J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 3 – Chapitre 27 – Partie 1

***

Chapitre 27 : Ma première compétence de Rang Empereur !

Partie 1

Peu de temps après que Dankyun ait été guidé à l’intérieur du dortoir par Tuberculus, sa petite armée de soldats loyaux avait commencé à installer leur campement temporaire. Ils avaient pris l’initiative de confisquer le petit jardin derrière le bâtiment principal et avaient fait tout ce qu’il fallait afin d’empêcher les étudiants curieux de les gêner. Deux groupes avaient déjà été formés avec pour seule mission de retrouver toute trace de la princesse royale à l’intérieur du campus de l’académie. On m’avait dit de les laisser entrer dans n’importe quelle pièce, mais je n’avais pas l’intention de les laisser entrer dans la mienne. J’avais donc enlevé la porte d’entrée et dressé un mur d’Inconel à sa place. C’était gênant pour inviter des personnes, mais jusqu’à ce que je fasse une porte sécurisée, il fallait faire ainsi.

Pendant que les soldats s’installaient, les autres enseignants avaient pris l’initiative d’informer les élèves curieux et inquiets de ce qui se passait. Nanya faisait partie du groupe qui veillait sur les soldats. Il n’y avait qu’elle et Paladinus, mais c’était plus qu’assez pour s’occuper du peloton. Je doutais fortement que l’un d’eux puisse causer des ennuis au duo d’explorateurs de donjon expérimentés et d’aventuriers de haut rang.

Quant à moi, j’avais réalisé que j’avais peut-être laissé Shanteya en chasse depuis trop longtemps. Je m’étais immédiatement précipité là-bas dès que Nanya m’avait assuré qu’elle surveillerait de près mon corps de cristal. En survolant l’extrémité des arbres de la forêt, je m’étais demandé si le fait de garder Shanteya cachée était une bonne chose. Avec elle qui se trouvait tout le temps dans la forêt, à la recherche de monstres dangereux pour m’aider à monter de niveau et à empiler les parties décentes des monstres, aucun des soldats et probablement Dankyun lui-même ne l’avaient pas remarquée. Cela signifiait aussi qu’elle pouvait être considérée comme notre atout. Après tout, mon [Lien de Confiance] lui avait offert des statistiques décentes, plus élevées que celles d’un aventurier de Rang Maître.

Si Shanteya continuait à chasser comme ça pour moi, nos niveaux pourraient croître régulièrement et atteindre un sommet approprié où je pourrais acquérir la puissance de combat dont j’avais besoin pour peut-être pouvoir tenir tête à Dankyun et sa bande de brutes. Cependant, j’avais le sentiment qu’elle pourrait finir par exterminer toutes les espèces de monstres dans un rayon de 30 km avant que nous ayons atteint ce point. C’était seulement parce que la montée de niveau était extrêmement lente ainsi, et c’était devenu encore plus difficile avec le suivant. C’était exactement comme dans un jeu : passer de 1 à 60 était un jeu d’enfant, mais une fois passé ce cap, les choses s’étaient compliquées. Ou peut-être que tout dépendait du genre de monstres que j’avais traqués et des actions que j’avais accomplies. C’était certainement quelque chose qui valait la peine d’être étudié à l’avenir.

Quand j’avais rencontré mon adorable esclave el’doraw, elle était en plein dans une bataille avec un Urkin, la bête ne l’attaquait pas, mais la fuyait. La servante aux gros seins et aux longues oreilles le rattrapait rapidement par-derrière. D’un seul saut et d’un coup de poing puissant, elle avait fait taire la bête pour de bon en brisant sa colonne vertébrale. Il s’était écroulé sur le sol et s’était retourné deux fois avant de s’immobiliser définitivement.

Shanteya avait alors poussé un soupir de soulagement et elle s’approcha du corps. Je m’étais approché d’elle et j’avais annoncé ma présence par un simple : « Bonjour ! »

« Ah ! Bonsoir, Maître ! » répondit-elle avec un doux sourire, réagissant en se tournant vers ma direction générale.

« Je suis désolé d’être en retard. Tu sembles te débrouiller plutôt bien..., » lui avais-je dit.

« Merci, Maître », elle avait fait une faible inclinaison avec sa tête. « J’ai chassé toutes les bêtes que j’ai pu trouver selon les instructions, mais..., » elle s’était arrêtée et m’avait regardé avec un peu d’inquiétude dans les yeux. « Tout va bien, Maître ? J’ai senti le brouillard sombre se répandre dans toute la forêt... C’est le signe que vous avez libéré vos intentions meurtrières, n’est-ce pas ? » Et elle avait alors regardé vers le sol, au niveau de ses pieds.

J’avais cligné des yeux quand je l’avais entendue dire ça. Je ne pensais pas que cela s’était propagé jusqu’ici, mais encore une fois, tout ce territoire faisait littéralement partie de moi. Le fait que le brouillard noir se soit également manifesté ici n’aurait pas dû être inattendu.

En poussant un soupir, j’avais hoché la tête une fois, même si elle ne pouvait pas me voir.

« Oui, c’est vrai. Dankyun, le Suprême, est arrivé à l’académie, » lui avais-je expliqué.

« Forcer l’habituel gentil et doux Maître à libérer son intention meurtrière signifie que quelque chose de mauvais a dû se produire, n’est-ce pas ? » demanda-t-elle sans faire disparaître son inquiétude de ses yeux.

« Oui, il a essayé d’être un peu violent, mais Nanya l’a calmé. Je ne sais pas, mais il y a quelque chose qui cloche chez cet homme, » avais-je répondu.

« Cloche ? »Elle avait incliné la tête vers la gauche quand elle avait demandé ça.

« Oui... C’est comme... comment dire ça, il n’est pas bon, il est maléfique, » avais-je essayé de m’expliquer, mais c’était difficile de mettre le doigt sur ce que je ressentais exactement, vu que son épée forçait certaines émotions négatives plutôt exagérées à son égard.

« Dois-je le tuer ? » demanda Shanteya sans ménagement.

« Oui... Non, je veux dire non ! Cela ne ferait que causer plus d’ennuis, mais peux-tu même le tuer ? Je veux dire, c’est après tout un Suprême, » avais-je demandé en étant un peu curieux.

« Je ne sais pas si ça marcherait, mais si j’arrive à me glisser dans son armure magique, je peux l’empoisonner ou même le tuer, » avait-elle expliqué.

« Comment comptes-tu faire ça ? » lui avais-je demandé en louchant des yeux.

« J’utiliserais mon corps pour l’attirer dans un lit et pendant qu’il..., » commença-t-elle.

Il n’était pas nécessaire d’entendre le reste.

« NON ! C’est un non définitif ! Je ne laisserai pas cet homme dégoûtant te toucher et ne pense même pas à faire quelque chose comme ça derrière mon dos ! Savoir que tu te laisses toucher par cette ordure, même si c’était pour moi, c’est trop ! NON ! Je ne le permettrai pas ! » avais-je dit en secouant la tête.

Shanteya m’avait simplement présenté un sourire doux et elle avait hoché la tête vers moi.

« Alors je ne le ferai pas, Maître, » annonça-t-elle.

« Bien... Je ne veux même pas penser à utiliser ton corps ou celui de Nanya pour l’atteindre ! Quoi qu’il en soit, j’ai remarqué qu’il a envoyé deux scouts loin de son groupe principal. Je les ai perdus de vue à un moment donné, mais garde un œil sur eux. Ne te laisse pas voir par eux, » l’avais-je prévenue.

« Je le ferai, Maître. Ces deux-là peuvent être des voleurs ou des assassins. La compétence qu’ils ont utilisée s’appelle l’[Angle mort du donjon]. Elle fait en sorte qu’un donjon perd la trace d’eux ou de leur groupe pendant qu’ils se trouvent sur son territoire. Cependant, il ne fait que créer un angle mort dans le sens de la détection de la vie du territoire. Cela ne les rend pas invisibles, » expliqua-t-elle.

« Je ne pensais pas qu’il y avait une telle compétence. Ça devrait être pratique pour les aventuriers, n’est-ce pas ? » avais-je demandé.

« En effet. Beaucoup emploient les services d’une personne qui peut s’en servir pour se faufiler à l’intérieur des donjons ou passer les premiers niveaux. Si le donjon ne les détecte pas, les pièges ne s’activent généralement pas », expliqua-t-elle.

« Hein ? Mais j’ai fait les miens pour réagir quand un aventurier appuie sur un bouton, tire un levier, ou marche sur un piège à détente et je n’ai jamais utilisé la détection du territoire, » déclarai-je.

« Comme on peut s’y attendre du Maître », elle m’avait affiché un sourire fier « La plupart des pièges sont déclenchés directement par le noyau du donjon parce que cela leur permet de prendre les aventuriers par surprise, mais ils sont généralement identifiés par l’épaisseur du brouillard noir se trouvant dans la région. Ceux qui sont déclenchés peuvent être un peu plus mortels parce que vous ne vous rendez pas compte quand vous en avez trouvé un avant qu’il ne soit trop tard, mais un spécialiste très compétent peut habituellement les désactiver, » expliqua-t-elle.

« Si c’est le cas, pourquoi n’as-tu pas utilisé cette compétence à l’époque, quand tu es arrivée à l’académie ? » avais-je demandé en plissant les sourcils. Cela m’aurait semblé logique.

« Ceux qui étaient censés nous cacher de vous ont été tués en venant ici. D’ailleurs, nous ne nous attendions pas à ce que vous soyez aussi fort, surtout vu que votre niveau était de 1, » répondit-elle.

« J’ai eu de la chance et j’ai appris quelque chose de nouveau. En parlant de cela, quelque chose me dérange... En fait, je n’ai jamais eu envie de créer une pièce fermée à clé pour mon noyau. Je ressens toujours le besoin de faire une sorte de chemin menant à moi. En attendant, n’hésite pas à me montrer le chemin vers ta pile de monstres, » avais-je dit.

« Bien sûr, Maître, » elle avait fait un petit salut, et après avoir absorbé l’Urkin, je l’avais suivie à travers la forêt. « Malheureusement, je ne sais pas pourquoi vous ressentez cela, Maître. Ce que je sais, c’est que tous les donjons, sans exception, ont un chemin menant à leur noyau. Bien que le cristal de donjon soit assez précieux pour certaines personnes, en général, il est inutile pour la plupart des applications pratiques. La seule raison pour laquelle les aventuriers détruisent le noyau est s’il se développe au point où il est trop dangereux. Une fois que cela se produit, les restes du noyau sont jetés et le donjon est dépouillé de tout ce qui a de la valeur ou qui vaut la peine d’être transporté, comme les métaux ou le marbre », expliqua-t-elle.

« En d’autres termes, les murs métalliques signifient un donjon rentable, n’est-ce pas ? » avais-je demandé.

« En effet, » elle hocha la tête.

« Je suppose que je me suis transformé de moi-même en une cible..., » avais-je gémi.

« Vous n’avez pas à vous inquiéter, Maître. Je vous protégerai ! En outre, les murs métalliques signifient aussi un donjon très dangereux. Peu oseront s’y aventurer, » déclara-t-elle en souriant.

J’étais content de sa déclaration, mais je ne voulais vraiment pas me protéger derrière Shanteya quand je devais affronter Dankyun.

Une fois que nous avions atteint la pile des monstres, j’avais tout absorbé et j’avais quitté Shanteya pour qu’elle continue à chasser jusqu’à ce que le soleil se couche.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu as, euh... va vers l’académie ? » lui avais-je dit.

« J’ai compris, » elle avait souri et s’était mise à courir dans la forêt.

Après mon retour à l’école, j’avais commencé à remodeler la structure souterraine. J’avais commencé par créer un tunnel menant jusqu’à la limite de mon territoire. Il m’avait fallu beaucoup de temps et d’énergie pour absorber tous les matériaux sur une distance de 16 km, mais malgré mes efforts, je n’avais pas réussi à le terminer, et une partie s’était même effondrée parce que j’avais oublié de renforcer les murs. L’enchantement n’avait pas fonctionné si je n’avais pas vraiment créé ces murs.

Distance totale que j’avais atteinte lorsque le soleil s’était couché : 2,6 km. Longueur du tunnel reconstruit : 1,8 km.

Un être humain normal aurait pu avoir besoin de quelques mois, voire des années pour y parvenir.

Une fois que j’avais récupéré Shanteya dans la forêt, je m’étais retiré vers mon corps de cristal, dans la sécurité de mon esprit intérieur et je m’étais endormi. Je n’avais pas appelé Ayuseya cette fois-ci à cause de ce qui s’était passé plus tôt ce jour-là. J’avais pensé qu’elle avait peut-être besoin de temps pour réfléchir à ce que j’avais dit.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chap ^^ A vrai dire, vu comment Dankyun est arrogant, je pense que le plan de Shanteya pourrait bien marcher...

  4. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire