Kimi to Boku no Saigo no Senjo – Tome 1 – Chapitre 5 – Partie 2

Bannière de Kimi to Boku no Saigo no Senjo ***

Chapitre 5 : La Fondatrice

Partie 2

Le sable avait été envoyé au loin comme de fines particules s’infiltrant partout.

Après que le vent avait chassé le nuage de sable qui était suffisamment dense pour obstruer la vision de tout ce qui se trouvait à un mètre de distance, ce dont Iska avait été témoin était une énorme cicatrice dans la terre, formant une massive crevasse.

La colline de faible hauteur avait été complètement détruite et il y avait à la place un large trou béant dans le sol. Iska avait déjà vu auparavant des canons impériaux faisant feu sur des terrains dégagés et inhabités qu’ils avaient utilisés comme terrain d’entraînement, et la force destructrice exposée ici était comparable à celle de telle arme. Cependant, la différence décisive ici était...

L’attaque qui avait causé une telle destruction était invisible, et l’on ne savait pas ce qui s’était passé. Celle qui avait créé cette cicatrice était une petite fille toute seule.

« La Fondatrice Nébulis... !! » s’exclama Iska alors qu’il regardait haut dans le ciel.

Il s’agissait d’une petite fille à la peau foncée et aux cheveux gris perle. Sur son dos, ce qui semblait être des ailes noires de jais était présent, et elle flottait haut dans le ciel vide.

« I-Iska-kun ? Hmmm... Par Fondatrice, veux-tu parler de..., »

« Oui, c’est probablement ce que tu penses aussi. La Grande Sorcière Nébulis est toujours en vie après que cent ans se soient écoulés depuis qu’elle a causé cet incident dans l’Empire, » répondit Iska.

L’énergie non analytique des étoiles, les « Esprits des Étoiles ».

Tout avait commencé quand des scientifiques de l’Empire l’avaient découvert sous terre. L’énergie non analytique possédait une partie des humains, et accordait à son hôte des pouvoirs inhabituels. Ce fut l’origine des Mages des Étoiles — ceux appelés par l’Empire, sorcières et sorciers.

Et parmi eux, la fille qui a été baignée dans l’énergie la plus puissante.

C’est véritablement celle que l’Empire de l’époque redoutait le plus en tant que sorcière.

Alors qu’elle était celle qui avait eu une persécution beaucoup plus cruelle que toutes les autres, elle était la Mage des Étoiles qui avait en elle la rancune la plus profonde contre l’Empire. Et cette fille était connue sous le nom de « La Grande Sorcière ».

« C’est injuste ! Alors même qu’il n’y a que moi et Iska-kun... ! » La petite capitaine rassembla ses forces et cria une plainte alors qu’elle pointait du doigt les deux Mages des Étoiles se trouvant devant ses yeux.

« La Fondatrice Nébulis... pour avoir une telle sorcière légendaire puissante qui vient jusqu’ici... Êtes-vous en train de dire que c’est correct de votre part de faire ce que vous voulez simplement parce que les négociations ont échoué ? Est-ce ainsi que vous faites les choses à Nébulis ! » s’écria Iska.

« A -Attendez ! » cria Alice.

Ses yeux rencontrèrent ceux d’Alice. Et avec un regard frénétique, elle avait répondu tandis que ses cheveux blonds étaient soufflés dans le désordre. « Vous vous trompez ! Je n’ai rien fait ! »

« ... Hein !? » s’exclama Iska.

« Rin, ça ne peut pas être toi ? » demanda Alice.

« J-Je n’ai rien fait, » répondit Rin. « La dernière fois que j’ai vu la très estimée Fondatrice était dans le passage souterrain avec vous, Mademoiselle Alice. Je n’ai pas non plus été informée d’une telle chose par la Reine ! » La servante hurlait au point où sa voix était enrouée.

Et au-dessus d’elle, les ailes noires de la Fondatrice scintillaient.

« Cela interfère avec la mémoire des étoiles..., » déclara la Fondatrice. « Connexion avec la “volonté” en utilisant le troisième niveau. Appel de la surface de l’étoile. »

Avec un fort bruit de craquement, une fissure s’était formée dans l’air aux pieds de la Grande Sorcière. À travers cette fissure présente dans le ciel bleu, on pouvait voir quelque chose de rouge.

Qu’est-ce que c’est ? Quelque chose sort de cet espace comme déclaré Nébulis.

Rouge. L’appel ? Ça ne pouvait pas être, c’est...

C’était vraiment mauvais. Tout en croyant à son intuition, Iska laissa échapper un cri d’où il se tenait. « Plongez dans le cratère ! »

Puis, saisissant avec force la main de Mismis, il l’avait tirée dans le cratère.

« Couchez-vous, Alice ! » cria Iska.

« Hein !? » s’exclama Alice.

« Vous seriez englouties par les flammes si vous restez là ! » cria Iska.

En compagnie de Mismis, Iska glissa le long du cratère. Et alors que Alice et Rin avaient également dégringolé le long de la crevasse après avoir entendu ce qu’Iska leur avait dit, ce qui avait surgi de l’espace fissuré dans le ciel avait une vive lueur rouge.

Un Esprit des Étoiles du Feu... Non... cela avait déjà dépassé le concept d’un Esprit des Étoiles. C’était plutôt une éruption d’énergie non analytique qui avait surpassé l’intelligence humaine.

« Fauche-les, » déclara la Fondatrice.

Une énorme détonation put être entendue.

L’atmosphère brûlée par l’Esprit des Étoiles du Feu s’était transformée en une onde de choc à la vitesse des vagues qui faisaient rage, et lorsque les flammes avaient été liées à l’oxygène, elles avaient déclenché une violente réaction en chaîne d’explosions dans toute la zone. Il n’y avait probablement pas d’autre moyen d’échapper à ces explosions que de se cacher dans le cratère. Toutefois...

« Brûlant !? » Mismis avait crié alors qu’elle avait placé ses mains sur ses oreilles. « C’est mauvais, Iska-kun. La vague de chaleur va atteindre le fond de la... »

« Scelle tout, » à la suite de l’ordre d’Alice, l’air froid avait commencé à émerger.

Telles des gemmes blanches, un mur de givre était né, et était devenu un rideau permettant de sceller la vague de chaleur.

« Mademoiselle Alice. Allez-vous même protéger ces personnes-là ? » demanda Rin.

« Ce n’est pas le moment de penser à ça ! » s’exclama Alice.

Rin fit un regard montrant sa vigilance vers Alice. D’un autre côté, Alice concentra son regard vers le mur de glace se trouvant en l’air et ne bougea pas d’un pouce. La Fondatrice aurait dû être le renfort ultime pour elle, mais en regardant son profil, il était clair qu’elle était aussi désorientée.

« Avec sa première attaque, et avec les flammes explosives qui sont apparues après ça, la très estimée Fondatrice nous a également attaqués, » déclara Alice.

« N’est-ce... pas parce que seuls les soldats impériaux sont entrés dans sa vision ? » demanda Rin.

« Il est inexcusable de nous attaquer même pour ce genre de raison, » répondit Alice. « Même maintenant, si Iska n’avait rien dit, nous ne serions pas partis à temps. N’est-ce pas le cas ? »

« ... C’est très certainement vrai, » déclara Rin.

Tout en serrant les poings, Rin avait accepté la réalité des faits. « C’est vrai... que nous avons été sauvés par un épéiste impérial. Peut-être qu’aux yeux de la Fondatrice, nous voit-elle comme ses compagnons ? »

« Attendez là. La Fondatrice n’est-elle pas censée être votre alliée ? » demanda Iska.

Iska interrompit la servante qui était tombée à genoux en répondant. Mis à part le fait qu’ils étaient attaqués par la Grande Sorcière Nébulis, Iska et Mismis ne savaient pratiquement rien des circonstances de ceux du côté de la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis.

« En premier lieu, on ne sait même pas si c’est vraiment Nébulis elle-même, » déclara Iska.

« Après avoir montré un tel pouvoir, doutez-vous encore qu’elle ne soit pas la véritable Fondatrice ? » répliqua Rin alors qu’elle fusillait du regard Iska.

« La Mage des Étoiles que l’Empire appelle la Grande Sorcière. En tant que la fondatrice de notre pays, les habitants de Nébulis l’appellent la Fondatrice, » déclara Rin.

« Alors, pourquoi cette Fondatrice attaque-t-elle sa descendante directe qu’est Alice ? » demanda Iska.

« ... »

La Mage des Étoiles était devenue silencieuse après avoir dégluti. La réponse serait une fuite d’informations confidentielles, et comme elle restait silencieuse, l’autre Mage des Étoiles présente en avait parlé avec éloquence, son regard baissé vers le sol. « Il s’agit probablement que de la défense automatique de l’Esprit des Étoiles. »

« ... Mademoiselle Alice, » cria Rin.

« Cela ne sert à rien de le cacher devant quelqu’un qui sait que la Fondatrice est vivante, » la princesse de Nébulis se tourna vers Iska. « Il y a cent ans, lorsque la Fondatrice était épuisée par la bataille contre l’Empire, on dit qu’elle s’est endormie afin de guérir son corps. La véritable nature de l’Esprit des Étoiles se trouvant dans le corps de la Fondatrice est inconnue de tous. Nous l’appelons “l’Esprit des Étoiles de l’espace et du temps”, mais ce n’est qu’un surnom. »

« Un Esprit des Étoiles inconnu de tous..., » murmura Iska.

« Cet Esprit des Étoiles de l’espace et du temps protège la Fondatrice endormie, » Alice en parlait comme si c’était naturel.

Parmi les Esprits des Étoiles, il y avait des Esprits des Étoiles qui protégeaient leurs hôtes humains. Iska avait déjà entendu dire que plus l’Esprit des Étoiles était puissant, plus il était remarquable, mais dans l’Empire, tout était encore au niveau de l’hypothèse.

« Nébulis dort-elle encore ? » demanda Iska.

« Elle est probablement encore endormie, » répondit Alice. « Mis à part vis-à-vis de ce qui l’a fait réagir, l’attaque de l’Esprit des Étoiles de l’espace et du temps est beaucoup trop incontrôlable, c’est probablement parce que la Fondatrice qui contrôle cet Esprit des Étoiles dort. Je peux comprendre si c’est le cas, mais... »

La princesse de Nébulis s’était arrêtée un moment là. Et puis, avec une voix fatiguée... « Comme c’est frustrant... »

« Frustrant ? » demanda Iska.

« ... »

Depuis qu’elle avait commencé à regarder la fille dans le ciel, elle s’était tournée vers Iska pour la première fois. Comme des lunes rouges, ses yeux rubis s’ouvraient largement, et sans cligner ni plisser des yeux, elle regardait silencieusement Iska. « Je... Pour cette question, je voulais juste la régler entre vous et moi. »

Alice se mordit la lèvre inférieure. Comme si elle endurait quelque chose, elle avait l’air de pleurer en souriant.

« Depuis que je vous ai rencontré dans la Cité Neutre, une étrange brume s’est accumulée en moi... il s’agit là d’un échec pour moi en tant que princesse..., » continua-t-elle. « Aujourd’hui, je suis venue avec l’intention de trancher dans tout ça. Je pensais mettre un terme au combat interrompu dans la forêt de Nelka. Voilà pourquoi je suis venue en portant le même uniforme qu’à ce moment-là. Les mêmes vêtements que lorsque nous nous étions battus. »

Elle parlait des vêtements royaux de Nébulis. Et tout en agrippant l’ourlet froissé de sa jupe...

« ... J’y ai vraiment mis mon esprit là-dedans, » continua la princesse. « Je ne l’ai pas rapporté à ma mère, et j’ai même veillé à ce que Rin n’intervienne pas dans tout cela. Après tout, je pensais que je serais capable de le régler juste entre nous deux sans que personne n’interfère. Et pourtant, de toutes les choses, ce genre de salope qui agit inconsidérément, est vraiment une énorme nuisance ! »

« C-C-Ce genre de salope !? Mademoiselle Alice, comment pouvez parler ainsi de la Fondatrice..., » répliqua Rin.

« C’est assez. Dans tous les cas, nous ne pouvons pas rester ici immobiles. Nous devons sortir, » déclara Alice.

Alice avait fait claquer ses doigts. Le rideau de glace avait éclaté et s’était envolé vers le ciel alors qu’il entrait en collision avec le courant de flammes qui soufflait encore violemment au-dessus de leurs têtes. Et comme s’ils se dévoraient l’un et l’autre, la vague de chaleur et la vague de froid s’annulèrent.

« Capitaine, courez ! » cria Iska.

Ils avaient couru le long de la pente du cratère. Ce qui les attendait dans le ciel rempli d’un nombre incalculable de braises était la Grande Sorcière, faisant toujours le même visage sans expression comme si rien ne s’était passé tout en ayant ses yeux étroitement fermés.

C’est vrai que je ne peux pas sentir sa conscience.

La description d’Alice concernant le fait qu’elle est encore endormie est probablement vraie.

Ayant détecté la présence d’un soldat impérial, elle contre-attaqua automatiquement depuis le haut. Il était prudent de supposer qu’étant donné cet ordre avant que Nébulis ne s’endorme, même après une centaine d’années, l’Esprit des Étoiles de l’espace et du temps avait fidèlement continué à la protéger.

« Notre très estimée Fondatrice, je vous remercie de me fournir votre aide dans la lutte entre ce soldat impérial et moi. Cependant, je souhaite régler ce conflit avec celui-ci dans un combat qu’entre nous deux ! » Alice avait rassemblé sa voix et avait crié vers le ciel. « S’il vous plaît, retournez au palais royal ! »

« ... » La plus vieille Mage des Étoiles était restée silencieuse.

Même inconsciente comme elle l’était, alors qu’elle continuait à flotter là, la tête baissée, elle avait l’air d’entendre les paroles d’Alice qui atteignaient ses oreilles. Cependant...

« C’est sans espoir ! Vous ne pouvez pas, Mademoiselle Alice ! » déclara Rin.

Rin attrapa la main de sa maîtresse en la tirant en arrière. En tant que Mage des Étoiles de première classe, ainsi que celle qui avait poli ses compétences afin de servir de garde à Alice depuis son enfance, il lui était possible de prédire ce qui se passerait à l’instant où la Fondatrice commencerait à bouger en utilisant sa capacité à détecter le danger.

« Une Mage des Étoiles me gênerait-elle ? Si vous frayez avec l’Empire..., » pour la plus vieille Mage des Étoiles, même si c’était les mots d’une autre Mage des Étoiles, elles n’étaient rien d’autre que des gouttelettes d’eau devant les flammes enragées que représentait sa haine. Alice ne le savait pas. En d’autres termes, tout ce qui entraverait sa vengeance était ses ennemis.

« Disparais par cette étoile, » déclara la Fondatrice.

Une épée massive de flamme apparut alors.

Plus haut dans le ciel bleu que là où flottait Nébulis, une tache rouge était née. Et à partir de cette fissure dans l’espace, une flamme s’était modelée pour devenir une lame qui était venue s’écraser vers la terre. En coupant l’atmosphère, il s’agissait d’une lame à très haute température qui pouvait faire fondre la terre elle-même. Et alors que la lame qui mesurait plus d’une centaine de mètres de long...

« Mademoiselle Alice, attention ! » cria Rin.

Un golem surgit depuis la terre se trouvant aux pieds de Rin. Malgré son dévouement envers celle qui était connue comme la Fondatrice, et précisément parce qu’elle avait pris des précautions contre elle au plus profond de son cœur, elle avait secrètement préparé une contre-mesure bien en avance.

« Rin !? » s’exclama Alice.

Le golem poussa Alice hors de portée de la lame de flammes. Ce que Mismis pouvait voir en étant portée par Iska, c’était ce qui arriva jusque là.

L’épée enflammée s’était alors enfoncée dans la terre.

La terre frappée par l’épée avait fondu et s’était transformée en magma, et la terre plus loin sur la trajectoire de l’attaque avait éclaté, crachant une vague de chaleur massive ainsi que des étincelles. Les étincelles avaient jailli dans l’air et avaient propagé des flammes sur une zone encore plus large.

« Iska-kun ! Les flammes vont même affecter la ville... ! » cria Mismis. Voyant les cieux au-dessus de la Cité Neutre être teints en rouge, le capitaine de l’équipe de l’Empire avait fait une expression pleine de chagrin.

« Nous devons les sauver ! » cria Mismis.

« Capitaine, calme-toi, » déclara Iska. « Cela a l’air impressionnant et voyant, mais il n’y a que des étincelles qui tombent là-bas. La plupart d’entre elles disparaîtront quand elles toucheront le sol, et si nous nous en occupons calmement, cela ne dégénérera pas en une conflagration... Au lieu de cela, nous devons nous concentrer sur l’ennemi se trouvant dans le ciel. »

Comment pourraient-ils affronter la pire ennemie imaginable, la Fondatrice Nébulis ? Même s’ils demandaient des renforts de la Capitale Impériale, ils étaient trop loin pour ça. Ils ne pouvaient même pas obtenir le soutien de Jhin ou Néné. Alors qu’Iska était sur le point de le dire, ce qui apparut dans son champ de vision fut...

« Rin !? Rin, réponds-moi ! » cria Alice.

La jeune servant qui s’était effondrée sur la terre horriblement brûlée.

La silhouette d’Alice qui la tenait dans ses bras avec une expression affolée alors qu’elle criait son nom.

Devant eux, le golem s’était écroulé et il retournait à des amas de terre posée sur la surface des terres désolées.

Elle avait réussi à sortir Alice de la portée de l’énorme épée flamboyante, mais Rin elle-même n’avait pas réussi à s’enfuir à temps. Elle avait elle-même réussi à échapper à un coup direct des flammes en utilisant le golem, mais elle ne pouvait rien faire à propos de la vague de chaleur présente dans les airs.

« Rin, je t’en supplie, ouvre tes..., » pleurait Alice.

« Ne la bougez pas trop, » saisissant son Épée de l’Étoile Noire, Iska ordonna à Alice d’arrêter de secouer les épaules de sa servante, et sauta devant les deux filles.

... Et une unique frappe...

Alors que la deuxième vague de flammes tombait sur une Alice sans défense, la lame noire la coupa. Et ainsi, comme si elles s’étaient dissoutes dans l’air, les flammes avaient totalement disparu.

« C’est à ça que sert votre Esprit des Étoiles, n’est-ce pas ? » demanda Iska.

« Hein !? » s’exclama Alice.

« Gelez le corps de Rin avec de la glace. Traitez ces brûlures pendant que vous le pouvez encore, » déclara Iska.

« ... ! »

La princesse de Nébulis releva le visage en raison de son étonnement. Et en même temps qu’elle faisait ça, l’air froid s’était rassemblé au bout de son doigt, et elle avait lentement enveloppé le corps de Rin.

« Capitaine Mismis, emmène-la à l’hôpital ! Si tu le peux, montre-la à un spécialiste des cas liés aux Esprits des Étoiles, » ordonna Iska. Iska pointa de la tête la Cité Ville d’Ayin, la ville qui avait encore des étincelles qui continuaient à pleuvoir sur elle. « Et demande aux citoyens de la ville de rester là où ils sont. Il faut absolument ne pas les laisser quitter les murs de la ville. Ces terres désolées sont sur le point de devenir un champ de bataille extrêmement dangereux. »

« ... Hein ? Hmm..., » répondit Mismis.

« Dépêche-toi ! » cria Iska.

« D-D’accord ! Iska-kun, fais attention ! » répondit Mismis.

La détermination de la capitaine était rapidement apparue. Tout en portant sur son dos la Mage des Étoiles qui était censée être son ennemie, elle courut vers la ville que l’on pouvait voir au loin. Sans la regarder, Iska dirigea son regard vers l’ennemi se trouvant dans le ciel.

La Fondatrice Nébulis.

La Mage des Étoiles ultime qui était devenue obsédée par l’idée défectueuse de la vengeance.

« Nébulis, » cria Iska.

Une Épée de l’Étoile Noire dans sa main droite, une Épée de l’Étoile blanche dans sa main gauche. Tout en brandissant les seules Épées d’Étoile dans le monde qui lui avaient été confiées par son maître...

« Il y a cent ans, vous avez peut-être été l’espoir qui a guidé tous les Mages des Étoiles, » continua Iska. « Cependant, vous avez tort. Je peux le dire en regardant vos actions. Vous êtes... »

« Vous n’êtes plus nécessaire à cette époque ! » Une voix qui ressemblait à une cloche de glace avait fini la phrase. Forte, claire, et sans un seul soupçon d’hésitation. Elle avait pu être entendue à travers les terres désolées.

« Quel genre de Fondatrice êtes-vous ? Vous devriez avoir honte. Cette époque ne vous souhaite pas ! » Celle qui avait fait cette déclaration était la fille debout à côté d’Iska. « Vous m’avez empêchée de régler les choses avec Iska, vous endommagez la Cité Netre, et avez même blessé Rin, une autre Mage des Étoiles... ! Nébulis, vous êtes vraiment une sorcière dans tous les sens du terme... ! »

Aliceliese Lou Nébulis IX.

Celle qui portait le fardeau d’être la princesse actuelle de la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis avait pointé son doigt vers la Fondatrice de cette même Théocratie de la Maison Impériale Nébulis.

« Rien ne peut naître avec votre pouvoir, » déclara Iska. « Cela ne rendra personne heureux. »

« Je suis d’accord. Ce n’est plus l’âge que vous connaissez, » déclara Alice.

Un pas, les deux combattants s’étaient déplacés vers l’avant.

« Soldat impérial. Mage des Étoiles. Sales Bâtards... ! » cria la Fondatrice.

« « Silence ! » » Coupant les paroles de la Fondatrice, debout devant la sorcière qui était prise dans son rêve sans fin, leurs voix crièrent en parfaite harmonie.

« Vos actions ne sont rien d’autre que de vains efforts. L’avenir que je cherche n’existe pas là, » déclara Iska.

« Ni le monde que je désire, » déclara Alice.

Les deux se comprenaient parfaitement bien qu’ils soient ennemis. Le jour où ils entreraient en collision viendrait. Cependant, cette conclusion était quelque chose que les deux ne feraient qu’entre eux. Des interventions non désirées n’étaient pas nécessaires.

« C’est pourquoi..., » cria Iska.

« « Vous devriez encore une fois aller dormir pendant cent ans de plus ! » » Le Successeur de l’Acier Noir Iska et la Sorcière de la Glace de la Calamité Alice agirent de concert. Se confiant le dos l’un à l’autre, les deux rugirent à l’unisson face à la Grande Sorcière.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire