Kimi kara Uketsugu Brave Chronicle – Chapitre 5 – Partie 3

Bannière de Kimi kara Uketsugu Brave Chronicle ***

Chapitre 5 : La bataille finale, alimentée par des souvenirs

Partie 3

Ensuite, Towa et moi étions retournés chez nous et nous nous étions préparés. Nous avions décidé de passer la nuit à l’académie afin que nous puissions immédiatement réagir lorsque Redge reviendrait.

« J’ai dit à Nagisaki de me le laisser, mais... comment vais-je me battre contre ce mec ? Comment puis-je le battre ? » Même si j’avais acquis le pouvoir d’Yukihime, je ne pouvais pas aller là-bas sans un plan.

« En fait, grand frère... J’ai gardé quelque chose secret même vis-à-vis de toi, » il s’était avéré que le Destructeur de l’Étoile d’Azur — Towa — avait une particularité que les autres Destructeurs n’avaient pas. C’était quelque chose qui complétait sa capacité à se transformer en quelque chose, aussi longtemps que son utilisateur possédait assez de Puissances des Étoiles et souhaitait vraiment le faire.

Le pouvoir unique de Towa lui avait permis de régénérer instantanément n’importe quelle partie d’elle qui avait été détruite. Normalement, les Armements des Étoiles avaient rarement été si endommagés, mais pour régénérer une arme cassée, un Sorcier des Étoiles devrait d’abord la libérer, puis attendre qu’il se régénère de lui-même. Avec Towa, il n’était nullement nécessaire d’attendre.

« Pourquoi ne m’en as-tu jamais parlé jusqu’à maintenant ? » lui demandai-je.

« ... C’est que tu es tellement surprotecteur. S’il y avait une chance que je sois détruite, je me suis dit que tu deviendrais fou et que tu me dirais d’arrêter et de me reposer au lieu de me régénérer, » dit-elle.

« Oui, je suppose que je l’aurais fait. Tu as raison. Mais je ne le dirais pas maintenant, car j’aurais besoin que tu continues à te battre pendant que c’est moi qui me repose..., » dis-je.

Afin d’activer la régénération, le Destructeur devait d’abord être désactivé puis transformé en arme — ce qui pouvait être fait en une fraction de seconde. Si cela se passe correct, ce serait le moyen idéal pour coincer ce type.

J’avais également eu accès au Zéro Absolu, la Sorcellerie des Étoiles qui permettait de geler le temps que j’avais hérité d’Yukihime. Pour l’utiliser, j’avais d’abord besoin de casser ma lame jumelle. C’était un acte final, puisque briser les lames représentant les aiguilles de l’horloge était comme forcer le temps lui-même à cesser de s’écouler. Comme je n’avais que deux lames, je ne pouvais le faire que deux fois. Et une fois que je l’aurais fait, je ne serais plus capable d’accélérer ou de ralentir quoi que ce soit pour le reste de la bataille.

Une régénération instantanée et la capacité qui me permet d’arrêter le temps. Avec ces deux personnes à mes côtés, peut-être que je peux vraiment vaincre quelqu’un qui me semble invincible. Alors que j’essayais de réfréner mon excitation, j’avais vu Towa sortir de la chambre d’Yukihime en portant un cadeau.

« Je ne suis pas sûre que ce soit correct pour moi de te le donner, mais je sais que c’était pour toi, » déclara Towa.

À l’intérieur de l’emballage se trouvait une écharpe cramoisie. Il y avait également une carte avec un message à l’intérieur.

Deviens un homme bien afin de pouvoir porter cela ! Voici ce qui était écrit sur le mot.

« ... » Mes yeux se tournèrent vers le calendrier.

Oh oui... Aujourd’hui, c’est bien Noël, n’est-ce pas ? Zut... Tu m’as aussi pris une écharpe ? pensai-je.

« Towa, le savais-tu ? » demandai-je.

« Oui, elle m’avait demandé conseil, » répondit Towa.

Voilà pourquoi Towa a continué à suggérer que j’achète une écharpe quand nous allions faire des achats ensemble, pensai-je.

« Je pensais que ça aurait l’air vraiment sympa si tu correspondais avec elle quant au port d’une écharpe, » dit-elle.

« Oui, je parie que cela aurait été génial..., » dis-je.

Yukihime avait dit qu’elle aimait la couleur rouge, puisque c’était la couleur que les héros portaient, bien qu’elle n’avait pas son propre foulard rouge. Elle avait dit que le rouge ne lui plaisait pas. Je n’étais pas d’accord avec ça.

Mais j’avais compris ce que ce présent voulait dire. Yukihime voulait que je devienne un héros.

Oh ! Je le ferai. Tu n’as qu’à me regarder maintenant ! Tout en faisant cette promesse silencieuse dans mon cœur, j’avais mis l’écharpe.

***

Nous avions vraiment l’impression que notre bataille était sur le point d’arriver. Nous étions retournés à l’académie quelques heures plus tard. Le soleil s’était couché et le ciel était baigné par le crépuscule. Soudain, j’avais ressenti une très forte Puissance des Étoiles, et je savais exactement à qui elle appartenait.

« Towa, nous devons désormais gagner face à ça, » dis-je.

« ... Tout à fait. Nous pouvons le faire, grand frère, » dit-elle.

Cette journée était censée être pour elle. À la place, nous fêtions Noël sans elle.

Et ainsi, la bataille finale commença.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire




  1. 0



    0

    Merci pour la partie.
    P.S : le décor et la scène, ont été mis en place, les acteurs se sont préparées. Il est maintenant temps du dernier levé de rideau de cette guerre de Vengeance Absolue(/Absurde)

Laisser un commentaire