne connaissais pas vraiment les détails.

Dans l’église de Fistoria, si un oracle de la Déesse Fistoria était accordé par le prêtre, on pouvait recevoir une capacité. La capacité n’était connue que du prêtre et de la personne. Confirmant la capacité reçue du prêtre, on le notait sur un morceau de papier préparé, et la capacité était approuvée.

« Ah, nous sommes enfin arrivés ! »

Je méditais un peu sur l’église de Fistoria quand Stella me secoua l’épaule. Il semblerait que nous soyons arrivés à notre destination. La charrette s’était déjà arrêtée. Nous en descendions avec dans l’ordre Lig, Stella et moi, et nous nous dirigions vers l’église.

Alors que nous ouvrions la porte de l’église, l’intérieur était occupé par des garçons et des filles du même âge. Ahh ~, il y avait un grand nombre de personnes. Il y aura probablement beaucoup de temps d’attente.

« Uwaa ~, comme prévu on est nombreux. Est-ce dû au fait que les enfants de tous les villages des environs se soient rassemblés ? »

« C’est probablement ça. Ah, il semble que la file d’attente commence là donc allons-y. »

Nous faisions la queue à la fin de la rangée. Regul qui était venu avant nous avait déjà légèrement avancé vers l’avant. Comme prévu, il semblerait que même Regul ne ferait pas de problème ici.

Il y avait environ 80 enfants à l’intérieur de l’église. C’était un montant qui était assez imposant pour un seul prêtre. En plus de cela, il y en avait probablement le même nombre devant nous aussi, donc cela devait être extrêmement fastidieux.

« Bien ! De la boxe ! »

« Se pourrait-il que je devienne libraire ? »

« El, ma capacité est l’élevage... »

En regardant la file, les enfants qui avaient reçu leurs capacités en étaient extrêmement fiers. S’il y avait des enfants qui avaient obtenu ce qu’ils voulaient, il y en avait aussi qui se sentaient déprimés parce que ce n’était pas le cas.

En regardant la file, j’étais aussi devenu extrêmement nerveux. Je ne visais pas aussi haut, mais je commençais à espérer juste un peu plus. Déesse Fistoria, s’il vous plaît donnez-moi une bonne occupation ! S’il vous plaît !

... D’accord, on avait tous l’impression que l’on pouvait recevoir une bonne occupation. L’ambiance est importante pour ce genre de chose.

En étant convaincus d’avoir de la chance, les enfants allaient recevoir leur oracle les uns après les autres. C’était le tour de Regul, il semblerait qu’il avait reçu l’occupation de combattant lourd. C’était un guerrier qui utilisait un grand bouclier sur la ligne de front et, si l’on avait cette capacité, on disait qu’il était plus facile d’accumuler de la force physique. Il avait l’air extrêmement ravi.

Ensuite, c’était le tour de Lig. Avec son attitude confiante, les filles regardaient avec leurs joues teintes en rouge, le prêtre admirait avec un « Hoo ~ ».

Puis, un rayon de lumière avait brillé sur Lig, un sourire flottait sur le visage de Lig, le prêtre avait une expression choquée.

« Paladin. Pas mal. »

Quoi, il semblerait que Lig ait obtenu la capacité de Paladin. Il paraît qu’il n’y en avait que deux dans ce monde. Les environs étaient devenus bruyants à cause de cela. Qui aurait pensé qu’une personne possédant une capacité proche d’une légende serait dans son propre village ?

Lig sourit alors qu’il quittait l’endroit avec confiance. Sans l’effervescence, c’était le tour de Stella. Stella semblait être un peu nerveuse, mais elle allait se positionner en face du prêtre.

Puis, un faisceau de lumière brilla sur Stella comme cela était le cas pour Lig. Cette fois aussi, le prêtre avait montré une expression choquée. Stella avait-elle également reçu une occupation unique ?

« Pour penser que moi, je sois capable d’en rencontrer une dans ma vie ! L’incarnation de la Déesse... La Sainte Vierge ! »

Aux paroles du prêtre qui s’agenouillait et prenait une posture de prière, les enfants excités restaient immobiles. La raison en était qu’une capacité connue de tous les enfants était apparue.

C’était une aptitude célèbre, c’était plus célèbre que le Paladin de Lig. Parce que c’est la « Sainte Vierge » qui apparaissait dans diverses histoires.

Stella semblait désorientée, mais, un homme et une femme mieux habillés que le prêtre étaient sortis de l’arrière de l’église, s’étaient rendus à l’endroit où se trouvait Stella et parlaient de quelque chose.

J’étais extrêmement curieux de savoir de quoi ils parlaient, mais le prêtre s’était précipité sur moi et je m’étais rapidement dirigé vers lui. On dirait qu’il voulait rapidement terminer son travail et parler à Stella.

Je comprenais son sentiment, mais j’espérais qu’il ne le montrerait pas dans son attitude. Aussi niais que je l’étais, il y avait des choses que je pouvais comprendre.

Ensuite, la lumière qui était apparue plusieurs fois brilla sur mon corps comme pour me couvrir. Avec cela, j’allais aussi avoir une capacité. C’était ce que je pensais, mais dans l’instant suivant une ombre noire jaillissait de la terre. Comme pour intercepter la lumière.

Alors que j’étais là, étourdi et ne sachant pas ce qui se passait, une voix résonna dans ma tête. Une voix froide qui n’était ni celle d’un homme ni celle d’une femme résonna dans ma tête. Mais, cette voix m’avait dit ma capacité, je le savais instinctivement. Et ce qui m’avait été accordé était... {Sorcier des ténèbres}, une occupation dont je n’avais jamais encore entendu parler.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Outch,
    Pauvre petit

  2. Merci pour le chapitre

  3. Aie, ça commence très mal. Pauvre petite chose xD
    Merci pour le chapitre.

  4. je suis le à qui fistoria fait penser à fistiland ?

Laisser un commentaire