J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 3 – Chapitre 30 – Partie 1

***

Chapitre 30 : Les cris de mes sorts

Partie 1

Avec une vitesse plus rapide que ce que l’œil humain ne pouvait voir, elle s’était précipitée vers Dankyun, qui avait remarqué le danger imminent et avait levé sa main pour bloquer la première frappe. Il n’avait même pas bronché quand il avait reçu le coup. L’onde de choc était si puissante qu’elle avait brisé la fenêtre derrière lui en une centaine de morceaux, puis l’impulsion l’avait fait passer à travers. Le cadre avait été défoncé et le mur s’était fissuré à cause de sa taille.

Même après un coup aussi puissant, il n’avait pas été blessé et avait atterri simplement sur ses pieds à la fin de son vol. Nanya s’était dirigée vers le trou dans le mur et avait sauté vers lui. Pendant ce temps, je me retrouvais avec la tête de la pauvre fille qui était morte à cause de lui.

Après avoir regardé vers le bas ce qui m’avait fait voir son expression déformée de peur et de douleur, j’avais plissé et fermé les yeux pendant un moment.

Elle ne méritait pas ça..., avais-je pensé. Puis je m’étais dirigé vers son corps déchiré.

Après avoir placé la tête au sol à côté du torse, j’étais allé à l’extérieur, où se déroulait une véritable bataille entre le Suprême draconien et l’enseignante Divine ressemblant à une adolescente. Les échos sonores de leurs chocs avaient fait résonner sur les murs du dortoir et du bâtiment académique voisin, alertant à la fois les soldats et les enseignants de la bataille en cours.

J’avais volé au-dessus d’eux et j’avais vu Nanya essayer de s’approcher assez près pour frapper avec ses gantelets d’acier sur ses points vitaux, mais l’épée de Dankyun était trop rapide et avait bloqué chacune de ses frappes. Derrière lui, je pouvais voir les effets de sa force. Les ondes de choc avaient fait trembler l’herbe et effrayé tout petit animal ou insecte qui se cachait dans la région. Les étudiants du dortoir essayaient déjà de sortir de là, se dirigeant vers le bâtiment de l’académie où les autres enseignants les attendaient.

Être observateur dans cette bataille n’était pas à mon goût, et je m’étais préparé à engager Dankyun. Je n’avais pas l’intention de voler le meurtre de Nanya, mais je voulais l’aider autant que possible.

« Shellur Sou Yar ! » J’avais chanté et j’en avais jeté quatre [Lance de Glace Barbelée Explosive X4].

Seize lances de glace dentelées s’étaient formées autour de moi et s’étaient envolées vers Dankyun. Il avait sauté en arrière et avait tailladé les cinq plus proche de lui. Deux avaient raté, frappant le sol à ses pieds. Deux autres avaient réussi à le toucher directement, mais elles n’avaient même pas réussi à l’égratigner. Quant au reste des lances, elles avaient continué à le poursuivre jusqu’à ce qu’il les engloutisse dans une tornade de vent, mais comme avant ça, je ne l’avais pas entendu lancer le sort. J’avais trouvé incroyablement étrange qu’il puisse faire une telle chose, mais je savais que ce n’était pas techniquement impossible. Tant que quelqu’un avait trouvé comment contrôler correctement le flux de magie dans son esprit et s’était concentré sur les paroles de l’incantation, il n’y avait aucun problème à utiliser n’importe quel sort. Malheureusement, j’étais loin de pouvoir utiliser une telle compétence.

Dès qu’il avait fini de lancer la tornade de vent, j’avais vu Nanya sauter vers lui. Elle avait utilisé la commande vocale pour [Boule de feu] et un autre sort que je ne pouvais décrire que comme un éclair directionnel. Dankyun avait réduit son premier sort en deux, l’annulant, mais il n’avait pas remarqué le second et avait reçu la totalité du coup. Cependant, son armure n’avait pas été endommagée. C’est à ce moment-là que Nanya l’avait de nouveau attaqué, essayant de le frapper avec ses poings.

Pendant qu’elle l’occupait, je n’avais pas hésité à charger 500 points de mana dans une [Boule de feu]. Les élèves étaient trop loin d’une zone d’impact possible, mais les dégâts seraient certainement considérables. J’espérais juste que Nanya esquive à temps.

« Ashur Nav Es ! » j’avais crié, et mon sort avait été lancé chez Dankyun.

« Hmph ! Pathétique ! » déclara le draconien, qui donna un coup de pied à Nanya dans la poitrine, l’envoyant s’écraser dans le mur du dortoir.

Avant que mon sort ne frappe, il s’était retourné et l’avait coupé en deux, provoquant une instabilité du mana. Bien que le sort n’ait pas explosé, la masse de feu s’était répandue sur le sol autour de lui comme l’eau sortirait d’un ballon éclaté. Les flammes avaient brûlé le sol, ne laissant que des cendres.

J’avais été stupéfait de voir à quel point il était facile pour Dankyun de détruire l’attaque qui avait coûté la vie à 24 assassins. Une fois de plus, j’avais réalisé la différence réelle de compétences et de pouvoir entre les rangs. Je ne pouvais pas comparer Dankyun, un Suprême, avec ces assassins, qui étaient tout au plus des Rangs Maître.

Nanya avait toussé et s’était levée. Le mur derrière elle s’était effondré, laissant derrière elle un trou.

Le regardant, elle leva la main et cria « Erater Elf Es ! »

À ce moment-là, quinze lances à glace dentelées s’étaient formées autour d’elle et avaient ensuite volé vers le draconien suffisant. Il avait sauté hors du chemin, laissant deux projectiles percer le sol, tandis qu’il utilisait son épée pour dévier et détruire les autres. Un seul avait réussi à percer sa garde, mais il avait été dévié avec aisance par son armure. Je n’avais aucune idée de comment elle était faite, mais cela avait produit la même chose pour mes Lances de Glace Barbelées Explosives. Ils avaient été déviés et n’avaient même pas explosé à l’impact. Pendant un moment, j’avais même cru que j’avais échoué dans mon sort.

« Il semble que ce n’est pas ce que j’appellerais un combat loyal. Il y a un partenaire invisible qui t’aide, n’est-ce pas ? » demanda Dankyun avec un sourire confiant.

« Pourquoi ? Pourquoi l’as-tu tuée, Dankyun !? » cria Nanya à l’homme.

« Hm ? Oh ? Cette petite idiote ? C’est simple. Je l’ai considérée comme une traîtresse envers moi et le genre draconien. Nous n’avons pas besoin d’une femme comme elle », haussa-t-il les épaules alors qu’il répondait ça.

« Quoi ? Une traîtresse ? Comment Zoraya pourrait-elle être une traîtresse ? Tu mens, tas de merde ! C’était une fille simple qui voulait devenir guérisseuse et retourner dans son village ! Elle n’a jamais eu l’intention de s’engager dans l’armée ! Grrr ! » cria Nanya, laissant sortir un grognement à la fin. Cela semblait un peu animal, mais cela prouvait à quel point l’enseignante était en colère.

« Oh, quels mots dégoûtants ! Hélas, je ne peux pas m’attendre à mieux de la part de personnes comme toi. Quant à cette draconienne, je peux te garantir qu’elle a bien trahi son royaume et son espèce ! Après tout, je lui ai demandé si elle savait où se trouve Ayuseya, et elle a osé répondre que même si elle savait, elle ne me le dirait jamais ! Je me suis senti insulté ! D’ailleurs, il est dans l’intérêt du Royaume Teslov que je la trouve aussi vite que possible. Dieu m’en garde si quelque chose lui arrivait dans ce royaume parce qu’elle m’a caché des informations précieuses ! C’est pour ça que je l’ai déclarée traîtresse. Au moins, je lui ai offert la caresse d’un homme avant de la tuer. Ne t’inquiète pas, je dirai à sa famille qu’elle a trahie. Ils perdront certainement leur rang de noblesse à cause de cela, mais je crois que c’est une punition plutôt appropriée pour des gens comme eux, n’est-ce pas », avait-il demandé en regardant le bout de son épée.

« Vous êtes un fou ! » avais-je déclaré avant que Nanya ne puisse ouvrir sa bouche, tandis que le brouillard noir provenant de mon intention meurtrière s’intensifiait sur tout mon territoire et présentait la zone la plus sombre autour de Dankyun.

Peu importe ce qu’il avait dit, Nanya et moi connaissions déjà la vérité, et cette fille n’avait rien fait pour mériter un destin aussi cruel. Dankyun n’avait fait cela que pour satisfaire sa soif tordue de sang, une soif qui se répandrait sur mes amis et sur ceux que j’aime dans ce monde si nous ne l’arrêtions pas.

« Moi ? Un fou ? C’est un peu absurde ! Je m’inquiète juste pour le bien-être de mon espèce ! Les draconiens sont beaucoup plus avancés et puissants que les humains, les elfes, ou le pathétique homme-bête sur le troisième continent ! Pourtant, nous nous dégradons constamment en travaillant avec eux et même en les aidant... Arg ! C’est pourquoi j’ai simplement offert à tous ces élèves draconiens mal avisés la possibilité de devenir mes subalternes et d’apprendre ce qu’il faut faire ! Au lieu de voir l’offre généreuse que je leur ai faite, ils ont osé refuser et dans le cas de cette fille, elle a même désobéi à mes ordres en tant que Suprême et futur membre de la famille royale ! C’est la définition même de la trahison », avait-il déclaré en regardant Nanya, puisqu’il n’avait pas pu me voir.

« Dankyun, tu es la définition même du méprisable et du fou ! » répliqua Nanya.

Je ne pourrais pas discuter avec ça.

« Dommage ! De toute façon, je ne t’ai jamais demandé ton opinion », dit-il en souriant et en l’accusant.

Nanya avait sauté en arrière, mais elle était trop lente. La main de Dankyun s’était déplacée plus vite que les yeux ne pouvaient voir, et l’avait tailladée avec son épée. Cette attaque était passée directement à travers son armure magique et cela s’était enfoncé dans son armure physique. Des étincelles volaient dans toutes les directions et Nanya se dirigeait vers le dortoir en « volant ».

Je n’avais même pas eu le temps de réagir. Un instant, je l’avais vu sauter en arrière et, l’instant d’après, j’avais vu Dankyun juste devant elle. Les fenêtres de toute cette aile gauche avaient été brisées en petits morceaux, et tout le bâtiment avait tremblé. Le côté du dortoir entre le premier et le deuxième étage avait été fortement endommagé par l’impact de son corps dans le plancher entre eux. Heureusement, la structure n’était pas faite de béton, alors elle avait été fissurée et brisée avec facilité, ce qui avait atténué une partie de l’impact. Malheureusement, cela avait fait que tout ce côté de la structure était en danger de s’effondrer.

La plupart des dommages s’étaient produits là où Nanya avait frappé le bâtiment, laissant la pièce du haut et celle du bas partiellement visible. À l’intérieur, il y avait un désordre total, avec des morceaux de murs qui s’étaient écrasés sur les meubles et les vitres des fenêtres brisées éparpillées dans tout l’endroit. Quant à Nanya, elle s’était arrêtée près de la dernière pièce, tombant sur le sol avec un « obrrrrr ». Le mur à peine suspendu s’était effondré sur elle, la recouvrant partiellement de décombres. D’après ce que j’avais pu voir, elle était encore en vie, mais après un coup aussi puissant, j’avais soupçonné qu’elle avait au moins une ou deux côtes cassées.

« Nanya ! » J’avais crié instinctivement, mais au lieu de m’y précipiter, j’avais ciblé Dankyun et avais créé un barrage de [Boule de Feu guidée X18]. « Zir Navian Esy ! »

L’une après l’autre, de grosses boules de feu d’au moins un demi-mètre de diamètre le poursuivaient. Le draconien avait vu l’attaque qui arrivait et avait immédiatement essayé de les esquiver et de les bloquer, mais je contrôlais chacune d’elles. Après que les deux premières aient été coupées en deux par son épée, j’avais commencé à profiter de leur effet explosif et je l’avais utilisé comme un Effet de Zone. J’avais ordonné aux boules de feu d’exploser dès qu’elles touchaient son armure magique ou à quelques centimètres du bord de son épée.

Les premières fois l’avaient pris par surprise, l’envoyant en arrière d’un mètre environ. Les suivants, il avait essayé de les couper, mais l’effet avait été le même. Cependant, c’était encore loin de lui causer des dommages. En fait, je ne pouvais même pas voir une seule égratignure sur son armure, mais la bataille était loin d’être terminée. Ma réserve de mana était loin d’être épuisée, et je n’avais pas encore utilisé ma compétence de rang Empereur. Mon seul souci était s’il utilisait sa compétence suprême.

« Quelles attaques pathétiques ! Mais je dirai que cela m’amuse un peu ! Je suppose que c’est toi qui m’attaqué, Seigneur du Donjon ? » demanda-t-il en souriant, tout en évitant ou en encaissant les explosions de mes boules de feu.

Je n’avais pas répondu. Je m’étais concentré sur la bataille, espérant qu’elle offrirait à Nanya suffisamment de temps pour récupérer.

« Nya Nya Niku ! » J’avais crié la commande vocale pour créer un piège.

Sous les pieds de Dankyun, un piège à pointes s’était formé, mais comme il n’avait pas l’enchantement pour ignorer une partie de l’armure magique, cela l’avait simplement frappé quand cela s’était déclenché.

« Des pièges à pointes ? Contre moi ? Vraiment ? » déclara-t-il en riant.

« Eshun Naer Es ! Jend Ashur Elf Es ! Zir Navian Esy ! » J’avais crié les commandes vocales pour la [Faux de Vent], la [Lance de Glace Barbelée Explosive], et la [Boule de Feu guidée X18].

La première avait coupé l’air et l’avait frappé, envoyant le draconien voler vers l’académie, et la lance de glace déchiquetée avait volé dans l’air et avait visé son dos. Il s’était retourné en plein vol et l’avait coupée en deux, mais je l’avais fait exploser et de minuscules pointes de glace avaient pilonné son armure magique. J’avais fini par le bombarder avec des boules de feu chercheuses selon un schéma aléatoire. Il s’était défendu contre quelques-unes, mais pour le reste il était presque impossible de le faire.

« Serus Kar ! » J’avais chanté la commande vocale de la [Télékinésie] et j’avais ciblé Dankyun.

J’avais essayé de l’entourer de ce sort, mais je n’arrivais pas à bien l’agripper parce que son armure magique était trop dense. Mettre plus de mana dans ce sort n’avait pas non plus fonctionné. Il essayait encore de savoir où j’étais, ignorant complètement mes attaques sur lui, mais j’étais invisible pour tout le monde sauf Nanya et Ayuseya.

Sans autre alternative, j’avais essayé de l’entourer de mon sort. Ça avait marché, et j’avais ralenti sa chute.

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda-t-il, surpris.

Il n’avait pas l’air d’avoir reconnu le sort. En me retournant, j’avais fait semblant d’être un joueur de baseball et j’avais utilisé Dankyun comme une balle. Je l’avais jeté aussi fort que possible vers la forêt de l’autre côté de l’académie. Son corps avait volé dans les airs à une vitesse incroyable, franchissant le mur du son et créant un bang sonique. L’onde de choc s’était répandue, et la chose suivante que j’avais vue était les effets de l’écrasement de son corps dans les arbres. Il était passé directement à travers plusieurs arbres, écrasant leurs écorces en petits morceaux et en brisant la moitié des autres.

Mon intention initiale était de le survoler pour évaluer les dommages et donner le coup de grâce, mais j’avais entendu l’un de ses soldats.

« Tuez-les tous ! » cria-t-il.

En regardant en bas, j’avais vu les élèves et les enseignants se battre contre l’armée de Dankyun. Les trois commandants retenaient les enseignants pendant que les soldats tentaient de s’introduire dans l’école. En me concentrant sur le groupe d’hommes draconiens qui se conduisaient mal, j’avais créé un trou sous eux, puis j’avais invoqué de la lave sur le dessus. Ce n’était pas grand-chose, juste assez pour bloquer l’entrée de l’académie. Je n’allais pas les laisser tuer les étudiants.

« AAARGH ! Ça brûle ! » cria l’un d’eux.

« Reculez ! C’est le Seigneur du Donjon ! » cria un autre en sautant hors du trou.

J’avais probablement tué certains des soldats, mais les autres avaient reculé. Juste pour être sûr, j’avais créé quelques pièges à flèches supplémentaires à côté des fenêtres de l’académie, les laissant déclencher au moment où ils se seraient trop rapprochés. Créer des enchantements aurait été trop dur pour moi à ce moment-là, alors j’espérais que les enseignants et les élèves seraient capables de s’occuper maintenant des soldats. Une alternative était d’utiliser les lasers sur le toit, mais les déplacés l’un après l’autre auraient pris trop de temps. Je devais aller tuer Dankyun.

Maudits soient mon manque de mana et mon manque de pièges sûrs ! avais-je pensé en vérifiant combien il me restait. Je ne m’étais même pas concentré sur le nombre de niveaux que Shanteya avait gagné pour moi jusqu’à maintenant.

Après avoir fermé ma fenêtre de statut, j’avais regardé Dankyun. Il y a un instant, il était là, mais il avait disparu. Il se dirigeait rapidement vers Nanya, qui n’avait réussi qu’à sortir des décombres. La blessure qui lui avait été infligée n’était pas si dangereuse d’après ce que j’avais pu voir, mais elle saignait un peu et tenait sa poitrine d’une main. Le pire scénario était que sa blessure soit interne.

« Attention ! Il arrive ! » Je lui avais crié dessus quand je l’avais survolée.

J’avais essayé de créer des pièges collants entre elle et lui, mais il avait simplement sauté par-dessus.

« HA ! » Nanya avait essayé de le frapper, mais il avait évité le coup et avait saisi sa main.

En se retournant, il avait écrasé Nanya dans le sol et lui avait donné un coup de poing dans l’estomac. Je lui avais tiré dessus, mais dès qu’il l’avait vue, il avait déplacé Nanya sur le chemin, et j’avais dû dévier mon attaque vers le dortoir. L’aile droite du bâtiment était maintenant engloutie par les flammes.

« Lâche... Prends ça ! » elle avait essayé de le frapper à l’estomac avec son genou, mais ça n’avait pas traversé son armure magique.

En la soulevant d’une main, Dankyun avait ri.

« Si pathétique ! Je n’arrive pas à croire que tu sois si pathétique, Nanya ! Hahaha ! Et ce Seigneur du Donjon est encore plus ridicule ! Croit-il vraiment qu’un Suprême comme moi peut être blessé par ses attaques pathétiques ? Hahaha ! » dit-il en riant et en frappant Nanya dans l’estomac, lui faisant cracher du sang.

Le brouillard noir sur mon territoire montrait à quel point mon intention meurtrière était terrifiante à ce moment-là, mais il n’y avait rien d’autre à faire que de tenter d’alimenter ma compétence de rang Empereur avec tout mon mana et de risquer de m’évanouir à cause de l’utilisation.

« Nanya..., » avais-je dit.

J’avais fermé les yeux un instant.

Dankyun va tuer Nanya à ce rythme... Il va la tuer, puis moi... puis Ayuseya, puis Shanteya..., avais-je pensé. J’avais laissé la princesse draconienne à l’intérieur de moi aussi entendre mes pensées.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

13 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

    • Bonjour que les bénédictions soient. Le plus puissant et grand maître marabout papa kayassi à votre disposition pour tout besoin occultes. Plus d'information visiter mon site internet
      Papa-kayassi.com
      Ou contacté moi au +229 674 685 16 par whatsapp

  2. C'est du lourd... Merci pour la traduction.

  3. Merci beaucoup
    Le prochain chapitre promet !

  4. Merci pour le chap ^^ Hâte d'avoir le prochain !

  5. Merci pour le chapitre.

  6. Merci pour le chapitre

  7. Bonjour que les bénédictions soient. Le plus puissant et grand maître marabout papa kayassi à votre disposition pour tout besoin occultes. Plus d'information visiter mon site internet
    Papa-kayassi.com
    Ou contacté moi au +229 674 685 16 par whatsapp

Laisser un commentaire