La Croix d’Argent et Dracula – Tome 5 – Chapitre 3 – Partie 5

Bannière de La Croix d’Argent et Dracula †††

Chapitre 3 : La Furie du Pourpre

Partie 5

Pendant ce temps, à l’entrée du quartier général du DPM...

Rushella s’était rendue dans le métro sans hésitation.

Utilisant ses yeux pourpres pour capturer un certain policier, elle lui avait ordonné de montrer la voie.

Elle avait interrogé tout le monde en utilisant les mots-clés de la « Section des Enquêtes Surnaturelles » ou en demandant où se trouvaient les personnes qui connaissaient ce terme. Elle l’avait fait à plusieurs reprises.

Et enfin, avec l’augmentation de la densité de l’information, elle s’était rendue au quartier général de la Section des Enquêtes Surnaturelles.

Prenant son temps, évitant toute action liée à l’impatience, alors qu’elle pensait avant d’agir — . Elle avait changé sa façon habituelle de faire les choses. Son intrusion était faite en utilisant des méthodes bien pensées.

Ses efforts avaient été récompensés lorsqu’elle s’était finalement infiltrée dans les locaux du siège social.

Mais ensuite, il y avait eu le vrai problème.

Son emplacement actuel n’était rien de plus que la couche extérieure de la Section des Enquêtes Surnaturelles. Le personnel externe était toujours actif dans cette zone.

Mis à part son emplacement inhabituel et souterrain, cet endroit n’était pas différent de ce que l’on voyait habituellement dans les films policiers où des gens s’adonnaient à des activités ordinaires comme dans une organisation policière normale.

En utilisant un sort d’invisibilité, l’expertise d’un vampire, pour passer par ici, cela n’était rien de difficile.

Le problème était de savoir ce qui venait ensuite — comment atteindre la cellule de la prison dans les profondeurs.

Dans le passé, Eruru lui avait dit, en partie comme un avertissement et en partie comme un conseil :

« Les monstres qui ont commis des crimes graves sont emprisonnés dans les profondeurs de la Section des Enquêtes Surnaturelles, subissant ce qui serait l’équivalent des tourments infernaux pour les vampires. »

Si elle ne mentait pas, ce type devait être là.

De tous les vampires qu’elle avait rencontrés, de tous les monstres qu’elle avait rencontrés, il était le seul à en savoir un peu plus sur ses origines — Le Pur parmi les Purs.

En supposant qu’il ait déjà été exécuté ou que d’autres monstres y soient emprisonnés, il était possible qu’elle puisse trouver quelqu’un d’autre qui connaissait ses origines.

En raison de cette dernière piste, Rushella s’était cachée et avait pris son temps.

Naturellement, elle avait pensé à s’infiltrer à l’intérieur en couvrant complètement ses traces, mais c’était en vérité très difficile à faire.

En tant qu’installation anti-monstre, il y avait naturellement beaucoup de contre-mesures. Le personnel policier actif ici était vraisemblablement résistant aux Yeux Mystiques.

Alors que Rushella était à court d’idées, elle entendit le son strident d’une alarme.

Puis des annonces d’urgence avaient été diffusées.

« Évasion de prison. Je répète, évasion. Personnel non combattant, veuillez vous dépêcher d’agir selon la procédure et attendre d’autres instructions. Je répète — . »

La section avait commencé à devenir bruyante.

Mais le personnel était après tout bien formé. Très rapidement, ils avaient mis fin à leurs tâches et pris des mesures conformément à la procédure.

Certains d’eux s’étaient précipités vers les issues de secours et avaient quitté les lieux.

D’autres étaient entrés dans certaines pièces, avaient mis divers équipements et avaient couru vers le sous-sol.

Tout le monde prenait des précautions contre une certaine menace souterraine, prenant des mesures claires en fonction de son rôle.

C’est précisément à cause de l’urgence, confrontée à une menace inconnue venant du sous-sol, qu’ils avaient relâché leur garde contre ce qui venait de la surface.

Rushella étouffa sa respiration et attendit une occasion.

Certaines personnes avaient évacué tandis que d’autres s’étaient précipitées vers les lieux. Après avoir déterminé la destination de chaque personne, Rushella s’était verrouillée sur l’une des personnes qui marchaient vers les profondeurs de la Section des Enquêtes Surnaturelles.

Alors que Rushella avait détecté la dernière personne d’un dernier groupe de personnes, elle avait agi.

Cachant sa présence, éliminant le bruit de ses pas, marchant à l’unisson parfait, elle avait suivi les policiers équipés de protections anti-vampire qui portaient des protège-cous.

Le passage sombre était rempli d’une odeur désagréable.

C’était une odeur unique, différente du saignement normal.

C’était l’odeur produite par la succion imprudente du sang.

« Ma parenté est engagée dans un comportement dépravé, » déclara Rushella.

Avec un certain degré de mépris de soi, Rushella serra les poings.

†††

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire