Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 5 – Prologue

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Prologue

« Ahh… Ahh… Ahh… Ahh…, » Nephteros courait à travers la forêt sombre, haletant de l’air. Quelque chose d’inhumain la pourchassait, faisant des bruits fracassants pendant qu’elle courait au niveau du sol. Cela portait une robe qui ressemblait à un vieux chiffon et avait plusieurs jambes et bras qui sortaient en rampant comme une araignée. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’il voulait, mais c’était clairement une chimère.

« Laisse tomber, Selini Chavliodous ! » Nephteros se retourna et balança son bras droit en disant cela, et une lame de cristal de couleur arc-en-ciel avait surgi depuis le sol. Au bout d’un moment, la lame de cristal avait jailli et avait embroché son poursuivant grotesque sans lui donner une chance de s’échapper. Cependant, Nephteros n’avait pas eu le loisir de se délecter de la victoire. Valorisant le temps qu’elle avait gagné, elle avait commencé à chanter son prochain sort en Célestian.

« “Vous êtes celui qui règne sur la terreur. Accompagné du dieu de la guerre, devenez celui qui apporte la destruction et le chaos,” » incanta-t-elle.

Le poursuivant s’avançait toujours vers Nephteros malgré les cristaux qui sortaient de son corps. Même si des craquements provenant de son corps qui se fendaient résonnaient, la créature ne montrait aucun signe de ralentissement. Et c’était tout à fait logique. Après tout, si c’était un adversaire qui pouvait être vaincu si facilement, alors une haute elfe comme Nephteros ne serait pas obligée d’organiser un combat aussi inesthétique. Nephteros s’était coupé le pouce avec un couteau sans interrompre son chant et avait répandu son sang dans l’air. Lorsqu’elle avait utilisé son sang comme médium, elle avait senti que sa vie était vraiment aspirée et avait perdu la capacité de se tenir droite. Mais même ainsi, Nephteros étendit les deux mains et termina son chant de destruction.

« “Tel est le tribut de la cloche qui écrase l’âme” — Phobos Ichos ! » cria-t-elle.

La zone autour du corps du poursuivant s’était déformée comme s’il était soudainement pris au piège dans une bulle. Et immédiatement après, la déformation avait écrasé le corps du poursuivant, le transformant en une masse de viande éclatante. Après avoir confirmé qu’il s’était finalement arrêté de bouger, Nephteros s’était écrasée sur le sol.

Le mysticisme céleste n’était pas de la sorcellerie. Son incantation était une « prière », pas un chant. Ce n’était qu’en récitant plusieurs versets de la prière rituelle que sa puissance se manifesterait. À l’origine, rien ne pouvait remplacer le chant. Cependant, si elle avait passé autant de temps à le préparer, son poursuivant l’aurait rattrapé. C’est pourquoi Nephteros consacra son sang pour porter le fardeau de la chanson. Le prix d’une telle corruption ne pouvait être payé que par sa propre vie. Parce qu’elle utilisait le mysticisme céleste en succession rapide, son cœur battait si vite qu’il pouvait éclater à tout moment. De plus, sa vision s’était assombrie, lui donnant l’impression qu’elle allait perdre conscience.

Ça fait mal. J’ai la gorge sèche… Je ne peux plus respirer…

Ce n’était pas étonnant. La semaine dernière, elle avait été pourchassée par des chimères, et elle n’avait pas réussi à dormir ni à boire suffisamment d’eau. La plupart des sorciers pouvaient continuer à se battre pendant une journée entière sans être essoufflés. Cependant, il était déraisonnable de le faire pendant une semaine d’affilée, sans sommeil, sans repos et sans nourriture.

Ce n’est pas bon. Je ne supporte pas…

Il n’y avait aucune chance que cet horrible sorcier agisse facilement à ce stade. Elle devait s’éloigner un peu plus avant qu’il ne soit trop tard. Faisant preuve de volonté, Nephteros fouilla les poches à sa taille. Elle avait sorti une flasque en peau de mouton, mais il n’y avait même plus une goutte d’eau à l’intérieur.

« Ah… » s’exclama Nephteros avant qu’elle ne s’effondre, ses cheveux d’argent se répandant sur le sol. Des sifflements avaient commencé à s’échapper de sa gorge, et ses yeux dorés s’étaient fermés. Elle était sur le point de perdre connaissance.

« Allez-vous bien, madame ? Voulez-vous de l’eau ? »

C’était une voix jeune qui ne pouvait être identifiée comme celle d’un garçon ou d’une fille. En un rien de temps, un petit enfant regardait le visage de Nephteros. L’enfant tenait un verre transparent rempli d’eau. Cependant, en regardant leur visage, le corps de Nephteros s’était raidi.

« Maître… Bifrons…, » murmura Nephteros.

Celui qui se tenait là, habillé comme un enfant innocent n’était autre que l’un des treize Archidémons, et le sorcier qui servait aussi comme maître de Nephteros.

« Oh mon Dieu, pourquoi as-tu si peur ? Ahahaha, » déclara Bifrons.

Nephteros essayait de se lever, mais elle ne pouvait pas mettre de force dans son corps, alors elle ne pouvait que se tortiller. Malgré cela, elle avait roulé sur le sol pour s’éloigner de l’Archidémon. Bifrons. De son côté, il riait tout simplement en regardant Nephteros d’une manière charmante.

« Fufufufu, n’es-tu pas mignonne… ? Maintenant, reviens et repose-toi bien, » déclara Bifrons.

Ces paroles étaient à la fois terrifiantes et éhontées, laissant Nephteros prête à vomir.

« … Vous avez… du culot…, » cria Nephteros.

« Franchement, je ne plaisante pas vraiment, tu sais ? Tu es différente de tous ces échecs, je le jure. Tu as développé le mysticisme céleste que je t’ai enseigné, et tu peux même l’utiliser sans la chanson. Mettant de côté l’étendue de ton pouvoir, ta compétence avec le mysticisme céleste dépasse de loin même celui de Néphtelia, » affirma Bifrons, puis il sourit sans même un soupçon de mauvaise intention et il poursuivit. « Alors, dois-je te pardonner de m’avoir défié et de t’être enfuie ? »

C’était la raison pour laquelle Nephteros était poursuivie. Après avoir appris la vérité dans le village caché des elfes, Nephteros décida de fuir Bifrons. Alors, utilisant son bras tremblant pour soutenir son corps, elle le souleva et lui répondit en le regardant fixement.

« Et ? Vous devriez au moins… savoir quelle est ma… réponse… ? » demanda Nephteros.

« Tu es vraiment têtue. Mais il est temps que tu acceptes ça. J’en ai marre de le tenir. Ah, je n’y ai pas mis de drogue bizarre ou quoi que ce soit. C’est juste de l’eau, pour que tu puisses te détendre, » déclara Bifrons.

Ce n’était qu’un jeu pour cet Archidémon. Une belle alouette qui leur permettrait de voir jusqu’où Nephteros pourrait aller, et juste au moment où elle abandonnerait. Il n’avait aucune raison de rendre la chasse moins amusante.

Malheureusement, une seule goutte d’eau était apparue comme un don de Dieu à ce stade, alors Nephteros avait timidement tendu la main et…

« Oups, désolé. Ma main a glissé ! » déclara Bifrons en renversant le verre d’eau sur le sol devant les yeux de Nephteros. Cependant, comme elle était maintenant, c’était très efficace pour l’énerver.

« Ah… ! » s’exclama Nephteros.

Nephteros sursauta lorsqu’elle ouvrit involontairement les yeux et aperçut le rire irritant de Bifrons.

« Hahahahahahaha, désolé. Ce n’était pas fait exprès, promis ! Je vais te chercher un nouveau verre, alors ne fait pas cette tête effrayante, d’accord ? Ahahahahahaha, » déclara Bifrons.

Ce satané diable… pensa Nephteros en le regardant fixement dans une démonstration minimale de résistance. Bifrons, cependant, avait continué comme si son comportement était assez amusant.

« Hey maintenant. Ne pourrais-tu pas faire une tête aussi effrayante ? Je te trouve vraiment mignonne. C’est pourquoi je n’ai pas directement levé la main contre toi… Mais je ne te sauverai pas non plus…, » Bifrons s’était retourné en disant ça. Et puis, la chimère qui aurait dû être transformée en morceau de viande s’était remise à se tortiller.

Impossible, ça ne peut pas être…

Nephteros avait été choquée. Le mysticisme céleste qu’elle avait utilisé était l’arme la plus puissante de son arsenal. Son pouvoir destructeur s’était peut-être dégradé parce qu’elle avait raccourci la chanson, mais elle n’avait pas de carte plus forte à jouer. En d’autres termes, elle n’avait aucun moyen de tuer cette chimère.

« Cet “enfant” est ton adversaire. Eh bien, sans aucune capacité de réfléchir, ce n’est pas mignon du tout, mais il possède au moins l’immortalité. Je veux dire, j’ai planté des fragments du Seigneur Démon de Boue que j’ai ramassé de l’incident la dernière fois, donc bien sûr c’est aussi puissant ! » déclara Bifrons.

Nephteros avait senti une vague de terreur la submerger lorsqu’elle entendit les paroles de Bifrons. Le Seigneur Démon de Boue dont parlait Bifrons était celui qui utilisait Nephteros comme noyau pour se manifester. Après avoir été avalée par cette boue répugnante, elle avait suffoqué, et tout ce qui descendait à l’intérieur de son corps avait été tourmenté. À l’époque, elle avait même ressenti la douleur de fondre malgré le fait d’être vivante. Ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait si facilement oublier. Ainsi, Nephteros tourna le dos aux deux monstres, et rampa sur le sol pour s’enfuir.

« Ahahahahaa, c’est vrai. Ça fera l’affaire. Reviens avant de te faire tuer, d’accord ? » déclara Bifrons.

Où puis-je aller… ? Nephteros avançait en se couvrant les oreilles pour tenter d’étouffer le rire maniaque de Bifrons.

En un rien de temps, le soleil s’était couché et le chemin devant elle était devenu si sombre qu’on aurait dit qu’il était relié au monde souterrain.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Il y a un qui est irrécupérable...

Laisser un commentaire