Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 7 – Chapitre 3 – Partie 6

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Tous les sorciers ont des troubles de la communication, mais apparemment les chevaliers angéliques sont dans le même bateau.

Partie 6

« Maître Zagan ! »

Néphy poussa un petit cri. L’intrus venu du ciel était descendu directement sur Zagan avec un coup de pied.

« … Je ne sais pas qui tu es, mais je suis de mauvaise humeur. Reviens plus tard, » déclara Zagan.

Zagan avait facilement arrêté le coup de pied de l’homme d’une seule main.

« Hyahahah ! Penses-tu que c’est suffisant pour me stopper — !? » s’écria l’homme.

Un bruit de craquement sordide avait retenti. Zagan avait écrasé le pied de l’homme dans sa main. Il avait alors balancé son bras et jeté l’homme à la mer comme s’il jetait un caillou.

« UGAAAAAH !? »

Un Archidémon l’avait jeté dans un accès de rage, de sorte qu’il n’y avait aucune chance que l’homme s’en tire à la légère, et sans s’enfoncer dans l’eau, l’homme avait rebondi à la surface de l’eau comme s’il était un galet. C’était vraiment comme un caillou qui bondissait sur l’eau. Avec une pression suffisante, on disait que l’eau était capable de fendre une pierre en deux. Le fait que l’homme était en train de rebondir sur la surface de l’eau n’était qu’une indication de la vitesse à laquelle cet homme avait été projeté. Un être humain normal, ou même la plupart des sorciers auraient tous les os de leur corps brisé de cette façon. Normalement, c’est-à-dire…

« HAAHAA ! Comme c’est gentil ! Quelle force ! C’est comme ça que le plus fort est censé être ! » s’écria l’homme.

L’homme se tenait sur la surface de l’eau comme s’il n’avait pas du tout été frappé. Il avait une apparence étrange chez lui. Il portait une robe rouge foncé décolorée qui semblait avoir été arrachée d’un cadavre, et d’après ce que l’on pouvait voir sous la robe, il avait des bandages enroulés autour de son corps couvert d’un nombre incalculable de circuits. Il portait des gantelets en métal sur les mains, destinées au combat au corps à corps, et il avait des tibias en cuir renforcés de ferrures métalliques.

Il avait l’air d’être tout en peau et en os, mais Zagan pouvait dire que le corps de cet homme était en fait entraîné au point qu’il était entièrement composé de muscles. Il avait l’air d’avoir une vingtaine d’années. Ses cheveux roux poussaient un peu partout et couvraient largement son visage. Et dans les interstices de ses cheveux, Zagan pouvait apercevoir un seul œil pourpre.

Est-ce que ce type… est un sorcier… ? ?

Zagan n’arrivait pas à identifier les bandages enroulés autour de son corps, mais ses poings et ses bottes étaient couverts de sorcellerie pour augmenter sa force. Ce qui était encore plus étrange que les bandages enroulés autour de son corps, cependant, c’était le cache-œil qui couvrait le côté droit de son visage. Il avait même été mis en place avec des chaînes et d’autres ferrures en métal d’apparence diabolique, ce qui donnait l’impression qu’il s’agissait de quelque chose qu’il fallait absolument éviter.

Quel type flippant !

Tandis que Zagan mettait à nu son dégoût, l’homme cria. « Je m’appelle Decarabia ! Je suis venu me battre avec le Tueur de Sorciers ! L’Archidémon Zagan ! »

Zagan s’était soudainement mis d’accord en entendant ce nom.

Je vois, il a à tous les coups quelques vis desserrées.

L’homme — Decarabia — avait fini de crier et était arrivé en volant avec un poing vers l’avant. Il ne montrait aucun signe d’avoir été blessé auparavant. Zagan ne portait ni sa robe ni ses amulettes, mais il ne semblait pas que la cause était que Zagan n’avait pas son soutien magique habituel de son côté. Apparemment, Decarabia n’était pas qu’un idiot ignorant.

« Recule, Néphy. Je vais me défouler un peu, donc ça va être un peu dur, » déclara Zagan.

Après s’être éloigné de Néphy, Zagan s’était mis en position pour encaisser le coup… Cependant, il avait toujours les lunettes rondes qu’il avait reçues d’Alshiera prise dans sa main gauche. Quelques secondes seulement s’étaient écoulées, mais à ce moment-là, l’homme était déjà sous ses yeux.

« HYAHA ! On y va, ZAGAAAAAN ! »

« N’utilise pas mon nom comme ça, » répliqua Zagan sans ménagement et il frappa du poing droit avec son art martial. La sorcellerie dans laquelle Zagan se spécialisait le plus était le renforcement physique. Un seul coup de poing pouvait pulvériser un mur de forteresse, et quand il dévorait la sorcellerie des autres, son pouvoir augmentait de façon exponentielle. En d’autres termes, si Zagan devait sérieusement frapper de son poing, même la tête d’un Archidémon s’envolerait.

Il conduisit son poing vers le côté gauche du visage de Decarabia qui n’était pas couvert d’un cache-œil, et… Le visage de Decarabia ne s’était pas effondré en morceaux et n’avait pas explosé.

« Hein… !? »

L’instant d’après, c’est Zagan qui s’était pris un coup de poing dans la figure. Du sang frais s’était répandu dans l’air en même temps que le bruit sourd et terne des gantelets en métal.

« Maître Zagan ! » hurla Néphy.

Ai-je été débordé ?

C’était la première fois qu’il en faisait l’expérience depuis qu’il était devenu sorcier. Il y avait eu des cas comme Barbatos et Bifrons où ils avaient survécu avec ténacité au coup de poing de Zagan. Il y avait aussi des cas comme celui de Michael où son coup de poing avait été dévié. Cependant, cette fois-ci…

L’œil de Decarabia s’ouvrit grand, et il se mit à sourire.

« Hyah, quel gentil garçon ! Tu aurais pu me frapper si tu avais frappé sur le côté gauche, » déclara Decarabia.

« N’y fais pas attention. Les forts ne profitent pas des défauts des faibles, » déclara Zagan.

Sur ce, Zagan avait levé le poing d’en haut.

« Hyah ! Vive notre bon Archidémon ! » s’écria Decarabia.

Decarabia avait aussi mis en avant son poing en criant quelque chose d’inexplicable. Et Zagan l’avait certainement vu cette fois. Juste au moment où son poing était sur le point d’entrer en contact avec le visage de Decarabia, Decarabia avait complètement disparu.

Non… il a bougé !

Chose choquante, cet homme avait plongé encore plus loin malgré le poing terrifiant de Zagan qui était enfoncé vers lui. Et Zagan ayant raté sa cible, c’était maintenant Decarabia qui avait avancé son poing de toute sa force sur le visage de Zagan. Le choc du coup de poing avait suffi à assombrir sa vision. C’était comme si la force derrière le poing de Zagan s’était retournée contre lui. La frappe avait fait que Zagan se penche en arrière… et puis il avait essuyé le sang de son nez comme si rien ne s’était passé.

« Hmm. Ça, c’est impressionnant, » déclara Zagan.

« Bon sang, toi aussi, tu es épatant ! Maintenant c’est un —, » commença l’autre.

« Ce satané Barbatos. Même si je le frappe toujours avec autant de force, il peut continuer à faire comme si de rien n’était, hein ? » déclara Zagan.

Avec quelqu’un qui frappait tout le temps avec un tel pouvoir destructeur, même Zagan apprenait à hésiter et à se retenir pour ne pas faire quelque chose d’imprudent. Et pourtant, Barbatos n’arrêtait pas d’en redemander. C’était au point où Zagan s’inquiétait de savoir s’il était masochiste ou non. Et comme Zagan admirait son ami indésirable, l’expression de Decarabia changea soudainement.

« … Hey, Zagan. Ce n’est pas juste. Allez, viens ! » déclara Decarabia.

Decarabia était arrivé avec un autre coup de poing, et Zagan ne l’avait pas évité, ni ne l’avait bloqué, il s’était simplement tenu là. En contraste total avec son discours et sa conduite insensés, les coups de Decarabia avaient été puissant et précis. Si l’on jetait du sable sur le visage de cet homme, il serait probablement capable de frapper chaque grain de sable en l’air. Et il enfonçait continuellement ces poings précis dans le corps de Zagan.

Frappé au visage, frappé dans l’estomac, la chair déchirée, les muscles écrasés, le sang coulant de son front, Zagan avait été transformé en un clin d’œil en un désordre rouge foncé.

« J’ai fait tout ce chemin à travers cet océan pour t’accompagner ! Ne m’ignore pas ! Regarde-moi ! Regarde-moi ! Je suis Decarabia ! Allez, viens ! Allez, viens ! VIENS VERS MOI ! » cria Decarabia.

Néphy se couvrit le visage comme si elle ne pouvait pas regarder, mais Zagan regarda simplement Decarabia comme si ce n’était pas grand-chose.

« Ennuyeux ! Comme c’est ennuyeux ! Rends-moi tout le temps que j’ai passé à venir ici, ZAGAAAAA-ERK !? » cria Decarabia.

Au moment où Decarabia s’était avancé pour le coup de grâce, Zagan avait saisi son visage avec la prise d’un aigle. Puisqu’il était plus petit que Zagan, il était maintenant soulevé dans les airs comme ça.

« GAACK ! Laisse-moi partir ! » déclara Decarabia.

« Je vois. C’est donc ça, l’art. C’est la première fois que je vois un sorcier l’utiliser, mais tes coups sont si légers que c’est risible, » déclara Zagan.

Quand Zagan avait fini de pousser un soupir, ses blessures avaient pratiquement disparu. La raison pour laquelle il s’était momentanément évanoui lors des deux premiers coups de poing, c’était parce que la force d’un coup de poing d’Archidémon lui avait été renvoyée directement. Les poings de cet homme n’avaient pas assez de pouvoir pour abattre Zagan.

« Il y a un certain élément de surprise, mais une fois que l’astuce est exposée, c’est comme ça que ça se passe. Même les enfants de rues de nos jours utilisent de tels tours de passe-passe. Je suis surpris que tu aies même pensé à défier un Archidémon avec un tel jeu d’enfant, » déclara Zagan.

La voix de Zagan avait même un soupçon de pitié. À l’époque où il était impuissant, on lui enseignait le strict minimum d’arts martiaux pour protéger son propre corps. Sa conscience avait été attirée vers les lunettes de sa main gauche. Oui. C’était ceux d’un garçon qui le lui avait appris. On pourrait dire que la raison pour laquelle Zagan avait pu vaincre n’importe quel ennemi avec ses poings était à cause des techniques profondément ancrées dans son esprit à cette époque.

« Les arts martiaux sont un moyen de protéger son propre corps contre l’Église ou les sorciers en utilisant son propre corps comme une arme. Y a-t-il au moins une raison pour que les forts volent ça aux faibles ? Connais ta place, » déclara Zagan.

Pour Zagan, les arts martiaux étaient le dernier moyen de se protéger de ceux qui possédaient de l’argent et du pouvoir. Un sorcier qui l’utilisait était identique à l’argent que les riches lui arrachaient des mains des pauvres. Il ne pouvait pas permettre une telle lâcheté. Cependant, le corps de Decarabia avait commencé à se tortiller, même le visage en l’air.

« GYAHAH ! Oh mec, donc tu t’en souviens ! » déclara Decarabia.

Decarabia enroula ses jambes autour du bras de Zagan et saisit son poignet. De plus, il avait appuyé ses chevilles contre le cou de Zagan et s’était tordu tout le corps vers le sol. Il s’agissait d’une technique de type à arracher les articulations jusqu’à leurs extrémités. Cependant, Zagan n’avait pas bougé d’un pouce.

« Je te l’ai déjà dit. Tu es bien trop faible pour faire quoi que ce soit, » déclara Zagan.

Zagan avait claqué son bras au sol avec Decarabia toujours enroulé autour de lui.

« GEHYAH !? »

Decarabia avait été frappé la tête la première, dans le sol. Même si le sol était entièrement sablonneux, il y avait assez de force pour que Decarabia perde son emprise sur le bras de Zagan. Et avec le visage de Decarabia toujours fermement agrippé, Zagan commença à rassembler du mana dans sa main droite.

« Un sorcier doit se battre en utilisant la sorcellerie. Comme ça — Lance d’Éclair, » déclara Zagan.

Ce dans quoi Zagan se spécialisait le plus après l’amélioration physique était la sorcellerie d’éclair. Ce sort en particulier était celui qu’il préférait et qui faisait descendre du ciel la foudre pour tout réduire en atomes. Il possédait assez de pouvoir pour rivaliser avec les Flammes du Purgatoire de Barbatos.

Maintenant que j’y pense, ça fait un moment que je n’ai pas utilisé de sorcellerie normale.

Et au moment où Zagan pensait cela…

« GYAHAHAHAH ! Le voilà qui arrive ! Tu as utilisé la sorcellerie !! » s’écria Decarabia.

Zagan ne comprenait pas ce qui se passa sur le moment. Au moment où son sort de Lance d’Éclair était sur le point de frapper Decarabia, elle avait percé le corps de Zagan à la place.

« Guh-wah ? »

Frappé de front par la foudre, le bras droit de Zagan avait été carbonisé jusqu’à son épaule. Une bonne partie de son corps étant réduite en cendres, il était tombé à genoux.

Ce n’est pas possible ! C’était…

Les yeux de Zagan s’ouvrirent en état de choc, et le murmure de Néphy confirma sa suspicion. « La sorcellerie de Maître Zagan… s’est reflétée ? »

Le moment où un sorcier libère sa sorcellerie peut être considéré comme le moment où il est le plus vulnérable. Et comme sa propre sorcellerie se reflétait à ce moment-là, il n’y avait aucun moyen de se défendre contre elle. En vérité, Zagan n’avait pas pu se remettre sur pied tout de suite. Il avait pris l’attaque d’un Archidémon à pleine force. Sa régénération n’arrivait pas à suivre.

Je vois. Même un gosse incompétent pourrait tuer quelqu’un avec ça.

Zagan se souvient du sorcier qui avait été tué une fois auparavant de la même chose. Il avait même eu peur de ce qui se serait passé ici s’il avait utilisé le Phosphore des Cieux à la place.

Après avoir utilisé une telle sorcellerie tape-à-l’œil, il était tout à fait naturel que d’autres personnes de la région le voient.

« Hé, c’est qui, ça ? »

Ceux qui couraient tout autour de l’île à la recherche de nourriture étaient venus en courant. Ceux qui étaient venus ici étaient les Chevaliers Angéliques. C’était normal d’agir comme ça, comme on pouvait s’y attendre pour eux de réagir aussi vite, car ce genre de situation était leur spécialité. La rapidité avec laquelle ils avaient jugé ce qui se passait et pris des mesures était tout à fait admirable.

La tête de Decarabia s’inclina sur le côté alors qu’il se relevait.

« Oooh ? Qu’est-ce que c’est ? Beaucoup d’entre eux viennent de sortir en rampant ! Puis-je les casser ? C’est bon, n’est-ce pas ? D’accord ! Cassons-les tous ! Casser des choses, c’est ma spécialité ! HYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAA ! » cria Decarabia.

Et juste au moment où il commençait à vouloir frapper ceux qui débordaient de la forêt…

« … Quelle coïncidence ! La casse, c’est aussi ma spécialité. »

Kuroka était juste derrière Decarabia avec ses deux épées déjà dégainées.

« Wuh !?? »

Le temps qu’il s’en aperçoive, Kuroka avait déjà frappé avec ses épées. La main droite de Decarabia s’était envolée dans les airs. La frappe était comme la faux d’un faucheur, car elle lui coupa complètement le bras droit.

« GYAAAAAAAAAAAAAAAAAA !? »

« C’est fini pour toi, » Kuroka descendit son épée sur le cou de Decarabia sans hésiter. Cependant, Zagan l’avait arrêtée.

« Non, Kuroka ! » déclara Zagan.

« Hein !? »

Juste un pas en retard, Kuroka avait aussi remarqué l’irrégularité. Elle avait réussi à s’arrêter, mais c’était arrivé un instant trop tard.

« AAAaah... Je plaisante, c’est tout ! » s’écria Decarabia.

« Ack… »

La main droite de Decarabia avait saisi le cou de Kuroka. En un instant, une nouvelle main droite était sortie du moignon coupé. Le tabaxi était une race qui possédait un mana extraordinaire, mais ce n’était pas une race particulièrement puissante. Decarabia avait serré le cou délicat, menant le teint de Kuroka à s’assombrir considérablement.

« Oooh, un chaton. C’est la première fois que je caresse un chaton. Quel cou élancé ! Je le casse ? Dois-je l’écraser ? Aah, ce serait encore plus amusant de le regarder jusqu’à ce qu’il ne puisse plus respirer trop… Ouff, Ouff ? Ouff ? » s’écria Decarabia.

Kuroka avait poignardé ses épées courtes avec précision dans les organes vitaux de Decarabia alors même qu’elle était étranglée, mais cela n’avait pas semblé changer quelque chose.

Tous les circuits de ce type sont dédiés à la régénération et au renforcement ?

C’était au moins au point où il pouvait régénérer instantanément un membre sectionné. Pour ce qui était de la simple capacité de régénération, il avait même surpassé un Archidémon.

Le visage de Decarabia s’était tordu avec un sourire.

« Les chatons ne sont-ils pas faits pour être des animaux de compagnie ? Mais ce n’est pas mignon du tout… Dois-je la tuer ? » demanda Decarabia.

 

 

Je ne te laisserai pas faire !

Zagan s’était levé, mais plus vite qu’il n’avait pu le faire, quelqu’un était arrivé comme un éclair.

« Brille — Épée Sacrée Azraël ! »

Un rayon de lumière était instantanément allé déchirer le visage de Decarabia.

« Wôw ! C’est mauvais ! » Decarabia sauta instantanément en arrière, mais son bras droit, qui étranglait Kuroka, fut à nouveau coupé et expulsé loin de son corps. « Hak, gah. »

Kuroka tomba par terre, toussant violemment. Et celle qui se tenait devant elle et la couvrait, c’était Chastille.

« Désolée Kuroka. J’ai dû prendre mes affaires, donc j’étais un peu en retard, » déclara Chastille.

Elle avait son épée sacrée en main. Il semble qu’au moment où elle avait remarqué l’attaque, elle s’était mise à courir pour prendre son épée. Elle avait l’air affreusement calme, mais sa respiration était irrégulière. Quant à Decarabia, il s’était enfui dans le ciel et s’était tenu le bras coupé.

« Ouff ! Ouff ! Ahhhh ! Comme c’est gentil ! VRAIMENT SYMPA ! On s’amuse ici ! »

Il ne semblait pas capable de régénérer la blessure causée par l’épée sacrée, mais contre toute attente, il semblait extatique.

« Qu’est-ce qu’il a, ce type… ? » demanda Chastille.

Chastille s’était rétractée et avait tremblé devant le sentiment effrayant qu’il dégageait. Et juste à ce moment-là, quelque chose était tombé sous les pieds de Decarabia avec un bruit sourd.

« Haah ? »

C’était la chaîne de Decarabia et le cache-œil en métal. Il avait probablement été effleuré par la frappe de Chastille tout à l’heure. Et naturellement, tous les regards s’étaient tournés vers le visage de Decarabia que le cache-œil recouvrait.

« Qu’est-ce que… le… ? »

Chastille avait laissé échapper une voix déconcertée. L’œil droit exposé de Decarabia était en train de basculer dans tous les sens. Son cache-œil cachait un œil d’argent. Et cela avait fait que Zagan avait été complètement gelé.

Qu’est-ce que c’est que cet œil ?

Il avait la même couleur que l’œil de Zagan. Cependant, le globe oculaire dégageait une sensation d’inconfort indescriptible. Ce n’était probablement pas son œil original, mais un œil implanté artificiellement. Et par-dessus tout…

Il a planté ce genre de globe oculaire maudit dans son propre corps… Ce type est-il fou ?

Non, il n’avait pas l’air sain d’esprit au départ. L’œil d’argent artificiel montrait des signes d’une malédiction si sinistre qu’il donnait même à Zagan l’impression de vomir en le voyant. Il y a à peine un demi-mois, Zagan souffrait d’une malédiction lancée par un dragon et un Archidémon. Pour ce qui était de la simple force de la malédiction, celle-ci n’était pas vraiment comparable, mais cet œil artificiel était là depuis bien plus longtemps — il était probablement en proie à une malédiction depuis plusieurs centaines d’années. Un mana suffocant se déversait de l’œil artificiel.

Decarabia fixa son œil droit et poussa un soupir.

« … Tch, tu as tout gâché. Toi, la femme, et la chatte aussi, les amies de Zagan ? OK. J’ai pris ma décision. Je vais commencer par vous tuer d’abord ! Faites de votre mieux pour courir, lutter et résister désespérément à votre mort ! GYAHAHAAAHAHAHAHAHAHA ! »

Et laissant derrière lui son rire fou, Decarabia s’écrasa dans le sol. Un nuage de sable massif avait pris forme, et avait bloqué la vision de tout le monde.

« Haaa ! »

Chastille déchira le nuage de sable avec une seule frappe de son épée sacrée, mais le fou n’était plus là.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire