Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 4 – Chapitre 6 – Partie 7

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre final : Dans la neige

Partie 7

« Que faites-vous ici ? »

J’étais sur la terrasse du bureau des affaires gouvernementales, regardant la ville du château de nuit, quand Liscia sortit avec une couverture sur les épaules.

« Je suis surpris que vous soyez venu me chercher ici, » dis-je.

« Hakuya m’a dit où vous étiez, » déclara Liscia. « Vous savez, tout le monde est dans une frénésie en essayant de préparer toutes les choses pour le concours de chant. »

« ... Pardon. Mais laissez-moi rester ici un peu plus longtemps, » demandai-je.

« Bon sang... Dans ce cas, essayez de porter quelque chose d’un peu plus chaud, » s’exclama Liscia, puis elle lança la couverture qu’elle portait sur moi, se glissant également sous elle. La chaleur de son corps touchant le mien était très réconfortante. « Ouf... ! Il fait froid dehors à cette heure de la nuit. »

« Eh bien, oui, c’est l’hiver, » dis-je.

« Ah ! Il neige ! » cria-t-elle.

« Wôw. C’est vrai, » j’avais alors remarqué qu’il y avait des flocons de neige tombant ici et là, même si je pouvais encore voir la lune dans le ciel.

Cela avait commencé comme une neige poudreuse, mais cela avait progressivement cédé la place à des flocons de neige bien plus gros.

Les lumières de la ville et la neige éclairée par la lune. C’était vraiment une scène fantastique.

« C’est joli, » murmura Liscia, debout à côté de moi.

« ... Bon sang ! Liscia commence à être de plus en plus comme ma déesse de la victoire. »

Les mots que j’avais prononcés me revinrent alors.

Quand j’avais regardé Liscia qui regardait fixement dans le ciel neigeux, je ne pouvais plus rester ainsi plus longtemps. J’étais sorti de sous la couverture, puis j’avais étreint Liscia ainsi que la couverture qui la recouvrait.

« Quoi, Souma ?! » Liscia avait crié à cause de la surprise. Cela ne m’avait nullement empêché de la serrer encore plus fortement dans mes bras.

« ... La vérité est..., » commençai-je.

Il faisait froid, mais pour une certaine raison, tout mon corps était bouillonnant. Je pouvais voir mon souffle, mais mon visage était brûlant. Je pourrais même avoir commencé à pleurer.

« La vérité est, c’est quelque chose... que j’aurais vraiment dû te dire avant Aisha, avant Juna et avant Roroa... »

Elle était silencieuse, s’interrogeant sur la situation.

« Liscia... je t’aime. Épouse-moi, s’il te plaît, » déclarai-je avec force.

Liscia avait été stupéfaite de ma soudaine proposition.

« ... Cela t’aura pris pas mal de temps pour me le dire, » répondit Liscia, puis m’avait fait un sourire timide qui m’avait fait me sentir gêné. Puis, après m’avoir doucement repoussé, elle avait mis ses mains sur ma poitrine et elle s’était mis sur sa pointe des orteils. Alors que la couverture voltigeait vers le sol, le visage de Liscia s’approcha lentement du mien. « Je t’aime aussi, Souma. J’espère que nous pourrons être ensemble pour toujours. »

Nos lèvres se rencontrèrent à ce moment-là.

L’horloge avait passé minuit, et c’était ainsi devenu le 32e jour du 12e mois, le réveillon du Nouvel An.

Nous étions restés dans cette position pendant un moment, écoutant les sons de cette nouvelle année.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

    Enfin les relations vont pouvoir évoluer. Je plein la ou les personne qui vont organiser le(s) mariage.

    • Pour comprendre les vraies raisons pourquoi cela a pris du temps, et bien, les derniers points sont découverts vers le 2/3 du tome 5... il faudra patienter.

      Et pour le mariage, c’est les mariages, et c’est bien pire que ça (pas présent dans le tome 5, et, je ne pense pas, dans le tome 6) vu qu’il n’y a pas que cela de prévu.

  3. Merci pour le chapitre.
    PS : C'est dans ce genre de moment là que je me dit ; enfin un héros qui en as dans le ciboulot !

  4. Merci pour le chapitre, on se dit ''enfin''... 🙂

    Mais il manque un mot dans la phase suivante :

    « ... Bon sang ! Liscia commence ''à s’être'' de plus en plus comme ma déesse de la victoire. »

Laisser un commentaire