Kimi to Boku no Saigo no Senjo – Tome 1 – Chapitre 6 – Partie 3

Bannière de Kimi to Boku no Saigo no Senjo ***

Chapitre 6 : Le Successeur de l’Acier Noir Iska et la Sorcière de la Glace de la Calamité Alice

Partie 3

« Ku... Oh étoile, bâton, frappe-les ! »

Un unique bâton tombait du ciel.

Depuis le sol, une quantité infinie de glace avait surgi depuis l’Esprit des Étoiles de Glace. Et les deux puissances entrèrent alors en collision dans le ciel. Et avant qu’Iska puisse le percevoir, la pointe du bâton céleste lancé par Nébulis scintilla.

─ Destruction de l’Espace.

L’atmosphère semblait crier. Et avec un rugissement, la terre se fendit, et les lumières glacées qui pouvaient être dites infinies s’évanouirent dans l’horizon du néant sans en laisser la moindre trace.

Au moment où il avait réalisé ce qui se passait... Iska avait été soufflé haut dans le ciel par une onde de choc invisible.

« ... Uu... kaa, ha... ? » s’exclama-t-il.

La terre gelée s’était effondrée, et il s’était mis après ça à dégringoler le long d’une colline.

Il pouvait sentir le goût du sang dans sa bouche. Il avait probablement été coupé à l’intérieur de sa bouche quand il avait touché le sol, mais il ne pouvait pas dire exactement quand cela s’était produit. Il ne pouvait même pas percevoir quand l’onde de choc l’avait frappé.

« ... Al... ice...!? » cria-t-il.

« ... » Mais aucune réponse ne lui vint.

Couchée face contre terre, la princesse de Nébulis n’avait même pas levé la tête. Il pouvait dire qu’elle respirait encore en raison des légers mouvements de son dos, mais en plus d’avoir été frappée par l’onde de choc, son corps avait dû être coincé par la terre gelée. Même si elle était encore consciente, elle n’était probablement pas dans un état où elle pouvait se déplacer.

« Même le Bâton Céleste n’a-t-il que cette force destructrice ? Comme je le pensais, mon pouvoir n’est toujours pas revenu, » déclara la Fondatrice.

Le bâton noir était resté en l’air. Toutes les lumières glaciales qu’Alice avait allumées avaient été annihilées, et cela avait même eu avec assez d’énergie pour briser la terre. La Grande Sorcière se moquait en affichant une expression insatisfaite.

« ... Qu’est-ce que vous voulez dire par seulement cette force destructrice... ? » demanda Iska.

« C’est la différence entre vous et moi. Ne pouvez-vous même pas faire la différence entre le ciel et la terre ? » demanda la Fondatrice.

C’était naturel qu’elle les ait accablés.

Dès le début, ils ne l’avaient pas du tout menacée, c’était ce que son regard lui avait dit. Mais en réalité, la seule blessure qu’ils avaient été capables de lui infliger était l’égratignure sur sa joue provenant de l’attaque d’Alice. À part ça, pas même un grain de poussière n’était tombé sur elle.

Il s’agissait de la Fondatrice. La façon dont elle avait provoqué un cataclysme en brandissant son bâton noir pourrait être considérée comme l’image parfaite de la puissance de celle qu’on craignait comme la Grande Sorcière.

Toutefois...

« ... »

« Quoi ? Qu’avez-vous avec votre regard ? » demanda-t-elle.

S’appuyant sur son Épée d’Étoile, Iska se leva.

Le regardant de haut, la jeune Fondatrice haussa la voix en signe de mécontentement. « Vous ne fuyez pas, vous ne mendiez pas pour votre vie, et vous ne tremblez pas de peur... Je n’aime vraiment pas ça. Et cette manière impudente de me fixer du regard. Voulez-vous me frapper avec ça ? »

« Non, » répondit Iska.

Iska avait utilisé l’Épée d’Étoile se trouvant dans sa main gauche pour soutenir son corps comme une canne. Et la pointe de l’Épée d’Étoile dans sa main droite était dirigée vers la Grande Sorcière.

« Je vais riposter, à partir d’ici, » dit-il.

« Êtes-vous sain d’esprit ? » Nébulis laissa échapper un soupir comme si elle disait qu’elle ne pouvait pas comprendre ce qu’il faisait. « La raison pour laquelle vous avez pu résister au Bâton Céleste était à cause de l’Esprit des Étoiles de cette enfant. Cependant, jetez un œil. Elle est tombée au sol, et elle ne peut même pas rester debout. Vous n’avez plus aucun moyen de résister à ce bâton. »

« C’est vrai, » déclara Iska.

Laissant échapper une respiration mêlée avec du sang, Iska donna un coup de pied dans la terre gelée.

« C’est justement parce qu’Alice ne pouvait le retenir qu’une seule fois que je ne laisserai pas cela être gaspillé ici, » déclara-t-il.

Iska avait goûté au pouvoir du Bâton Céleste avec son propre corps. Cependant, même ainsi, son corps pouvait encore bouger. Comme s’il suivait l’énorme cicatrice présente sur la surface de la Terre, Iska avait couru. Il alla se placer à l’avant de la Fondatrice avec le soleil dans le dos.

« Un bâtard qui ne sait rien, mais qui va de l’avant, » la fille à la peau sombre avait attiré le bâton jusqu’à sa main. « Rampez sur le sol comme un ver. »

Et après avoir dit ça, elle avait frappé avec le Bâton Céleste. L’espace rugissait comme s’il s’étouffait, l’atmosphère se tordait et une puissante lame d’espace et de temps prenait forme. Une lame invisible plus tranchante que l’acier. Et puis...

Iska frappa avec son Épée d’Étoile vers le bas et coupa la lame de l’espace et du temps arrivant vers lui.

« Quoi !? » s’exclama la Fondatrice.

« Même si c’est invisible, je peux parfaitement sentir que c’était là, » déclara Iska.

Il pouvait sentir avec sa peau la vague tordant l’espace, et entendre la lame invisible couper dans l’air. Même si c’était la première fois qu’il voyait cette attaque, tant que c’était un Sortilège d’Étoile, l’Épée de l’Étoile Noire pouvait l’isoler.

Et cette formation a été gravée en moi.

Peu importe quel Mage des Étoiles se trouve face à moi, je me suis entraîné à ne jamais hésiter.

« Quel genre de blague est-ce ? » s’exclama Nébulis

« Une blague ? Je suis toujours sérieux ! » répondit Iska.

Des lames d’espace comprimé étaient venues de toutes les directions.

Et en réponse, Iska avait choisi de ne pas reculer ni de rester immobile, il avait simplement encore plus accéléré. Face aux larmes qui hurlaient dans l’atmosphère, il repoussait les ondes de choc des lames invisibles avec son Épée d’Étoile.

Esquivant les lames qui se refermaient sur lui depuis derrière, glissant à travers les lames qui venait sur les côtés, et alors même que les frottements de l’air frôlaient ses joues, subissant des lacérations sur ses épaules... Iska ne s’arrêtait pas. Et alors...

« ... Vous continuez... à courir comme ça ! » La princesse de Nébulis se releva, tremblant à genoux. « Élevez-vous ! »

La terre gelée avait jailli dans les airs. Une masse de glace était apparue comme un mur s’élevant dans les cieux, puis elle avait changé de forme, et avec une splendide capacité artistique, elle avait été taillée, polie et transformée en un escalier glacé juste devant Iska. Et celui-ci le conduisait dans les cieux...

Directement dans la direction de la Fondatrice Nébulis, un passage de glace avait ainsi été créé.

« Maintenant, j’arrive ! » cria Iska.

« Je vous ai déjà dit que c’était bien trop imprudent !! » cria la Grande Sorcière alors qu’elle agrippait son bâton avec force. « Vous qui ne connaissez pas le karma entre moi et l’Empire... »

« N’avez-vous pas encore remarqué ? » demanda Iska alors qu’il se déplaçait sur l’escalier de glace. « Parce que vous êtes si prise dans cet antagonisme, ce combat inutile ne prendra jamais fin ! »

« ... Silence !! » cria Nébulis.

Le Bâton Céleste avait alors été activé.

« Même si vous avez entre vos mains l’Épée d’Étoile, vous ne pouvez pas résister à cette attaque !! » cria Nébulis.

Une intense distorsion de l’atmosphère et un rugissement du vent qui accompagnait la destruction de l’espace et du temps ne pouvaient même pas être repoussés en utilisant l’Épée d’Étoile qui pouvait couper tous les Sortilèges d’Étoile.

Au moment où le bout de son épée avait touché la pointe du bâton, la destruction de l’espace et du temps avait commencé juste à ce moment-là. Même s’il réussissait à isoler et à séparer le Bâton Céleste, il serait sûrement pris dans la destruction elle-même.

« J’ai compris. Je l’ai vu quand il a frappé les lumières glacées d’Alice, » déclara-t-il.

La lâchant afin qu’elle fasse un arc de cercle parfaitement visible, l’Épée de l’Étoile Noire était tombée au sol. C’était quelque chose qu’Iska lui-même avait libéré de sa main.

« Salaud, qu’est-ce que vous êtes !? » s’écria la Fondatrice.

« Je sais que c’est le bouclier le plus fort du monde, » déclara-t-il.

Iska avait serré sa main droite. Et dans sa paume, il avait saisi la « Graine de Glace ».

« C’est un bouclier invincible. Il peut même encaisser les armes de destruction impériales à grande échelle. »

Elle avait dit que c’était invincible. Dans ce cas, il y croirait. Il avait confiance que le bouclier qui lui avait été confié puisse résister au Bâton Céleste.

« Alice ! » cria-t-il.

En entendant l’appel du jeune homme, la Sorcière de la Glace de la Calamité avait obéi à ce seul mot. Bien qu’elle se soit étendue sur le sol, elle avait une confiance absolue.

« ... Épanouissement !! » cria-t-elle.

Des fragments de glace éclatèrent et un son parfaitement clair retentit dans l’air. La « Graine de Glace » qu’Iska tenait dans sa main s’était mise à germer, et ce qui s’y était formé était un très beau bouclier ayant l’apparence d’un miroir.

La Fleur de Glace.

Il s’agissait de la seule exception au monde qui pouvait résister à l’Épée de l’Étoile Noire qui pouvait rompre n’importe quel sort d’étoile.

L’Esprit des Étoiles d’Aliceliese Lou Nébulis IX, « l’Esprit des Étoiles de la Fleur Glacée », avait manifesté sa véritable nature sous la forme d’une très belle fleur de glace.

« ... Puis-je vous croire ? Vous qui venez de l’Empire ? »

Dans cette tempête meurtrière, Iska n’avait pas lâché ce qu’il tenait dans sa main. Et comme si cette main saisissait la sienne, Alice elle-même lui confia la graine de son ultime talent secret, la « Fleur de Glace ».

─Le Grand Bouclier de la Fleur.

Servant en tant que bouclier pour Iska, la plus belle fleur de glace du monde, avait bloqué le Bâton Céleste.

« Ridicule !? » s’exclama Nébulis.

Le Bâton Céleste et la Fleur de Glace, se brisèrent tous deux en fragment en produisant un son parfaitement clair dans l’air.

La fille à la peau sombre qui était maintenant sans défense n’avait pas bougé. Même si son pouvoir venait juste de se réveiller, elle fut ébranlée que son attaque absolue fût complètement repoussée.

Avec une expression de stupéfaction montrant qu’elle était incapable d’accepter la réalité devant elle... « ... Comment... ? »

« Ne pouvez-vous pas le dire ? » demanda-t-il.

Iska avait soulevé l’Épée de l’Étoile Blanche. « Il y a cent ans, même s’il y avait des épéistes qui se tenaient face à vous, il n’y avait jamais eu “un épéiste et une Mage des Étoiles”. »

Nébulis était l’espoir de tous les Mages des Étoiles. Si elle avait continué à être l’espoir pour tous les Mages des Étoiles, alors le résultat aurait probablement été différent, et Alice n’aurait pas confié à Iska la Fleur de Glace.

─ Mais les Esprits des Étoiles avaient décidé.

La Mage des Étoiles qui porterait le fardeau de la nouvelle ère n’était pas la Grande Sorcière.

« Dormez encore une fois, Nébulis, » déclara Iska.

Iska frappa avec son épée, visant vers l’endroit où ces ailes de jais noires jaillissaient du manteau de la fille.

« Quand vous ouvrirez à nouveau les yeux, alors sûrement que ce monde sera un peu meilleur qu’il ne l’était auparavant, » dit-il.

Un petit cri.

Après avoir vu la source de son pouvoir, l’Esprit des Étoiles, se faire séparer de son corps, la fille à la peau sombre avait perdu conscience.

Alors que la Grande Sorcière fermait les yeux, elle s’était effondrée comme si elle s’était endormie une fois de plus, puis elle avait disparu comme si elle avait été aspirée par une fissure dans l’espace.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire