J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 2 – Chapitre 15 – Partie 2

***

Chapitre 15 : La mauvaise définition de “Facile”

Partie 2

Deux semaines s’étaient écoulées depuis que j’avais commencé à construire le deuxième étage du donjon. Jour après jour, j’avais fait la même chose, c’est-à-dire me réveiller dans l’étreinte de Shanteya, recevoir un baiser du matin de sa part, voler dans la zone de l’académie pour réparer ce qui avait été cassé la veille, voler jusqu’à l’endroit où la dame draconienne jouait du violon, voler jusqu’à mon donjon, continuer à construire jusqu’à tard dans la soirée, retourner à mon corps de cristal, et dormir avec Shanteya. Ce n’était qu’une fois de temps en temps que j’avais eu l’occasion d’aller chasser un monstre ou des bandits qui s’étaient trop rapprochés de l’Académie. En ce qui concerne tout le reste, il ne s’était rien passé d’intéressant, cependant, je commençais à me demander comment les gens de ce monde vivaient, mais en temps voulu je le saurais.

Le lendemain de la fin du deuxième étage de mon donjon, Nanya et Tuberculus étaient arrivés dans ma chambre et avaient demandé une audience.

« Illsy, j’ai entendu dire que tu as fini ton donjon ! Nihihihi ! » déclara l’adolescente, les mains sur les hanches, avec un sourire éclatant.

« Oui, juste les deux premiers étages, » avais-je répondu un peu surpris par son apparition soudaine.

« Combien de salles ? » m’avait-elle demandé.

« Euh, environ 40 salles ? Certaines plus difficiles que d’autres. Pourquoi ? » avais-je demandé en retour.

« Environ 40 ? » Elle s’était frotté le menton en réfléchissant à quelque chose.

Y a-t-il quelque chose d’étrange dans le nombre de pièces ? m’étais-je demandé.

« Très bien ! On y va aujourd’hui ! Cela sera Tuberculus, Rufus, Angius et moi ! Cela ne devrait pas nous prendre trop de temps pour nous préparer. Nous n’aurons pas besoin de grand-chose parce que les deux premiers étages ne sont jamais si difficiles à terminer, » déclara-t-elle avec un sourire satisfait.

« Hein ? » avais-je dit en la regardant en étant surpris.

« Est-ce que c’est un non ? » demanda-t-elle en regardant dans la direction de ma voix. Elle voulait vraiment y aller.

« Bien sûr que non ! S’il te plaît ! J’ai juste besoin d’aller construire... une paire d’escaliers ou quelque chose pour entrer et sortir à la fin..., » lui avais-je dit.

« Fais ça. Quand tu auras fini, dis-le-moi et on ira à l’intérieur ! Nihihihi ! » déclara-t-elle en riant.

Après avoir dit ça, elle était sortie de ma chambre et était allée informer les autres enseignants de leur nouvelle aventure à venir.

Je suppose qu’elle s’est vraiment ennuyée ces deux dernières semaines... Je me demande si elle va traverser mon donjon en deux heures ou moins ? avais-je pensé et puis j’avais poussé un gros soupir.

Mon plus grand souci était la quantité de dégâts que trois aventuriers de rang Empereur et un aventurier de rang Divin feraient à mon pauvre donjon.

Avec un soupir lourd, j’avais volé vers mon donjon pour commencer à le préparer à accueillir ses premiers visiteurs.

Construire les escaliers était la partie facile, mais ensuite j’avais dû vérifier tous les cristaux de puissance, tous les pièges, toutes les connexions en [Fil magique], tous les cercles d’invocation, les quatre mini boss et la dernière salle des boss. Le plus difficile était probablement de s’assurer que les puzzles fonctionnaient et qu’il n’y avait pas d’erreurs dans les chemins du labyrinthe.

Si je n’étais pas capable de voler et d’avoir la vue d’un donjon, je n’aurais peut-être pas réussi à terminer le travail en seulement trois heures, mais quand j’avais fini, j’étais sûr que tout était parfait. Le deuxième étage avait une surface totale de 1 km par 1 km. Il y avait deux mini-bosses dans le coin inférieur gauche et le coin supérieur droit, un mini-boss dans le coin supérieur gauche, deux puzzles et d’innombrables mini-chambres avec des cercles d’invocation de monstres. Accéder à la dernière salle du boss signifiait finir les deux puzzles, tuer les quatre mini boss, tirer les leviers à l’intérieur de leurs pièces et trouver la salle maintenant ouverte au milieu de l’étage supérieur. À l’intérieur, ils trouveraient l’escalier menant au premier étage, où ils trouveraient un autre labyrinthe, mais cette fois, avec des murs d’acier réfléchissant ondulant. En arrivant au bout, ils tombaient sur le trou de descente menant au boss final. Il y avait aussi d’innombrables pièges à déclencheur éparpillés sur tout le plancher, la plupart d’entre eux étant des pointes ou des gaz. De retour au premier étage, j’avais construit un pur mini labyrinthe rempli de serpents, de diablotins et de pièges à gaz. Au bout, il y avait une grotte de dix mètres dans un petit étang dans la chambre du dernier boss, un Minotaure de trois mètres de haut, maniant une hache géante, à fourrure noire, à quatre mains, yeux rouges, de niveau 37. Les trois mini boss de cet étage avaient également un niveau plus élevé que celui du premier étage. Ils étaient de niveau 30. Ma meilleure supposition était que le niveau augmentait avec le nombre de niveaux ou peut-être la taille et le nombre de monstres dedans. Bien sûr, la salle était équipée de neuf lasers activés par une minuterie et déplacés par un couple de pistons. Le Minotaure avait reçu l’ordre et je l’avais entraîné à savoir quand se retirer au centre pour que les lasers ne le frappent pas. Le ciblage verrouillé n’était pas encore disponible pour moi, mais je pensais essayer d’entraîner des gobelins ou d’autres serviteurs pour le faire.

« Nous sommes prêts ! » avait déclaré Nanya.

Elle portait une robe de cuir, couvrant son pantalon et ses bottes. Sur ses mains, elle portait une paire de gants d’acier, mais rien pour protéger sa tête. À côté d’elle se trouvait Tuberculus, qui n’avait pas l’air différent de son apparence habituelle. Rufus était le même que d’habitude, portant sa longue robe brune et lisant un livre. Angius portait son ancienne armure d’aventurier faite de la peau d’un monstre-ours. C’était assez solide.

En regardant ce groupe, j’avais commencé à m’inquiéter pour mon pauvre donjon. Trois Empereurs et un Divin étaient sur le point de valser à l’intérieur et de faire un gâchis de ce que j’avais commencé à construire il y a plus de deux semaines.

« Je vais vous faire entrer et je vous accompagnerais le long du trajet, » avais-je dit avec un long soupir.

« Non, Illsy ! Tu vas rester ici ! Nous voulons le tester sans que tu nous indiquasses le chemin ! Ce sera plus amusant de cette façon ! Nyahaha Haha ! » dit la Nanya surexcitée.

« D’accord, mais s’il te plaît, sois gentil avec..., » avais-je supplié.

« Est-ce que c’est difficile ? » demanda Rufus sans lever les yeux sur ce qu’il lisait.

« Facile ? Oui, je le pense ? » avais-je répondu.

« Soupir... Nous serons de retour dans quelques heures..., » déclara-t-il en fermant le livre.

« Allez, mon vieil ami ! Ça fait des années qu’on n’est pas allés ensemble explorer un donjon ! » Tuberculus lui avait tapoté le dos et lui avait affiché un grand sourire.

« Je suppose que oui, » répondit l’homme, terne.

« Allons-y, vieux os ! » cria Nanya, qui se précipita à l’intérieur.

J’avais dégluti en regardant les puissants aventuriers entrer dans mon petit donjon tout riquiqui.

« Est-ce qu’ils vont s’en sortir, Maître ? » demanda Shanteya.

« Je suis plus inquiet pour mon donjon... Ils vont le détruire ! J’en suis sûr ! Et il n’y a pas de petit gars avec un marteau pour le réparer ! » avais-je gémi.

« Un gobelin ? » demanda-t-elle.

« Non... un personnage de jeu vidéo... ah, peu importe ! » avais-je soupiré.

Deux jours plus tard, ils étaient finalement sortis. J’avais franchement commencé à m’inquiéter, croyant que j’avais foiré avec les [Fil magique] ou les passages compliqués dans le labyrinthe. Même Shanteya et les autres enseignants avaient exprimé leurs inquiétudes à ce sujet, mais j’avais quand même senti leurs signes de vie à l’intérieur, de sorte qu’ils n’étaient pas morts.

« Illsy... Au nom de tous les dieux connus, qu’est-ce que c’était ? » Nanya m’avait demandé avec les sourcils plissés quand elle était sortie du donjon.

Sa robe était en lambeaux, il lui manquait une botte et il y avait des signes de lave durcie entre ses orteils. Il y avait de multiples trous dans son armure de cuir, et bien qu’il en manquait une partie aussi. Le plus gros de son armure semblait avoir été brûlé, révélant une bonne partie de sa belle peau blanche. Mais il n’y avait pas de cicatrices sur elle.

Derrière elle, elle portait trois adultes inconscients. L’un d’entre eux était Tuberculus, mais ses vêtements étaient brûlés et étaient devenus noirs. Il lui manquait son chapeau, ses sourcils, sa barbe et ses cheveux. Il ressemblait à un moine catholique. Sur son derrière, il y avait quelques flèches en provenance de mes pièges. À côté de lui se trouvait Angius avec d’innombrables marques de morsures sur son corps, il n’avait plus de bottes et il lui manquait les sourcils. Rufus n’était pas différent. Il n’y avait aucun signe de ses livres, mais il avait beaucoup de marques de morsures et ses vêtements étaient en lambeaux, mais il portait encore ses bottes.

« Illsy... TU APPELLES CELA FACILE !? » elle m’avait crié dessus.

J’avais dégluti.

« Euh... n’est-ce pas le cas ? » avais-je demandé avec innocence.

« J’ai failli me faire couper la queue par des faisceaux de lumière bizarres ! Et franchement ? De la LAVE ? De la LAVE au PREMIER étage ? Et qu’est-ce que c’était que ce labyrinthe compliqué ! J’ai failli devenir folle en essayant de trouver mon chemin là dedans ! Rufus a commencé à parler aux murs, Angius pleurait, et Tuberculus s’est perdu à la seconde même où nous sommes arrivés ! En plus, c’était quoi la salle avec les rats ? Et un labyrinthe de serpent ? Illsy, si je n’étais pas une aventurière Divine avec une puissante armure magique, je serais morte PLUS d’une fois et seulement au PREMIER ÉTAGE », s’exclama-t-elle.

« Mais je pensais sérieusement que c’était facile..., » déclarai-je.

Elle m’avait regardé dans les yeux.

« Euh... Oups ? » avais-je dit avec un sourire gêné.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

11 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. je me suis bien marrer merci pour ce chap XD

    • Tu vas encore plus rire, car il y aura en chapitre extra avec les aventures de la bande mais du point de vue de Nanya et des autres à la fin du tome 2....

      • nice, vivement la fin du tome. c'est dans cb de chap a peu pres?

        • Il y a 21 chapitres normaux, puis 1 extra (autre), et l’extra dont je parlais qui est en 4 parties.
          Plutot, la fin du tome est au chapitre 21, et après il y a les extra.

          J’essaie depuis longtemps de mettre énormément d’entrées (publications) sur le site avec les prévisions des dates de sorties, donc toutes ces informations sont faciles d’accès sur les différents projets. Cela ne veut nullement dire que tout est déjà traduit. Ce sont pour la plupart des chapitres vides, avec uniquement les informations comme le titre d’insérées et le numéro du chapitre, de partie, etc. Comme nous avons accès aux chapitres en anglais, on peut déjà faire des prévisions. Cela permet ainsi aux lecteurs d’avoir une idée de quoi sortira quand et nous remplissons tranquillement les traductions, puis éditions et ainsi de suite jusqu’à la publication. Depuis que j’ai amélioré l’administration du site, je peux le faire plus facilement et en prenant moins de temps, car je peux créer la structure entière d’un tome en quelques clics (partie la plus longue étant de traduire les titres) et après, tout se lance et cela peut créer une bonne 100ene de publications d’un coup. Mais après ça, ce qui nous prend le plus de temps arrive, avec la traduction et l’édition.

  3. Hahaha yes merci

  4. ouah le fou rire xD
    Il me tarde l'extra de cette aventure ^^
    Merci pour le chapitre

  5. Merci pour le chapitre et hâte de l'extra

  6. Merci pour le chapitre, je me suis bien marrer xD

  7. Merci pour le chapitre et pour les rires ^^

Laisser un commentaire