Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 5

Bannière de Le Dilemme d'un Archidémon ***

Chapitre 3 : Le dilemme d’un Archidémon : Comment aimer votre épouse elfe enfant.

Partie 5

Le journal avait commencé par la préface suivante.

Aujourd’hui, il n’y a que moi qui le sache, mais il y avait autrefois un diable dans ce village. Le diable a quitté le village il y a longtemps, mais juste une fois, il est revenu pour une seule journée. Et quand c’est arrivé, le diable a laissé un bébé. Cette enfant est peut-être le signe avant-coureur d’une calamité, c’est pourquoi je documente toutes ces informations. Si le diable revient vraiment un jour, je prie pour que cela vous aide à le vaincre.

— Mois du Dragon, Jour de l’Eau.

Il s’est passé quelque chose de terrifiant. Ce diable est revenu au village.

C’est la faute de cette maudite et répugnante enfant maudite. Quel genre d’ennuis va-t-il arriver à ce village ?

Quand j’étais enfant, ce diable était déjà une calamité qui rongeait ce village comme un parasite. Beaucoup de mes frères ont perdu la vie quand ils ont été utilisés comme sacrifices ou sujets d’essai.

J’ai l’impression de les entendre encore quand je ferme les yeux. Il n’y a pas eu un seul jour où leurs cris ont cessé. Ils me traversent l’esprit, me hantent sans cesse.

Comment ce diable ose-t-il amener un bébé dans ce village ! Bien sûr, il m’a dit que je pouvais faire bouillir ou brûler ce bébé comme bon me semble avant de partir, mais c’est beaucoup trop suspect.

Le bébé portait un pendentif en mithril inspiré de l’Arbre de vie. Il semblait être une œuvre d’art, mais je ne connais pas sa véritable nature, alors je l’ai confisquée.

Je sais que le bébé ne porte pas de péché, mais il est aussi clair pour moi que l’enfant peut devenir un autre démon. J’ai hésité en réfléchissant à ce que je devais faire, mais j’ai finalement décidé de tuer le bébé.

C’est pour le bien de tous. Même si je déteste ça, je dois agir dans le meilleur intérêt de notre village.

Cependant, je n’ai pas pu le tuer. Cette chose était déjà un diable. Les arbres de la forêt se sont précipités vers moi comme s’ils possédaient leur propre volonté, arrachant mon bras qui tenait la lame.

Quel enfant terrifiant ! J’ai pensé à essayer de l’affamer, mais la forêt l’a quand même maintenu en vie.

Je me suis rendu compte que nous n’avions aucun moyen de tuer cette chose, alors j’ai confié le bébé aux archers les plus compétents du village, les Neruels. J’ai pitié d’eux, mais dans le pire des cas, ils sont les seuls à avoir assez de pouvoir pour se protéger.

— omis —

***

— Mois du Lion, Jour du Feu.

Cinq ans se sont écoulés depuis l’arrivée de l’enfant maudite.

La chose grandit assez vite. Les Neruels l’ont confiné à la cave, mais quand elle émerge de temps en temps, il y a toujours un sourire étrange présent sur son visage. C’est répugnant.

Les habitants du village se sont demandé s’il fallait l’enchaîner, mais je sais qu’il est inutile de l’attacher.

Je les ai rejetés à l’époque en disant qu’il serait injuste de faire une telle chose, mais il est clair comme de l’eau de roche que ma décision suscite l’insatisfaction.

La seule chance est peut-être le fait que la forêt est silencieuse depuis que j’ai perdu mon bras. Grâce à cela, le voile de la peur sur le village est mince.

C’est certainement l’avantage de donner l’ordre strict qu’il ne faut pas lui faire de mal. Tout le monde est heureux parce qu’ils pensent qu’elle n’a aucun pouvoir.

Oui, je n’ai même pas dit aux Neruels comment j’ai perdu mon bras. Personne d’autre n’a besoin de connaître ce cauchemar.

Même si les gens du village la détestent, ils n’ont pas l’air d’en avoir peur. C’est bien pour eux de ne pas savoir que c’est un diable avec assez de pouvoir pour anéantir notre village en un seul souffle. Ils seront plus heureux comme ça. Mon seul souci qui me reste est de savoir combien de temps cette chose restera docile…

— omis —

***

— Mois de la Sylphe, Jour de la Terre.

Dix ans se sont écoulés depuis l’arrivée de l’enfant maudite.

Elle ne sort plus, et ce sourire étrange a disparu. Les habitants du village ont cessé de se soucier de son existence, et le fardeau des Neruels semble s’être considérablement allégé.

C’est bien que cela soit paisible, mais je ne peux pas me détendre. J’ai récemment trouvé le cadavre d’un oiseau étrange près du village.

C’est probablement un familier de sorcier. Et c’est la troisième fois que j’en vois une dans le mois de la Sylphe..

Quelque chose de l’extérieur essaie peut-être d’envahir notre village. Et quand j’y pense, le diable me vient à l’esprit.

Peut-être que maintenant que l’enfant maudite a grandi, il vient la récupérer ? Je peux spéculer autant que je le veux, mais je n’ai aucun moyen de savoir quelles sont ses véritables intentions.

Est-ce le résultat que le diable désirait ? Où n’est-il pas allé comme il l’a voulu ? Je ne sais pas, je ne sais pas. Cependant, je sais qu’une terrible calamité nous attend dans un avenir proche.

Je ne peux pas permettre que cela se produise. Mais, je crois aussi… qu’il y a l’option d’avoir l’enfant maudite en conflit avec le diable…

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Pas très imaginatif pour tuer un frêle bébé...😈

Laisser un commentaire