Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 4 – Chapitre 1 – Partie 2

***

Chapitre 1 : Notre famille s’est agrandie, alors il est temps de visiter la demeure de ma femme !

Partie 2

Quand il arriva au jardin, Zagan trouva une seule bête recroquevillée, se prélassant au soleil. Il bâillait comme s’il trouvait ça confortable, mais pour un chat, c’était un peu... non, c’était étrangement grand. C’était, en fait, un lion de grande taille et avec une fourrure noire.

Quand je le regarde comme ça... il a vraiment l’air d’un chat, hein... ? Zagan, plus que tout autre, ressentait le besoin de caresser sa fourrure de temps en temps, mais il y résistait. Après tout, il ne regardait pas un lion. Non, il faisait face à un candidat Archidémon, un sorcier qui portait le surnom de la Lame Noire, Kimaris.

« Kimry, Kimry..., » une jeune fille s’écria en titubant vers lui. Elle avait l’air d’avoir dix ans. Ses cheveux verts étaient noués par des tresses le long de son dos, elle avait de grands yeux d’ambre, et elle portait la robe indigène d’un pays étranger qui utilisait le blanc et le rouge écarlate comme couleurs principales. Cependant, le plus étrange de tous était les cornes de dragon qui sortaient de ses cheveux.

Oui, c’était la fille adoptive de Zagan, Foll. Sa véritable identité était Apparition Valefor, une ancienne candidate Archidémon.

« Haaah... Excuse-moi, qu’y a-t-il, ma petite dame ? » demanda Kimaris en tournant les yeux vers Foll.

« Les fleurs du parterre fleurissent. Viens voir, » déclara Foll.

« Je vois. Très bien, allons-y, » répondit Kimaris en douceur en utilisant sa voie humaine. Puis, le lion noir commença à marcher vivement sur ses quatre pattes, et Foll monta sur lui comme si c’était parfaitement naturel.

Zagan hésita, se demandant s’il devait les interrompre, mais il cherchait Néphy, alors il les suivit tranquillement. Peu de temps après, le lion s’arrêta près d’une masse de belles fleurs roses.

« Elles ont bien fleuri, n’est-ce pas, ma petite dame ? » demanda Kimaris.

« C’est parce que je leur donnais du sang de serpent tous les jours, » déclara Foll.

« Comme c’est admirable ! Alors, allons-nous les récolter ? » demanda Kimaris.

« Hmm... Ouais, » Foll acquiesça d’un signe de tête quand elle accepta la demande de Kimaris. En réponse, le lion noir se mit à grogner d’une voix grave. De l’extérieur, on aurait dit qu’une fille innocente était menacée par une bête féroce, mais Foll n’avait même pas montré un soupçon de peur. Au lieu de cela, elle avait saisi de toutes ses forces la tige de la fleur qui venait de fleurir. Et puis, au moment où Zagan se demandait ce qu’elle faisait, elle l’avait arraché vigoureusement.

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH! »

Immédiatement après, un cri qui lui avait donné envie de se couvrir les oreilles avait retenti. En y regardant de plus près, Zagan remarqua que la racine de la fleur arrachée par Foll avait une forme humaine et que le cri était sorti de sa bouche.

« Regarde Kimry, c’est énorme ! » affirma Foll en poussant un cri de satisfaction.

« Tu l’as bien fait pousser. Pendant un moment, j’ai paniqué et j’ai cru que je ne pourrais pas le neutraliser à temps, » déclara Kimaris.

La racine en forme humaine était assez grande pour emplir les deux mains de Foll. En fait, c’était à peu près la taille d’un bébé humain. Cette plante s’appelait une mandragore. C’était quelque chose qui était souvent utilisé comme ingrédient dans les potions, et dès qu’il avait été retiré de la terre, il criait une malédiction. Toute personne ordinaire qui entendait ce cri mourait, et c’était même assez atroce pour rendre la plupart des sorciers fous.

Kimaris semblait se spécialiser dans la sorcellerie liée au son, il semblait donc chargé de bloquer le cri de la mandragore.

« Tu t’inquiètes trop, Kimry. Le cri d’une mandragore ne peut pas traverser le mana d’un dragon ! » proclama Foll en secouant la tête en signe de dérision.

Foll était peut-être jeune, mais c’était un dragon. Les dragons possédaient une résistance naturelle à toutes les malédictions et à la sorcellerie, ce qui leur permettait de repousser facilement le cri d’une mandragore.

« Ce n’est pas comme si tous les sorciers d’ici avaient le même pouvoir que toi ou moi, ma petite dame. Il y a aussi les subordonnés de Sire Zagan, nous devons donc assurer leur sécurité, » déclara Kimaris.

« Hmm... C’est bien pour ça que je t’ai amené, Kimry, » déclara Foll.

« C’était très admirable de ta part, ma petite dame, » déclara Kimaris.

Après ça, ils s’étaient tous les deux tournés vers Zagan.

« Avez-vous besoin de quelque chose, Sire Zagan ? » demanda Kimaris.

« Oui, je cherche juste Néphy..., » déclara Zagan.

« Je l’ai vue se diriger vers la salle du trône. On aurait dit qu’elle vous cherchait, Sire Zagan, » répondit Kimaris.

« Vraiment... ? Merci pour le tuyau. Alors, je vais aller jeter un coup d’œil là-bas, » déclara Zagan.

Il semblait qu’elle le cherchait aussi, et qu’ils se manquaient encore une fois. Après avoir remercié Kimaris, Zagan s’était tourné vers sa fille. L’adorable jeune fille berçait la grande mandragore comme si elle était précieuse.

« Foll, à quoi cela va-t-il te servir ? » demanda Zagan.

« Une collation, » répondit Foll sans hésitation, ce qui laissa Zagan soudain à court de mots.

« ... Je vois. Est-ce que c’est bon ? » demanda Zagan.

« Hmm... C’est plein de mana sucré et ça a vraiment bon goût ! » déclara Foll.

Maintenant qu’elle en parlait, Zagan se souvient qu’il y avait eu apparemment un incident où un champ de mandragore qu’un sorcier faisait pousser avait été dévoré par un dragon. Ce n’était pas très connu, mais c’était peut-être le plat préféré des dragons.

« Eh bien, c’est bien... se pourrait-il... que tes repas habituels ne te suffisent pas ? » demanda Zagan.

Foll semblait n’être qu’une petite fille, mais sa forme originale était plus qu’assez grande pour convenir à un cavalier humain lorsqu’elle s’élançait dans le ciel. Malgré cela, elle avait encore une petite taille pour un dragon, alors il avait supposé qu’ils l’avaient assez nourrie. Cependant, ses normes humaines en matière de repas l’avaient peut-être induit en erreur.

« Hmm euh. La nourriture de Néphy’s est délicieuse, et j’en mange plus qu’assez. C’est juste que je suis faible, donc je dois renforcer mon mana, » répondit Foll.

Elle se disait faible, mais Foll était assez forte pour battre n’importe quel sorcier ordinaire. Ça voulait probablement dire qu’elle voulait devenir un dragon.

« Zagan, tu en veux aussi ? » demanda Foll en plaçant sa grosse mandragore vers lui.

« ... Peut-être plus tard, » répondit Zagan. Après lui avoir tapoté la tête une dernière fois, il se retourna et se dirigea vers la salle du trône.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire