J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 3 – Chapitre 30 – Partie 2

***

Chapitre 30 : Les cris de mes sorts

Partie 2

[Point de vue d’Ayuseya]

Quand j’avais entendu sa voix, un frisson de peur était descendu le long de ma colonne vertébrale et s’était terminé au bout de ma queue. J’avais levé les yeux et j’avais vu une étrange peinture en mouvement entourée d’un cadre d’éclairage rouge. J’avais vu Dankyun tenir la jeune enseignante qui était aussi la première épouse d’Illsy.

J’avais alors dégluti et j’avais tenu un poing serré contre ma poitrine.

Ça ne finira pas bien..., avais-je alors pensé.

En regardant vers le bas, j’avais remarqué que j’étais encore en chemise de nuit. Après mon réveil, je n’avais pas vraiment pris la peine de me changer, je n’en ressentais pas le besoin, mais je ne voulais pas non plus que Dankyun me voie comme ça. Illsy le pouvait, car c’était mon ami et mon mari, mais pas ce bâtard draconien.

*Soupir*. Pourquoi ne suis-je pas restée avec Illsy hier soir ? Moi et ma fierté royale... Arg ! Je me demande si... c’était ma dernière chance de sentir son étreinte. Pensais-je en m’envolant vers ma commode.

Quant à savoir pourquoi j’avais pensé qu’Illsy allait me livrer à lui. C’était simple... Pour sauver sa vie. Pour sauver Nanya. Pour sauver Shanteya et cette école, c’était le seul choix logique possible, le seul moyen d’apaiser Dankyun.

Mais s’il ne veut pas le faire, que va-t-il se passer ? pensais-je. Puis je m’étais arrêtée de bouger, regardant vers le bas la robe blanche que je voulais porter. C’était simple et clair.

Est-ce que je veux qu’Illsy se sacrifie pour moi ? m’étais-je demandé.

En secouant la tête, j’avais refusé une telle pensée et j’avais retiré la robe de ma commode.

Je ne peux pas en arriver là ! Je ne peux pas faire tuer Illsy à cause de moi ! S’il me laisse partir, il faudra un certain temps avant que Dankyun ne réalise la connexion entre nous. Illsy pourra utiliser ce temps pour fuir d’ici... Oui, c’est comme ça que ça va être..., m’étais-je dit, en essayant de me débarrasser de toute peur que j’avais de mon avenir tragique.

[Point de vue de Nanya]

Je ne pouvais même pas réagir quand Dankyun m’avait attaquée...

La douleur que j’avais ressentie était terrible. La meilleure façon de le décrire était le sentiment d’être empalé par des milliers d’aiguilles dans l’intestin. La lame de l’épée avait été arrêtée par la couche de cotte de mailles cachée dans mon armure. Bien qu’à l’extérieur, elle ressemblait à une vieille armure de cuir ordinaire, toutes ses couches présentaient de puissants enchantements qui réduisaient les dégâts. Ma ceinture contenait un enchantement de guérison, donc je me rétablissais plus vite que d’habitude, mais je devais quand même infuser une bonne quantité de mana dans mon corps pour arrêter mon hémorragie interne.

Quand j’étais sortie du tas de débris, j’étais au courant de la bataille qui se déroulait à l’académie. Tuberculus et Paladinus étaient très probablement sur les lignes de front, essayant de retenir ces soldats. Les trois commandants étaient le plus gros problème, mais à eux seuls, ils pouvaient tous être traités avec aisance.

Quant à moi, mon problème était Dankyun. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si puissant. Non, il n’était pas puissant, mais son armure et son épée sortaient de l’ordinaire. Elles avaient considérablement renforcé ses capacités et offraient un facteur de protection accru. Avec certitude, elles lui avaient permis de dépasser les 1200 points de force. Je soupçonnais qu’il avait encore plus d’agilité, mais pas tant d’intelligence. Si seulement ces points reflétaient à quel point on était intelligent et non à quel point ses attaques magiques pouvaient être puissantes. Une chose dont j’étais sûre était que mon épée seule pouvait augmenter la force de base de l’utilisateur de 500 points supplémentaires. Si son armure pouvait faire quelque chose de similaire, alors il n’y avait aucun moyen de gagner contre lui, mais je doutais fortement qu’il fût capable d’activer pleinement cette capacité. Il y avait des chances qu’il ne puisse utiliser l’épée qu’à 25 % de son véritable potentiel, mais même à ce moment-là, elle était incroyablement dangereuse.

Franchement, cela avait l’air très mauvais. Je pouvais à peine me tenir debout en raison de ses coups. Mon armure était à peine présente sur moi. Mes gantelets étaient cassés. Trois côtes avaient été fêlées et un poumon avait été écrasé, d’après ce que j’avais pu voir. Je guérissais, mais ça s’était arrêté après qu’il m’ait frappée à l’estomac.

Bref, j’en avais fini pour...

J’ai été une idiote de le charger comme ça... Je n’arrive pas à croire que je me sois laissée gouverner par les émotions. Si seulement j’avais essayé de libérer mon sceau et de l’attaquer. Alors j’aurais pu avoir une chance de me battre..., avais-je pensé qu’en sentant les griffes de Dankyun se serrer autour de ma gorge, coupant mon alimentation en air.

Je suis désolée, Illsy..., avais-je pensé en fermant les yeux.

[Point de vue d’Illsyore]

Nanya était en train de mourir...

J’avais 4865 points de mana.

Je n’avais qu’une seule cible.

C’était maintenant ou jamais...

« Neru Am Ur, » avais-je chuchoté la commande pour le sort.

Le mana s’était déversé dans le sort, et je ne m’étais pas arrêté jusqu’à ce que cela se coupe automatiquement. C’était à 465 points de mana. J’avais ensuite relâché le sort dans la direction de Dankyun. Autour de moi, 220 lances de glacier infernal s’étaient formées, chacune d’entre elles était beaucoup plus forte que la version originale, mais ce que cela signifiait exactement, je ne le savais pas. Je voulais seulement tuer Dankyun.

Je les avais toutes relâchées avec lui en tant que cible principale, et elles avaient toutes volé aussi vite qu’elles le pouvaient dans sa direction.

Remarquant le danger imminent, il avait libéré Nanya de son emprise et avait sauté en arrière, elles l’avaient suivi avec des angles parfaits contrairement à la [Boule de Feu guidée] et à la [Lance de glace dentelée]. Les [lances de glacier infernal] avaient suivi mes directions exactes : gauche, droite, haut, haut, bas, gauche, gauche, gauche, droite, droite, partout où je les dirigeais et où j’avais pensé qu’elles devaient volés.

« Petites choses ennuyeuses ! » déclara Dankyun avant d’essayer d’en couper une.

La lance avait explosé à l’impact, l’éclaboussant d’un feu liquide. Je ne pouvais pas dire si cela avait fait de sérieux dégâts sur son armure magique, mais il avait essayé de s’en débarrasser rapidement. Cela l’avait distrait pendant un moment, et une autre avait réussi à le frapper. Après cela, il avait été bombardé par bon nombre d’entre elles, martelant son armure physique et son armure magique.

Je n’avais aucune idée des dommages qu’il avait subis, mais je pouvais voir des fissures dans son armure physique, et j’étais certain qu’il versait aussi beaucoup de mana dans sa magie.

Puis-je gagner avec ça ? m’étais-je demandé.

78 de ces lances de glacier infernal l’avaient frappé, et il en restait 142.

Il avait sauté à gauche et quatre de ces flèches avaient heurté le sol, laissant un énorme cratère. D’autres lances avaient réussi à toucher le toit du dortoir et avaient explosé, en arrachant une bonne partie. Maintenant, le tout était à moitié en flammes et dangereusement près de s’effondrer. Une autre de ces lances avait frappé un arbre, et cela l’avait simplement coupé avant de s’empaler à la racine de l’arbre derrière lui. La lance avait explosé, et le feu liquide avait englouti la zone, l’enflammant.

Ces ratés n’étaient pas à cause du sort lui-même. C’est à cause de mon manque de concentration et de mon incapacité à garder le contrôle de tous ces éléments en même temps. Je restais à peine éveillé. Chacune de mes paupières avait l’impression d’être tirée vers le bas par le poids d’un tank. Toute ma perception me semblait léthargique et j’avais beaucoup de difficulté à me concentrer.

Cela m’avait rappelé l’époque où, à l’université, j’avais dû passer un examen de génie mécanique et je n’avais pas dormi pendant plus de deux jours d’affilée à essayer de faire mon rapport et mes devoirs à temps. Ma note dépendait surtout de ces deux-là, alors j’avais dû les terminer. Grâce à ces nuits blanches, je m’étais senti comme un zombie pendant tout l’examen. Je voulais juste en finir et dormir dans mon lit.

En y pensant, on pourrait dire que j’avais reçu une formation décente de mes années d’études en ce qui concerne le fait de garder les yeux ouverts pendant si longtemps. Même ainsi, dans ces conditions infernales, je gardais le contrôle de 130 Lances du Glacier Infernal qui volaient à grande vitesse dans les airs.

« Seigneur du Donjon, tu es un petit bâtard persistant ! » déclara Dankyun après avoir été jeté sur un côté par l’explosion induite par l’une de ces lances.

Un incendie se propageait dangereusement déjà à travers la forêt, menaçant de la brûler jusqu’au sol, mais je m’en fichais. Je me concentrais seulement à me débarrasser de Dankyun. Je n’avais besoin que d’une seule de ces lances pour toucher directement sa chair, et cela aurait été suffisant pour le tuer.

Quatre autres étaient passés à travers les arbres et avaient visé ses pieds. Il ne pouvait pas les éviter. Deux autres fissures étaient apparues sur son armure. Huit autres avaient explosé derrière lui, au-dessus de sa taille, tandis que deux devant lui, à ses pieds. Cela l’avait fait tomber. Une autre fissure était apparue sur son armure.

Je n’en pouvais plus.

« AAARGH ! » J’avais gémi et crié, lui envoyant les 100 lances restantes.

Avec chaque goutte de ma concentration et de mon énergie, je les avais toutes dirigées vers sa tête et sa poitrine. Si seulement une seule d’entre elles pouvait le toucher directement, ce serait ma victoire !

« ARGH ! » cria Dankyun alors qu’il essayait de se défendre contre l’avalanche soudaine d’attaques.

Les explosions avaient rapidement suivi, répandant du feu liquide partout, se propageant sur les arbres, la terre et les rochers. Des flammes infernales se dispersaient partout, brûlant tout ce qu’elles touchaient. Les roches avaient fondu, la terre avait été brûlée, tout autour de Dankyun brûlait.

Tout... sauf Dankyun.

« Non... », déclarai-je d’une voix tremblante quand je le voyais encore debout au milieu de toutes ces flammes.

Il respirait durement, son armure était en lambeaux, des morceaux tombaient sur le sol, mais il n’avait qu’une petite coupure sur la joue gauche. Rien d’autre, il n’était pas mort...

« Comment oses-tu… ? » déclara-t-il. J’avais cligné des yeux en raison de la surprise « Comment oses-tu me blesser ? »

« Quoi ? » Je n’arrivais pas à y croire.

Il peut encore se battre…, pensais-je.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre, vivement mardi prochain pour le suite 🙂

  3. A les chose sérieuse vont arriver avec Nanya et un Grand Merci pour la traduction

  4. Merci pour le chapitre j'ai vraiment hâte de la suite ??

  5. Merci pour le chapitre.

  6. Toujours pas suffisant ?! Grmbl... Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire