Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Chapitre 2 – Partie 1

***

Chapitre 2 : La Cathédrale

Partie 1

Une semaine plus tard —

Alicia, qui ne s’était pas présentée depuis un certain temps, était soudainement passée dans l’après-midi, portant une masse de paquets avec elle. Elle avait transporté dans la pièce, avec l’aide de quelques domestiques, le contenu d’une calèche rempli de caisses en bois.

Elle portait à nouveau sa robe blanche aujourd’hui ainsi que ses lunettes.

« Pardonnez-moi d’avoir été si longue, Sire Diablo ! » déclara Alicia.

« Je vois que tu as quelques pistes, d’après ce que j’ai vu, » déclara Diablo.

« C’est ce que j’ai réussi à faire, » répondit Alicia.

Pour commencer, elle avait appelé les employés de l’auberge et avait fait préparer du thé pour tout le monde. De la vapeur blanche jaillissait maintenant des tasses de thé posées sur la table. Avec Diablo au centre, ils étaient assis avec dans l’ordre, Rem, Shera, Lumachina et Horn. Rose se tenait le long du mur.

Alicia avait ouvert l’une des boîtes en bois, révélant une grande quantité de documents à l’intérieur.

« J’ai étudié le flux des finances de l’Église de ces dernières années, » déclara Alicia.

« Ohoh..., » s’exclama Diablo.

« En particulier, j’ai enquêté sur les fonds personnels des responsables de l’Église, les sept membres de l’Organe Cardinal. Ils ont reçu beaucoup de dons à l’Église et semblent les avoir détournés pour leurs propres fonds, » déclara Alicia.

« Et est-ce toujours considéré comme un crime sous juridiction religieuse ? C’est tout simplement du vol et du blanchiment d’argent, » déclara Diablo.

« Oui, puisque tout se passe dans l’Église, » répondit Alicia.

« Comment avez-vous eu ces informations ? » demanda Lumachina.

En entendant ces mots, Lumachina s’était levée du canapé. Alicia avait légèrement souri.

« Ce n’est probablement pas quelque chose que vous seriez heureux d’entendre, Votre Éminence..., » déclara Alicia.

« S’il vous plaît, dites-le-moi. J’ai essayé pendant si longtemps d’enquêter sur cette affaire, mais je n’ai jamais pu mettre la main sur aucun indice, » déclara Lumachina.

« Hmm..., » l’expression d’Alicia avait pris une attitude pensive.

Diablo haussa les épaules. « Il faut parfois être prêt à se salir les mains si l’on veut pouvoir poursuivre un idéal. Ce serait une bonne occasion pour Lumachina de l’apprendre. Personne ici ne divulguerait ce que tu es sur le point de dire, alors dis-lui. Je vais te l’autoriser. »

« Compris. J’ai utilisé plusieurs méthodes pour obtenir cette information, mais... pour la plupart, j’ai utilisé la corruption et l’incitation, » déclara Alicia.

« Alors, juste de l’argent et des mots... ? » demanda Lumachina.

« Les membres de l’Organe Cardinal ne vendraient pas leurs camarades pour une somme d’argent symbolique, bien sûr. Mais cela s’applique-t-il à ceux qui les entourent ? » demanda Alicia.

« Les croyants dans l’Église accomplissent tous leurs devoirs quotidiens avec loyauté. Ils n’agiraient jamais pour l’argent, » déclara Lumachina.

« Certes, les croyants ne feraient rien qui aille à l’encontre de la voie de Dieu, » déclara Alicia.

« Seuls ceux qui ont été jugés particulièrement pieux dans leur foi sont autorisés à s’occuper de moi ou de l’Organe Cardinal. Un petit nombre d’élite est toujours autorisé à rester dans le Sanctuaire Intérieur, » déclara Lumachina.

« En effet, et c’est précisément ce qui a rendu si simple l’infiltration de cet endroit secret, » déclara Alicia.

« Simple !? » demanda Lumachina.

« Ces croyants choisis qui sont autorisés à entrer dans le Sanctuaire Intérieur sont connus à l’intérieur de la Cathédrale sous le nom de Masques Blancs. C’est parce que, comme leur nom l’indique, ils portent des masques blancs dans le Sanctuaire Intérieur, » déclara Alicia.

« Oui... Cela efface son individualité, car nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu, sans discrimination de sexe, de race ou d’apparence, » déclara Lumachina.

Horn avait levé la main. « Tout ce que vous avez à faire, c’est de mettre un masque et vous pouvez aller et venir autant que vous le voulez ! »

Alicia secoua la tête. « L’Église en est bien consciente, bien sûr. Vous ne pouvez mettre un masque que dans une pièce particulière, où ils confirment que vous n’êtes pas un étranger. »

« Alors c’est super impossible ! » déclara Horn.

« Hehehe... Et ces croyantes sont tous des hommes et des femmes de foi très pieux, très passionnés, n’est-ce pas ? » demanda Alicia.

« C’est vrai, » Lumachina hocha la tête en entendant les mots d’Alicia. « Ils n’accepteraient jamais un pot-de-vin. »

« Non, ils ne le feraient pas. C’est là que l’incitation est entrée en jeu, » déclara Alicia.

— Ça se complique...

Diablo avait regardé tous les autres présents autour de lui. Rem était silencieuse, ayant apparemment réalisé en quelque sorte quelles étaient les méthodes d’Alicia. Shera ne semblait pas comprendre... ou plutôt, elle avait perdu le fil de la conversation il y a un bon moment. Elle était aussi un peu endormie, après avoir mangé un gros déjeuner. Lumachina et Horn l’écoutaient attentivement, mais ne semblaient pas encore avoir compris ce qu’elle voulait dire. Et Rose était, comme toujours, sans expression.

« Je n’ai pas l’intention de m’éterniser, alors permettez-moi de vous expliquer d’emblée, » déclara Alicia, en essayant d’accélérer les choses. « D’abord, j’ai approché les masques blancs et proposé un pot-de-vin. Cependant, ce n’est pas moi qui les ai approchés, mais un intermédiaire digne de confiance. La proposition était la suivante : “Je veux donner de l’or à l’Organe Cardinal. S’il vous plaît, servez-moi comme intermédiaire pour eux.” »

« Quoi !? » Les yeux de Lumachina s’étaient écarquillés.

« Quelques masques blancs ont accepté l’offre. Ils étaient prêts à coopérer à quelque chose qui serait utile à l’Organe Cardinal, semble-t-il. Il y avait beaucoup plus de coopérateurs de ce genre que de ceux qui voulaient “dénoncer les méfaits”, » expliqua Alicia.

« Cela ne peut pas être... Non, cela va à l’encontre des enseignements de l’Église..., » déclara Lumachina.

« La position de chacun au sein de l’Église dépend de la façon dont l’Organe Cardinal vous perçoit. Il y a beaucoup de croyants qui iraient volontiers à l’encontre des enseignements si cela les aidait à gagner la faveur de l’Organe Cardinal, » déclara Alicia.

« Arg... Non... Ce n’est pas possible..., » déclara Lumachina.

« Ce qui était vraiment important, ce sont les croyants sincères qui ont refusé. Ceux qui l’ont rejeté malgré l’argent qu’ils pouvaient gagner et la reconnaissance de l’Organe Cardinal qu’ils recevraient. Les croyants têtus qui soutenaient que les enseignements sont la chose la plus importante, » déclara Alicia.

« Il y avait aussi des croyants comme ça ? » demanda Lumachina.

« Les trouver a été étonnamment facile. Je les ai alors approchés personnellement et leur ai proposé de m’aider à enquêter sur les pots-de-vin, » déclara Alicia.

« Ah ! » s’exclama Lumachina.

« Les pots-de-vin n’étaient pas pour rechercher les coopérateurs de l’Organe Cardinal, mais pour renifler les croyants obstinés qui refusaient de les prendre. Je m’en suis servie pour trouver ceux qui donneraient la priorité à leur foi et à la loi sur le gain personnel, » déclara Alicia.

« Voilà pourquoi ! » s’exclama Lumachina.

Lumachina semblait très convaincue, et acquiesça à quelques reprises avec enthousiasme. Rem et Shera avaient aussi été visiblement impressionnées.

— C’était une bonne idée.

Mais quelque chose tracassait encore Diablo...

« Combien de ces croyants têtus as-tu trouvé ? » demanda Diablo.

« Hehehe... J’ai pensé que vous pourriez le remarquer. Malheureusement, il y en avait assez peu, » déclara Alicia.

« Tu avais si peu de gens pour t’aider, et tu devais le faire en une semaine sans attirer l’attention sur toi. Comment as-tu enquêté et rassemblé autant de documents ? » demanda Diablo.

Un sourire diabolique jouait sur les lèvres d’Alicia. « Votre esprit est plus vif que jamais, Sire Diablo. J’avais beaucoup d’autres pions qui travaillaient pour moi, utilisant une autre méthode : les masques blancs cupides qui demandaient une somme encore plus importante en compensation pour les pots-de-vin. »

La respiration de Lumachina s’était insinuée de façon audible dans sa gorge. Il était apparu que le fait de savoir que des gens aussi avides étaient reconnus comme des croyants pieux lui avait causé un grave choc.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

Laisser un commentaire