Ecstas Online – Tome 2 – Chapitre 4 – Partie 6

***

Chapitre 4 : Le Roi-Démon mis au rebut

Partie 6

Grasha hurla et chargea vers le groupe de chevaliers animés. Tout ce qui se trouvait devant Grasha avait été pulvérisé.

C’était comme un bulldozer avec des freins cassés. Excité par la joie du massacre, Grasha ne pouvait plus être arrêté. Les ennemis qui avaient croisé son regard avaient été minutieusement et sauvagement tués.

« Oh, mon Dieu, oh mon Dieu. Il semble qu’il aurait été préférable de lui mettre le collier, » après qu’elle l’ait dit, Satanachia avait pris un petit objet à sa taille. C’était un accessoire en forme d’arc miniature.

« Allons-y, chasseur au cœur noir. »

En réponse à l’appel de Satanachia, l’accessoire en forme d’arc s’illumina et changea de forme. Il s’agissait de l’arc bien-aimé que Satanachia avait toujours utilisé.

Des motifs magiques étaient gravés sur l’arc noir lustré. S’agit-il d’un porte-bonheur des elfes noirs ou simplement de caractères ? Le motif vert luisant semblait donner à l’arc des pouvoirs magiques et la protection des elfes noirs. La corde de l’arc brillait du même vert. Les flèches qui en étaient tirées étaient d’une grande précision et d’une puissance étonnante.

Les flèches étaient rangées dans l’étui qui se trouvait à la taille de Satanachia. Physiquement parlant, elles étaient un peu courtes, elles ne ressemblaient pas à des flèches. Mais ainsi, Satanachia pouvait prendre beaucoup de flèches lors qu’elle combattait l’ennemi. En fait, Satanachia avait pris une flèche bleue rayée avec un mouvement fluide, l’avait placé sur la corde et l’avait tirée.

« Spirale. »

Quand elle marmonna cela, la flèche tirée s’illumina. La flèche se mit à tourner, avalant l’air ambiant et créant un vortex. Et cette foreuse d’air avait aspiré la foule des Octroopers. Ils étaient éjectés du sol et tournaient dans les airs comme s’ils étaient engloutis par une tornade s’étendant horizontalement. L’air acéré s’était transformé en couteau et avait coupé les tentacules sans pitié. Les cris des démons dans leurs derniers instants s’étaient fait entendre et la foule des Octroopers n’exista plus.

Satanachia avait placé sur la corde une flèche peinte en jaune et noir.

« Éclair. »

Une décharge électrique s’était produite à la pointe de la flèche. La flèche tirée avait libéré la foudre. Elle frappa les monstres à la destination de la flèche et les transforma instantanément en charbon de bois brûlé.

Aikawa-san regardait leur façon de se battre et elle ouvrit la bouche pour parler. « Les Hellzekter… sont vraiment forts… »

« Un groupe très fiable… mais c’est ce qui les rend effrayants, » répliquai-je en un murmure.

Oui, si leur « Loyauté » passait à zéro, cette force serait tournée vers moi. Je sentis un frisson me parcourir la colonne vertébrale en pensant ainsi.

*Étirement*, Forneus redressa son dos.

Je m’attendais à ce que Forneus soit motivée, mais elle s’était contentée d’observer. Les monstres étaient vraiment nombreux, mais maintenant que j’y prête attention, leur nombre avait déjà été réduit de moitié environ.

« Ehehehe, mais il est temps de montrer à Hell-sama quelque chose de bien, » annonça Forneus.

Forneus déploya ses ailes, les battant élégamment et s’élevant légèrement dans les airs.

« D’accord, j’y vais. Je ne ferai pas attention aux autres, alors faites attentions, » cria Forneus.

L’anneau de lumière sur sa taille commença à tourner à grande vitesse, ce qui augmenta sa luminosité.

« Frappe sainte !! »

L’anneau de lumière brilla. À ce moment, des lumières semblables à des lasers émises par l’anneau de lumière s’étaient mises à frapper le sol. Les lumières traversèrent la foule des monstres rejetés comme si elles les fauchaient de droite à gauche. Au moment où je le pensais, de terribles explosions s’étaient produites.

La lumière divine avait brûlé le sol. Les lumières avaient anéanti les monstres rejetés et avaient créé des fumées d’explosions partout sur le sol brûlé.

« … !? »

« Owaah! Fais attention ! »

Adra et Grasha, qui étaient au milieu d’un combat de mêlée, s’étaient plaints alors qu’ils étaient entraînés dans les explosions.

Quand la fumée des explosions s’était dissipée, il n’y avait plus de monstres rejetés présents. Les lumières sacrées avaient coupé tous les démons et leur avaient ôté la vie.

Les monstres rejetés, que l’on pensait être des milliers, avaient disparu, devenant des particules de lumière.

« Fantastique…, » Aikawa-san me chuchota à l’oreille.

J’étais tout à fait d’accord avec elle. Forneus, on pouvait dire qu’elle était leur ennemie naturelle, et ses pouvoirs d’ange étaient la chose la plus efficace qui existait contre les êtres démoniaques.

« Est-ce que c’est tout? »

J’avais lentement avancé vers les lumières qui volaient haut.

 

 

« Oui. C’était amusant ♪, » répondit-elle.

« Mais je suis un peu insatisfait! »

Grasha, qui était revenu à sa forme initiale, revient vers nous.

« Je ne sentais rien dans mes mains, j’avais envie d’aller un peu plus loin ! J’aurais dû nettoyer le terrain du château avant ça ── hmm ? » continua-t-il.

À ce moment, une chauve-souris était arrivée de quelque part. La chauve-souris s’était placée devant Adra et s’était transformée en fille. Ses vêtements de bonne étaient de style gothique. Elle était la subordonnée d’Adra.

« Au rapport, Adra-sama ! Tous les ennemis à l’intérieur du château ont été éliminés ! » annonça-t-elle.

« Je vois, c’est du bon travail, » répondit Adra.

Après qu’Adra ait répondu, la fille s’était inclinée devant Adra et moi et s’était envolée, se transformant à nouveau en chauve-souris.

« Quel dommage, Grasha ! » déclara Adra.

Grasha répondit d’un claquement de langue à Adra qui avait montré un sourire malicieux sur son visage.

J’avançai vers le cimetière souterrain, en tenant Aikawa-san. Immédiatement après avoir traversé la zone d’entraînement, il y avait un espace avec des pierres bien organisées empilées.

Est-ce le cimetière souterrain ?

À première vue, je ne voyais qu’une place avec des pierres blanches éparpillées un peu partout. Il y avait une petite pyramide au centre, qui ressemblait à une entrée.

« Il semblerait que ces monstres soient venus de ce lieu souterrain pour nous envahir. »

Le secret des monstres qui ne devraient pas exister se trouvait dans les profondeurs de ces lieux.

« Très bien. Allons enquêter, » annonçai-je.

J’avais pris les devants et j’étais entré dans la pyramide. À côté de mon visage, Aikawa-san murmura, l’air inquiète. « C’est vraiment sombre… »

Il n’y avait pas de lumière ici, rien d’autre que l’obscurité totale. Mais ce n’était pas un problème. J’avais étendu la partie inférieure de mon manteau de flammes, en répandant des flammes sur le sol pavé de pierre. En un instant, l’intérieur de la pyramide avait été illuminé par la lumière des flammes. Au centre, il y avait un escalier qui semblait descendre sous terre.

L’escalier était étonnamment profond et descendait sur plus d’une douzaine de mètres jusqu’à ce qu’il atteigne le cimetière.

Le plafond était si haut que je ne pouvais pas penser que c’était sous terre, et il était si grand que je ne pouvais pas en voir la fin. Les pierres tombales étaient alignées dans cet espace excessivement large.

« Hell-sama, c’est le cimetière souterrain. »

« Il semble qu’il n’y ait pas d’ennemis… que faisons-nous maintenant, Hellshaft-sama ? »

Ce cimetière souterrain était si grand que même mon manteau de flammes ne pouvait pas en éclairer le fond.

« Continuons, » en disant cela, je m’étais avancé plus profondément dedans.

Seules les pierres tombales et l’obscurité continuaient. Au moment où j’avais perdu tout intérêt pour cette scène, quelque chose d’étrange était apparu.

Qu’est-ce que c’est?

Il y avait une pierre tombale de forme étrange. C’était une statue plutôt qu’une pierre tombale. Et en plus, cela représentait un monstre.

Est-ce une goule ?

Je m’étais avancé de la même façon et des statues de chevaliers animés, d’Octroopers et d’autres monstres rejetés étaient alignées là.

Aikawa-san fronça les sourcils. « C’est peut-être un cimetière de données. Il est vraiment absolument nécessaire de l’effacer complètement, mais cela a-t-il été reporté ou simplement oublié… ? »

Merde, la cause de ces perturbations est la négligence ou l’erreur des développeurs. Quelle que soit la raison, il ne faisait aucun doute que si nous avions eu des ennuis, c’était la faute des programmeurs de Hell’s Domain. J’allais les poursuivre en justice.

Aikawa-san s’était aussi mordu les lèvres, elle avait l’air ennuyée. « Même si l’on s’attend à ce que les données inutiles soient correctement supprimées… pourquoi ces idiots ont-ils transformé un endroit comme celui-ci en un foyer de bugues ──. »

« Mon Roi… Quelles sont ces représentations ? » demanda Adra.

Devenant confuse, Aikawa-san avait fermé sa bouche.

« Qui sait ? Mais j’ai compris que cet endroit doit être scellé, » répondis-je.

J’avais regardé fixement les statues des monstres rejetés.

Puis, ma colonne vertébrale s’était glacée. Une sensation désagréable comme si quelque chose rampait était apparue. Adra s’était approché et il m’avait dit, en chuchotant.

« Mon Roi, il y a quelque chose à l’arrière. »

J’avais ainsi attentivement regardé dans l’obscurité au fond. Certes, une grande ombre était légèrement visible. Au fond de la grotte, il y avait une atmosphère comme si quelque chose de géant se cachait et disparaissait dans l’obscurité.

Est-ce le responsable qui a envoyé les monstres rejetés ?

« Qui est là ? Sors de là ! » criai-je.

Cependant, il n’y avait aucun mouvement et aucune réponse.

Bon sang, qui est là ? Est-ce une sorte de monstre ou… ?

J’avais étendu mon manteau tout en me sentant nerveux. Une flamme rouge brûlante avait parcouru le sol de la grotte et traversa l’obscurité comme si elle cherchait sa cible.

Les flammes avaient illuminé la figure cachée dans l’obscurité.

« Quoi… !? » J’avais inconsciemment laissé échapper une voix surprise.

La silhouette qui se tenait dans les flammes était certainement un démon.

Un corps géant qui faisait plus du double de la taille de Hellshaft. Et ce corps robuste m’avait fait sentir qu’il avait beaucoup plus de masse et de pression. Le corps était enveloppé d’une peau durcie par la lave.

« Qui diable est-ce donc ? »

Grasha avait montré ses dents et révélé sa méfiance en demandant ça. Les autres Hellzekter tenaient leurs armes et ils adoptèrent une position de combat.

Cependant, il ne bougea pas.

« … Quelque chose ne va pas, » murmurai-je.

C’était certain. Bien qu’il ait la présence d’un objet, il ne donnait aucun signe de vie.

J’avais renforcé les flammes du manteau et je m’étais approché de cette silhouette géante.

Sa silhouette était celle d’un être vivant, c’était l’image du diable que les gens imagineraient. Il avait de nombreuses cornes qui poussaient sur sa tête et des cornes épaisses et dures, semblables à celles d’un mouton, poussaient dans la région temporale, dépassant vers l’avant et se courbant de façon importante. Des yeux enfoncés, sans lumière, étaient présents sur son grand visage. Des crocs alignés dans la bouche semblaient arriver jusqu’aux oreilles. Un cou épais soutenait la grande tête et cela se raccordait aux épaules, et une poitrine massive faite d’une montagne de muscles robustes était présente.

Il était dans une posture penchée vers l’avant comme une bête. La moitié inférieure du corps était un peu plus petite que la moitié supérieure ou que les longs bras qui la soutienaient. Une queue épaisse et forte s’étendait depuis son dos. De l’arrière, des ailes géantes en forme de chauve-souris sortaient.

En la regardant, Aikawa-san avait murmuré d’une voix tremblante. « Le Roi-Démon… Satan. »

Hein ?

Le Roi-Démon… ? Pas moi, Hellshaft?

« C’était le premier personnage pour le Roi-Démon d’Exodia Exodus… avant la création de Hellshaft, » continua-t-elle.

Le premier Roi-Démon ?

J’avais à nouveau regardé sa silhouette. Il avait une apparence majestueuse vraiment digne du nom de Roi-Démon, bien que je m’interroge sur le fait de l’appeler « Satan ». C’était certainement le nom d’un Roi-Démon avec une origine ancienne et honorable, et son apparence était exactement comme je l’avais imaginé, mais c’était un tel cliché.

Mais la statue présentait une aura sinistre et étrange, quelque chose qui mettait les gens mal à l’aise. Si je la laissais comme elle est, quelque chose de mauvais allait absolument se produire. Un tel pressentiment sans fondement se répandait en moi.

« Adra. Détruis toutes ces représentations. Et scelle cet endroit avec force, » ordonnai-je.

« Compris, » répondit-il.

J’avais tourné les talons tout en tenant Aikawa-san. J’avais posé une question à Aikawa-san, en lui chuchotant. « … Cela va-t-il suffire? »

« Je l’espère… ce serait génial, » elle l’avait dit d’une voix suppliante.

« Parce que le patch tant attendu sera appliqué dans trois semaines… n’est-ce pas ? »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire