J’ai été réincarné en une Académie de Magie ! – Tome 1 – Chapitre 1

***

Chapitre 1 : Je suis un QUOIIII !?

Ah ! La vie... elle est si belle et pourtant si fragile.

N’est-ce pas un peu triste pour commencer une histoire ? Mais devinez qui vient de mourir.

Eh oui, moi ! Le personnage principal de l’histoire !

Oh ? Non, je ne me suis pas fait renverser par un camion...

Bon ! Laissez-moi vous parler de ma vie de mortel avant que je ne devienne ce que je suis en ce moment...

Donc, je suis né en tant que garçon dans une famille typique de travailleurs acharnés. Non, je ne suis pas japonais, je suis roumain. La bonne vieille Roumanie politiquement corrompue jusqu’à la moelle ! Eh bien, assez avec ces détails insignifiants... J’ai grandi dans la normalité. Je n’avais pas été intimidé. Et je n’ai pas été non plus celui qui intimidait les autres. Je n’étais pas le gars sexy de la classe ni le gars dégoûtant qui n’arrêtait pas de chercher de l’or dans sa cavité nasale. J’étais... dans la moyenne. Je suis allé dans un lycée moyen. J’ai étudié à l’Université polytechnique de Bucarest et je suis devenu directeur commercial dans une entreprise de confiserie. Quoi ? Tous ceux qui se rendent dans une telle école ne finissent pas comme ingénieurs. Même si nous obtenions le diplôme, beaucoup d’entre nous se sont égarés dans des directions complètement inattendues, mais c’est la vie. Quoi qu’il en soit, pour échapper à mon ennui, j’ai acheté un bon ordinateur et j’ai commencé à jouer à des jeux. Et j’ai beaucoup joué... Je peux dire avec sérieux que ma collection était impressionnante ! Les bonnes vieilles ventes saisonnières m’avaient bien aidé !

Hm ? Certains d’entre vous se demandent si j’ai fini comme un vieil otaku effrayant. Eh bien, plus ou moins... Mon rire effectué lors de certaines scènes d’anime avait presque à chaque reprise fait peur à ma copine ! Néanmoins, avant que cet ange pur ne vole dans mes bras, j’ai atteint la condition pour devenir un sorcier ! En d’autres termes... Vierge à 30 ans...

Comment suis-je mort ? Eh bien, pendant qu’Alina faisait des courses avec sa mère pour une robe, puisque nous étions censés aller ensemble au mariage d’un ami, j’étais dans ma chambre en train de jouer à Ultrademon 3. Le jeu est apparu un mois auparavant, et c’était vraiment incroyable ! Eh bien, les technologies de 2023 font des merveilles quand il s’agit de graphiques, malheureusement, je n’étais pas assez riche pour posséder un ensemble de réalité virtuelle.

Pendant que je jouais, j’ai soudain entendu un grand bruit et je suis tout simplement mort...

Et j’étais là, à attendre ma belle... hein ? Je n’ai pas fini l’histoire ? Pff... stupide auteur.

Alors, la raison pour laquelle je suis mort, hein ? J’ai découvert qu’APRÈS que je sois mort de la part de deux âmes qui avait à peu près en même temps que moi quitté ce monde. Pendant que je jouais, un accident s’était produit devant mon immeuble. Un chauffeur de taxi avait percuté une voiture de police. Les conducteurs étaient morts sur le coup, mais le criminel que les policiers ont attrapé avait survécu sans une égratignure. Ce salaud s’était alors précipité dans mon immeuble après avoir volé les armes et les munitions des deux officiers se trouvant dans la voiture, l’un gravement blessé et l’autre mort lors de la collision. Il avait alors choisi une porte au hasard, avait tiré sur la serrure, était entré dans l’appartement, avait vidé le réfrigérateur, avait passé quelques appels et m’avait trouvé. Je ne l’avais pas entendu, car je jouais avec mes écouteurs. Je n’achèterai plus jamais de casque antibruit ! Quoi qu’il en soit, il avait paniqué et avait bien entendu fait la chose la plus stupide qu’on puisse imaginer, il m’avait tiré à bout portant à l’arrière de la tête.

« Je suis désolé, mec, je suis vraiment..., » avait dit le chauffeur de taxi qui s’excusait auprès du flic mort lors de la collision.

« Et moi, et moi ? » Je voulais crier ça, mais je m’étais abstenu. Ce n’était pas leur faute si le criminel était un fou...

*Soupir*, mais quoi encore ?

« Les enfants... venez ici ! » une voix nous avait alors appelés.

Une lumière vive était apparue devant moi. Sans m’inquiéter, je m’étais approché d’elle. Je n’avais pas beaucoup de regrets, j’aurais aimé pouvoir finir mon jeu et surtout... faire ma demande en mariage à Alina, ma petite amie. *Soupir*... Je suppose qu’il était temps de rencontrer mes jolies Valkyries. J’étais un chrétien orthodoxe, mais l’idée de belles jeunes filles de guerre venant me saluer pour m’emmener au Ciel sonnait bien... Ah~~, mes belles Valkyries !

La lumière avait disparu et il y avait eu que des ténèbres autour de moi...

« Hein ? Quoi ? Où ça ? Où sont mes Valkyries ? Un ange mignon serait aussi bienvenu... Je ne suis pas difficile... Euh ? Allô ? » avais-je crié. Cependant, il n’y avait que des ténèbres autour de moi.

« Est-ce ça ? » J’avais entendu la voix d’un étranger, d’un homme, venant de partout à la fois.

Cela m’avait fait sursauter.

« Allô ? Vous m’entendez ? ÉCHO !? » j’avais crié, mais je n’avais rien eu comme réponse...

« Ah ! Ça y est ! Incante ça... ici... euh non, ici... Je pense, » déclara l’homme encore une fois.

Il avait l’air vieux, mais alors, vraiment très vieux.

Euh...

J’avais entendu des chants bizarres et soudain, une explosion se fit entendre.

« ARGH ! » le vieil homme avait gémi en raison de la douleur.

« Vite ! Tuez-les avant qu’ils ne se répandent dans toute l’académie ! » cria un autre homme.

« Le diablotin ! Tuez le diablotin ! » cria un autre homme, puis j’entendis des sons d’épée et des cris de monstres venant de partout.

J’avais commencé à m’inquiéter.

Que se passe-t-il ? m’étais-je demandé pour moi-même.

J’écoutais la bataille, mais soit ils chantaient des mots bizarres, soit ils s’attaquaient à quelque chose d’inconnu. Les sons étaient étrangement familiers à ce que j’entendais auparavant dans mes jeux, mais en toute honnêteté, où étais-je ? L’enfer ? Le paradis ? Ai-je été ressuscité en tant que décolleté d’une belle jeune fille elfe ? Non ! Vu ma chance, il y avait une chance que je sois ressuscité comme étant les fesses d’un vieux !

*Soupir* « ... 99 bouteilles de lait sur le mur~ 99 bouteilles de lait ! Vous en prenez une, vous la balancez, 98 bouteilles de lait restent sur le mur ! » J’avais commencé à chanter une petite chanson pendant que j’écoutais un bruit de fond qui ressemblait à une étrange bataille entre un groupe de héros et une bande de monstres.

Après avoir atteint la 46e bouteille, les sons avaient cessé.

Hm ?

« Devrions-nous le casser ? C’est peut-être plus sûr de cette façon..., » avait dit l’un des hommes.

Oh, j’avais déjà vérifié quelque chose pendant tout ce temps, il n’y avait pas de femmes dans leur groupe, juste des hommes grincheux. J’avais un mauvais pressentiment...

« Non ! Absolument pas ! Nous pouvons le faire, il suffit de se concentrer..., » avait dit le vieil homme encore une fois en reprenant son souffle.

Il avait dû se fatiguer après tous ces chants.

Soudain, les choses s’étaient tues, et je n’avais plus rien entendu.

« Allô ? Y a quelqu’un ? Banane ! CHAT ! Dieu ? Maman ? » J’avais commencé à crier, mais rien et personne n’avait répondu.

J’avais de nouveau soupiré et j’avais attendu...

Puis c’était arrivé. Une lumière brillante avait brisé l’obscurité, et j’avais ouvert les yeux... mais ce qui m’avait salué n’était pas les belles montagnes rebondissantes d’une jeune fille elfe, mais la barbe blanche et touffue d’un vieil homme.

« AAAARGH! » avais-je crié.

« AAAA ! » avait crié les autres.

« AAAA! » avais-je crié.

« AAAA ! » avait crié les autres.

« AAAA! » avais-je crié.

Puis nous nous étions arrêtés...

« Où sont mes Valkyries ? Où suis-je ? Qui êtes-vous tous ? » j’avais commencé à demander ça et j’avais essayé de bouger, mais j’étais totalement paralysé.

J’avais regardé vers le bas, mais ce que j’avais vu n’était pas mes jambes, mais des symboles étranges gravés sur les dalles du sol et ce qui ressemblait au bas d’un cristal géant vert et flottant.

« Hein ? » avais-je haleté en voyant ça.

« Oh ! Vous voyez ! Je vous avais dit que ça marcherait ! » déclara le vieil homme à la barbe ridiculement longue.

« Hmph ! Je continue de dire que nous devrions l’écraser, » avait répliqué le grand type avec une grosse épée et habillé comme un grand guerrier musclé qu’on rencontre typiquement dans les jeux vidéo.

« N’importe quoi ! Quoiqu’il en soit, excusez-nous, Seigneur du Donjon ! Je suis le Haut Mage Tuberculus ! Voici mes associés, le Guerrier Berseker Angius et Maître Dompteur Paladinus le Troisième, » avait-il déclaré tout à coup.

« Euh..., » j’avais regardé à gauche et à droite, mais il semblait qu’il me parlait. « Moi ? Seigneur du Donjon ? Quel donjon ? Vous êtes sains d’esprit ou quoi ? » J’avais demandé ça et essayé d’incliner ma tête, mais pas possible... Je ne pouvais pas bouger.

« Oh, mon Dieu, est-ce que nous l’avons vraiment cassé ? » demanda Paladinus.

« Impossible ! » avait alors déclaré Tuberculus.

Ils avaient regardé le texte du chant une fois de plus. Cela avait été écrit sur un rouleau à l’ancienne, puis ils m’avaient regardé. Ils n’arrêtaient pas d’échanger des regards, ce qui me mettait mal à l’aise.

« Alors, euh..., » avais-je une nouvelle fois essayé de parler.

« Vous êtes le Seigneur du Donjon. Ou plus exactement, le noyau d’un donjon que nous avons fabriqué artificiellement à partir de divers noyaux de donjon détruits. Hm, je crois que nous avons peut-être fait une erreur quelque part, il semble que vous ne sachiez pas qui et ce que vous êtes... C’est troublant. Pour l’instant, essayez de vous adapter à votre environnement actuel. Nous reviendrons dans quelques heures et essayerons de répondre à toutes vos questions. À ce propos, s’il vous plaît, n’invoquez pas de monstres ? OK ? », il avait terminé son explication avec un sourire forcé typique que les politiciens du monde actuel affichaient habituellement.

« Je pense que oui…, » j’avais répondu, mais ses paroles m’avaient fait plus de 9000 dégâts sur ma santé mentale (référence à Cthulhu).

Et ainsi, j’avais été laissé seul dans une pièce complètement dévastée.

« Un Seigneur du Donjon... moi ? Je suis quoi maintenant ? » avais-je dit à haute voix un quart d’heure après leur départ.

Et c’est ainsi que j’avais commencé ma deuxième vie comme le noyau d’un donjon, le seul problème était que je n’étais pas vraiment un donjon...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

10 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    PS : Je suis si heureux que l'on soit à la période où les saisons d'anime se termine ! Je peut commencer à suivre ce projet sans redouter de devoir arrêter de dormir ! (Exagération du temps que me prend le fait de suivre BEAUCOUP trop de novel, manga, anime, série, sortie de film, jeux, ect...)

  3. L'amateur d'aéroplanes

    Il démarre en me faisant sourire malgré les drames. Réincarnation en soutien-gorge d'une elfe ? Il y a réellement des LN avec ce synopsis ?!?

Laisser un commentaire