Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 6 – Chapitre 160

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 160 : Deux visages, deux questions

Dans le terrain d’entraînement près du manoir, une chaise était placée sur la plate-forme, et je regardais Nana former les soldates esclaves à partir de là.

Althea était debout à côté de moi. Elle portait un capuchon sur la tête, exactement comme la première fois que je l’avais rencontrée.

« C’est complètement différent du début. »

« Vraiment ? »

« Ne peux-tu pas le dire ? Bien que tu sois ici, elles ne te dérangent pas du tout. Quand elles venaient de commencer à s’entraîner, elles essayaient de te démontrer leurs excellentes compétences, mais maintenant qu’elles peuvent se concentrer, elles bougent de façon complètement différente. »

« Tout est grâce à Nana. Elle les supervise très bien. »

« Ce n’est vrai qu’à moitié. »

« Et l’autre moitié ? »

Althea n’avait pas répondu. Elle avait juste regardé tranquillement les soldates esclaves effectuant leurs entraînements.

Les femmes intelligentes faisaient souvent ce genre de conversations suggestives. Et les femmes vraiment intelligentes ne se contentaient pas de parler de façon suggestive, car cela avait vraiment du sens.

Et c’était très amusant de penser à ce que cela aurait pu être.

Et même si ma réponse était correcte, je décidais de mettre cela de côté.

« En réalité, à quel point crois-tu qu’elles ont progressé ? »

« Je crois que les capitaines de peloton ont suffisamment progressé pour pouvoir obtenir le titre de vice-commandant dans les autres royaumes. Et c’est d’autant plus vrai pour Nikki et Neora. Il pourrait y avoir même des monarques qui diraient que ces deux-là devraient mener une armée. »

« He ~ »

Voir Althea les louer autant était assez incroyable.

« Plus que ça, c’est elle. »

« Elle ? »

Quand je le lui avais demandé, Althea avait tendu la main.

Ce qui sortait de la cape qui couvrait tout son corps était un doigt blanc jeune et vivace. Et il pointait vers Nana, qui supervisait les soldates esclaves.

« Nana Kanou. La princesse de guerre qui n’a été vaincue qu’une seule fois. Elle commence à montrer de la dignité, et pas seulement une grande présence. Juste debout là, elle avait l’air clairement différente des autres. C’est déjà... du niveau d’un Seigneur. »

« Bien sûr. »

Sans aucun doute, pensais-je.

Même au sein de mes femmes, Nana était une femme compétente qui était vraiment remarquable.

Elle était forte, belle et aussi distinguée.

Althea avait évalué Nikki et Neora en disant qu’il y aurait des monarques qui leur feraient mener une armée, mais si c’était Nana, je ferais d’elle mon commandant en chef quand je penserais à conquérir le monde.

Sa seule faiblesse était qu’elle ne vivait pas si bien sa vie privée, mais elle était une femme si capable que ce n’était même pas un défaut.

À dire vrai.

« En toute sincérité, j’aimerais être encore une fois ennemi avec elle. »

Je ne serais plus dans ce genre de relation avec Nana, mais je pensais que même si cela arrivait, ce serait à coup sûr amusant.

Ahh, je pensais vraiment que cela serait tellement divertissant. Ce serait absolument amusant. Lutter contre Nana en tant qu’ennemis en utilisant ma pleine puissance.

« La chose la plus effrayante à propos d’elle est... »

« Hein ? »

« C’est qu’elle te fait dire ces choses avec ce genre d’expression »

« Quel genre d’expression est-ce ? »

J’avais touché mon propre visage.

« C’était la même expression que celle d’un enfant qui reçoit un jouet pour la première fois. »

« Cet exemple est difficile à comprendre. »

Je ne le savais pas, mais ça devrait avoir un sens puisque c’était une femme comme Althea qui l’avait dit.

Et tout en pensant à cela, j’avais regardé l’entraînement.

En regardant, j’avais commencé le sujet qui avait fait que je me rapprochais autant d’Althea.

« Que sais-tu sur l’Église de Solon ? »

« Est-ce le sujet du jour ? »

Althea se tourna vers moi. Je ne pouvais pas très exactement voir ses expressions parce qu’elle était couverte par son capuchon.

« C’est bien le cas. »

« Pourquoi ne demandes-tu pas à Mélissa ? »

« Je pensais que je devrais demander en premier à une personne de l’extérieur. Et tu sembles être la personne qui en sait le plus. »

Après tout, elle avait même été appelée la Grande Sage Althea.

« Cela pourrait être vrai. Qu’aimerais-tu savoir à propos de l’Église de Solon ? »

« Tout ce qui est relatif à son patron. »

« L’humain ? Ou le Dieu ? »

« Est-ce qu’il existe ? Un tel dieu ? »

« Il y a une existence comme ça. Bien que cela dépende de ton point de vue, à savoir si c’est vraiment un dieu. »

Si je devais résumer ce que j’avais entendu d’Althea, c’était à peu près cela. L’Église de Solon était une religion qui adorait Solon, le seul Dieu dans ce monde.

Solon n’était pas seulement une existence fictive, mais il était un dieu absolu ainsi que l’incarnation de la miséricorde qui apparaissait une fois par an, dans le « jour de la venue », et provoquerait divers types de miracles.

En fait, il y avait d’innombrables disciples pieux qui avaient été sauvés par le miracle de ce Dieu.

Contrairement à d’autres religions, le phénomène de « descente de dieu » et « crée des miracles » était clairement confirmé, de sorte que le nombre des fidèles était incomparable à celui des autres religions, c’était actuellement la plus grande religion du monde.

« As-tu dit que cela dépendait de mon point de vue, à savoir si c’est un vrai dieu ou non ? »

« Oui. »

« Et toi ? »

« Je pense que ça pourrait être un sorcier immortel, ou peut-être un sorcier de la race démoniaque qui est expert en technique et incantation magique. »

« Je vois. »

« ... C’est ce que tu penses, n’est-ce pas ? »

« Exact ! »

« Ah ha, j’avais raison, hein. »

Althea paraissait être légèrement surprise. Elle m’avait eu.

Je ne pensais pas qu’elle ferait un bluff de manière si désinvolte. Il semblait que mon visage n’avait pas pu rester inexpressif.

Bien, peu importe. Ce n’était pas comme si Althea le découvrait.

Plutôt que de parler de cela, je m’étais souvenu qu’elle masquait son visage.

« Hey, Althea. Pourquoi portes-tu ta capuche ? Tu as rajeuni en ce moment, non ? », lui dis-je tout en lui prenant la main.

Une main jeune et belle, exactement la même qu’au moment où elle avait pointé Nana..

La main d’une beauté incomparable.

« Nous sommes en public, tu sais. Cela ne ressemblera plus à une grande sage ? »

« Et alors ? La vraie raison est ? »

La main d’Althea que je tenais tremblait.

« ... Comme je l’avais pensé. »

« Tu bluffais. »

« Je viens de te rendre la faveur. »

« Quel homme odieux ! »

« Et donc ? »

« Je ne veux pas que le visage de la grande sage Althea soit vu. »

« Hein ? »

« D’un autre côté, je suis finalement devenue “juste” Althea. », murmura-t-elle ensuite.

Dit-elle calmement, mais malheureusement mes oreilles étaient bonnes alors j’avais tout entendu.

« Althea »

Je lui saisis la main, l’attirais vers moi et la posais sur mes genoux.

J’avais enlevé son capuchon et avais révélé son visage d’une beauté incomparable.

« Nous avons fini de parler. »

« ... D’accord. »

 

 

Elle était devenue juste Althea et avec ce visage, elle penchait son corps vers le mien.

J’embrassais Althea, je regardais les soldates s’entraîner en lui caressant la joue et les lèvres. C’était un bon moment de détente.

Après un moment, Miyu avait couru vers moi depuis le manoir.

Son visage était inhabituellement agité et paniqué.

« Maître ! »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« U-Un envoyé est venu »

« Envoyé ? »

« C’est Aegina, un émissaire du Premier ministre Prince. »

J’avais froncé mes sourcils.

Premier ministre Prince... ? Kimon était mort, n’est-ce pas ?

« As-tu entendu la raison de leur venue ? »

« Je suis une femme de ménage, donc on ne m’a pas donné les détails. Il m’a seulement dit qu’il s’agissait de récompenses et d’ordres. »

C’était comme si elle disait qu’il y avait une bonne et une mauvaise nouvelle.

« Je dois y aller », je m’étais levé et je me dirigeais vers la maison.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Et bien, il l'a dit : Objectif : Maître du Monde 🙂

    Pour avoir toute les jolies femmes pour lui tout seul ?

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire