Daimaou-sama no Machizukuri ! – Tome 1 – Chapitre 18

***

Chapitre 18 : Le grand Seigneur-Démon est invité

Je me préparais à saluer le visiteur, le Seigneur-Démon du Désir, Eligor elle-même.

Cependant, aucune vigilance ne serait suffisante contre elle.

Après avoir vérifié les démons que j’avais dans mon Stockage, je m’étais tourné vers Ciel.

« Mon Seigneur-Démon, laisse-moi ça pyui. » (Ciel)

« As-tu récupéré suffisamment de magie pour pouvoir utiliser la Copie Parfaite ? » (Procell)

« Ce n’est pas encore le cas, mais pyufufufu, ces objets de valeur devraient suffire pour récupérer. » (Ciel)

« Ceux-là, hein. Je préfère que tu ne les utilises pas, mais si les choses l’exigent, fais-le. » (Procell)

Il y avait deux approches dans la récupération du pouvoir magique.

L’une augmentait la vitesse à laquelle le pouvoir magique était récupéré naturellement, tandis que l’autre signifiait simplement d’en récupérer un certain montant.

En ce qui concerne les démons de rang S, ce dernier était généralement insuffisant. C’était comme une goutte dans le vaste océan. Cependant, Ciel avait des objets de classe légendaire qui donnaient beaucoup de pouvoir magique à son utilisateur. Pourtant, parce que même nous avions eu du mal à acquérir de tels articles, nous les gardions uniquement pour des urgences absolues.

« Compris ! Mais je me demande en qui je devrais me transformer, vous savez, au cas où. Kuina-sama est une concurrente sérieuse comme toujours, mais March-sama et Duke-sama sont également d’excellentes options. Je suppose que je pourrais aussi me transformer en ce Guru. Gufufufufu, oh comme j’aime me déchaîner. » (Ciel)

Chaque fois que Ciel, quelqu’un qui avait d’ordinaire de faibles statistiques pour un démon de rang S, utilisait la Copie Parfaite et acquérait ainsi un pouvoir énorme, elle devenait un peu trop excitée.

Il était indéniable qu’elle était excellente et serviable, mais sa tendance à s’emballer était tout à fait le défaut.

« D’accord, allons-y. » (Procell)

« Pyui, okay ! » (Ciel)

Qu’est-ce que ce Seigneur-Démon peut chercher à faire en venant ici?

*

Ensuite, je m’étais dirigé vers l’extérieur et j’avais laissé les hautes elfes me guider vers notre visiteur.

Les hautes elfes veillaient sur la ville ainsi que sur une partie des environs grâce à leur vent. À quelques exceptions près, dès qu’une personne entrait dans leur zone de vigilance, elles devaient le savoir.

Et si cette personne était jugée potentiellement dangereuse, les elfes la surveilleraient en permanence, mais n’agiraient pas tant que ces dernières ne feraient rien de nuisible dans la ville. Cependant, une fois que l’autre partie entre dans le donjon proprement dit sans permission, elle serait immédiatement éliminée.

« Seigneur-Démon du Désir, Eligor, quel est le but de votre visite ? » (Procell)

« Yoohoo. Je suis venue pour m’amuser. Votre ville semble cependant assez ennuyeuse, Seigneur-Démon de la Création, Procell. Là encore, vous venez de la créer. » (Eligor)

Ce n’était qu’un donjon de rechange, mais pour une raison inconnue, un sentiment de compétitivité était né de son insulte à l’égard de la nouvelle ville. Si seulement je pouvais te montrer Avalon maintenant.

« S’amuser ? S’il vous plaît, arrêtez avec les blagues. Nous savons tous les deux que vous n’êtes pas ce genre de Seigneur-Démon. » (Procell)

Il y avait des Seigneurs-Démons qui prenaient des décisions en fonction de leurs émotions et il y avait ceux qui prenaient des décisions en fonction de leur logique.

Elle pouvait paraître insouciante, mais elle était calculatrice et manipulatrice. Donc, il n’était tout simplement pas possible qu’elle prenne les risques de se rendre dans un autre donjon de Seigneur-Démon juste pour s’amuser.

« Je suis vraiment venue ici pour m’amuser. C’est juste que j’ai aussi d’autres affaires avec vous. » (Eligor)

Elle le dit et sourit.

« Très bien, je vous laisse entrer cette fois. Suivez-moi dans mon domaine, prenons le thé là-bas. » (Procell)

« Ehh, vous allez inviter un autre Seigneur-Démon juste comme ça ? » (Eligor)

« Dis celle qui m’a invité il y a quelques jours. Pour aujourd’hui au moins, vous semblez vraiment vouloir seulement parler, donc je ne serai pas impoli et ne vous refuserai pas. » (Procell)

Si elle voulait vraiment attaquer, elle aurait apporté une force plus grande. Elle n’était pas une idiote délirante qui penserait qu’elle pourrait me faire tomber avec seulement les dix démons dans son Stockage.

« Gagné. Je vais donc accepter votre offre. » (Eligor)

De quoi veut-elle parler ? Quoi qu’il en soit, je ferais mieux de ne pas baisser ma garde.

*

Je l’avais conduite au salon de mon domaine et lui avais donné du thé.

Ciel était celle qui faisait le thé, il semblerait que les techniques de fabrication du thé des hautes elfes et des naines-forgeronnes fassent encore défaut.

« Pas possible, c’est tellement délicieux. C’est la première fois que je goûte un thé aussi merveilleux. J’étais sur le point de dépenser une fortune pour avoir du très bon thé, vous savez, mais je ne suis pas si sûre de vouloir ceux-ci. » (Eligor)

Le thé que nous avions servi était fait à partir de feuilles stockées dans Ciel. Et ces feuilles avaient été fabriquées grâce à la sélection sélective des meilleures feuilles récoltées du monde entier.

« Je n’avais aucune idée de ce que le goût des Seigneurs-Démons de ce monde préférerait, alors je suis content que cela vous plaise. » (Procell)

« En ce qui concerne les Seigneurs-Démons humanoïdes, vous pouvez être sûr qu’ils adoreront ça. Ahh, ça m’a éclairci la tête. Je suppose que vous ne pourriez pas me donner des feuilles de thé à emporter à la maison ? Je serai en votre faveur. » (Eligor)

« Désolé, mais je ne peux pas. Si nous étions à Avalon, je pourrais vous en donner autant que vous voulez, mais ici, eh bien, vous savez. » (Procell)

« Je vois, c’est fait là-bas. Et c’est pourquoi je n’étais pas au courant d’un tel thé. » (Eligor)

Après l’avoir dit, elle avait pris une bouchée de la tarte aux pommes servie avec le thé. Sur la base de ses yeux pétillants, il devrait être prudent de supposer qu’elle aimait aussi ça.

« Ouf, c’était tellement délicieux. Eh bien, passons aux choses sérieuses, d’accord ? La principale raison pour laquelle je suis venue ici est pour vous inviter à la Soirée. » (Eligor)

« Ohh, la Soirée, hein. » (Procell)

La Soirée était un événement où les Seigneurs-Démons du monde entier se rassemblaient et socialisaient.

Quand Eligor et moi avions parlé pour la dernière fois, elle avait confirmé qu’une telle chose s’était également produite dans ce monde.

« Puis-je même y aller ? Dans la Soirée de mon monde, la seule façon d’y aller est d’être transféré de force par le Créateur. Donc, que je le veuille ou non, cela n’a aucune importance ; la seule chose qui compte est de savoir si le Créateur veut que je sois là. » (Procell)

« Ne vous inquiétez pas, j’ai consulté le Créateur au préalable et il l’approuve. » (Eligor)

« Attendez, les Seigneurs-Démons de ce monde peuvent avoir une audience avec ce type juste comme ça ? » (Procell)

Le Créateur que je connaissais ne nous traitait rien de plus que des outils pour son divertissement, donc l’idée que ce type accepterait nos demandes était tout simplement incroyable.

Ou leur Créateur est-il simplement différent de celui de mon monde ?

« Je suis en fait une favorite du créateur, donc je suis un cas particulier. Je pense vraiment que vous devriez y assister. Qu’on le veuille ou non, vous passerez du temps ici, alors ne vaudrait-il pas mieux connaître vos ennemis potentiels ? » (Eligor)

« Vraiment ? Ne serait-il pas préférable que les autres Seigneurs-Démons ne me connaissent pas du tout ? Ils ne peuvent pas m’attaquer s’ils ne savent pas que j’existe, n’est-ce pas ? Mon donjon ne ressemble pas à un donjon. En ce qui les concerne, ce ne devrait être qu’une autre ville humaine. Bien sûr, tout cela repose sur le fait que vous ne parlez pas de moi aux autres. » (Procell)

Le seul Seigneur-Démon qui était au courant de moi devrait être Eligor.

Tant qu’elle restait silencieuse, je serais en sécurité.

Objectivement parlant, la meilleure façon d’assurer son silence et donc ma sécurité était de la tuer. Je n’aimais pas une telle méthode au départ, mais mon manque d’informations sur Eligor, ses pouvoirs et ses démons rendait cela encore moins attrayant.

« Ne soyez pas naïf. Les Seigneurs-Démons dotés de bons réseaux d’information vous trouveront plus tôt que vous ne l’imaginez. De plus, pensez-vous vraiment que le Créateur vous laissera simplement être ? » (Eligor)

« Bien sûr que non. Pas le créateur de mon monde, du moins. » (Procell)

« Exactement. Savez-vous comment j’ai trouvé votre ville aussi rapidement ? C’est parce que le Créateur m’en a parlé. Sinon, il aurait peut-être fallu environ une semaine pour la trouver. Maintenant, j’aurais peut-être dit que j’avais consulté le Créateur, mais vu à quel point il semblait étourdi, c’était plus comme s’il attendait que je le demande. S’il avait donné plus que votre localisation, je n’aurais pas été surprise. » (Eligor)

J’en étais certain maintenant : le Créateur ici et dans mon monde était le même.

Je pourrais aussi être appelé un favori du Créateur, mais dans un sens différent de celui d’Eligor. Avec cela à l’esprit, il était parfaitement logique pour lui de se mêler maintenant, mais pas avant ou plus tard : maintenant le divertirait beaucoup plus.

Si j’étais attaqué alors que j’étais sur le point de mourir de faim ou que je venais de construire mon donjon de rechange et que je n’avais donc toujours pas de défense, ma défaite était presque certaine. D’un autre côté, si j’avais assez de temps, je pourrais devenir quasiment imparable.

Quoi qu’il en soit, ce serait ennuyeux pour le Créateur. Alors, maintenant que j’avais un potentiel de guerre, mais pas trop, c’était le moment de mettre les choses en mouvement. Le savoir ne fait que le rendre plus irritant.

« Très bien, je viendrai à la Soirée. » (Procell)

Connaissant le Créateur, si je décide de ne pas y aller, une pénalité me sera infligée.

Damné si je pars, damné si je ne le fais pas.

La seule raison pour laquelle je n’avais pas eu de « choix » était pour que je puisse me blâmer pour le choix que j’aurais fait.

« Merci d’être coopératif. Maintenant, je pense que vous le savez déjà, mais laissez-moi juste vous rappeler : vous ne pouvez avoir que 3 démons pour vous escorter à la Soirée. De plus, ces démons doivent pouvoir s’intégrer dans le lieu. » (Eligor)

« Oui, je vais garder cela à l’esprit. » (Procell)

Ciel avait un endroit sûr, mais pour les deux autres, il faudrait que j’y réfléchisse.

Qui amener était extrêmement important parce que même si les combats dans la Soirée étaient généralement interdits, il y avait des exceptions. Ce sont ces exceptions qui m’ont amené ici en premier lieu.

« En parlant de ça, je vais ramener le démon que j’ai fait avec votre médaille. Ça va être incroyable. J’ai hâte d’y être. » (Eligor)

« Êtes-vous sûre que vous voulez que tout le monde connaisse le démon ? » (Procell)

Les démons de rang S étaient extrêmement puissants. Le simple fait d’en avoir un était suffisant pour changer le cours d’une bataille.

Et si l’existence du démon était cachée au Seigneur-Démon ennemi, les plans de cet ennemi seraient déstabilisés au moment où le démon de rang S sortira.

« Absolument. C’est le démon qui réalisera mes rêves, après tout. » (Eligor)

Je n’avais pas bien compris, mais elle doit avoir une autre raison de faire une telle chose.

« Eh bien, je vais y aller maintenant. Assez occupé à préparer la Soirée et tout ça. Je vous dirai la date plus tard, d’accord ? » (Eligor)

Je n’avais pas demandé ce qui pouvait la rendre si occupée.

Une Soirée était censée être un simple événement de rassemblement… avec les surprises occasionnelles du Créateur. Donc, à part les trois démons pour accompagner le Seigneur-Démon ainsi que les dix autres dans le Stockage, il n’y avait généralement pas grand-chose à préparer. Ordinairement.

Dans tous les cas, j’avais escorté Eligor.

Mon souhait d’un moment paisible jusqu’à ce que je puisse retourner à Avalon ne semblait pas susceptible de se produire, donc au lieu d’être passif, je devrais devenir proactif et planifier comment je pourrais rapporter des souvenirs à Avalon.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires :

  1. Merci pour le chapitre, j'aimerais beaucoup qu'il utilise sont dragon doré de rangs S pendant la Soirée

  2. Is a Trap 😈 elle va sortir une démon super joli pour faire craqué tout les seigneurs-démons 🤣

Laisser un commentaire