Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Chapitre 2 – Partie 3

***

Chapitre 2 : La Cathédrale

Partie 3

Ensemble. « Oh, j’ai compris ! La tenue de Rem, c’est comme si elle se promenait nue, après tout ! »

« … Arrête avec tes bêtises. Mes vêtements sont simplement “pratiques pour me déplacer”. S’il y a quelque chose d’indécent ici, c’est ces gros morceaux de viande que tu appelles “seins”, » répliqua Rem.

« Ce ne sont pas des morceaux remplis de viande ! Ce n’est pas ma faute, ils sont devenus si grands tout seuls ! En plus, ceux de Lumachina sont aussi gros que les miens ! » s’écria Shera.

« Hein !? » Apparemment, elle ne s’attendait pas à être placée dans la conversation, car Lumachina se couvrit la poitrine de ses mains.

« … Je dirais que cette silhouette courbée est indigne d’une ecclésiastique…, » Rem avait fait un regard glacial dans la direction de Lumachina.

« E-Est-ce vraiment… Est-ce si grave… ? » demanda Lumachina.

 

 

« Je suppose que tout ira bien pour Lumachina puisque les croyants devraient reconnaître qu’elle est la Grande Prêtresse. Cependant, si nous l’escortons, nous devrons laisser derrière nous nos épées et nos arcs, ainsi que renoncer à toute armure que nous portons, car cela semblerait trop menaçant. Autrement, il y a un risque que les paroles des croyants deviennent biaisées, » déclara Rem.

« C’est effectivement le cas, » Alicia hocha la tête. « Mlle Horn est une enfant, et la tenue de Mlle Rose est indigne de l’Église — . »

« Vous dites que Rose a des lacunes ? » demanda Rose.

Diablo doutait d’être le seul à ne pas vouloir montrer comment sa tenue était ouverte à l’arrière et révélait beaucoup de son dos.

« Je suis sûr que le Seigneur Diablo le souhaiterait aussi, » expliqua Alicia, essayant d’apaiser la mauvaise humeur de Rose.

« Ah ! Est-ce vrai, Maître !? » demanda Rose.

Il avait été déconcerté par la question soudaine, mais si Alicia le suggérait en tant que telle, c’était probablement une idée bien pensée, et quelque chose dont ils auraient besoin.

« Eh bien, il est vrai qu’il faut parfois changer son équipement en fonction des caractéristiques de l’ennemi, » déclara Diablo.

« Très bien alors. Si le Maître l’ordonne, Rose se fera un plaisir de porter n’importe quelle tenue nécessaire ! Quel que soit l’état d’habillement ou de déshabillage exigé par le Maître, Rose s’en chargera ! Surtout un état de déshabillage ! Haaaa, haaaa..., » déclara Rose.

« On va… à l’Église, tu sais ? » demanda Diablo.

Les boutons sur les vêtements de la femme de chambre étaient aussi lâches que les vis dans sa tête, semblait-il.

Alicia avait souri d’une manière agréable. « Je suis très contente que vous le compreniez. Je pensais que vous seriez plus opposé à vous changer, Sire Diablo. »

« Quoi… ? Moi aussi ? » demanda Diablo.

L’expression de Rem semblait impliquer que c’était la chose naturelle à penser. « … Au contraire, vous êtes le plus suspects de nous tous. »

« Ouaip ouaip ! Si vous arriviez comme ça, tout le monde penserait que Lumachina a amené un Seigneur Démon dans la capitale, » déclara Shera.

Rem et Shera étaient sur la même longueur d’onde, pour une fois.

« Ouais, c’est probablement ce qu’ils penseraient ! » Horn hocha la tête. « Ce sera comme “La vengeance de la Grande Prêtresse” ! Une grande prêtresse maléfique ! »

— Une SSR Sombre Lumachina avec la compétence de l’élément Noire « Invocation d’un Seigneur-Démon », hein ? Ça ressemble à quelque chose pour quoi je tomberais dans un jeu de gacha.

Ramenant ses pensées sur la bonne voie, Diablo baissa les yeux vers sa tenue : une armure diabolique, une cape noire et plus diabolique que tout, les cornes. Même quelqu’un d’aussi inepte socialement que Diablo savait que son jeu de rôle de Seigneur Démon serait problématique quand il essayait d’infiltrer l’Église. Il devrait cacher les cornes sur sa tête pour éviter les ennuis.

— Bien que je puisse les enlever si je veux, même Rem et Shera ne le savent pas.

Le bon moment pour partager ce secret s’était écoulé il y a très, très longtemps. Diablo avait un objet appelé « Couronne Déformante » équipée. Non seulement cela lui donnait un effet de Régénération de Vie, mais cela avait aussi pour effet de modifier son apparence, ce qui donnait l’impression que des cornes sortaient de sa tête.

« Hmph… Qu’il en soit ainsi. Je me contenterai de porter une cagoule. Si les Paladins attaquent, vous seule aurez du mal à les gérer, » déclara Diablo.

Lumachina avait à la fois les preuves et l’autorité dont elle avait besoin, donc il y avait de bonnes chances que l’Organe Cardinal essaie de la chasser par la force. C’était le travail de Diablo et de son groupe de la défendre contre cette menace.

« Tout le monde, merci beaucoup, » déclara Lumachina.

Et c’est ainsi que tout le monde, à l’exception de Lumachina, avait dû se changer en robe. La seule exception était Alicia.

« J’ai bien peur de devoir partir dès maintenant, » déclara Alicia.

« Hein !? » Shera avait l’air choquée.

« … Il y a un problème ? » demanda Rem.

« Si l’on savait que je m’étais ingérée dans les affaires de l’Église pendant mon congé, ma position de Chevalier impérial serait compromise. Si l’on apprenait que quelqu’un de l’autorité royale s’était ingéré dans les affaires de l’Église, cela ne serait pas non plus bénéfique pour la réputation de Lady Lumachina, » déclara Alicia.

« … C’est assez vrai, » déclara Rem.

C’était une raison convaincante.

Lumachina s’était levée devant Alicia. « Merci beaucoup pour tous les efforts que vous avez investis pour aider l’Église. »

« J’ai simplement fait ce que j’ai pu pour être utile à Sire Diablo et Mademoiselle Rem. La dette que je leur dois est aussi élevée, » répondit Alicia.

« Je vois. Mais ma gratitude envers vous reste inchangée, » déclara Lumachina.

Après un long moment d’hésitation, Alicia ouvrit la bouche pour parler.

« Puis-je… vous poser une question avant de partir ? » demanda Alicia.

« Bien sûr que oui, » déclara Lumachina.

« Si je puis être franche, je doute des croyants de la cathédrale, des habitants de la ville, même le roi, les nobles ou les roturiers… Je doute qu’aucun d’entre eux ne puisse être considéré comme pieux. Ne sont-ils pas des égoïstes qui ne prient que pour la paix de l’esprit ? Pourquoi pensez-vous qu’il y a de la valeur à les sauver ? » demanda Alicia.

« Aime ton prochain comme toi-même, » répondit Lumachina, sans hésitation. « Ce sont les paroles de Dieu. On n’a pas besoin d’une raison pour aimer les autres. Peu importe qui c’est, si je peux les aider en cas de besoin, je leur tendrai la main et le ferai. »

« Ne sauvez-vous pas vos croyants au nom de l’autosatisfaction ? » demanda Alicia.

« Peut-être pourriez-vous dire cela. Le fait que les gens puissent vivre en sachant qu’ils ont été sauvés me rend heureuse, » déclara Lumachina.

« Seriez-vous prête à mourir au nom du salut ? » demanda Alicia.

« Si je le pouvais, je voudrais rester pour toujours et assurer le bien-être du peuple, mais…, » commença Lumachina.

La réponse de Lumachina était venue sans timidité ni vantardise.

Alicia sourit. Ce n’était pas le sourire d’une méchante, mais une expression fugace et impuissante.

« En effet, vous êtes beaucoup trop différente de moi…, » déclara Alicia.

« Vous le pensez vraiment ? Je pense que vous et moi nous nous ressemblons beaucoup, Mademoiselle Alicia. Vraiment, très similaire, » déclara Lumachina.

« Est-ce que c’est… si… ? » demanda Alicia.

Ne poursuivant pas la conversation, Alicia plaça sa main droite sur son sein gauche et remercia Lumachina en silence avant de retourner au manoir.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour le chapitre. Le souci pour Diablo est qu'il n'y jamais enlevé ses cornes depuis son arrivée dans ce monde. Peut-il réellement les enlevés ? 😈

Laisser un commentaire